Quels leviers pour décarboner les aéroports ?

Le secteur aérien pourrait voir son empreinte carbone multipliée par deux d’ici quelques années, les solutions se multiplient pour une transition écologique des avions, mais aussi pour les infrastructures aéroportuaires.

Le transport aérien génère entre 2 et 3 % des gaz à effet de serre sur la planète, ce qui comprend le CO2, mais aussi l’ozone et l’oxyde d’azote. C’est en particulier le mode de propulsion des avions qui génère cette pollution, ainsi que l’augmentation permanente du trafic aérien. Un trafic en augmentation de 3,5 % par an selon l’association du transport aérien international (IATA), qui prévoit qu’il sera multiplié par 2 d’ici 2037.

Pour réduire cette pollution, de nombreuses solutions sont aujourd’hui à l’étude. La première étant de réduire la part du trafic aérien dans nos déplacements grâce à des alternatives comme le ferroviaire sur les trajets qui peuvent se faire en moins de 4h de train, mais aussi par le renouveau des trains de nuit pour des trajets plus longs. Un changement technologique dans le mode de propulsion des avions est également à l’étude, par exemple via les biocarburants ou, à plus long-terme, l’hydrogène.

Mais dans un effort global de réduction des émissions de GES du secteur, les plates-formes aéroportuaires doivent aussi se réinventer. Si elles ne représentent que 5 % des émissions de CO2 du transport [...] Lire la suite

 

Cet article a été publié sur Demain la Ville par les Horizons, consultez la source

 villes et territoires
 bâtiment
 décarbonation
 transition écologique

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     villes et territoires
     bâtiment
     décarbonation
     transition écologique