L'Assemblée vote le durcissement des mesures contre l'artificialisation des sols

ENVIRONNEMENT. Alors que le projet de loi Climat est débattu à l'Assemblée nationale, les députés ont voté le 15 avril sur la question de la réduction de l'artificialisation des sols. Ce texte interdira la création ou l'extension de nouvelles surfaces commerciales au-dessus de 10.000 mètres carrés, avec des dérogations prévues.

Les députés ont voté en première lecture jeudi 15 avril l'interdiction de construire des centres commerciaux sur des sols naturels et la division par deux du rythme d'artificialisation des sols par rapport à la précédente décennie. L'article 52 du texte fait partie du projet de loi Climat, qui s'inscrit dans la volonté d'atteindre l'objectif de zéro artificialisation nette en 2050. Une victoire pour le gouvernement qui indique dans un tweet que, "tous les dix ans, un département comme les Yvelines disparaît sous le béton". L'objectif est de limiter l'empiétement de ces surfaces sur des terrains non-bâtis, souvent agricoles, à la périphérie de centres urbains, qui modifient le paysage et menacent les commerces de proximité. (...) Lire la suite

 

Actualité publiée sur Batiactu
Consulter la source

 transition écologique
 biodiversité
 artificialisation

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     transition écologique
     biodiversité
     artificialisation