2,4 millions d’euros pour Leko

La start-up, qui réinvente la construction bois grâce à des panneaux préfabriqués, a réalisé une levée de fonds qui favorisera son développement international.

La jeune entreprise de François Cordier a le vent en poupe. Alors que le chantier de la première maison construite selon le système Leko se termine à Sandweiler, la société récolte à présent 2,4 millions d’euros pour faire avancer ses projets. Ce montant vient en partie de business angels français, des entrepreneurs du digital qui se sont intéressés à la combinaison de technologie et de technique proposée par Leko. Une autre partie a été accordée par la Bil, dans le cadre de la garantie InnovFin, mise en place par le Fonds européen d’investissement pour soutenir les PME.

« Ce financement nous permettra dans un premier temps de répondre aux demandes du marché luxembourgeois grâce notamment à la production de bâtiments comptant jusqu’à 10 étages », explique François Cordier, CEO et fondateur de Leko. « Nous allons donc pouvoir investir dans des outils de production robotisés et compléter notre équipe ». François Cordier est maintenant entouré d’une dizaine de personnes et l’équipe devrait bientôt atteindre un effectif de 20 collaborateurs.

Des projets à l’étude

Le système de construction innovant est fait de bois à lames structurelles et fonctionnelles croisées, fixées uniquement à l’aide de vis. Ce fonctionnement sans colle permet de facilement envisager le démontage et la récupération des composants en fin de vie du bâtiment. Les plans de coupe sont créés grâce à un algorithme issu de plus de deux années de recherches et de développement informatique de pointe.

La jeune équipe a été accueillie il y a un peu plus d’un an par le pôle d’innovation Neobuild et dispose maintenant d’un espace au Technoport de Foetz, où les panneaux sont préfabriqués à partir de bois local (le hêtre) avant d’être assemblés directement sur chantier.

La start-up a pour ambition de livrer des appartements en 24 heures (conception, fabrication, livraison). Le premier bâtiment « Leko » construit à Sandweiler a été initié par le promoteur Stugalux, qui en est propriétaire. Déjà très satisfaite du résultat, l’entreprise luxembourgeoise prévoit d’autres constructions. Un bâtiment multilogements est par ailleurs en cours d’étude pour Strassen. Celui-ci devrait être livré au premier trimestre 2019.

Marie-Astrid Heyde
Photo Fanny Krackenberger
Légende photo : François Cordier, CEO et fondateur de Leko, sur le chantier à Sandweiler.

Consulter la source : Infogreen.lu


Modéré par : Laetitia Malega

Autres actualités dans "Information"

La construction sur pilotis

Publié le 17 janv. 2019 - 00:00

Selon les dictionnaires consacrés, il s’agit d’un ensemble de pilots enfoncés dans le sol pour supporter un ouvrage construit dans l’eau ou sur un terrain instable, ou encore d’un système de fondation par pieux foncés et recepés porta (...)

Rénover pour mieux consommer

Publié le 16 janv. 2019 - 00:00

En 2015, Climalux remportait l’appel d’offres pour l’assainissement énergétique du complexe sportif d’Ettelbruck, premier projet à accueillir une installation de récupérationd’énergie comprise dans les eaux grises. Créée en 1979, la (...)

Un système français breveté de récupération d’énergie présente dans les eaux usées grises

Publié le 10 janv. 2019 - 15:16

Boydens Engineering a récemment intégré au Luxembourg la solution française ERS (energy recovery system) qui vise à récupérer la chaleur des eaux usées dans une démarche circulaire. Présentation avec son inventeur, Alain Mouré, égal (...)





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus