Michel Desjoyeaux, parrain du Solar Decathlon Europe 2014, dont l'objectif est de concevoir et de construire un habitat solaire autonome en énergie, et qui se tiendra du 28 juin au 14 juillet, à Versailles, dans les Yvelines, souligne : "la dimension territoriale de la compétition"

Ainsi, côté français, le projet "Philéas" de l'équipe "Atlantic Challenge", réunissant neuf établissements des Pays de la Loire, dont l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Nantes, l'École supérieure du bois ou encore l'Ecole de design Nantes Atlantique, propose la transformation en logements d'un ancien bâtiment industriel appelé CAP 44, transformé en immeuble de bureaux après guerre et situé sur les quais de la Loire à Nantes. Il sera associé à un projet d'agriculture urbaine.

Le projet "Livelib" de la "Team Paris", qui réunit notamment l'Ecole nationale supérieure d'architecture Paris Malaquais, l'ESTP et l'Université Paris Est, est un bâtiment résidentiel composé d'un "hub", tour multifonctionnelle
contenant la production d'énergie, la ventilation, les équipements électriques et la gestion des déchets et des eaux pluviales, capable de recevoir des "capsules" d'habitation.

Ailleurs, l'équipe "Chiba Univeristy Japan" présentera, elle, le projet "Renai-House" pour reconstruire la région de Fukushima.

La "Kmutt Team" de Thaïlande construira son "Adaptative House" pour résister aux séismes et aux inondations.

'équipe "Prêt-à-Loger" de Delft, aux Pays-Bas, propose "The skin", une nouvelle enveloppe permettant de réhabiliter des maisons des années 50.

Autre exemple, le projet "Rooftop" de la "Team Rooftop" de Berlin cherche des solutions à la pression des marchés immobiliers et à l'étalement urbain en créant des habitations sur les toits. 

Source : Le Courrier du Logement

Dernière mise à jour le le 05-06-2014 par Juliette LAVISSE

  • Vue 609 fois

Structure de la page