Lyon-Confluence

  • Adresse : 69002 LYON, France

  • Densité brute : 46.67 logt/ha
  • Nombre d’habitants : 17 000 hab
  • Nombre d'emplois : 25 000 emplois
  • Année d'engagement du projet : 2000
  • Année d'achèvement du projet : 2030
  • Mots-clés : urbanisme, énergie, projet urbain, développement durable

Proposé par :

Label / Certifications :


  • 150 ha

  • 3 000 000 000 €

Lyon Confluence a gagné une mention au niveau France pour le Grand Prix Quartier Durable des Green Solutions Awards 2019 + le Grand Prix Quartier Durable au niveau international.


Le projet urbain Lyon-Confuence se développe, depuis 2000 (jusqu'en 2030), sur un territoire de 150 hectares (moitié quartier existant, moitié de nouvelles constructions et d'espaces publics). Au total, cela représente la construction d'un million de m2 supplémentaire, sans augmenter le niveau d'émissions de gaz à effet de serre ; grâce à:

  • l'augmentation de la production d'énergie renouvelable locale (photovoltaïque & chauffage urbain)
  • la construction de bâtiments neufs à haute performance énergétique (y compris îlots à énergie positive)
  • la rénovation énergétique du quartier existant (copropriétés privées, cités de logements sociaux, bureaux, équipements publics)
  • la mobilité durable
  • le développement d'un smart grid, via une plateforme de gestion des données énergétiques du quartier.

Plusieurs partenariats internationaux (Europe, Japon) ont contribué à faire du quartier Lyon-Confluence un terrain d'expérimentation pour le développement durable de la Métropole de Lyon.

Résultats à ce jour :

  • construction terminée de 500 000 m2 de nouveaux bâtiments à haute performance environnementale (passifs et à énergie positive).
  • rénovation énergétique confirmée pour 70 000 m2 d'anciens bâtiments (18 bâtiments)
  • puissance totale des installations photovoltaïques du quartier supérieure à 2MW (30 installations fournissant l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 1000 foyers)

Pour réaliser le projet urbain Lyon-Confluence, la Métropole de Lyon a créé une entreprise ad hoc : la Société Publique Locale (SPL) Lyon Confluence. En tant qu'aménageur du quartier, ses missions concernent : les études d'urbanisme, la maîtrise foncière, les constructions neuves, la rénovation du quartier existant, les travaux d'espaces publics, la concertation, l'information et la communication.

Vous pouvez écouter ce podcast pour plus d'informations :

https://www.construction21.org/france/articles/fr/lyon-confluence-l-amenagement-dun-quartier-durable-de-grande-ampleur.html

Programme

  • Autres

Etat d'avancement du projet

  • Phase de livraison
  • Operationelle

Type de procédure

  • Permis d'aménager
  • Permis de construire
  • Autres

Prescriptions et zonage particulier

  • Conventions particulières

Points remarquables

  • Gouvernance
  • Cadre de vie
  • Développement local
  • Mobilité
  • Numérique
  • Ressources
  • Biodiversité
  • Energie /Climat

Démarche(s)

  • Démarche Eco-Quartier
  • Autres

Label(s)

  • Autre
  • Ecocité
  • Description Démonstrateur Industriel pour la Ville durable

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

© SPL Lyon Confluence / Desvigne Conseil – Jean-Philippe Restoy (Regard du ciel)

Type de territoire

Situé dans la moitié sud de la Presqu'île, entre Rhône et Saône, le territoire de Lyon-Confluence a longtemps été considéré comme une zone insalubre où se concentraient différentes activités industrielles et logistiques telles qu'un centre de tri postal, des halles, des docks portuaires, une usine à gaz ou encore des prisons. La disparition progressive de ces activités jusqu'au début des années 1990 a laissé place à un territoire enclavé derrière une autoroute et des voie ferrées, mais constituait 150 hectares de friches industrielles à reconquérir.

En 1998, le Grand Lyon engage ce processus de reconquête avec l'ambition de doubler le centre-ville de Lyon, dans le respect du plan Climat, afin de faire face à l'accroissement de la population de l'agglomération de près de 5 000 nouveaux habitants par an. L'objectif du Grand Lyon est alors de pouvoir accueillir 30 000 habitants et actifs d'ici 2025.

https://vimeo.com/154959197

Zone climatique

[Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

Plus d'info

 http://www.lyon-confluence.fr/

Surface d’espaces publics

350 000

Surface de plancher de bureaux

250 000

Surface de plancher commerces

150 000

Surface de plancher équipements publics

32 000

Surface de plancher de logements

550 000

Surface de plancher existant réhabilité

100 000,00 ha

Nombre de logements

7 000

Nombre de logements sociaux

1 700

Espaces publics/hab

Coût total investissement HT

3 000 000 000 € HT

Montant investissement à la charge de la collectivité

500 000 000 € HT

Porteur de projet

    Société Publique Locale Lyon-Confluence

    Porteur parapublic (SEM, SPLA...)

    Aménageur chargée de la réalisation du projet urbain Lyon-Confluence : études d'urbanisme, maîtrise foncière, constructions neuves, rénovation du quartier existant, travaux d'espaces publics, concertation, information et communication.

Pilotage projet

    ​Le projet urbain Lyon-Confluence est piloté par une société ad hoc, créée par la Métropole de Lyon : la Société Publique Locale (SPL) Lyon Confluence.

    C'est une société privée avec uniquement des actionnaires publics (principalement Métropole de Lyon et Ville de Lyon).

    Depuis le début du projet urbain Lyon-Confluence, la concertation avec le public et les usagers du quartiers est une composante importante.

    En 1998-1999, l'exposition "Lyon-Confluence, un projet urbain" a présenté le potentiel du territoire à près de 24 000 visiteurs et a permis de recueillir un millier de contributions. Cette exposition a marqué le début d'une dynamique de concertation et d'échanges avec les Lyonnais; qui se poursuit depuis (au fur et à mesure de l'avancement).

    La création des deux ZAC (Zones d'Aménagement Concertée) a donné lieux à des temps de concertation :

    • en 2003, réunions publiques en préalable à la création de la ZAC 1 (1ère phase du projet urbain)
    • en 2008 et 2009, en préalable à la création de la ZAC 2 (2e phase du projet urbain), six ateliers thématiques + un parcours-exposition "Ma Ville demain" permettant de recueillir des contributions.
    • au printemps 2016, concertation relative au réaménagement du secteur de la gare de Perrache a permis de recueillir environ 250 avis écrits.

    En complément, des dispositifs de concertation continue, tout au long du projet, se poursuivent sous différentes formes :

    • comité de suivi participatif avec les acteurs du quartier (plusieurs fois par an), présidée par la vice-présidente à la démocratie participative de la Métropole de Lyon.

    Ce comité permet d'informer en primeur ses membres sur l'actualité du projet, mais également de les écouter et d'échanger sur les sujets de leurs choix.

    • ouverture d'un lieu d'exposition et d'accueil du public, plusieurs jours par semaines ("Maison de la Confluence") Voir la vidéo 
    • soirées d'accueil des nouveaux habitants (organisées depuis 2010, à chaque nouvelle livraison d'îlot neuf), permettant de créer du lien entre les nouveaux et les anciens habitants du quartier.
    • enquête logements (enquêtes auprès des occupants des logements neufs, plusieurs années après la livraison, pour évaluer la pertinence de la conception; et alimenter les cahiers des charges des prochaines consultations promoteurs)
    • concertation pour les aménagements des espaces publics (tout au long de la conception, et également enquête de satisfaction une fois qu'ils sont livrés pour d'éventuels ré-ajustements si besoin).

    Un appel à projets citoyens ("Eurêka Club") a été lancé en 2016, en partenariat avec une douzaine d'acteurs publics et privés du quartier Confluence. Il a permis de sélectionner plusieurs projets d'initiatives citoyennes portant sur l'économie circulaire, le lien social et le bien-être. Consulter le site Eureka Club 

Intervenants du projet

    SPL Lyon Confluence

    Aménageur

    Aménageur chargée de la réalisation du projet urbain Lyon-Confluence : - études d'urbanisme - maîtrise foncière - constructions neuves - rénovation du quartier existant - travaux d'espaces publics - concertation, information et communication. http://www.lyon-confluence.fr/

    Etienne Vignali evignali (a) lyon-confluence.fr



    TRIBU / Concevoir Durable

    AMO

    Assistant à Maîtrise d'Ouvrage de la SPL Lyon Confluence, pour sa stratégie de développement durable http://www.tribu-concevoirdurable.fr/

    lyon (a) tribu-concevoirdurable.fr



    Hespul

    AMO

    Assistant à Maîtrise d'ouvrage de la SPL Lyon Confluence, pour l'intégration d'énergies renouvelables dans le projet urbain, et la coordination de projets internationaux.

    info (a) hespul.org

     http://www.hespul.org/

    Enertech

    BET technique

    Bureau d'étude spécialisé dans la performance énergétique des bâtiments, chargé de l'évaluation de plusieurs projets européens à Confluence (bâtiments neufs et rénovés)

    contact (a) enertech.fr

     https://www.enertech.fr/

    Métropole de Lyon

    Autre

    Collectivité locale, actionnaire principal de SPL Lyon Confluence

     https://www.grandlyon.com/

Cadre de vie / densité

Le projet urbain Lyon-Confluence favorise une vie de quartier avec des bâtiments qui mixent logements, bureaux, commerces de proximité, équipements administratifs, culturels et de loisirs. L'objectif est également de permettre à chacun d'effectuer son parcours de vie en centre-ville, via le logement étudiant, le logement locatif social, l'accession sociale à la propriété, le logement intergénérationnel ou pour personnes âgées.

Au total, et pour l'ensemble du projet Lyon-Confluence, c'est 35 hectares d'espaces publics à termes (23 hectares déjà réalisés).

Lyon-Confluence, lauréat de l'appel à projet "Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable" (Ministère du Logement et Ministère du Développement Durable) développe et test actuellement différentes innovations urbaines, dans le cadre du partenariat "Eurêka Confluence" qui regroupe différents acteurs publics et privés du quartier. https://vimeo.com/239992378 

Eureka Confluence expliqué par les partenaires from Lyon Confluence on Vimeo.

Densité nette

Culture et patrimoine

Le projet de La Confluence a fait le choix d'une architecture ambitieuse, associant des architectes internationaux de renom à des architectes français et lyonnais, ainsi qu'à de jeunes architectes.

Dans son renouveau, le quartier prend soin de préserver ses racines. Du port fluvial au marché d'intérêt national, toutes les activités industrielles ont doté La Confluence d'un bâti spécifique, car marqué par son histoire. Un travail fort a été réalisé pour garder la mémoire du quartier existant.

Ainsi, les 10 000 m2 de la Sucrière et les 3,8 hectares du Port Rambaud ont été réhabilités. Près de 20% des anciennes halles du marché gare seront conservées : Halle aux fleurs (devenue aujourd'hui un gymnase), Halle Girard (aujourd'hui incubateurs de startups du numérique), Bâtiment Porche (réhabilitée en salle de concert)...

En accueillant l'Université Catholique de Lyon, ainsi qu'un programme mixte de logements (ensemble d'habitat intergénérationnel) et de bureaux, la reconversion des anciennes prisons Saint Joseph (1827-1831) et Saint-Paul (1860-1865) est un bel exemple de réhabilitation de l'existant, en cohérence avec les exigences des réalisations du quartier neuf. C'est ainsi 40% du bâti existant qui a été préservé.

De nombreux projets de rénovation énergétique se sont concrétisés ces dernières années à Lyon-Confluence. A ce jour, c'est plus de 70 000 m² d'opérations d'éco-rénovation (travaux terminés, en cours ou confirmés) ; pour lesquelles l'atteinte du niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation) rénovation combine amélioration du confort thermique des bâtiments anciens, préservation du patrimoine historique et intégration d'énergies renouvelables.

L'activité artistique et culturelle est foisonnante; avec quelques-éléments phares :

- le Musée des Confluences (ouvert au public en 2014)

Dédié aux "Sciences et Sociétés", il interroge les grands enjeux scientifiques, éthiques et sociaux ; comme les origines de l'univers, le vivant et la place de l'humain, ou encore les inventions, les créations, les technologies.

- la Sucrière, qui accueille notamment la Biennale d'Art Contemporain depuis 2001

Ce lieu propose également des expositions, installations et performances artistiques. Le Sucre, installé sur son toit, est un lieu de programmation transdisciplinaire où cohabitent musique, concerts, soirées, mais aussi images, graphisme ou toutes formes de création contemporaine et de culture innovante.

- l'Hôtel 71 "European & Metropolitan Creative Hub" (côté Rhône) regroupe les acteurs du monde de la culture.

- le "Marché Gare" (Salle des Musiques Actuelles), qui organisent régulièrement des concerts

- un évènement festif annuel à La Confluence, pour célébrer le vivre ensemble et le "bien urbain" (concerts, danses, ateliers, cafés citoyens, activités pour les enfants...)

Ces rendez-vous sont l'occasion pour les Lyonnais de (re)découvrir le quartier autrement, dans une ambiance festive et conviviale.

Mixité sociale

Une attention particulière est portée à la mixité sociale dans le projet urbain Lyon-Confluence.

L'objectif est de favoriser une vie de quartier avec des bâtiments qui mixent logements, bureaux, commerces de proximité, équipements administratifs, culturels et de loisirs.

La mixité sociale à Lyon-Confluence est un choix volontariste affirmé dès la conception du projet; avec une volonté de la Métropole de Lyon d'avoir une proportion globale de logements sociaux (locatifs et en accession) de 23%. Pour chacun des lots à construire, les promoteurs sont invités à respecter, une proportion de logements sociaux, intermédiaires et libres.

L'objectif est également de permettre à chacun d'effectuer son parcours de vie en centre-ville, via le logement étudiant, le logement locatif social, l'accession sociale à la propriété, le logement intergénérationnel ou pour personnes âgées.

Qualité de l'air ambiant et santé

Les promoteurs construisant dans le quartier Lyon-Confluence doivent répondre à un cahier des charges développement durable, qui intègrent des exigences sur la qualité de l'air ambiant.

D'autre part, plusieurs projets sont actuellement en cours de développement pour améliorer l'offre de soins dans le quartier (et notamment des actions en matière de santé préventive) et le maintien des personnes âgées à domicile : maison de santé, logements bienveillants...

Développement local

Les différents acteurs (entrepreneurs individuels, grands groupes, commerçants...) installés au fur et à mesure de la concrétisation du projet urbain constituent aujourd'hui un tissu très actif : environ 900 entreprises au total.

Les nouvelles constructions (bureaux et locaux d'activités) de la première phase du projet urbain ont permis d'accueillir 7 500 emplois nouveaux emplois pérennes. Il est prévu d'avoir, après la réalisation de la deuxième phase, 2 500 emplois supplémentaires.

Le Club des Entreprises de Lyon-Confluence Presqu'île a été créé en 2009. Son objectif est de construire et de faire vivre un réseau relationnel d'affaires, composé de chefs d'entreprises du quartier.

Depuis 2019, un incubateur de start-ups du numérique "H7" a ouvert ses portes à Lyon-Confluence http://www.h-7.eu/

Lyon-Confluence, lauréat de l'appel à projet "Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable" (Ministère du Logement et Ministère du Développement Durable) développe et test actuellement différentes innovations urbaines, dans le cadre du partenariat "Eurêka Confluence" qui regroupe différents acteurs publics et privés du quartier. https://vimeo.com/239992378

Mixité fonctionnelle

Le projet urbain Lyon-Confluence a pour objectif de développer un véritable quartier de centre-ville (à termes 17 000 habitants et 25 000 emplois) : logements, bureaux, commerces, équipements publics, établissements d'enseignements supérieurs, espaces publics, activités culturelles et de loisir...

