Jacques Vandivinit: «Le Fonds du logement a fait un grand pas»

Publié par Laetitia Malega

Après une succession d’échecs et de démissions, le Fonds du logement a trouvé, en la personne de Jacques Vandivinit, un nouveau directeur. Économiste de formation, il a débuté sa carrière chez SES, puis a acquis des expériences variées dans différents secteurs, comme l’aviation, les télécommunications, ou encore la consultance, avant de relever ce nouveau défi. Entretien.

La situation du Fonds du logement avant votre arrivée a été particulièrement mouvementée ces derniers mois. Qu’est-ce qui vous a motivé à en prendre sa direction?

Jacques Vandivinit. - «J’ai toujours eu envie de relever un défi professionnel qui puisse avoir un impact social. Or, le Fonds du logement présente cette caractéristique, et la création de logements abordables est une des priorités de notre société. Ce poste me donne aussi l’occasion de me rapprocher de mon éducation familiale, puisque mes parents évoluaient dans la sphère sociale, mon père au ministère de la Famille, et ma mère avec Femmes en détresse. J’ai donc, très jeune, connu les problématiques sociales au Luxembourg, sujets qui ne sont pas visibles pour tout le monde. J’aime l’idée que mon travail puisse avoir un impact social positif et qu’il produise une action concrète.

Lors de votre activité de consultant, vous avez déjà été amené à travailler avec le Fonds du logement. Quel souvenir en gardez-vous?

«Effectivement, en 2014-2015, j’ai participé à un audit du Fonds du logement. Cet audit avait pour objectif de proposer une optimisation du fonctionnement et de la structure existante pour que le Fonds du logement puisse mieux répondre aux défis actuels et futurs. Dans ce cadre, j’ai eu l’opportunité de rencontrer plusieurs membres de l’équipe.

Toutefois, ma connaissance de l’établissement était relativement limitée, puisque nous ne nous intéressions qu’à la partie structurelle et de gouvernance. Je n’avais pas du tout eu d’aperçu sur le développement de la construction ou le travail d’accompagnement social, par exemple. De plus, l’établissement dont j’ai pris la direction aujourd’hui est un autre établissement que celui que j’avais audité à l’époque. Beaucoup de progrès ont été réalisés depuis.

Dans quel état est le Fonds du logement aujourd’hui?

«La structure et l’organigramme ont beaucoup évolué. Un important travail de réorganisation a été élaboré ces derniers mois sous l’impulsion de Diane Dupont, la présidente du conseil d’administration. Le Fonds du logement a fait un grand pas, et je n’ai qu’à continuer dans cette bonne direction. Aujourd’hui, le Fonds compte 130 employés, alors qu’à l’époque de l’audit que j’avais réalisé, il n’y en avait qu’une soixantaine.

De nouvelles compétences ont été introduites au sein de l’équipe. Par exemple, un service Risques et conformité a été créé et développe un système de contrôle interne afin de mieux sécuriser nos actions. Il y a aussi un nouveau service Urbanisme et foncier, qui est en charge de mettre en place une stratégie de développement foncier correspondant à notre plan de développement pluriannuel, afin d’être plus stratégique et moins opportuniste sur ces questions.

Lire l'article complet : https://paperjam.lu/

 

Modéré par : Laetitia Malega

Autres actualités dans "Information"

Neobuild et NEOMAG vous souhaitent une belle année 2020

Publié le 21 janv. 2020 - 10:21

Tous les numéros sont en ligne sur Neobuild.lu PAR ICI !   N'hésitez pas à feuilleter nos magazines et tenez-vous au courant de l'actualité du secteur dans une multitude de thématiques ! (...)

Le modulaire fait aussi sa révolution

Publié le 21 janv. 2020 - 09:25

Implantée sur la zone industrielle de Faulquemont, la société Euromodules conçoit de A à Z des éléments d’habitat visant à devenir des salles de classe ou de réunion, des bureaux ou des lieux d’accueils une fois assemblés. Une autre (...)

Dubaï construit le plus grand immeuble de bureaux imprimé en 3D

Publié le 21 janv. 2020 - 07:56

Dubaï s’illustre avec un projet immobilier moins pharaonique que d’habitude. L’émirat vient d’ouvrir le plus grand bâtiment entièrement imprimé en 3D. Un seul automate est parvenu à construire près de 650 mètres de bureaux sur deux (...)


Commentaires