Ecole maternelle et élémentaire CASA-ANFA

  • Type de projet : Construction Neuve
  • Type de bâtiment : Ecole maternelle, crèche, garderie
  • Année de construction : 2017
  • Année de livraison : 2018
  • Zone climatique : [Csa] Continental Méditerranéen - Tempéré, été sec et très chaud.
  • Surface nette : 4 930 m2


Modéré par : Assia GOUDA

  • Publié le 18 juin 18
    par Med El Azaar|Maroc
    Vue 1180 fois
  • Proposé par :




  • Concours

    Green Solutions Awards 2018 - Bâtiments

    Energie & Climats Chauds
    Santé & Confort
    Coup de Cœur des Internautes


    La conception du bâtiment répond largement aux principes de la conception bioclimatique : Cette école constitue un bâtiment remarquable visible par toutes ses façades et aussi par sa toiture végétalisée.

    Ce design va permettre à l'école d'être parmi les bâtiments emblématiques et un repère architectural for​t au niveau du quartier ANFA, le bâtiment est à la fois convivial et protecteur, tourné vers la cour intérieure pour assurer l'intimité des enfants,

    Le bâtiment est animé de l'extérieur par un jeu d'ombre et lumière avec brises soleil en verre sérigraphié, une grande façade mosaïque abrite l'entrée de l'école et avec un design en spirale.

    La végétation reste parmi les atouts de ce projet tout en choisissant des essences indigènes, adaptés au climat local et à faible potentiel allergène (selon le RNSA).

    Les matériaux utilisés sont écologiques dont les caractéristiques sont vérifiées, les produits gros œuvres sont 100 % locales et disposent d’une analyse de cycle de vie, les produits second œuvres sont en général des produits importés avec des caractéristiques environnementales (Impacts environnementales) et sanitaires (émission COV, caractéristiques antifongiques et bactéricides) répondant aux exigences de la haute qualité environnementale.

    Le chantier du projet a donné l’exemple du chantier à faible nuisance par la mise en place d’un ensemble d’actions de suivi environnementale grâce à la veille de l’AMO HQE et responsable de chantier vert, ainsi qu’à l’implication des entreprises des travaux, la volonté environnementale du MOA a été traduite sur chantier.

    D'après l’étude de faisabilité des énergies renouvelables sur site, l'énergie solaire reste la mieux adaptée au projet, et l'exploitation de cette source d'énergie gratuite est concrétisée par La mise en place des capteurs solaires thermiques permettant d'après de couvrir plus de 40% des besoins en Eau chaude sanitaire de la piscine, ainsi la mise en place des capteurs solaires photovoltaïques a permis de couvrir au moins 10 % des besoins en électricité de l’école.

    En plus l’intégration des EnR, le bâtiment fait recours pour répondre aux besoins en énergie et eau à des systèmes efficaces.

    Le chauffage et la climatisation des différentes salles d’enseignement se fait par un système à débit variable afin de limiter la consommation en fonction de la demande, ainsi qu’une centrale de traitement d’air avec récupération de chaleur.

    L’éclairage général du bâtiment est assuré par des luminaires en LED avec des très basses consommations par rapport à la référence (ASHRAE 2010), des détecteurs de présence sont mis en place dans tous les locaux sanitaires ainsi que les escaliers.

    Les ascenseurs sont de type économes équipés des variateurs de vitesse.

    En général l’efficacité énergétique a été bien intégrée dans le bâtiment non seulement par le choix des équipements mais aussi le choix d’une enveloppe performant en utilisant des matériaux répondant largement aux variations des apports et déperditions thermiques saisonnières et en mettant en place une isolation thermique convenable. Une simulation thermique dynamique prouve que le bâtiment peut atteindre des gains en énergie primaire de plus de 35 % par rapport à la référence locale (RTCM) et internationale (ASHRAE).

    Le besoin en eau ne dépasse pas le besoin de référence (CSTB), une cuve de 250 m3 de récupération des eaux pluviales a été mise en place au niveau du sous-sol pour répondre aux besoins en arrosage, en plus, un coefficient d’imperméabilisation globale du bâtiment déplace les 70 % avec un volume annuel total infiltré de 923 m3, un recyclage 1232 m3 et seulement 111 m3 annuellement rejeté au réseau, par conséquence le bâtiment favorise le cycle naturel de l’eau au niveau de la zone d’ANFA.

    Et pour suivre et rationaliser la consommation d’énergie et eau au cours de l’exploitation de l’école, des compteurs d’énergie (pour le CVC, éclairage et ECS), ainsi que des compteurs de l’eau (pour chaque poste principal) ont été mis en place.

    Le confort des occupants (élèves, corps professoral, administratif, visiteurs…) demeure une préoccupation essentielle pour le maitre d’ouvrage, un confort visuel et une meilleur exploitation de la lumière du jour ont été bien prouvé par la conception du bâtiment, par le choix des matériaux reflétant et un taux de vitrage (double vitrage) soutenu, un bon confort hygrothermique est atteignable via l’équipement CVC sophistiqué utilisant des moyens de contrôle et de pilotage centralisé est assuré par des thermostats d’ambiance dans tous les locaux à climatiser et d’un détecteur de CO2 pour chaque salle d’étude.

    Un acousticien a été intégré dans le projet pendant les phases conception et réalisations, et des dispositions techniques et architecturales ont été mis en place pour atteindre d’un niveau d’isolement acoustique standardisé, un niveau de bruit des équipements, un niveau de bruit de choc …, conforment aux exigences en vigueur dans le cadre de la démarche haute qualité environnementale pour ce projet.

    La santé des occupants était une priorité du maitre d’ouvrage, et la présence d’un AMO HQE sur le projet a facilité l’atteinte des objectifs sanitaires du projet.

    L’atteinte bonne qualité de l’air à l’intérieur du bâtiment en utilisant des débits d’air qui sont conformes à la norme EN 15 251 et la norme ASHRAE 2010, et la configuration des filtres aérauliques (G4, F7, F9…) est bien justifiée performante.

    Les espaces de restauration sont dotés des revêtement bactéricide et antifongique et pour les autres espaces les peintures choisis sont à faible émission de COV (A+), ces matériaux sont facilement nettoyables.

    Le projet a été certifié Haute qualité environnementale – phase conception avec un niveau EXCEPTIONNEL, et il est prévu qu’il soit certifié HQE exceptionnel – phase exécution, et il a toutes les chances pour qu’il soit candidat gagnant du titre « Green Award 2018 ».


    Label/certification


    Localisation

    , 20170 Casablanca Maroc

    Données techniques