Les îlots de constructions neuves du quartier Lyon-Confluence intègrent la mixité d'usage (logements, bureaux, commerces). La programmation a été pensée pour proposer une large gamme de bureaux adaptés aux startup, comme aux grands groupes. Tous les locaux destinés à de l'activité économique sont situés à moins de 400 mètres d'une station de transport en commun.

% d’espaces publics

% de surface de bureaux

% de surface de commerces

Economie circulaire

Les cahiers des charges pour les promoteurs construisant à Lyon-Confluence intègre des exigences en matière de développement durable, en particulier sur l'utilisation de matériaux naturels ou recyclés.

Un îlot en cours de construction (B2 - "Ydeal") prévoit la construction d'un bâtiment en pisé :

L'économie circulaire était également un des fils conducteur d'un appel à projets citoyens "Eurêka Club", lancé avec une dizaine de partenaires publics et privés du projet Lyon-Confluence : https://www.eurekaclub-confluence.com/#1

Strategie mobilité

Le projet urbain Lyon-Confluence cherche à améliorer la qualité de vie en ville en:

  • maîtrisant la place de la voiture en ville et la congestion du quartier
  • mutualisant l'utilisation des parkings entre résidents et salariés du quartier 

  • développant des infrastructures de mobilité électrique (40 bornes de recharge électrique, 16 véhicules électriques en auto-partage, 2 navettes électriques autonomes...)
  • mettant à disposition des stations de vélos en auto-partage (9 stations)
  • favorisant des aménagements d'espaces publics permettant des déplacements sécurisés et apaisés pour les vélos et piétons. 

  • améliorant la desserte du quartier et le développement de différents services de mobilité (transports en commun et modes doux); en cohérence avec la politique de mobilité de la Métropole de Lyon

Le quartier est desservi par le métro, le tramway, des bus, le train et le TGV, des cars interurbains et internationaux, une navette fluviale (Vaporetto).

SOLUTIONS

    Navette électrique autonome "Navly" à Lyon-Confluence

    ​Depuis septembre 2016, 2 navettes électriques autonomes "Navly" sont en fonctionnement dans le quartier de Lyon-Confluence.(crédits photo : SPL Lyon Confluence / Laurence Danière)

    • Transports doux
     http://navly.tech


    Navette fluviale "Vaporetto" à Lyon-Confluence

    ​Navette fluviale connectant le nord de Lyon au quartier Confluence.(crédits photo : SPL Lyon Confluence / Jérôme Boucherat)

    • Transports doux
     https://www.confluence.fr/news-detail/Vaporetto



    Espaces publics favorables aux modes doux à Lyon-Confluence

    Le projet d'espaces publics du quartier Lyon-Confluence favorise les déplacements pour les piétons et les vélos.(crédits photo : SPL Lyon Confluence / Laurence Danière)

    • Transports doux
     http://www.lyon-confluence.fr/fr/vivre/se-deplacer/

    Bornes de recharge électrique Lyon Parc Auto (crédits photos SPL Lyon Confluence / Jérôme Boucherat)

    ​Un parking souterrain de 840 places ("Parc Marché Gare") construit par la SPL Lyon Confluence, et géré par Lyon Parc Auto, est équipé de 20 bornes de recharge électrique.

    • Transports doux

Strategie ville numérique

Le projet urbain Lyon-Confluence cherche à tirer partie du numérique pour améliorer la qualité de vie dans le quartier.

Bâtiments économes en énergie (neufs ou rénovés), services de mobilité électrique, production locale d'énergie renouvelable… sur ces projets innovants de Lyon-Confluence, un retour d'expérience régulier est mis en place. Afin d'améliorer la performance environnementale du quartier, un dispositif de suivi de la consommation et de la production d'énergie est en cours de déploiement, en partenariat avec la plateforme de données de la Métropole de Lyon.

Plusieurs acteurs publics et privés impliqués dans le projet Lyon-Confluence travaillent également à l'élaboration d'un indicateur de bien-être, qui puisse permettre d'améliorer l'offre de santé (préventive et curative) à destination des habitants et usagers du quartier.

