Patrimoine historique et gestion de l’énergie : Hôpital de la Santa Creu i Sant Pau [Étude de cas]

Patrimoine historique et gestion de l’énergie : Hôpital de la Santa Creu i Sant Pau [Étude de cas]

Lorsque nous parlons de patrimoine historique et d’efficacité énergétique, de nombreuses choses nous viennent à l’esprit. Travaux de rénovation, amélioration de l’isolation, réparation de fissures, changement de fournisseurs, éclairage… Toutes ces actions méritent un suivi régulier de la consommation pour analyser si les mesures adoptées sont réellement efficaces.

En Europe, 35 % du parc immobilier a plus de 50 ans. Même s’ils ont un certain âge, ces bâtiments, quel que soit leur type, ne sont pas considérés comme historiques. Mais sur ces 35 %, un petit pourcentage est constitué de bâtiments aux nombreuses décennies, voire de siècles d’histoire, méritant une attention particulière.

Dans cet article, nous passons en revue certaines des principales caractéristiques des projets d’efficacité énergétique dans les bâtiments historiques. Et nous partageons l’exemple de réussite de l’enceinte moderniste de l’ancien Hôpital de la Santa Creu i Sant Pau se situant à Barcelone et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.  

Gestion de l’énergie pour les monuments historiques

La conservation des bâtiments historiques, construits il y a plusieurs décennies, voire des siècles, peut parfois entrer en conflit avec les standards d’efficacité énergétique du XXIe siècle. Qu’il ait été bien entretenu ou non, un bâtiment très ancien peut tomber en panne en raison de l’usure des matériaux. Des tuyaux qui fuient, des fenêtres qui ne ferment plus aussi bien, des poutres ou des toits qui perdent leur isolation… Toutes ces raisons font que la facture énergétique peut augmenter très rapidement.

Cependant, il existe un aspect très positif à considérer : de nombreux bâtiments anciens, notamment ceux de la période Art nouveau, comportent déjà des éléments qui les rendent plus efficaces du point de vue de la conception. L’orientation des pavillons, les matériaux de construction, la taille des fenêtres, les espaces paysagers ou encore les arbres plantés entre chaque bâtiment. Certaines des caractéristiques clés de la construction dite Passivhaus d’aujourd’hui étaient déjà mises en place il y a deux siècles et font partie du patrimoine architectural.

Ceci constitue une très bonne nouvelle pour le gestionnaire d’un bâtiment du 19ème siècle, qu’il s’agisse d’une institution privée ou publique. Ainsi, si les structures sont bonnes et le bâtiment en bon état, il est rentable d’investir dans l’efficacité énergétique et la rénovation.

La préservation du patrimoine historique combinée à la réduction de sa consommation d’énergie rendent le bâtiment plus pérenne.

Patrimoine historique ou efficacité énergétique : faut-il vraiment choisir ?

Malgré ce que nous venons d’évoquer, des doutes peuvent encore surgir quant à l’efficacité de la rénovation et de la modernisation d’un bâtiment historique.

Il est facile d’excuser la mauvaise efficacité énergétique d’un bâtiment historique si sa rénovation est difficile, coûteuse, ou si elle nuit à sa conservation. Mais si c’est le cas pour tous les bâtiments d’un certain âge, cela peut finir par poser problème. En effet, un fossé peut progressivement se creuser entre les bâtiments historiques inefficaces et les bâtiments modernes, certes parfois à faible valeur architecturale, mais très efficaces.

D’un point de vue économique, l’efficacité énergétique n’a pas toujours été une priorité dans la rénovation des bâtiments historiques. Cependant, il existe de réelles opportunités en termes d’amélioration et d’économies. Entre la prise de conscience pour la planète, les économies d’énergie et les coûts élevés de l’énergie, l’efficacité énergétique n’est plus considérée comme un extra mais comme une réalité à considérer. 

Dans ce contexte, et en tenant compte à la fois de la conservation du patrimoine et des économies d’énergie, il n’est pas nécessaire de choisir entre l’un ou l’autre. Il est évident qu’un programme d’efficacité énergétique dans un bâtiment classé au patrimoine demande d’être réalisé avec plus de soin que pour un bâtiment conventionnel, et suppose l’implication des architectes et experts en conservation. Ainsi, il est possible de réaliser ces objectifs que si chaque acteur collabore ensemble pour les atteindre.

Programmes d’efficacité énergétique et de rénovation

Au niveau européen, plusieurs programmes financés par le FEDER (Fonds européen de développement régional) ont abordé la question du patrimoine historique et de l’efficacité énergétique. Ils ont étudié l’entretien, la réhabilitation et l’efficacité énergétique des bâtiments historiques afin d’émettre des recommandations à la Commission européenne.

