100 ans d’expérience feront toujours la différence

Chez HfM, on trouve tous les matériaux pour construire une maison de A à Z : chevrons, panneaux, isolation en fibres de bois, portes, parquets, lames de terrasses, etc., du produit brut de sciage au produit fini. Mais si le bois est simple à mettre en œuvre, il doit l’être de manière optimale pour déployer toutes ses qualités dans le temps. Cela s’apprend avec l’expérience et, avec 100 ans d’existence, HfM n’en manque pas !

Interview de Pete Hoffmann, Dirigeant de Hfm

Quelle est votre vision de l’innovation ?

Parfois, l’innovation est superficielle et a uniquement pour objectif de proposer quelque chose de nouveau, sans que ce soit pour autant quelque chose de meilleur. Ce n’est pas notre approche. Nous nous plaçons toujours dans l’optique de nos clients et toutes les innovations que nous leur offrons visent à leur apporter une plus-value, une qualité supérieure.

Comment l’innovation s’applique-t-elle à un matériau aussi traditionnel que le bois ?

Le bois est, en soi, un matériau « parfait ». Il n’est donc pas question de le modifier, mais plutôt d’améliorer ses propriétés à travers l’utilisation qu’on peut en faire ou les produits avec lequel on le combine. L’innovation peut porter sur les colles ou les revêtements de surface. Le choix de nos produits est toujours orienté par la qualité plutôt que par le prix. Nous privilégions les produits qui ont les meilleures propriétés, qui ne sont pas nocifs et qui sont durables, et non les produits les moins chers. Mais l’innovation peut aussi se trouver dans la façon dont on entretient le bois ou dont on le met en œuvre. Des études ont été réalisées sur la protection du bois via le mode de construction. Comment assurer la durabilité dans le temps d’une terrasse, par exemple, non pas au moyen de procédés chimiques, mais en la construisant dans les règles de l’art ?

Le bois se travaille-t-il facilement ?

Le bois se travaille très facilement mais, pour le faire de façon optimale, une certaine expérience est nécessaire. Si je reprends l’exemple de la terrasse, elle peut être posée rapidement et être très belle au premier regard, mais si tous les principes de protection ne sont pas respectés lors de la construction (s’assurer qu’il y a une ventilation suffisante, qu’il n’y ait pas de contact avec la terre, etc.), elle risque de commencer à se dégrader au bout de quelques années seulement et ce n’est qu’à ce moment-là que le client constatera que la mise en œuvre n’était pas bonne. Lorsque nous posons une terrasse, cela nous prend un certain temps mais nos clients ont la garantie qu’elle durera deux fois plus longtemps. Or, pour le leur expliquer, il faut le savoir, et pour le savoir, il faut de l’expérience.

Vous disiez privilégier les colles et revêtements de surface durables. Comment votre volonté d’être durables se traduit-elle ?

En tant que matériau disponible localement et dont la fabrication nécessite peu d’énergie, le bois est fondamentalement durable. Nous essayons donc de rester dans cet esprit tout au long de la chaîne de production. À titre d’exemple, nous commercialisons principalement des parquets de fabrication allemande ou autrichienne, alors que les parquets bon marché qui inondent le marché aujourd’hui sont fabriqués à partir d’arbres européens qui sont expédiés en Chine où ils sont usinés avant de revenir en Europe pour y être vendus. Ce qui, en termes de durabilité, est pour moi un non-sens total. De plus, nous travaillons avec un fabricant de parquet qui plante un arbre pour chaque paquet de parquet vendu et nous proposons des produits qui ont été testés et certifiés pour leur non-nocivité. Notre bâtiment est naturellement un bâtiment en bois, chauffé avec des déchets de bois et dont la façade est photovoltaïque.

Pour finir, quels sont les avantages du bois sur le plan esthétique ?

Il se laisse teinter ou peindre dans toutes les couleurs et peut revêtir une grande diversité d’aspects : on peut le trouver en version très moderne, sans nœud avec un fil rectiligne, ou en version plus rustique, plus vivante avec des nœuds, beaucoup de changements de direction des fils et des couleurs différentes. Le bois est surtout un matériau très chaud au toucher et très chaleureux, surtout quand il est mixé avec des matériaux modernes. Enfin, il faut sortir de l’idée reçue qu’une maison en bois est un chalet : aujourd’hui, on ne voit plus la différence entre une maison à ossature bois et une maison classique, si ce n’est que la maison en bois peut respirer.

Mélanie Trélat

NEOMAG#17
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur


Modéré par : Laetitia Malega

Autres actualités dans "Information"

Les premières routes solaires du Luxembourg

Publié le 11 déc. 2018 - 14:35

Un premier tronçon solaire a  été inauguré mi-septembre  à Sanem et un second site pilote a suivi à Bettembourg. Ces revêtements routiers  photovoltaïques se présentent comme des  sources complémentaires  d’énergie verte. Dans son (...)

Efficacité énergétique des bâtiments : les investissements ont ralenti au niveau mondial

Publié le 11 déc. 2018 - 08:04

 Les investissements dans le monde dédiés à l'efficacité énergétique des bâtiments ont ralenti en 2017, selon un nouveau rapport publié ce 7 décembre par l'Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction. Ce rapport a été prés (...)

#GreenSolutions Awards 2018 : découvrez ces lauréats dont les solutions dessinent déjà la ville zéro carbone

Publié le 07 déc. 2018 - 08:01

C’est à Katowice, ville minière polonaise ayant pris le virage de la transition écologique et théâtre de la COP24, que les lauréats des Green Solutions Awards 2018 ont été révélés. Le réseau Construction21, organisateur du concours (...)





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus