Réduction fuites d’eau potable en Meurthe-et-Moselle - 2,21 km de PEHD « PROLINEAR AEP » d’Elydan en pose mécanisée

Rédigé par
ELYDAN

684 Dernière modification le 07/07/2023 - 11:01
Réduction fuites d’eau potable en Meurthe-et-Moselle - 2,21 km de PEHD « PROLINEAR AEP » d’Elydan en pose mécanisée


Renouvellement de canalisations pour réduire les fuites d’eau potable entre deux communes de Meurthe-et-Moselle : 2,21 km de PEHD « PROLINEAR AEP » d’Elydan en pose mécanisée haute cadence par trancheuse. 

La rénovation des réseaux de distribution d’eau potable, entre les villes de Champenoux et Mazerulles, en Meurthe-et-Moselle (54), doit remplir plusieurs objectifs : réduire les fuites sur les réseaux vieillissants, améliorer le rendement, distribuer une eau de qualité et conforme à la réglementation, limiter les temps d’intervention et faciliter l’accès. Piloté par la Communauté de Communes Seille et Grand Couronné, le remplacement des conduites s’inscrit dans le programme de préservation de la ressource en eau de l’intercommunalité. 
Les 2,21 kilomètres de canalisations reliant les deux communes ont été réalisés avec la solution PROLINEAR AEP d’Elydan. Une offre de tubes PEHD spécifiquement conçue pour les réseaux enterrés d’adduction, de distribution et de branchement d’eau potable.

PROLINEAR AEP est fabriquée à partir d’un matériau PE100-RC 100% vierge (certification à la Marque NF114 Groupe 2).
Le choix du PROLINEAR AEP, fourni en tourets de 300 mètres (DN 180 mm), en pose mécanisée haute cadence par trancheuse, a permis de répondre aux critères de l’appel d’offres : rapidité d’exécution, respect de l’enveloppe budgétaire ; et aux spécificités de pose en zone rurale  (réemploi du remblai et bénéfice environnemental). 

Retour sur le projet avec les intervenants : la Communauté de Communes Seille et Grand Couronné (maître d’ouvrage/donneur d’ordre), Sogea Environnement (filiale de VINCI Construction et attributaire du marché), SOVAL (distributeur) et Elydan (fabricant du PROLINEAR AEP). 

Rappel du contexte avec Gérald Hernando, Chargé de Développement à la Communauté de Communes Seille et Grand Couronné. 
« Auparavant, le réseau entre les communes de Champenoux et Mazerulles passait en domaine privé. Pour faciliter l’accès et l’entretien des canalisations, nous avons décidé de poser la nouvelle conduite en domaine public, le long de la route départementale 674. À la suite d’un plan de recensement, nous avions constaté d’importantes fuites d’eau potable sur l’ancien réseau. Et conformément à notre programme de réduction des pertes d’eau, dont l’objectif à 4 ou 5 ans est une amélioration du rendement du réseau à porter à environ 80 %, nous avons engagé ce projet, subventionné à hauteur de 20 % par l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse. Finalement, ce sont 4,31 km de canalisations qui vont être remplacés, entre mars et juillet 2023, pour un montant des travaux de 761 000 € HT. Pour le lot des 2,21 km entre Champenoux et Mazerulles, la solution PEHD d’Elydan a permis de cocher toutes les cases du projet : un temps d’intervention minimum, des dépenses maîtrisées et le respect des enjeux environnementaux ». 

Une pose mécanisée par trancheuse, rapide et économique


La pose de la nouvelle conduite d’eau potable entre les deux villes longe une route départementale. Afin de réduire la gêne pour le trafic routier et pour rester dans une enveloppe de dépense maîtrisée, les différents acteurs du projet ont cherché une solution permettant une mise en œuvre rapide. 
Les canalisations en PEHD (polyéthylène haute densité) d’Elydan ont été choisies en réponse à ce double critère de productivité et de réduction des dépenses. « Notre solution PROLINEAR AEP est sans équivalent pour ce type de travaux, puisqu’elle peut être installée en pose mécanisée à l’aide d’une trancheuse », déclare Alexandre Toulant, Chef de Marché d’Elydan. 

Un process à rendement élevé, plus productif que la fonte

Sur le chantier, le gain de temps est notable. « On déroule les 2,21 km de canalisations le long de l’accotement puis on fait la jonction bout-à-bout, entre les sections de 300 mètres, par une soudure au miroir, explique Brice Gérard, Directeur Travaux chez Sogea Environnement. Nous devrions poser entre 400 et 500 mètres par jour, soit une intervention très rapide d’à peine 5 jours ». Pour l’ensemble du projet, ce sont 8 tourets de 300 mètres de PROLINEAR AEP, en DN 180 mm, qui ont été fournis par Elydan.

Bien que les deux communes soient en Meurthe-et-Moselle, un département historiquement réputé pour son industrie de la fonte, c’est bien une solution polyéthylène qui a été retenue. « Les canalisations en fonte ont des segments de 6 mètres qui ne permettent pas une pose aussi rapide avec des forts cadencements. Elles nécessitent aussi plus de jonctions entre les sections, ce qui augmente les risques de fuites », précise Alexandre Toulant, Chef de Marché d’Elydan. « Si nous avions utilisé de la fonte, le chantier aurait duré au moins 18 jours », confirme Brice Gérard, Directeur Travaux chez Sogea Environnement. 

S’affranchir des besoins en remblai supplémentaire

Un autre avantage de la solution PROLINEAR AEP et de sa méthode de pose mécanisée par trancheuse réside dans la possibilité de réemploi des déblais et remblais pour refermer la tranchée. « Ce bénéfice va de pair avec la nécessité d’un chantier à fort rendement, déclare Mickaël Bernhard, Responsable d’Agence chez SOVAL. Ces économies de mise en œuvre ont permis de réduire le montant des travaux, un critère très important pour les élus ». 

Une solution appropriée aux travaux hors agglomération

Cette solution est idéale pour les travaux en zones rurales, notamment pour les interconnexions de réseaux. « Nous avions déjà effectué avec succès une pose mécanisée de canalisations avec trancheuse dans la même configuration, en Alsace, à Soultz-Sous-Forêts, se souvient Philippe Roux, Responsable de Secteur Branche Infrastructures & Réseaux d’Elydan. Notre PROLINEAR AEP, fabriqué en PE100-RC, possède une très haute résistance à la fissuration lente et aux poinçonnements, en comparaison aux canalisations en PE100 standard, et affiche une durée de vie minimale de 100 ans. C’est pourquoi, PROLINEAR autorise une mise en œuvre sans enrobage de sable. »

Bénéfice environnemental : moins de transports en camion 

« Ce réemploi du remblai in situ permet également de répondre à un objectif environnemental en évitant le transport par camions de matériaux nobles, du sable d’enrobage en particulier. De même, cette réduction impacte positivement le budget des travaux », ajoute Mickaël Bernhard, Responsable d’Agence chez SOVAL.

Partager :