Une ville créative et durable, qui limitera les impacts négatifs

Quelle est votre vision de la ville de demain ? Réponse de David Determe, administrateur-délégué chez Betic ingénieurs-conseils.

« À mes yeux, la ville de demain sera créative et durable en ce sens qu’elle limitera les impacts négatifs dans les domaines de la consommation d’énergie mais aussi sur les ressources naturelles ou humaines. La durabilité reposant sur des objectifs énergétiques (réduction ou suppression des besoins en énergies fossiles, orientation sur des énergies renouvelables…), environnementaux (réduction de la consommation, gestion de la biodiversité...) et économiques (viabilité, développement de filières courtes…), la conception technique y aura une place prépondérante.

Très clairement, la question énergétique se place au cœur des questions posées par les villes de demain. Dans un contexte de réchauffement climatique de plus en plus pesant, nous devons les penser en y incluant des réflexions et des solutions fortes, notamment en matière de production d’énergie durable.

Les grands développeurs publics et privés font de gros efforts en la matière et sont aujourd’hui engagés via des démarches fortes. Ils vont, j’en suis certain, poursuivre et amplifier ces actions en matière d’efficacité énergétique (développement de l’éclairage public à faible consommation, rénovation énergétique des infrastructures existantes, construction de nouveaux quartiers…) et mettre en place des systèmes de production locale d’énergie via par exemple la pose de panneaux photovoltaïques sur les toits ou encore la production d’électricité à partir des déchets. Concernant les déchets justement, ils auront pour mission de réduire leur production et de mettre en place des systèmes efficaces de récupération et de valorisation. Nous savons qu’intégrer tous ces éléments dans un environnement existant est complexe mais les dernières réalisations dans le pays nous prouvent que cela est bel et bien possible.

Il sera nécessaire que les habitants se positionnent différemment par rapport à leur consommation d’électricité. Il faudra qu’ils réfléchissent en tant que prosumer, personne qui produit et consomme en même temps. Cela passe par la décentralisation, qui s’accompagne inévitablement d’un renforcement des infrastructures et des smart grids, mais aussi par le fait de trouver des solutions en matière de stockage de l’électricité. Le stockage est un exemple concret des solutions qui doivent être développées pour pouvoir construire cette ville du futur.

Mais concevoir des infrastructures économes et productrices d’énergie ou encore réduire sa consommation n’est pas suffisant. La ville de demain fera la part belle à la solidarité énergétique entre les immeubles neufs et anciens. J’entends par là, mutualiser les dispositifs de production d’énergie et jouer le rôle de fournisseur pour les bâtiments situés à proximité. Il faudra donc déployer d’importants réseaux intelligents entre tous nos bâtiments mais aussi nos biens mobiliers comme les voitures, pour qu’ils puissent interagir sans devoir à nouveau centraliser la production d’électricité avant de la redistribuer.

D’une manière plus générale, il me semble évident que la ville de demain devra répondre aux besoins de tous les habitants, dont les plus vulnérables, les plus marginalisés... On lui demandera, en plus d’être sobre dans la gestion de ses ressources naturelles pour contribuer à l’atténuation des effets du changement climatique, d’être résiliente face aux événements naturels qu’ils soient ou non liés au changement climatique. Enfin, la ville doit faire preuve d’une certaine attractivité économique pour fournir à ses habitants les ressources qui leur sont nécessaires. Les composantes de la ville, les services urbains, le logement, les espaces publics, l’offre économique, la culture sont autant de composantes, d’outils, qui doivent contribuer à développer cette vision ».

Source photo : David Determe

 

Consulter la source : Infogreen.lu


Modéré par : Laetitia Malega

Autres actualités dans "Information"

Un quartier futuriste aux portes de Moscou

Publié le 13 nov. 2018 - 12:14

VILLE INTELLIGENTE. C'est un projet monstre de 4 millions de mètres carré qui verra le jour à l'ouest de Moscou. Les agences d'architecture Zaha Hadid et TPO Pride architects ont été désignées. Les agences Zaha Hadid et TPO Pride arch (...)

« Utiliser les combustibles de nos régions »

Publié le 13 nov. 2018 - 12:09

Une vingtaine d’employés représentent au Luxembourg la société familiale allemande Viessmann, spécialiste incontestée des chaudières. Neomag a rencontré Günter Krings, directeur d’agence, pour découvrir les avantages et caractéristiq (...)

Du neuf avec du vieux

Publié le 13 nov. 2018 - 12:07

D’ici quelques mois, 14 familles pourront emménager dans une ferme séculaire transformée en logements modernes par le Fonds du Logement en collaboration avec le cabinet d’architecture BENG. Un projet de rénovation unique de par (...)





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités

Du neuf avec du vieux
Publié le 13 nov. 2018 - 12:07
Mission COP 24 Green Solutions Award
Publié le 08 nov. 2018 - 11:45
De l’intérêt du BIM pour l’efficacité énergétique des bâtiments
Publié le 08 nov. 2018 - 10:24
Pitchring spécial GreenSolutions Awards le 27/11 à Pollutec
Publié le 25 oct. 2018 - 10:07
15ème Anniversaire du Cluster Eco-construction
Publié le 15 oct. 2018 - 13:48


Catégories


Articles les plus lus