Le Cerema accompagne le Département de l’Ain dans l’élaboration de sa stratégie de transition écologique

268 Dernière modification le 15/01/2024 - 10:12
Le Cerema accompagne le Département de l’Ain dans l’élaboration de sa stratégie de transition écologique

Le Département de l’Ain a pour ambition de mettre en adéquation l’ensemble de ses champs d’intervention et modalités de travail avec les enjeux de la transition écologique, qui constitue un des 4 chantiers du projet d’administration 2022-2028. La mission du Cerema a pour objectif de l’aider à définir une stratégie "chapô" en passant par la consolidation d’un diagnostic partagé, et l’identification des grandes orientations stratégiques, déclinées ensuite dans un plan d’actions opérationnel, permettant d’embarquer tous les agents de la collectivité.

Avec un premier agenda 21 en 2012, le Département est engagé de longue date dans la prise en compte des enjeux de transition, mais souhaite désormais se doter d’un cadre global et cohérent pour piloter et amplifier toutes les actions menées au service d’une même trajectoire. Depuis 2023 et jusqu'à l'été 2024, le Cerema accompagne le département dans l'élaboration de sa stratégie de transition énergétique.

Une démarche globale, intégratrice et mobilisatrice

Cet accompagnement permet au Cerema d'apporter des éléments de méthode, de construire et d'animer des ateliers avec le groupe des volontaires et avec l'ensemble des cadre, et d'apporter son expertise aux différentes étapes de la démarche : diagnostic, orientations stratégiques, plan d'actions. Tout cela, ainsi que la construction en cours d'une plateforme collaborative pour les cadres volontaires de la collectivité volontaires, co-animée avec le département, favorise la mobilisation et la montée en compétence des cadres.

L’objectif est un plan d’actions resserré et phasé dans le temps, avec des actions structurantes et intégratrices, mais aussi des actions du quotidien qui permettent d’embarquer tous les agents. L’enjeu est de mobiliser l’ensemble des cadres et agents de la collectivité, avec un pilotage managérial fort de décloisonnement des services, d’appropriation et de montée en compétences.

Les dimensions suivantes sont prises en compte:

  • l’atténuation du changement climatique : sobriété et transition énergétique afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre
  • la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité
  • l’adaptation au changement climatique

La force du Département est d’envisager son processus de transition selon les dimensions techniques précédemment citées et humaines d’accompagnement au changement. Ce dernier point est fondamental pour favoriser le changement de culture au sein des services du Département et permettre aux agents d’être acteurs. Le Cerema a ainsi proposé à un groupe de cadres "volontaires" de prendre part plus activement à la démarche à ses côtés afin de monter en compétence, de devenir des acteurs à part entière du changement et d’inscrire la dynamique dans la continuité. Une trentaine de cadres se sont ainsi engagés.

La stratégie de transition écologique s’inscrit dans une logique d’élargissement progressive :

  • En interne d’abord, dans le fonctionnement de la collectivité, et la gestion de son patrimoine bâti (exemplarité)
  • Sur ses compétences obligatoires où elle peut agir directement (solidarités, routes, éducation)
  • Et enfin, dans l’entraînement et l’accompagnement des territoires et acteurs de l’Ain, via notamment les incitations financières (éco-conditionnalité des aides).

Un lancement réussi lors d'une journée de travail avec l'ensemble des cadres

La démarche de transition écologique du Département a été lancée lors d’un séminaire organisé avec le Cerema le 21 septembre dernier, où environ 200 cadres étaient présents. Cette journée s’est déroulée en trois temps :

Une conférence inversée :

L'objectif de cette conférence inversée était l'acculturation aux enjeux de transition écologique. Le principe de la conférence inversée est que les participants travaillent d'abord en groupes d'une dizaine de personnes sur des supports tels que des articles de presse, des documents de référence, des photographies, pour qu'ils s'approprient un certains nombre d'informations par le questionnement et l'échange entre eux, puis dans un second le Cerema a présenté les informations dans une conférence.

Cette conférence a été structurée en 3 temps:

  • Pourquoi la transition écologique est-elle nécessaire? Des informations sur les dérèglements en cours (climat, biodiversité, etc...), l'état des lieux des émissions de GES, les limites planétaires, ont été fournies....
  • Qu'est-ce que la transition écologique? Le Cerema a présenté la notion de respect des limites planétaires tout en répondant aux besoins essentiels de chacun, et a présenté la méthode du Donut [1], différentes stratégies nationales existantes, les différents récits possibles...
  • Gérer l'inévitable et éviter l'ingérable, c'est-à-dire répondre à la question : Concrètement on fait quoi ?. Les modes d'actions possibles des collectivités sur l'atténuation et sur l'adaptation ont été présentés.

Un travail collectif pour poser les conditions de réussite de la démarche 

Cette étape de réflexion collective a été menée par groupes d'une dizaine de personnes.

3 questions posées: 

  1. La stratégie de transition écologique sera réussie si… 
  2. Ce que cela va m’apporter...
  3. Comment je peux y contribuer.

Des conditions de réussite identifiées :

Une dynamique collective, volonté partagée par tous
Des actions concrètes avec des objectifs fixés
Un portage de la démarche au niveau politique et de la  direction générale
 

Des ateliers thématiques

Ces ateliers avaient pour objectif d’analyser les politiques et activités départementales au regard de la transition écologique : 

  • analyse des impacts sur les limites planétaires et des réponses aux besoins essentiels avec l’utilisation du donut; 
  • analyse des effets du changement climatique sur les activités départementales ; 
  • identification des actions déjà mises en place et de celles qui pourraient l’être.

4 ateliers ont été organisés sur des thèmes différents, et 16 sous groupes d'une dizaine de participants ont été constitués pour aborder chacun d'entre eux :  

  • Solidarité, 
  • Routes - Mobilités - Bâtiments – Éducation/ Collèges,  
  • Environnement - Agriculture - Aménagement du territoire
  • Administration générale - Fonctions support – Culture/Patrimoine - Sport

La restitution des ateliers a été organisée ensuite en 6 domaines : politiques "Développement des territoires", politiques de Solidarités, politiques "Routes et mobilité", politiques "Éducation, culture et sports", Gestion des bâtiments et Fonctionnement interne.

L’élaboration de la stratégie de transition écologique du Département va durer une année, jusqu’en septembre 2024, avec des moments de travail coopératif et de mobilisation interne au sein du groupe des volontaires et au sein du collectif des 200 cadres.


[1] Kate Raworth, économiste qui se consacre aux défis sociaux et environnementaux du 21e siècle, est l’autrice de "La Théorie du Donut, l’économie de demain en 7 principes", paru dans sa version française aux éditions Plon, en novembre 2018. Son objectif : repenser l’économie, pour parvenir à répondre aux besoins humains de base et la préservation de l’environnement.

Actualité publiée sur Cerema actualité
Consulter la source

Partager :