Gagnez en sécurité !

« L’homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique », explique Patrick Nemry citant Albert Einstein. Le message est clair. Sans abstraire la technologie, qui a fait des progrès conséquents et indéniables dans notre secteur, l’Humain doit rester au cœur de toutes les réflexions et de toutes les décisions. Tous nos efforts, qu’ils soient technologiques ou techniques, doivent se concentrer sur la protection des hommes, protection qui peut d’ailleurs être assistée voire améliorée par l’intégration des nouvelles technologies en matière de sécurité et santé au travail.

Rencontre avec Patrick Nemry, chef du département Sécurité et Engins de l’IFSB

Un accident de travail n’est jamais dû au hasard », affirme le chef du département Sécurité et Engins de l’IFSB. « Il faut être vigilant et avoir conscience, non seulement des risques, mais aussi des causes des accidents. Celles-ci peuvent d’ailleurs se regrouper dans un terme particulièrement fort « STOP », car elles sont souvent d’origine :
Stratégique
Technique
Organisationnelle
Personnelle

Une modification en profondeur de nos usages et de nos manières de travailler doit donc s’opérer, pour diminuer le nombre d’accidents sur chantier. »

Chacun, quel que soit son niveau, salarié manuel ou de l’encadrement, a un rôle à jouer pour garantir la sécurité de tous. Dans un secteur aussi accidentogène que celui de la construction de par ses activités, la prévention des risques doit être au cœur même de la stratégie d’entreprise et être intégrée dans un système de management orienté sécurité. Qu’il s’agisse du label « Sécher & Gesond mat System » de l’AAA, du référentiel OHSAS 18001, de la norme VCA ou encore de la certification sécurité MASE, de nombreux systèmes existent pour inciter les entreprises à mettre en place une gestion efficace de la sécurité et de la santé au travail. « Une entreprise responsable, c’est une entreprise qui investit pour la sécurité de ses salariés. Et, c’est là tout l’enjeu, voir la sécurité non plus comme un facteur de coût, mais comme un réel investissement, où le bilan est toujours positif, aussi bien sur le plan humain que financier, car si la vie n’a évidemment pas de prix, tout accident a cependant un coût. Je vous encourage à lire l’étude « La prévention, un facteur de performance économique » que nous avons menée avec le bureau parisien Avyso et qui a démontré qu’en moyenne un euro investi dans la sécurité rapporte plus de deux euros. »

« On va au travail pour gagner sa vie, et non pas pour la perdre ! » ajoute Patrick Nemry.

Depuis plus de 15 ans, l’IFSB est un acteur incontournable en matière de formations, d’actions de prévention des risques. « Chacune des formations que nous proposons intègre un module sécurité », explique Patrick Nemry. La formation, bien sûr, est le meilleur moyen pour acquérir les bons gestes et maîtriser les techniques efficaces pour travailler en toute sécurité. À l’IFSB, ces formations, ouvertes à tous les types de public (salariés manuels ou salariés de l’encadrement), sont axées sur la pratique et réalisées en conditions réelles de chantier, pour que les gestes enseignés soient assimilés et reproduits en entreprise.

Parallèlement, l’IFSB organise également des « Journées sécurité et santé au travail » sur-mesure pour les entreprises qui souhaitent sensibiliser leurs salariés aux différents risques professionnels. CLE, Secolux, CLK, Perrard et bien d’autres entreprises ont déjà participé à ces journées sécurité et santé au travail, qui permettent de découvrir les différents moyens et les nombreuses innovations à disposition de tous pour prévenir les risques.

Pour compléter ces formations, l’IFSB fait intervenir des « coachs » au sein même des entreprises qui le souhaitent pour mettre en œuvre des solutions concrètes et pratiques, dans le but d’améliorer leur niveau de sécurité. Soutenu par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire et par l’AAA, le projet SCIPRISC (pour Système de coaching innovant pour la prévention des risques professionnels dans le secteur de la construction) repose donc sur une approche proactive et préventive innovante renforçant le capital humain en entreprise tout en réduisant le coût de l’insécurité.

Pour prévenir les risques les plus fréquents sur chantier, tels que le montage-démontage des échafaudages, le port du harnais ou encore l’arrimage des charges (d’autres sujets sont à découvrir en ligne sur le site web www.ifsb.lu), l’IFSB, en collaboration avec l’AAA et l’ITM, publie des brochures techniques illustrées, expliquant les bonnes pratiques à adopter sur chantier. Une nouvelle brochure technique intitulée « Travailler en sécurité » dédiée au secteur de la construction sera d’ailleurs à découvrir en exclusivité sur le stand de l’IFSB au Forum de la sécurité et santé au travail, le 19 avril prochain.


Les actions pour sensibiliser aux risques professionnels et améliorer les compétences des salariés du secteur de la construction sont nombreuses et variées. Une prise de conscience collective des risques réels est évidemment nécessaire pour comprendre l’enjeu de la sécurité sur chantier, mais cela ne se fera pas sans la responsabilisation individuelle de chaque acteur. Nous avons donc tous un rôle à jouer pour que les accidents sur chantier, encore trop nombreux, diminuent durablement.

Mélanie De Lima

Consultez en ligne NEOMAG #13

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur


Modéré par : Laetitia Malega

Autres actualités dans "Information"

Cette application améliore la sécurité au travail

Publié le 24 avril 2018 - 09:36

L’application de CityLity a été distinguée en matière de sécurité au travail. Celle-ci permet d’alerter rapidement les personnes responsables dès qu’un incident de chantier est détecté. «On crée des communautés et on organise la commu (...)

«Les œuvres doivent être le reflet de notre société»

Publié le 20 avril 2018 - 09:53

En amont du «10x6 Architecture: Innovation & Sustainability» organisé par le Paperjam Club le mercredi 25 avril 2018, l’un des orateurs, Francis Schwall (Neobuild), expose sa vision des enjeux d’une architecture novatrice et soutenab (...)

La formation, une nécessité pour s’adapter aux évolutions du secteur

Publié le 20 avril 2018 - 09:17

La House of Training (HoT), organisme de formation de la Chambre de Commerce, propose plus de 600 modules, dont la signature est une approche patronale et qui permettent aux participants de développer leurs compétences, soutenant (...)





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus