groups:forumpages:groupgroups:fileevent_calendar:groupbookmarks:group

Collaboration entre l'EPFIF et le CSTB sur l'analyse de plus de 50 opérations de déconstruction et l'identification de pistes pour augmenter le réemploi et la valorisation matière

pages:newchild

Collaboration entre l'EPFIF et le CSTB sur une analyse matière, financière et documentaire de plusieurs dizaines d'opérations de déconstruction, en vue de développer des outils et méthodes permettant de renforcer le réemploi et la valorisation matière

https://www.linkedin.com/posts/laurenceau-sylvain-47570b8a_synthesecstb-epfifanalysedeconstruction-activity-6676417213869629440-avPB

L’Etablissement Public Foncier d’Ile de France (EPFIF) gère de nombreuses démolitions chaque année. Dans un contexte de montée en puissance de l’économie circulaire et de valorisation matière des déchets du bâtiment, de leur réemploi et de leur recyclage, il souhaite renforcer sa capacité à diagnostiquer les bâtiments et à orienter effectivement les produits et matériaux vers les filières permettant d’allonger le cycle d’utilisation de la matière, le tout dans un modèle économique performant.
Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) a initié, en lien avec sa feuille de route sur l’économie circulaire, différents travaux visant : à mieux caractériser la matérialité du parc de bâtiments et ses potentialités; à accompagner la valorisation des ressources issues ou à destination du bâtiment, notamment au travers du réemploi et du recyclage et de l’accompagnement des filières pour renforcer la déconstruction sélective ; enfin, à anticiper l’intégration de l’économie circulaire dès de la conception des produits, des ouvrages ou des terri-toires.

Dans ce contexte, l’EPFIF et le CSTB ont décidé de renforcer leur collaboration afin d’analyser les opérations réalisées ou en cours de l’EPFIF et d’en tirer des outils ou des méthodes visant à :
- anticiper au plus tôt les potentialités d’une opération ;
- clarifier les objectifs et les exigences dans les différents marchés ;
- identifier et intégrer la mobilisation de filières émergentes notamment de réemploi dans la planification d’une opération ;
- développer des indicateurs clés pour le suivi des performances économiques et circulaires du chantier de déconstruction.

Les travaux ont porté sur une analyse de la situation actuelle et des perspectives pour 12 filières de valorisation de déchets du bâtiment ainsi que sur une analyse en profondeur des opérations réalisées par l’EPFIF entre 2013 et 2017 au regard de trois principaux critères : analyse matière, analyse financière et analyse documentaire.

Une analyse matière, avec les objectifs suivants:
- Consolider les valeurs des quantités de matière pour chaque projet. Ceci dans le but d’établir des valeurs moyennes de PMIB générés par m², par typologie ;
- Analyser les taux de valorisation de chaque projet ;
- Comparer les quantités diagnostiquées et les quantités effectivement constatées.

Une analyse financière, avec les objectifs suivants:
- Analyser les coûts de gestion des PMIB du bâtiment ;
- Analyser les impacts financiers associés à un décalage entre les quantités de PMIB diagnostiquées et les quantités de PMIB constatées en fin de chantier.

Une analyse documentaire, avec les objectifs suivants: vérifier la complétude des diagnostics déchets, de la charte de chantier faibles nuisances EPFIF, et des documents transmis aux entreprises sur le tri et la gestion des produits et matériaux issus des bâtiments et de lier cette complétude aux résultats du projet en termes de tri et de valorisation.