SOLUTIONS

    Suivi-évaluation des données de performance énergétique du quartier Lyon-Confluence

    ​Grâce à un projet soutenu par la Commission Européenne, et en partenariat avec la plateforme de données de la Métropole de Lyon, un outil de suivi-évaluation de la performance énergétique et environnementale du quartier est en cours de développement.

    Via la collecte et l'analyse de données agrégées (pas de données personnelles), il vise à permettre un retour d'expérience régulier sur les projets mis en place à Lyon-Confluence : installations de productions d'énergie renouvelable, bâtiment neufs à haute performance, rénovation énergétique des bâtiments existants, services de mobilité électrique.

    (crédits photo : SPL Lyon Confluence)

    • Services numériques

Gestion de l'eau

Le projet urbain Lyon-Confluence intègre la bonne gestion des ressources en eau, notamment en concevant des espaces publics favorisant l'infiltration des eaux pluviales.

Gestion des sols

L'aménagement de la partie sud de Lyon-Confluence ("Le Champ", un parc boisé habité de 5 hectares) est un terrain d'expérimentation pour des techniques de dépollution du sol, de re-création de sols fertiles, et de développement de l'économie circulaire (en particulier pour le recyclage du béton).

Gestion des déchets

Les projets de construction neuves dans le quartier Lyon-Confluence intègrent la mise en place de jardins partagés et composteurs.

Biodiversité et milieux naturels

Depuis le début du projet urbain Lyon-Confluence, la biodiversité occupe une place importante dans la stratégie de développement durable. Des partenariats ont été noués entre l'aménageur et des associations de protection de la nature; en particulier avec LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) et Arthropologia (protection des insectes).

Cela a permis d'intégrer dans le projet d'espaces publics, et dans les projets des nouveaux bâtiments, des mesures favorables à la biodiversité : espaces publics généreux, hôtels à insectes, diversité des plantations, coeurs d'îlots de pleine terre, zones refuges pour les oiseaux, etc...

Au total, et pour l'ensemble du projet Lyon-Confluence, c'est 35 hectares d'espaces publics à termes : espaces verts ou voiries (23 hectares déjà réalisés).

Une étude conduite en 2015 a confirmé que, depuis le démarrage du projet urbain (en 2000); et malgré la construction de 500 000 m2 de nouveaux bâtiments, le nombre d'espèces animales et végétales présentes dans le quartier avait considérablement augmenté. Les actions entreprises portent donc leurs fruits.

La deuxième phase du projet urbain prévoit de laisser encore plus de place au développement de la biodiversité; en particulier grâce à l'aménagement d'un parc boisé habité "Le Champ"

 

Adaptation climat, preservation es ressources, émissions GES

Le développement durable est une composante importante du projet urbain Lyon-Confluence depuis plus de 15 ans.

Les aménagements d'espaces publics laissent une grande part aux mobilités douces, aux espaces verts et à la lutte contre les îlots de chaleur urbain.

Pour les nouvelles constructions du quartier, les cahiers des charges que doivent respecter les promoteurs immobiliers intègrent des exigences fortes pour:

- la conception bioclimatique : logements traversant (pour favoriser la ventilation et l'apport de fraîcheur naturelle), isolation performante, production d'énergie renouvelables dans les îlots, coeurs d'îlots de pleine terre (sans parking souterrain) pour davantage de végétation et de fraîcheur en été...

- l'utilisation de matériaux naturels ou recyclés.

Pour les projets de rénovation énergétiques du quartier existant, l'objectif est de réduire fortement les consommations d'énergie (entre 2 et 4 fois moins selon les bâtiments) mais aussi d'améliorer le confort thermique (notamment en été).

Sobriété énergétique

Lors de l'élaboration des projets de construction neuves, un point d'attention particulier est porté aux dimensionnement des infrastructures de fournitures d'énergies (transformateurs électriques, sous-stations du chauffage urbain...) afin de ne pas surdimensionner inutilement des équipements coûteux et énergivores.

Dès la première phase du projet urbain, Lyon-Confluence a imposé aux promoteurs immobiliers des exigences de sobriété énergétique plus exigentes que la réglementation thermique en vigueur. Les bâtiments neufs construits dans le quartier sont donc très peu consommateurs d'énergie (certains sont mêmes à énergie positive).

