Thassalia, première centrale française de géothermie marine

  • Année de livraison : 2016
  • Impact CO2 : réduction des émissions de gaz à effet de serre de près de 70%

  • Energies Vertes : Energies marines
  • Services Numériques : Eau
  • Cycle de l'eau : Voies navigables
  • Economie Circulaire & Déchets : Eco-conception

  • 35 000 000 €
  • Constructeur
    ENGIE - THASSALIA
  • Gestionnaire / Concessionnaire
    ENGIE - THASSALIA

A Marseille, une nouvelle solution a été développée pour valoriser l’énergie renouvelable présente localement : l’exploitation de l’énergie calorifique contenue dans la mer Méditerranée.

Installée sur le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), la centrale de géothermie marine Thassalia est la première en France et en Europe qui utilise l’énergie thermique marine pour alimenter en chaud et en froid l’ensemble des bâtiments qui lui sont raccordés - 500 000 m² d’ici 2020 - tout en réduisant de 70 % les émissions de gaz à effet de serre générées. C’est grâce à un réseau de trois kilomètres que les installations pourront fournir en énergie les bâtiments raccordés.

Le projet constitue un véritable exemple d’innovation au service de la transition et de l’efficacité énergétique, cohérent avec la volonté de faire du quartier Euroméditerranée un laboratoire de la ville durable. Thassalia s’intègre pleinement dans la transition énergétique en proposant un mix énergétique intégrant des énergies renouvelables sur un territoire urbain en développement.

Etat d'avancement

Livré

Fiabilité des Données

Expert

Type de Financement

Privé

Entreprise/Infrastructure

 http://www.engie-cofely.fr/actualites/thassalia-1ere-centrale-francaise-de-geothermie-marine/

Developpement Durable

    ​500 000 m² de bâtiments alimentés par la centrale entre 2015 et 2020

    • ​Suppression des groupes froids sur toits des bâtiments
    • Diminution des nuisances sonores dans les bâtiments 

    ​Au-delà des aspects économiques et environnementaux, ce projet permet également la création d'une soixantaine d'emplois locaux dont une équipe de 30 personnes qui seront dédiées à l'activité quotidienne de la centrale.

    • ​Utilisation d'une énergie marine renouvelable 
    • 70% d'économie de CO2
    • 70% d'énergies renouvelables

    ​Ressource locale constante, la géothermie marine représente une solution énergétique durable particulièrement pertinente pour l'Hexagone avec ses 3 805 km de littoral. Ce projet a vocation à servir d'exemple pour être dupliqué dans d'autres villes du littoral méditerranéen mais aussi de France ou d'ailleurs. En effet, le potentiel de la géothermie marine est illimité. Avec plus de 40% de la population mondiale vivant à moins de 100 kilomètres de la mer (soit 2,4 milliards d'habitants), la géothermie marine est une réponse à la forte demande démographique.

    La géothermie marine exploite la différence de température entre l'eau chaude de surface et l'eau froide des fonds marins, pompées grâce à des canalisations. Sur la côte, des échangeurs et des pompes à chaleur permettent de produire, selon les besoins, du chaud ou du froid. L'eau est ensuite acheminée vers les bâtiments pour les chauffer ou les climatiser.

Témoignages / Retour d'expérience

    watch the video below

Gouvernance

    PATRICK BERARDI

    Entreprise Privée

    ENGIE - THASSALIA

    Energéticien

    ENGIE - THASSALIA

    Privé

    ​Ce projet répond aux prescriptions environnementales d'Euroméditerranée et aux attentes de l'ensemble de ses partenaires dont Euroméditerranée, le Conseil régional de Provence Alpes Côte D'azur, le Conseil général des Bouches du Rhône, Marseille Provence métropole, la ville de Marseille et les organismes qui soutiennent les solutions en efficacité énergétique : l'ADEME, et le Fond européen de développement régional.

    ​Le projet représente un investissement total de 35 millions d'euros, et a bénéficié de financements des collectivités locales (région, département, ville et métropole), de l'ADEME et du FEDER.

Solution(s) Durables

    La géothermie marine

    La centrale Thassalia prélève de l'eau de mer à 7 mètres de profondeur dans la Méditerranée (eau à 14°C l'hiver et 22°C l'été). Cette eau transite en surface par des groupes froid et des thermofrigopompes (TFP) associés à des pompes à chaleur : des frigories et des calories sont récupérées en fonction des besoins et transmises à un réseau alimentant une partie du nouveau quartier d'affaires portuaire Euroméditerranée.

    70

    • Ressources :
    • Gestion de l eau


​par rapport à un parc équivalent d'installations autonomes, le réseau permet :

-40% de consommations électriques

+70% d'énergies renouvelables

-70% démissions de CO2

-65% de consommation d'eau

-80% d'utilisation de produits chimiques



Auteur de la page

  • FRANCOISE PETROS

    RESPONSABLE COMMUNICATION

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus