Maison en gabion à Marrakech

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Maison individuelle isolée ou jumelée
  • Année de construction : 2015
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : 40000 MARRAKECH , Maroc
  • Zone climatique : [BWk] Sec aride - Latitude moyenne (Désert)

  • Surface nette : 30 m2
  • Coût de construction : 6 000 €
  • Coût/m² : 200 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    89 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : Autre )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore
​Le Maroc connait de fortes tensions sur le logement social, malgré une volonté affirmée de lutte contre les bidonvilles et l’exode rural. Le système de production de logements ne parvient pas à couvrir une grande couche de population qui se retrouve livrée à elle même. Un programme a donc été lancé afin de trouver des alternatives de production sociale de logement avec les opérateurs classiques (publics et privés) afin de répondre à la dégradation du parc social.
ALTO Ingénierie est engagé aux côtés d’Architecture & Développement pour optimiser et valoriser la technologie des Murs en Pierres Confinées (MPC). Le programme MPC vise à l’amélioration tangible des conditions de vie des populations démunies, en situation de mal logement, de précarité énergétique
ou soumises aux aléas climatiques au Maroc.

Un premier bâtiment témoin à Marrakech
Pour montrer tout le potentiel du procédé de Murs de Pierres Confinées aux collectivités locales, agences gouvernementales, fondations ou bailleurs sociaux, un projet de construction d’un bâtiment témoin a été lancé à Marrakech, sur le site de l’ADEREE (Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique) à Marrakech, dédié aux bonnes pratiques de construction bioclimatique. Le bâtiment témoin sera un lieu permanent d’exposition et accueillera ensuite un centre de formation et d’accompagnement pour les futurs projets en MPC, afin d’initier une filière de production d’amélioration de l’habitat, avec la création d’un réseau coopératif d’artisans et/ou d’entrepreneurs formés. 

LA CONSTRUCTION DURABLE par La technologie MPC
Le MPC est une technique constructive dérivée du gabion, bien connu et normalement utilisé en génie civil pour réaliser des murs de soutènement. Les murs porteurs sont fabriqués à partir de cages en grillages confectionnées sur place et remplis de pierres, puis enduits de terre et de chaux. La structure tout MPC ou mixte supporte toutes sortes de toitures et respecte l’architecture locale. Les modules MPC ont été modélisés par le bureau ALTO Ingénierie et la Simulation Thermique Dynamique a permis de développer des solutions simples pour atteindre les performances demandées par la nouvelle réglementation thermique marocaine (RTCM).

Un bâtiment adapté aux différentes zones climatiques du Maroc

Le démonstrateur installé sur la plateforme de formation et sensibilisation de l’ADEREE à Marrakech prend en compte l’optimisation du cout de construction et du confort thermique en fonction des différents climats du Maroc. Ainsi, il est composé de 4 modules :
■ une salle de classe pour le climat « montagne », avec chauffage passif
■ deux pièces, en version « désert », avec deux variantes de toiture terrasses et des systèmes simples de
rafraichissement et ventilation.
■ un hammam semi collectif, doté d’un chauffage performant.
■ ces modules sont agencés avec une serre (solaire passif) et un patio ombragé.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.alto-ingenierie.fr/projet-maroc/1eres-nouvelles-de-marrakech
 http://www.alto-ingenierie.fr/projet-maroc/jour-2-a-marrakech

Fiabilité des données

Expert

Intervenants

    Maître d'ouvrage

    ADEREE

    contact@aderee.ma


    Architecte

    Architecture & Développement

    archidev@archidev.org


    Maître d'œuvre

    ALTO Ingénierie

    zakaria.sadik@alto-ingenierie.fr

Mode contractuel

Autres méthodes

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

En 2014, A&D a conçu une deuxième phase au programme MPC au Maroc pour valoriser les qualités d’éco-conception, de performance thermique et énergétique de la technologie MPC. En partenariat avec la Fondation Abbé Pierre, l’Agence de Développement des Énergies Renouvelable et de l’Efficacité Énergétique (ADEREE), la direction de l’Habitat et de l’Urbanisme, l’Agence de la Maitrise de l’Energie et de l’Environnement (ADEME), et le bureau d’études ALTO Ingénierie, notre objectif est désormais d’aboutir à une offre viable de bâtiments MPC visant à monter des opérations « clé en main » avec des acteurs institutionnels publics ou privés, des opérateurs à vocation sociale, et des communautés locales.