La sobriété énergétique concerne aussi bien les constructions, que la réhabilitation du quartier existant (cités HLM, copropriétés, bureaux, équipements publics). Plusieurs projets ambitieux de rénovation énergétique se sont concrétisés ces dernières années; représentant un total de 18 bâtiments et 70 000 m2 (travaux terminés, en cours, ou confirmés).

La Cité Perrache (Grand Lyon Habitat) est actuellement le plus important projet de rénovation énergétique de Lyon-Confluence : 257 logements sociaux et 15 000 m2

Mix énergétique

Dès la première phase du projet urbain, Lyon-Confluence a intégré dans les cahiers des charges des promoteurs immobiliers des exigences fortes en matière de productions d'énergies renouvelables (chaufferies biomasse, installations photovoltaïques, cogénération...). De nombreux bâtiments du quartier (neuf ou existant) sont raccordés au réseau de chauffage urbain; alimenté aux deux tiers par de l'énergie renouvelable ou de récupération (chaufferie biomasse utilisant des déchets d'industries forestières de la Région, et récupération de chaleur de l'usine d'incinération des déchets).

SOLUTIONS

    Installation photovoltaïque sur un bâtiment réhabilité (H7) : (c) SPL Lyon Confluence / Jérémy Mathieu

    ​Depuis 15 ans, une trentaine d'installations photovoltaïques ont été mises en services dans le quartier de Lyon-Confluence; sur des bâtiments neufs, existant ou réhabilités. Cela représente un total supérieur à 2 MW de puissance installée. 6 nouvelles installations photovoltaïques seront installées entre 2020 et 2022; ce qui portera la capacité de production photovoltaïque du quartier à 3,5 MW.

    • EnR


    Travaux de déploiement du réseau de chauffage urbain (c) SPL Lyon Confluence / Jérémy Mathieu

    ​Depuis 2016, un réseau de chauffage urbain a été déployé dans le quartier Lyon-Confluence, pour alimenter des bâtiments neufs, existants ou réhabilités en chauffage et eau chaude sanitaire. Deux tiers du mix énergétique du chauffage urbain de Lyon-Confluence proviennent d'énergies renouvelables ou de récupération : récupération de la chaleur de l'usine d'incinération, et chaufferie biomasse (déchets d'industries forestières de la Région).

    A ce jour, 21 bâtiments du quartier sont raccordés au chauffage urbain; ce qui représente un total de :

    - 15 000 logements

    - 16 000 m2 de bureaux

    - 10 000 m2 d'équipements publics.

    Toutes les nouvelles constructions de la 2e phase du projet urbain seront également raccordés (soit environ 400 000 m2 de bâtiments supplémentaires).

    • EnR
     https://chauffageurbain.centremetropole.grandlyon.com/un-reseau-durable

Batiments

Lien vers les bâtiments du projet la base de données Construction21 : 

Lien vers un ilôt du projet dans la base de données Construction21 : 

Quartier Lyon-Confluence :
  • projet urbain de grande ampleur intégrant depuis plus de 15 ans un fort volet développement durable, aussi bien pour les nouvelles constructions, que pour la rénovation du quartier existant : production d'énergie renouvelable locale, performance énergétique des bâtiments (neufs et existant), mobilité durable, biodiversité, qualité des espaces publics, logements bienveillants...
  • quartier mixte (logements, activités, commerces, équipements publics) avec, à terme, 17 000 habitants et 25 000 emplois.
  • parties prenantes de plusieurs partenariats nationaux et internationaux (Europe, Japon) pour le développement d'innovations avec des acteurs publics et privés.

Catégories du concours

Grand Prix Ville Durable

Grand Prix Ville Durable

Prix du public

Prix du public

Green Solutions Awards 2019 - Quartiers France

 Green Solutions Awards Winner
 Sustainable District Grand Prize

Auteur de la page

  • Etienne Vignali

    Chef de projet Développement Durable

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2019 - Quartiers France