État des Lieux de la Gestion de l’Énergie en 2023 [Rapport]

Rédigé par

Elodie Guillard

Head of Marketing & Communication

218 Dernière modification le 21/02/2024 - 17:30
État des Lieux de la Gestion de l’Énergie en 2023 [Rapport]

En décembre dernier, nous vous avons sollicité pour participer à notre enquête sur la Gestion de l’Énergie, et plus de 200 professionnels ont répondu à l’appel ! 

Dans cette enquête, notre objectif était d’interroger des entreprises directement impliquées dans le domaine de l’énergie, telles que les Entreprise de Services Énergétiques (ESE), les fournisseurs d’énergie, ainsi que des entreprises d’autres secteurs tels que le tertiaire ou le Facility Management. Nous avons ensuite analysé et synthétisé les résultats pour offrir un aperçu global de l’opinion de ces professionnels sur les défis rencontrés en 2023 et les tendances de la gestion de l’énergie pour 2024.

Dans cet article, nous présentons un aperçu des perceptions et de la prise de conscience des professionnels concernant la situation énergétique actuelle. Pour approfondir vos connaissances sur les défis, les priorités et les tendances en matière de gestion de l’énergie, nous vous encourageons à consulter notre rapport disponible.

Impact des Coûts Énergétiques

Sans surprise, l’augmentation des coûts énergétiques en 2023 a été l’une des principales observations faites par les entreprises. Que ce soit pour des raisons financières, de durabilité ou de conformité réglementaire, le constat est clair : les organisations aspirent à une consommation plus économe et plus judicieuse.

Les résultats de l’enquête 2023 indiquent que 60% des entreprises interrogées supportent des coûts énergétiques annuels dépassant 1 million d’euros. Cette réalité financière impacte non seulement la compétitivité, mais également les décisions stratégiques liées aux investissements et aux opérations à long terme.

Cette augmentation des coûts, comme nous l’explorerons ultérieurement, a directement impacté la gestion énergétique des entreprises, modifiant ainsi leur perception de la consommation. C’est à ce stade que les ESE (Entreprises de Services Énergétiques) ont joué un rôle essentiel en fournissant l’assistance requise pour atteindre leurs objectifs en matière d’efficacité énergétique.

Principales Sources de Consommation de l’Énergie

Cette année, nous avons à nouveau demandé quelles étaient les principales sources de consommation d’énergie au sein de l’entreprise. Les réponses ont été largement conformes à celles des années précédentes.

D’après les données collectées, les équipements de bureau, notamment les ordinateurs, les écrans et les imprimantes, représentent une part significative de la consommation énergétique, pour 60 % des organisations interrogées. Cette tendance met en évidence l’utilisation quotidienne intensive de ces équipements de bureau, soulignant l’importance d’une gestion plus économe de ces ressources.

La climatisation et le chauffage complètent le tableau de la consommation énergétique, car les 40 % restants les considèrent comme des dépenses énergétiques importantes. Cela souligne la nécessité d’optimiser la gestion thermique des bâtiments pour réduire la consommation et améliorer le confort des occupants.

Plan d’Économie d’Énergie

Face à une prise de conscience croissante des enjeux énergétiques et des coûts élevés de l’énergie, les organisations mettent en place des actions visant à diminuer leur consommation énergétique.

Les organisations mettent en place des stratégies d’économie d’énergie, selon 60 % des interrogés, démontrant ainsi un engagement en faveur de pratiques plus responsables. La mise en œuvre de ces stratégies se traduit par une augmentation du portefeuille de projets gérés par les ESE, et 80% des participants ont observé une augmentation des projets liés à l’efficacité énergétique.

Les entreprises restent sensibles à l’importance d’améliorer l’efficacité des projets en cours. Pour 17 % des participants, il est crucial de revoir et d’optimiser les initiatives déjà mises en œuvre dans le domaine des infrastructures énergétiques afin d’optimiser les résultats.

Il est important de souligner qu’environ 80 % des organisations ont adopté un modèle de travail hybride, et cette évolution structurelle exige une adaptation des stratégies de gestion de l’énergie. Cela se traduit par des initiatives comme le suivi en temps réel de la consommation énergétique et la maintenance prédictive, mentionnées respectivement par 60 % et 40 % des participants. Ces actions visent à améliorer la compréhension et la réactivité face aux fluctuations de la consommation.

Lire plus ici >>>

Partager :