Public visé par le projet

Le projet vise les collectivités locales ou les services déconcentrés de l’Etat, maitres d’ouvrages d’équipements communautaires (écoles, dispensaires, centres sociaux).
Résultats attendus

Notre objectif est d’aboutir à une offre de programmes d’habitat très social dans le cadre de la politique de lutte contre l’habitat insalubre menée au Maroc.
Un enjeu essentiel est bien sûr de diminuer le coût de construction des logements pour cibler des populations exclues, mais aussi de les inclure dans un projet d’amélioration de leur habitat par un travail d’accompagnement et de renforcement des acteurs intermédiaires, ainsi que dans leurs propres capacités à devenir des maitres d’ouvrage.

La composition modulaire permet de réaliser une diversité de projets « sur mesure » pour des zones habitées difficiles comme le désert et la montagne, par exemple :
• Des écoles rurales avec des salles de classes confortables, lumineuses et chauffées.
• Des équipements sociaux communautaires (femmes, enfants) dédiés au développement local.
• Des hammams durables à foyers améliorés, à partager entre trois ou quatre familles dans les villages très dispersés.
• Des programmes d’amélioration de logements dégradés en moyenne montagne, de type « une pièce en plus », avec confort et efficacité énergétique.
• Des gites ou refuges dans les parcs naturels ou zones touristiques protégées (tourisme solidaire)

Description architecturale

Le programme architectural répond à un cahier des charges exigeant pour un logement bioclimatique à faible empreinte écologique et à bas cout. Il est composé de 4 modules types :
• Une salle de classe pour le climat « montagne », avec chauffage passif
• Deux pièces, en version « désert », avec deux variantes de toiture terrasses et des systèmes simples de rafraichissement et ventilation.
• Un hammam multi familial, (12m²), doté d’un chauffage performant.

Ces modules sont agencés avec une serre, un atrium (solaire passif) et un patio ombragé.

Le bâtiment témoin sera un lieu permanent d’exposition et accueillera ensuite un centre de formation et d’accompagnement pour les futurs projets en MPC, car un autre enjeu est d’initier une filière de production d’amélioration de l’Habitat, avec la création d’un réseau coopératif d’artisans et/ou d’entrepreneurs formés par A&D.

Et si c'était à refaire?

Yes, biensur !

Consommation énergétique

  • 89,00 kWhep/m2.an
  • 267,00 kWhep/m2.an
  • Autre

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 1,00 W.m-2.K-1

Systèmes

    • Aucun système de chauffage
    • Aucun système d'eau chaude sanitaire
    • Aucun système de climatisation
    • Ventilation naturelle
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Emissions de GES

  • 720,00 KgCO2/m2/an
  • 3 400,00 KgCO2 /m2
  • ADEME

Solution

    La Pierre

    Nature

    Nature

    Gros œuvre / Système passif

    Il s’est concrétisé avec la mise au point d’une technologie innovante dite «Murs de Pierres Confinées » (MPC), dérivée du gabion et destinée à pallier le déficit de compétences et de moyens des populations fragiles, à construire un habitat fiable. Le comportement sismique a été modélisé par le laboratoire de
    l’INSA de Rennes.
    Deux prototypes ont été construits au Maroc, dans la région de l’Oriental, et ont permis d’explorer des solutions constructives différentes.
    La technologie MPC a depuis fait ses preuves lors du tremblement de terre en Haïti avec la mise en oeuvre d’un programme de construction de 60 logements qui a permis de valider la technologie MPC en autoconstruction assisté et créatrice de filière d’activité génératrice de revenus.
    Ce procédé inédit rend accessible, dans certaines conditions, la réalisation d’ouvrages domestiques ou communautaires pour les plus démunis et cible l’amélioration de l’habitat traditionnel, informel ou dégradé, contribuant ainsi à répondre à de nombreuses exigences socio- économiques et culturelles
    dans des zones réputées difficiles.
    En 2014, A&D a conçu une deuxième phase au programme MPC au Maroc pour valoriser les qualités d’éco conception, de performance thermique et énergétique de la technologie MPC.

    La technologie MPC a fait ses preuves lors du tremblement de terre en Haïti avec la mise en oeuvre d’un programme de construction de 60 logements qui a permis de valider la technologie MPC en autoconstruction assisté et créatrice de filière d’activité génératrice de revenus.