Le programme de coopération européen VIOLET s’est également penché sur cette question et a émis des recommandations pour aborder l’efficacité énergétique des bâtiments historiques au niveau européen. Les bâtiments du patrimoine intelligent, désormais en hiatus, se sont concentrés sur la technologie IoT et les capteurs pour l’entretien du patrimoine historique.

En France, il est aujourd’hui possible d’obtenir un label expérimental Effinergie s’adressant particulièrement aux monuments historiques (inscrits ou classés) mais également à tous les autres bâtiments présentant un caractère patrimonial.

Vous vous posez encore des questions sur la combinaison possible d’un patrimoine historique avec l’efficacité énergétique ? Nous vous invitons à poursuivre la lecture de l’article pour découvrir l’Étude de Cas de la Fondation Privée de l’Hospital de la Santa Creu i Sant Pau.

Gestion de l’énergie pour la fondation privée de l’Hôpital Sant Pau 

La Fondation privée de l’Hôpital Santa Creu i Sant Pau est un exemple de réussite non seulement en matière d’efficacité énergétique, mais aussi en matière de maintenance, de rénovation et d’entretien de bâtiment protégé riche d’histoire.

Inauguré en 1930, l’Hospital de la Santa Creu i Sant Pau est constitué de différents bâtiments au style moderniste, séparés par des jardins. Considéré comme l’un des plus grands complexes modernistes au monde, il a été déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1997. Sur le nombre total de sites inscrits au patrimoine mondial, environ 400 sont situés en Europe. La France n’en compte pas moins de 49.

Patrimoine historique et efficacité énergétique : contexte du projet 

La Fondation Privée de l’Hospital de la Santa Creu i Sant Pau gère à la fois l’enceinte moderniste où se trouvait l’ancien hôpital et le nouvel hôpital, actuellement en activité. 

Ces anciens bâtiments ou pavillons ont accueilli toutes les activités de l’hôpital jusqu’en 2009, date à laquelle les activités de l’hôpital ont été transférées dans un nouveau bâtiment sur le même site.

Après la fin de son utilisation en tant qu’hôpital, la Fondation a entrepris un projet de réaménagement et de restauration de l’Enceinte Moderniste. Depuis, il est utilisé pour des activités aussi diverses que la recherche, la culture, les événements ou la formation.

Lors de la restauration, un accent particulier a été mis sur la durabilité et l’efficacité énergétique. En raison de la valeur architecturale des pavillons modernistes, la restauration en tant qu’héritage culturel et la modernisation pour être plus efficace ont été développées en même temps. Nous parlons notamment d’aspects liés à l’isolation, aux fournitures, aux compteurs et à l’efficacité énergétique.

Le défi énergétique pour ce patrimoine culturel

Avec une consommation annuelle de 2 307 705 kWh au début du projet en 2014, l’une des questions clés pour la Fondation était de découvrir les consommations inutiles, ainsi que de détecter les différences entre des bâtiments aux activités et aux surfaces similaires.

La gestion manuelle de ses 140 compteurs d’électricité, de gaz et de lumière était inefficace car elle nécessitait énormément de temps et de ressources. Bien que le nombre et l’emplacement de ces compteurs soient adéquats, l’existence de différents modèles et fabricants a également posé un défi en termes d’homogénéisation des informations et de suivi efficace.

Ainsi, l’objectif principal du projet d’efficacité énergétique fut l’optimisation maximale de la consommation des bâtiments du site.

La plateforme Dexma, et en particulier Dexma Analyse, est devenue le principal outil de gestion, de mesure et de suivi des 15 bâtiments qui composent le site Art Nouveau. Ils ont également été d’une grande aide pour faciliter l’utilisation des graphiques, des outils d’analyse et la comparaison des lectures.

 

Article rédigé par Dexma - Source originale www.dexma.com/fr 

 adaptabilité du bâtiment
 écorénovation
 efficacité énergétique
 électricité
 gestion du bâtiment
 intelligence artificielle
 rénovation patrimoniale
 rénovation
 transition écologique
 transition numérique
 Gestion de l'Énergie
 Patrimoine Historique
 Rénovation monument historique
 efficacité énergétique

Auteur de la page

  • Elodie Guillard

    Marketing Director


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     adaptabilité du bâtiment
     écorénovation
     efficacité énergétique
     électricité
     gestion du bâtiment
     intelligence artificielle
     rénovation patrimoniale
     rénovation
     transition écologique
     transition numérique
     Gestion de l'Énergie
     Patrimoine Historique
     Rénovation monument historique
     efficacité énergétique