• 52

    Jean-François Daures

    Fonction: Architecte DPLG
    Activité: Architecte, urbanisme
  •   0
  •   369
  • Jean-François Daures, "Architecte du vivant…"  ​"…En quête perpétuelle d’innovations, Jean-François Daures, au sein de son agence d’architecture Vision, construit son travail en toute cohérence, avec une détermination farouche. Son idéologie d’écobâtisseur rend profondément humaines et sociales ses réalisations. » Dossier : « Quand la ville se met au vert » Vent Sud , Octobre 2010.Né en 1972, Jean-François Daures commence en 1991 ses études d’architecture à l’école d’architecture de Montpellier, et occupe plusieurs emplois en agence d’architecture et maquettisme et au Conseil Général de l’Hérault (...)

    Jean-François Daures, "Architecte du vivant…" 

    "…En quête perpétuelle d’innovations, Jean-François Daures, au sein de son agence d’architecture Vision, construit son travail en toute cohérence, avec une détermination farouche. Son idéologie d’écobâtisseur rend profondément humaines et sociales ses réalisations. » 
    Dossier : « Quand la ville se met au vert » Vent Sud , Octobre 2010.

    Né en 1972, Jean-François Daures commence en 1991 ses études d’architecture à l’école d’architecture de Montpellier, et occupe plusieurs emplois en agence d’architecture et maquettisme et au Conseil Général de l’Hérault. Il obtient en1996 une bourse Erasmus, et pars à la Technische Universteit de Delft aux Pays-Bas. Finaliste des concours Housing Générator’96 et Cim’béton'97, il obtient une bourse spéciale du gouvernement Néerlandais pour poursuivre ses études à Delft deux ans entre 1997/1999. En 1999/2000, il travaille dans une agence à Delft où il dilgiente des audits d'urbanisme pour le compte de plusieurs villes, et obtient son diplôme d'architecture  et huits modules supplémentaire dont els fameux "high rise building' ,"sustainable design" et "média".

    De retour en France en 2000, il valide par équivalence son diplôme d’architecture et obtient dans la foulée le prix de la création d’entreprises de technologies innovantes du Ministère de la Recherche pour le projet «Nomade®», breveté en 1998 pendant ses études ; Une installation sanitaire autonome et mobile d’un genre inédit. 

     

    Il crée l'agence d'architecture «Vision®» en mai de cette année. 

    En 2002, il cède les brevets et la marque «Nomade®» à un groupe industriel Franc-comtois (Groupe Maillard Industrie) qui, aujourd’hui, industrialise et commercialise cette innovation en Europe.

    En 2003, il dépose la marque «Vision®» qui englobe la création de bâtiments et de design industriel.  Il dépose brevets et marques pour un système de murs composites à base de végétaux « Végétalis® » et, soutenu par le Groupe Charbonnage de France et la Région L.R,

    Jean-François Daures fonde en 2004 avec des partenaires Français, Anglais et Belges, la société Alésienne Greenwall SAS pour industrialiser et commercialiser ce procédé de végétalisation de l'architecture. 

    La mise sur le marché en 2005 des installations sanitaires «Nomade®» réalisées dans une usine spécifique où a été importée une technologie unique en Europe dans le roto-moulage qui autorise la fabrication monobloc de pièces plastiques comprises dans une sphère de diamètre 6 mètres. Le Nomade est produit par une nouvelle division industrielle au sein du Groupe qui emploie 14 personnes en 2009.

    En 2006, Il étudie de manière prospective pour le compte de sociétés de promotion des projets de construction d’immeubles entièrement végétalisés à ossature bois et à énergie positive. 

    En 2007/2008, la sté Greenwall  reçoit le pri de l'exposant au salon de l'agriculture pour la tour végétale qu'il installe au Salon Porte de Versailles de 12M de haut. Cette JEI (jeune Entreprise Innovante) a mis en place pour le compte de grands groupes commerciaux, de promoteurs constructeurs et de collectivités territoriales plus de 4.500m2 de murs végétaux à ce jour : de Béthune(47) au Nord, jusqu’à la Croisette à Cannes(06) à Bilbao en Espagne et à Milan en Italie en passant par Nyons en Suisse. Elle réalise ainsi un chiffre d’affaires signées proche du million d’euro en 2009. Cette société emploie 7 personnes à ce jour. 

    Toujours en 2007/2008, il est lauréat de la consultation Internationale lancée par Louis VUITTON pour la création d’un laboratoire d’architecture végétale sur le toit du siège de la marque, rue du Pont-Neuf à Paris. Ce projet, dont le prototype fonctionnel est réalisé aujourd’hui, doit servir à l’accueil d’actes événementiels et défilés. 

    En 2010, il investit avec son agence Vision l’atelier des anciennes mines d’asphalte d’Avéjan dans les Cévennes  et se penche sur l'étude des pavillons de la Grotte de Salamandre situées à 3kms de là. Il réalise là, des prototypes grandeur nature de bâtiments et des essais de façades "vivantes".

    (office de tourisme en bambous a St Privat de Champclos)

     Cette même année, la société Milanaise Peverelli installe sur la façade du centre commercial à Milan Fiordaliso, le plus grand mur végétal du Monde (Homologué au guiness book 2013) d’une surface dépassant les 1.300 m2. 

    A la demande des éditions Eyrolles à Paris, Jean-François Daures publie en 2011 un premier ouvrage «Architecture végétale». Ce «beau» livre présenté à BATIMAT 2011 de 250 pages retrace ses travaux pour la végétalisation de l’architecture depuis une dizaine d’années.

    Pour l'agence d'architecture  VISION®, il vient de livrer plusieurs bâtiments innovants :

    • Le projet de la Grotte de la SALAMANDRE (30) qui reçoit le1er prix du palmarès ARFOBOIS 2013, la médaille d’or du Tourisme décernée épar le Gouvernement Français, Finaliste du grand Prix de l'ordre des Architecte2015, et un "Trip Advisor d'or " décerné par le public.

    • Deux crèches expérimentales à énergie positive pour «FAMILLES RURALES» à St Pargoire et St Sériés (34). Des équipements modulables en bois qui sont à énergie positive pour générer un revenu et s’auto financer.

    • Un siège administratif en bois illustrant une politique du renouvellement urbain des entrées de ville.

    • Un office de tourisme à ossature bambous végétalisé et recyclable selon les préceptes du « cradle to cradle » à St Privat de Champclos (Gard). Un bâtiment passif primé au concours de l’ordre des Architectes / Musée internat. des Arts Modestes 2014.

    • Une cité scolaire végétalisée à énergie positive en bois 100% local, à Montpezat Sous Bauzon (07) est réalisée entièrement en bois local . Un bâtiment à énergie positive sélectionnée à l’appel à projet Bâtiment Démonstrateur Effinergie 2014.

    Deux autres constructions végétales en bois sont prévues pour 2018 et 2019 dans l'Hérault en Ardèche...

    Avec la création de société Archiplant® SA en 2015,  il lance sur le marché une gamme inédite de bâtiments autonomes  "vivants" et entièrement végétalisés 


    Membre des entreprises :