Environnement urbain

Le programme MPC au Maroc vise à valoriser les qualités d’éco-conception, de performance thermique et énergétique de la technologie MPC. En partenariat avec la Fondation Abbé Pierre, l’Agence de Développement des Énergies Renouvelable et de l’Efficacité Énergétique (ADEREE), la direction de l’Habitat et de l’Urbanisme, l’Agence de la Maitrise de l’Energie et de l’Environnement (ADEME), et le bureau d’études ALTO Ingénierie, notre objectif est désormais d’aboutir à une offre viable de bâtiments MPC visant à monter des opérations « clé en main » avec des acteurs institutionnels publics ou privés, des opérateurs à vocation sociale, et des communautés locales.

Le programme architectural répond à un cahier des charges exigeant pour un logement bioclimatique à faible empreinte écologique et à bas cout. Il est composé de 4 modules types :
• Une salle de classe pour le climat « montagne », avec chauffage passif
• Deux pièces, en version « désert », avec deux variantes de toiture terrasses et des systèmes simples de rafraichissement et ventilation.
• Un hammam multi familial, (12m²), doté d’un chauffage performant.

Ces modules sont agencés avec une serre, un atrium (solaire passif) et un patio ombragé.

Le bâtiment témoin sera un lieu permanent d’exposition et accueillera ensuite un centre de formation et d’accompagnement pour les futurs projets en MPC, car un autre enjeu est d’initier une filière de production d’amélioration de l’Habitat, avec la création d’un réseau coopératif d’artisans et/ou d’entrepreneurs formés par A&D.
Public visé par le projet

Le projet vise les collectivités locales ou les services déconcentrés de l’Etat, maitres d’ouvrages d’équipements communautaires (écoles, dispensaires, centres sociaux).
Résultats attendus

Notre objectif est d’aboutir à une offre de programmes d’habitat très social dans le cadre de la politique de lutte contre l’habitat insalubre menée au Maroc.
Un enjeu essentiel est bien sûr de diminuer le coût de construction des logements pour cibler des populations exclues, mais aussi de les inclure dans un projet d’amélioration de leur habitat par un travail d’accompagnement et de renforcement des acteurs intermédiaires, ainsi que dans leurs propres capacités à devenir des maitres d’ouvrage.

La composition modulaire permet de réaliser une diversité de projets « sur mesure » pour des zones habitées difficiles comme le désert et la montagne, par exemple :
• Des écoles rurales avec des salles de classes confortables, lumineuses et chauffées.
• Des équipements sociaux communautaires (femmes, enfants) dédiés au développement local.
• Des hammams durables à foyers améliorés, à partager entre trois ou quatre familles dans les villages très dispersés.
• Des programmes d’amélioration de logements dégradés en moyenne montagne, de type « une pièce en plus », avec confort et efficacité énergétique.
• Des gites ou refuges dans les parcs naturels ou zones touristiques protégées (tourisme solidaire)

Pour suivre l’évolution du projet : actualité du Groupe de Travail "MPC Maroc" et Le blog du chantier de la maison témon !

Pour toute information, écrire à : archidev@archidev.org

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Santé, qualité air intérieur
  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion des déchets
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • gestion du bâtiment, maintenance
  • fin de vie du bâtiment
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction
​Le projet vise à optimiser et valoriser la technologie des Murs en Pierres Confinées (MPC).
Bâtiment Bas Carbone / ENJEUX Gaz à effet de Serre : Dans le contexte de forte précarité énergétique des populations visées, l’étude de modélisation réalisée par
ALTO Ingénierie a permis d’optimiser les modules MPC pour :
• minimiser les consommations de chauffage et de rafraîchissement,
• ou en l’absence de système de chauffage/rafraîchissement, améliorer le confort thermique des occupants.
Bâtiment MCP : + 0.72 tCO2e émissions d’équivalent CO²
Bâtiment de référence : + 3.4 tCO2e émissions d’équivalent CO²
Gain : + 2.68 tCO2e émissions d’équivalent CO²
Gain en % : réduction 79% des émissions d’équivalent CO².



Catégories du concours

Bas Carbone

Bas Carbone

Coup de Coeur des Internautes

Coup de Coeur des Internautes

Green Building Solutions Awards 2016


Auteur de la page

  • Zakaria SADIK

    Directeur Général

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Building Solutions Awards 2016