Plan de relance : l'ADEME présente des résultats positifs pour sa première évaluation intermédiaire


En septembre 2020, le Gouvernement a lancé le plan France Relance pour faire face à la crise sanitaire, sociale et économique et redresser l’économie. Doté d’un budget de 100 milliards d’euros, ce plan de relance repose sur trois piliers : l’écologie (pour 30 milliards d’euros), la compétitivité (34 milliards d’euros) et la cohésion (36 milliards d’euros). L’ADEME fait partie des opérateurs du Plan de relance au titre des volets « écologie » et « compétitivité », et a été dotée d’un budget initial de 1,66 Mds€.

Aujourd’hui, l’ADEME présente les résultats de sa première évaluation intermédiaire d’actions opérées dans le cadre de France Relance : au 31 décembre 2021, l’ADEME avait engagé 3 500 dossiers, pour un montant d’aides de 642 M€.

CHIFFRE CLÉS

3500 dossiers engagés

642 M€ de montant d’aides (près de 40% du budget engagé)

25 dispositifs et 9 thématiques

80% des bénéficiaires des aides ont été des entreprises, dont ¾ de PME

80% des entreprises bénéficiaires interrogées ont jugé être satisfaites dont 46% très satisfaites

1,77 MtCO2 ont été évitées par an

12 000 emplois ont été maintenus et 15 000 ont été créés


Des impacts positifs sur les plans environnementaux, économiques et sociaux

D’un point de vue environnemental, les dispositifs d’aides portés par l’ADEME représentent un réel succès, avec 1,77 Mt CO2 évitées par an, soit 6% des objectifs nationaux de réduction des émissions de CO2 de l’industrie.

Par ailleurs, en termes d’impacts économiques, l’accompagnement de l’ADEME a permis aux porteurs de projets d’observer une baisse de leurs coûts de production, de disposer d’un meilleur positionnement sur le marché et de bénéficier d’une augmentation de leurs capacités de production existantes.

 Enfin, d’un point de vue social, les bénéficiaires ont réussi, grâce à l’accompagnement de l’ADEME, à maintenir 12 000 emplois et à en créer 15 000. Au-delà de cette donnée quantitative, des bénéfices qualitatifs sont également à souligner, en matière d’insertion professionnelle et d’évolution des compétences. Enfin, des changements structurels ont par ailleurs été observés au sein des entreprises bénéficiaires et au-delà : procédés industriels réinventés ou reconfigurés, ouverture de partenariats intersectoriels ou encore modification des chaînes d’approvisionnement.

Ce succès s’explique tout d’abord par une stratégie d’accompagnement « ciblée », en s’adaptant aux filières, à leur propension à contribuer aux grands objectifs nationaux mais également en tenant compte de la taille des investissements et des entreprises et à leur niveau de maturité dans leur démarche de transition écologique.

 Enfin, le maillage territorial important (grâce aux Directions Régionales de l’ADEME), la valorisation des dispositifs mis en place à travers des exemples concrets ainsi que la simplification des procédures ont également contribué à la réussite du Plan de relance opéré par l’ADEME. A titre d’exemple, les procédures simplifiées ont permis de financer 80% des entreprises bénéficiaires, dont ¾ de PME n’ayant jamais été accompagnées par l’ADEME [...]

Lire la suite


Actualité publiée sur ADEME Presse
Consulter la source

 ademe
 france relance
 financement
 transition écologique

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     ademe
     france relance
     financement
     transition écologique