Santé et confort dans le bâtiment : des propositions en 7 études de cas

A l’instar de l’échelle humaine, le confort et la santé dans le bâtiment sont des notions complexes et variables selon les points de vue. Au travers de 7 études de cas de la base de données de Construction21, nous vous proposons un petit tour d’horizon de quelques enjeux. On y découvrira notamment que la Chine a très tôt pris en compte des mesures correctives face à la pollution de ses villes, mais aussi que santé ou confort riment avec réalité sociale et usages du bâtiment. Certains de ces projets ont été primés aux Green Solutions Awards, qui récompensent à chaque édition des bâtiments exemplaires dans sa catégorie « santé et confort ».

L’école des Boutours : la QAI pour leitmotiv

Cette école maternelle est un bâtiment emblématique, difficilement reproductible à l’identique, mais qui propose des solutions intéressantes pour construire autrement à des coûts maîtrisés.

La grande particularité de ce bâtiment est d’avoir recours à une ventilation naturelle régulée. La qualité de l’air intérieur est contrôlée en permanence grâce à des capteurs. Comme l’expliquent les concepteurs du bâtiment, l’enjeu de la QAI est aussi extérieur. Celle-ci est en effet intimement liée à la qualité de l’air extérieur.

Le choix des matériaux de construction a également été fait dans un souci de limitation des COV. La grande majorité des solutions adoptées sont ainsi géosourcées ou biosourcées.

Consultez l'étude de cas sur cette école

 

Tadi : la mesure par tradition nationale

 

Le confort et la santé se mesurent et le smart building à la chinoise en est la parfaite illustration. Pionnière des labels prenant en compte ces enjeux, la Chine possède une longueur d’avance. On y trouve des bâtiments ultra instrumentés comme Tadi, dans des villes où les alertes pour pollution aux particules fines sont fréquentes.

Dans ce bâtiment de la ville de Tianjin, les capteurs disposés dans des points stratégiques permettent de connaître en temps réel les concentrations en CO2, formaldéhyde, benzène, particules fines et COV. Le bâtiment régule ensuite la qualité de l’air intérieur par différentes actions de la ventilation. Le pilotage se fait via un ensemble de scénarios prétestés.

Le confort intérieur n’est pas oublié, avec la présence régulière de plantes vertes, d’espaces de détente privatifs et d’un stationnement (automobile et cycle) intégré au bâtiment. Ces éléments, qui peuvent paraître anecdotiques depuis la perspective française, sont déterminants dans les mégalopoles chinoises, où le moindre espace libre ou de verdure est souvent surpeuplé et où les difficultés croissantes de stationnement (même pour les vélos) génèrent un stress important.

Consulter l’étude de cas de ce bâtiment labellisé Green Building Label

 

Le Lubidet : insertion sociale et frugalité

 

Bon sens, contrainte de la commande, à chacun de porter un regard sur la frugalité du Lubidet. Ces anciens logements ouvriers en bande situés à Vendôme dans le Loir-et-Cher ont été réhabilités pour accueillir des personnes en grande fragilité sociale.

Les logements centraux ont été abattus pour laisser place à une salle polyvalente en paille. La présence de celle-ci est déterminante. Elle est un outil de lien social et a été un investissement important. Son confort en toute saison permet aux résidents de s’y retrouver spontanément. En été, deux grands jardins, sur lesquels donnent les portes des logements, prennent le relais.

Les logements individuels ont été rénovés très simplement, tout en prenant en compte les normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. La qualité de l’air intérieur est confiée à une ventilation simple flux, alors que l’eau chaude est fournie par un ballon électrique individuel. L’important était de proposer un confort et une QAI de bon aloi, tout en offrant une réparabilité à moindre coût. Ce type de logements doit en effet répondre à des enveloppes de maintenance limitées. Par ailleurs, les aléas de leur cycle de vie impliquent des dégradations potentielles du fait du profil de certains occupants.

Voir cet ensemble de logements lauréat de la catégorie Santé & Confort des Green Solutions Awards 2019

 

Médiathèque du Sud Sauvage : fraîcheur sans clim’ sous les tropiques

Concevoir un bâtiment recevant du public sans systèmes mécaniques, conforme aux normes françaises de ventilation et, ce, sous les tropiques est un tour de force. C’est ce que l’équipe projet de la médiathèque du Sud Sauvage a réussi à La Réunion, en associant un tampon végétal externe, des pare-soleils et une cheminée dépressionnaire.

Ce bâtiment bioclimatique est par ailleurs largement ouvert sur l’extérieur. Un avantage indéniable pour la circulation de l’air et un vrai élément de confort pour les usagers et employés.

En savoir plus sur cette étude de cas

Crédit photo : ©Hervé Douris

 

La Brigade Forestière projet passif en éco-construction

 

Souvent oublié, le confort est fondamental dans les bâtiments logistiques ou de travail. Le projet « Brigade », bâtiment pour les gardes forestiers de la forêt de Soigne en Belgique prend le contre-pied de ce constat. Le choix des matériaux tout d’abord s’est fait en limitant leur apport en produits polluants pour l’air intérieur. Le choix du bois, tout en contrôlant sa propension naturelle à relâcher des COV, a ensuite permis de créer un environnement de confort continu entre les parties stockage et bureau. Il offre une maintenance simplifiée, tout en limitant la sensation de parois froides.

