BiodiverCity® Life, un label pour trajectoire verte dans l’immobilier

Rédigé par
Victor Lavisse

965 Dernière modification le 19/10/2023 - 16:14
BiodiverCity® Life, un label pour trajectoire verte dans l’immobilier

La prise en compte de la biodiversité progresse dans les nouveaux projets de construction ; mais qu’en est-il des milliers de bâtiments déjà construits ? En réponse, le label BiodiverCity® Life est un outil innovant qui permet de valoriser et encourager la mise en place de mesures visant à intégrer la biodiversité et la biophilie dans la gestion d'un actif immobilier.

Les zones urbaines et péri-urbaines ne cessent de s’agrandir et se densifier… Près de 70 % de l’humanité devrait vivre en ville en 2050. La biodiversité, quant à elle, ne cesse de décliner ; les scientifiques parlant d’une sixième extinction de masse. Ce déclin implique également une perte de services écosystémiques fournis par la nature, comme la réduction d’îlot de chaleur ou l’infiltration des eaux pluviales. De ces constats en découle un autre : les populations humaines coupent progressivement le lien avec la nature, ce qui impacte leur santé mentale, leur productivité et leur bien-être. Autant de raisons de reconsidérer la biodiversité en milieu urbain pour la protéger et faire des villes des espaces vivables et désirables. 

La complexité des sujets écologiques et de la gestion de la biodiversité a longtemps poussé les acteurs de l’immobilier existant à traiter de façon superficielle le sujet. Pourtant, les espaces végétalisés d’un bâtiment ont un rôle fondamental à jouer dans la préservation de la biodiversité locale. Ces environnements contribuent également à la valeur verte d’un site ; élément différenciant sur un marché de plus en plus exigeant.  

Accompagner l’existant dans la démarche 

Le Conseil international Biodiversité et Immobilier (CIBI) est une association fondée en 2012, regroupant des acteurs de la ville, de l’immobilier et du vivant en milieu urbain. Son objectif est de promouvoir la biodiversité urbaine et la relation Homme-Nature dans les secteurs de l’aménagement et de la construction. Dans cette continuité, le CIBI crée en 2014 le label BiodiverCity® Construction, un référentiel d’accompagnement et d’évaluation dédié aux  projets de construction et de rénovation. En novembre 2022, le nouveau label BiodiverCity® Life voit le jour grâce au travail d’ARP Astrance, mandaté pour son élaboration, à l’adresse des propriétaires, gestionnaires et occupants d'actifs immobiliers existants.

BREEAM in Use, HQE Exploitation, NF Habitat Exploitation, WELL Exploitation…, BiodiverCity® Construction s’inscrit aujourd’hui aux côtés de nombreux labels et certifications environnementaux dans le monde de l’exploitation immobilière. Les sujets de la biodiversité et de la gestion des espaces verts ont donc le mérite d’exister dans ces référentiels, mais ne représentent qu’une infime partie des préoccupations traitées. C’est pourquoi le label BiodiverCity® Life vient compléter ce panel généraliste sur les enjeux environnementaux, traitant plus en profondeur la complémentarité biodiversité et relation Homme-Nature. L’étude écologique exigée par ce label ou le travail sur la gestion écologique des espaces verts sont d’ailleurs valorisés dans les labels et certifications plus généralistes mentionnées précédemment… 

L’appui d’une main experte

BiodiverCity® Life permet aux actifs immobiliers de concourir à la transformation des villes de l'intérieur pour en faire des espaces résilients où la nature urbaine a toute sa place. Son utilisation en exploitation fournit un cadre pour le traitement de ce sujet complexe  , fixe une feuille de route claire. Le label permet aussi de se pencher sur des sujets prégnants tels que les îlots de chaleur, la fragmentation des connectivités écologiques (trames verte et bleue), la perte d’habitat pour la biodiversité urbaine, etc.  

À l’heure où le reporting des entreprises et la transparence financière sont de plus en plus exigeants sur les sujets environnementaux, le label BiodiverCity® Life peut être une réponse pertinente. Il permet de valoriser les démarches sur diverses thématiques, mesurer les valeurs écologique et biophilique d’un site. Il permet également d’être accompagné par un écologue accrédité par le CIBI, chef d’orchestre de la labellisation, et enfin de mobiliser les acteurs du site, propriétaire, gestionnaire, entreprise de gestion de espaces verts et usager autour du sujet de la biodiversité. Label d’amélioration continu, il encourage les porteurs de la labellisation à co-construire avec un écologue accrédité un plan d’action sur trois ans, période de renouvellement du label suite à un audit réalisé par un organisme tiers indépendant, qui garantit sa légitimité.

L’évaluation du label BiodiverCity® Life s’articule autour de quatre axes, de façon indépendante, et 295 critères :

  • L’engagement. Cet axe pousse à la connaissance de la biodiversité du site et à la prise en compte de ce sujet par ses différents acteurs.
  • La valeur écologique. Cet axe modélise la qualité, la fonctionnalité et la capacité d’accueil du site vis-à-vis de la biodiversité locale.
  • Le renforcement écologique. Cet axe traite des actions à mettre en place sur site pour favoriser la biodiversité, notamment en termes de gestion des espaces végétalisés.
  • Le renforcement biophilique. Cet axe se concentre sur la relation Homme-Nature dans les espaces extérieurs et intérieurs. Il permet aussi de déployer une stratégie de communication, sensibilisation et éducation sur les sujets de biodiversité.


La biophilie, une thématique centrale du label

La biophilie est un concept développé par le biologiste Edward O. Wilson. Il désigne l'affinité innée des êtres humains pour la nature et notre besoin profond de connecter avec le monde naturel. La biophilie a été associée à de nombreux bienfaits pour la santé et le bien-être, tels que la réduction du stress, l'amélioration de la concentration et la promotion de la créativité.

Le label BiodiverCity® Life encourage l'intégration de la biophilie non seulement dans les espaces extérieurs, mais aussi à l'intérieur des bâtiments. Il établit une connexion directe entre la biophilie et la sensibilisation des occupants aux questions de biodiversité, les incitant ainsi à prendre conscience de leur environnement et à l'apprécier pleinement.

Le référentiel se base notamment sur les « 14 Patterns » du design biophilique défini en 2014 par Terrapin Bright Green, principes inspirés par la biophilie qui incluent l'utilisation de matériaux naturels, la présence de végétation, la vue sur la nature, la présence d'eau, et d'autres éléments qui intègrent la nature dans l'environnement bâti. La biophilie évaluée dans le label BiodiverCity® Life laisse une large place à la prise en compte de l’accessibilité à la nature, via notamment l’accessibilité visuelle. Le pourcentage de fenêtres avec vue sur la nature est par exemple évalué, tout comme le nombre de pièces présentant des plantes ou représentations de la nature. 

L’accessibilité physique à la nature est également prise en compte. On regarde notamment le temps maximum que met un usager à se rendre dans un espace végétalisé et si de la végétation est présente aux entrées et sorties de bâtiment. Sont également étudiés les typologies d’espaces verts présents à 15 minutes à pied autour du site ou encore l'accessibilité des espaces végétalisés pour tous, invitant à les inclure dans les espaces communs. Il pousse également à garantir une accessibilité de ces espaces par les personnes à mobilité réduite.

Un article signé Victor Lavisse – Administrateur du CIBI, membre du Comité Technique Restreint et Jérémy Durand – Chef de projet ARP Astrance 


Article suivant : Architecture et biodiversité : l'histoire d'une symbiose


Revenir à la page d'accueil du dossier

 

Partager :