Construction – Un jumeau numérique peut-il aider à la décision ?

2638 Dernière modification le 18/12/2021 - 17:38
Construction – Un jumeau numérique peut-il aider à la décision ?

Mieux gérer l’information pour diminuer la production de déchets et celle de CO2, est-ce possible ? En quoi un jumeau numérique pourrait-il nous être utile pour améliorer la gestion de nos ressources, tant au niveau des matériaux que de la main d’oeuvre ?

Invité par GreenWin pour la journée Construction 2021, François Snoeck (Neanex) nous a apporté des réponses.

La startup

Neanex est une startup anversoise, forte d’une équipe dynamique d’informaticiens et d’ingénieurs en construction. Elle opère dans le domaine de l’information et, plus particulièrement, de la gestion de l’information. Elle propose à ses clients un service d’analyse de données et a, en parallèle, développé son propre outil d’aide à la décision. L’objectif de Neanex est en effet de faciliter une démarche plus durable et de les aider à développer leurs projets en exploitant non seulement les retours d’expérience mais aussi l’analyse de données.

Tout bonus pour la startup, les entreprises sont conscientes des enjeux et la majorité d’entre elles adopte une stratégie d’innovation. Autant anticiper avant de subir la pression des obligations légales auxquelles l’Europe travaille.

 

Les bases de données

Les bases de données ressources sont multiples, les visualiser simultanément est un sacré challenge puisqu’à l’origine, le tout n’est pas structuré.

L’incontournable BIM sera bien évidemment une des bases principales pour mieux comprendre un bâtiment. Si la méthodologie s’est mise en place depuis plusieurs années, elle est encore amenée à prendre de l’ampleur, en contenu, en utilisateurs, en temporalité, ... Le processus de construction est long entre la conception et la mise en chantier, il l’est encore plus si l’on s’en réfère à la durée de vie du bâtiment.

 

L’outil

Le travail de Neanex a porté sur le développement d’un outil le plus automatisé possible, capable d’extraire et d’organiser des informations en provenance des différentes bases de données afin de disposer d’une ressource structurée selon les applications souhaitées. L’export peut être visualisé dans un portail sous forme d’arborescence à l’aide de plusieurs fenêtres simultanément ouvertes, comme par exemple : le cahier des charges pour l’architecte + le lot d’une entreprise + la maquette BIM et ses données.

Il est important de noter que l’outil n’est pas fermé. Il est capable d’interagir avec d’autres outils et applications, toujours dans l’optique de captation, d’échange et de gestion de données pour faciliter les transferts entre les différentes sources et les intervenants.

 

Un cas concret

François Snoeck a choisi de présenter son expérience pour le pavillon belge à l’exposition universelle de Dubaï. Un jumeau numérique (Digital twin) a été développé pour et avec BESIX et partenaires. Deux questions ont été au coeur du processus :

  • Que veut-on faire avec le digital twin ?
  • Quelles applications en tirer et, surtout, comment les créer ?

Toute l’attention s’est focalisée sur le deuxième point pour générer des données consolidées mais qui puissent s’adapter en toute flexibilité à des usages ultérieurs.

Pour ce faire, Neonex disposait de la maquette du bâtiment associée à une plateforme contenant les données dynamiques consolidées et de la maquette BIM avec des données statiques. L’outil a permis de lier les informations dynamiques aux statiques et d’obtenir une base de données consolidée aux multiples applications possibles. Et de citer, par exemple, la comparaison de valeurs lors de la conception du bâtiment à celles exigées et provenant d’autres bases de données : une surface (nombre de m² souhaités par le client/nombre de m² fournis par l’association concepteur-entrepreneur), des températures, …

La détection des dysfonctionnements et leur évaluation permettent une résolution rapide des problèmes, avec un retour vers la visualisation en 3D.

 

En conclusion

Aujourd’hui, disposer d’une technologie pour savoir connecter des données d’origines variées est essentiel. Il faut pouvoir les trier, les croiser, les analyser et les mettre à jour pour mieux comprendre les enjeux à l’oeuvre (et à venir) dans un bâtiment afin d’améliorer ses performances tant au niveau matériel qu’humain et ce, dans une optique durable.

Un projet innovant tel que celui de Neanex ne peut que se développer en parallèle avec les technologies émergentes et prometteuses sur lesquelles il s’appuie.

 

 

Sources :
- intervention de François Snoeck (Neanex), « Panel 1 : ‘User Centric’ », « Vers une réduction de l’empreinte carbone du bâti wallon par la rénovation : défis & opportunités », Conférence Construction 2021 GreenWin, 25/11/2021, Nivelles
- www.neanex.com
Source de la photo d'introduction utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Partager :