Les choix architecturaux se sont portés vers un bâtiment s’insérant parfaitement dans son environnement boisé. Ses concepteurs l’ont donc orienté de manière à faire pénétrer le maximum de lumière, tout en limitant les ouvertures. En complément des baies de façade, des ouvertures zénithales, invisibles depuis la forêt, éclairent largement les parties communes et le hangar de stockage du matériel. Celles-ci permettent aussi de contourner les ombres portées par les arbres proches et de limiter l’emprise du bâtiment sur l’environnement immédiat.

Découvrir ce projet qui démontre, qu’au-delà d’un travail sur le bâtiment ou ses systèmes, le confort et la santé sont une démarche qui doit prendre en compte l’ensemble des paramètres d’une parcelle.

Crédit photo : ©Bernard Boccara

 

Le siège de Greenpeace à Madrid

 

Si la démarche bioclimatique peut être poussée à l’extrême sur du neuf, il n’en va pas de même en rénovation. La réorientation du bâtiment face aux vents dominants n’est pas forcément possible et le tissu urbain lui-même ne permet pas d’optimiser les apports naturels.

Comme le sud-est de la France, une bonne partie de l’Espagne va connaître des épisodes de canicule de plus en plus longs dans les années à venir. Le siège de Greenpeace Espagne à Madrid a donc pris en compte cet aspect. Un gros travail de rafraîchissement a été réalisé en mettant « à nu » le bâtiment afin d’optimiser la hauteur sous plafond et la circulation de l’air. Un système innovant de ventilation et filtration à bain d’eau a également été choisi. Ce qui est bon pour le rafraîchissement l’est aussi pour la qualité de l’air intérieur.

En parallèle, un travail d’architecture d’intérieur a permis de transformer la nudité des espaces en parti-pris esthétique. L’environnement de travail est ainsi optimisé pour que les occupants s’y sentent à leur aise.

Consulter l’étude de cas du siège de Greenpeace à Madrid

Crédit photo : ©Andrés Valentín-Gamazo

 

Florestine : le high tech au service de la précarité

 

En 2018, 11,7% des ménages français étaient en précarité énergétique selon le ministère de la transition écologique et solidaire. Si la précarité énergétique est a priori avant tout liée au confort, elle a un impact non négligeable sur la santé des occupants. Elle s’accompagne généralement de systèmes de ventilation défectueux ou mal entretenus et d’une présence importante d’humidité. Au-delà de l’aspect technique, elle pousse également à des usages étonnants, voire dangereux de la part des occupants : récupération de vieux chauffages d’appoint au gaz, usage du four ou de la gazinière pour créer un point de chaleur dans le logement, etc.

Immeuble multi-usage, comportant des logements sociaux, la Florestine mélange high tech et solutions simples pour remédier aux problématiques de confort d’hiver et de ventilation. Pour des raisons de fiabilité, les appartements traversants sont dépourvus de VMC, les flux d’air ayant été étudiés pour que la ventilation naturelle fonctionne parfaitement. Sur le plan du chauffage, celui-ci est confié à des radiateurs-ordinateurs Q-Rad. Leur principe de fonctionnement est simple, plus le locataire souhaite chauffer, plus la puissance de calcul augmente. La chaleur est ainsi fournie de manière gratuite sur le plan financier. La crèche du RDC est, quant à elle, équipée d’une VMC accolée à un purificateur d’air.

Découvrez ce bâtiment à la fois frugal et high tech répondant astucieusement à une réalité socio-économique donnée.

Crédit photo : © Benjamin Guénault

 

Ecole maternelle « La Ruche » : la lumière pour fil conducteur

 

Dotée de grandes baies vitrées en façade et orientée plein Est, l’école maternelle « La Ruche » de Perthes en Gâtinais est largement baignée de lumière naturelle. L’architecture en modules « maison » à toit à deux pans permet d’optimiser l’éclairement au moyen de fenêtres de toit. Les charpentes à deux pans permettent également de doubler la quantité de matériaux d’absorption acoustique par rapport à un plafond plat. Un élément important pour les classes de jeunes enfants.

 

Les choix réalisés sur cette école partent d’un constat simple. Celui de l’importance de la lumière naturelle dans la qualité d’attention des élèves. Ainsi une étude réalisée par l’UPMC (Université Pierre-et-Marie-Curie) et l’INSERM a montré que les élèves travaillant dans des salles ayant de grandes fenêtres obtiennent une réussite 15% supérieure aux tests de mathématiques et de logique.

Découvrir l’étude de cas de cette école

Crédit photo : ®TRACKS - PHOTOS ®GUILLAUME AMAT

 sante
 confort
 durable
 construction
 green solutions awards

Auteur de la page

  • Laetitia Malega

    Chargée d'animation

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     sante
     confort
     durable
     construction
     green solutions awards