Cynéo, un projet facilitateur de l’économie circulaire

Cynéo, un projet facilitateur de l’économie circulaire


Face à la nécessité de réduire l’ensemble de nos impacts environnementaux (émissions GES, pression sur les ressources, production de déchets), l’économie circulaire apparaît comme un levier incontournable, une évidence. Mais organiser l’identification, la collecte, le reconditionnement, la réintégration des matériaux issus du réemploi, de la réutilisation, du recyclage à grande échelle pour rendre nos projets circulaires et responsables est un défi de taille.

Côté demande, la prise de conscience collective émerge depuis une dizaine d’années grâce à quelques “défricheurs”, et depuis 5 ans maintenant, portée notamment par la démarche du Booster du réemploi qui réunit maîtres d’ouvrage publics et privés, et poussée par la réglementation RE 2020. 

Maintenant, c’est bien du côté de l’offre que repose le challenge. Bien que déjà existante, elle doit se développer pour fournir davantage de produits de réemploi révisés, assurés, commandables et disponibles. Les « filières » pouvant répondre à cette demande restant encore trop peu nombreuses, éparpillées, ou au début de leur développement.

Répondre à la montée en puissance de la demande en réemploi avec le projet Cynéo

C’est de cette demande croissante en réemploi et de la nécessité de massifier le développement de solutions circulaires qu’est né le projet. Nous le souhaitons un véritable facilitateur du réemploi, Cynéo réunit Bouygues Bâtiment France, développeur-constructeur, Premys, filiale de Colas spécialisée dans la déconstruction, et des filières du réemploi pour, partager, structurer et développer l’offre en matériaux de réemploi.

Imaginé et développé pour répondre aux besoins des entreprises du réemploi, le programme vise à soutenir leur développement tout en garantissant leur indépendance. Les filières seront liées à Bouygues par un contrat cadre de fourniture, mais pourront vendre leurs matériaux de réemploi à tout acheteur de leur choix. Ainsi, Cynéo proposera notamment :

  • L’accès à des lieux à coûts attractifs. Le premier site Cynéo est prévu en 2023 en Ile-de-France, et d’autres s’implanteront en régions par la suite.
  • L’assurance de débouchés leur permettant d’investir dans leurs process.
  • La garantie d’accès à des gisements de matériaux grâce à des contrats cadres d’exclusivité signés entre les entreprises du réemploi et le cureur Premys. Le premier contrat de ce type lie Premys et Mobius Réemploi, Premys fournissant systématiquement les faux-plancher issus de ses chantiers à Mobius.     

Plus concrètement, Cynéo s’articule autour d’une ingénierie pour former et accompagner les futures filières dans la création de nouveaux produits circulaires ;  de l’animation d’une communauté de faiseurs de l’économie circulaire pour partager et échanger sur les sujets techniques, réglementaires ou business et leur assurer l’accès à des gisements et débouchées ; et d’un centre technique dédié à l’incubation de filières de réemploi offrant des espaces mutualisés de stockage, de production, de prototypage et d’exposition des produits.


Que proposera Cynéo ?

En tant que facilitateur, Cynéo organisera à destination de la communauté des « faiseurs »:

  • La diffusion d’une veille réglementaire, technique et business du réemploi 
  • L’organisation d’événements pour mettre en valeur des produits et un partage d’expérience 
  • Une plateforme de sourcing des gisements et demandes en matériaux
  • Des formations (*)
  • Un accompagnement pour les entreprises sous deux aspects.
    • D’une part un accompagnement défini sur-mesure pour les entreprises désireuses de développer de nouveaux produits circulaires au travers de :
      • La rédaction d’un mode opératoire opérationnel
      • L’aide à la rédaction du corpus administratif, assurantiel, juridique
      • La contractualisation pour reprise de gisements
      • La pré commercialisation des produits
      • Le calcul des indicateurs environnementaux associés
    • D’autre part un accompagnement des chantiers de façon à maximiser la seconde vie des matériaux pour les chantiers de curage, déconstruction souhaitant trouver des repreneurs pour leurs matériaux ; et pour les chantiers de construction souhaitant trouver des gisements de matériaux de réemploi (à la destination des chantiers Bouygues Bâtiment France et ouvert à toute autre entreprise souhaitant se fournir en matériaux de réemploi).  
  • Un accès au centre technique au travers d’espaces de production, de stockage, de showroom et de prototypage. Le centre technique est constitué de parties dites privatives (utilisées uniquement par la filière de la zone) et communes (mutualisées à l’ensemble des filières présentes sur le site). Les différents espaces sont dimensionnés en fonction du besoin opérationnel de chacune des filières.
  • Des contrats de fournitures auprès de Bouygues Bâtiment France et des gisements issus des déconstructions de Premys 

Qui pourra rejoindre Cynéo ?

Cyneo sera ouvert à de nombreuses entreprises souhaitant rejoindre cette communauté comme :

  • Des entreprises fournissant un matériau issu du réemploi ou intégrant plus de 50% de MPS (matières première secondaires)
  • Des PME, artisans fournissant des matériaux neufs souhaitant développer de nouvelles gammes en réemploi/recyclées
  • Des cureurs et déconstructeurs
  • MOA et MOE
  • AMO réemploi
  • Collectivités 
  • Associations, collectifs œuvrant pour le développement de l’économie circulaire

Cynéo s’adressera en priorité aux entreprises ayant envisagé un développement industriel de leur activité et/ou une nécessité importante de stockage de matériaux issus du réemploi.

Un premier centre technique en Île-de-France en 2023…

C’est au sud de la Région Ile-de-France que devrait s’implanter le futur centre technique qui ouvrira ses portes au deuxième semestre 2023. Cynéo s’implantera aux côtés de l’entreprise Make Ici, manufacture solidaire et collaborative, pour une phase dite de « préfiguration » puis une phase définitive. Une façon de compléter l’offre et de permettre ainsi à des structures au statut artisanal de bénéficier d’un accompagnement continu pour se développer.

Ce centre accueillera cinq entreprises, déjà partenaires de Bouygues Bâtiment France, qui ont été présélectionnées selon les types de matériaux circulaires fournis, de leur robustesse, et de leur complémentarité.

Ainsi, MOBIUS (faux-planchers), TRICYCLE (mobilier, portes et sanitaires), TEXTIFLOOR (moquettes et sols souples), ETNISI (carrelages recyclés) et CIRCOULEUR (peintures recyclées) rejoindront le projet prochainement. Pour ces entreprises, les intérêts sont multiples. Au-delà de la mise à disposition de surfaces mutualisées et de la possibilité de bénéficier d’un accompagnement technique et opérationnel, c’est aussi l’intérêt de travailler au sein d’une même communauté afin de grandir ensemble qui a séduit ces entreprises.

Un projet gagnant-gagnant pour les clients et les territoires

Pour Bouygues Bâtiment France, Cynéo permettra de faciliter l’accès aux matériaux de réemploi des futurs chantiers, et d’identifier de nouvelles solutions de réemploi pour les chantiers de déconstruction.

Mais le projet est aussi porteur de sens pour les clients et les territoires. De la création d’emplois, à la relocalisation d’activités industrielles, en passant par la requalification de friches, et une meilleure gestion des déchets et matériaux, Cynéo a pour ambition de devenir un élément fondateur essentiel de la mise en place de la circularité dans les territoires.

Les collectivités, propriétaires fonciers souhaitant développer ce concept sur leur territoire pourront faire appel à Cynéo pour les aider à créer leur communauté, identifier les filières à faire émerger ou à potentiel, développer différents outils et implanter et exploiter un centre technique.

Un article signé Joanna Ferrière - ELAN, filiale de Bouygues Batiment Île-De-France 

(*)  Formations 

Focus sur les formations qui seront proposées par Cynéo
Une formation à destination des MOA/MOE, réalisée en partenariat avec Elan (conseil en immobilier durable, AMO réemploi) qui vise à comprendre les enjeux de l’économie circulaire à l’échelle d’une opération immobilière, la déclinaison opérationnelle nécessaire et le fonctionnement des acteurs du réemploi en s’appuyant notamment sur des visites du centre technique.

Une formation de « valoriste du bâtiment » à destination des personnes en reconversion ou souhaitant se former aux méthodes opérationnelles pour rendre possible le réemploi des matériaux, réalisée en partenariat avec Make Ici.

Une formation à la mise en place de la « démarche zéro déchet ultime de chantier » à destination des PME, réalisée en lien avec les prestataires déchets de Bouygues Construction. Composée d’une partie théorique pour expliquer les leviers d’actions pour limiter puis valoriser les déchets, et d’une partie terrain de mise en situation.

Une formation « future filière » à destination des entreprises souhaitant se lancer dans l’aventure du réemploi, pour expliquer les différentes étapes à mettre en place pour faire émerger une « filière » : techniques, opérationnels, juridiques et financiers, et travailler sur un cas pratique dédié au montage du business plan du produit circulaire envisagé.


Article suivant : Comment maîtriser les risques et fiabiliser les pratiques d’économie circulaire ?


 

Retour à la page d'accueil du dossier

 

 

Un dossier réalisé avec le soutien de : 

 réemploi
 DossierConstruction21
 Cynéo
 projet
 économie circulaire
 incubation
 accompagnement technique
 gisements
 sourcing
 matériaux et solutions
 formations

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     réemploi
     DossierConstruction21
     Cynéo
     projet
     économie circulaire
     incubation
     accompagnement technique
     gisements
     sourcing
     matériaux et solutions
     formations