Ecoquartier Cœur de ville - La Possession

  • Adresse : 97419 LA POSSESSION, France

  • Densité brute : 50 logt/ha
  • Nombre d’habitants : 5 000 hab
  • Nombre d'emplois : 600 emplois
  • Année d'engagement du projet : 2013
  • Année d'achèvement du projet : 2025
  • Mots-clés : Ecoquartier, Développement durable, Nature en ville, Ville-jardin, Préservation de la biodiversité, Co-construction, Participation des habitants, Performance énergétique, Innovation, Expérimentation, Mobilités douces, Constructions bio-climatiques

Label / Certifications :


  • 34 ha

  • 56 721 000 €

Coeur de Ville est une opération de développement ambitieuse qui vise à doter la ville de La Possession d'un nouveau centre-ville, construit dans une perspective à long terme, durable et exemplaire, pour répondre aux besoins croissants d'une population qui grandira. de 32 000 à 40 000 habitants d'ici 2025, date de livraison finale du Cœur de Ville.

A travers ce projet, la municipalité de Possession veut s'affirmer comme la ville durable de la Réunion de demain, à travers un développement répondant aux exigences d'une qualité environnementale, urbaine et territoriale élevée. Un des principes est de concilier urbanité, diversité sociale et fonctionnelle , ainsi que de nouveaux modes de déplacement et de nouveaux outils numériques pour partager avec les habitants une nouvelle façon de vivre la ville.

Urbaniser dans un contexte insulaire et tropical en privilégiant des solutions innovantes pour équilibrer la ville et ses habitants, telle est l'ambition de ce projet.

Programme

  • Logements
  • Bureaux
  • Services et commerces
  • Equipements publics
  • Espaces publics
  • Espaces verts

Etat d'avancement du projet

  • Operationelle

Type de procédure

  • Autres

Prescriptions et zonage particulier

  • Conventions particulières

Points remarquables

  • Gouvernance
  • Cadre de vie
  • Développement local
  • Mobilité
  • Numérique
  • Ressources
  • Biodiversité
  • Energie /Climat

Démarche(s)

  • Démarche Eco-Quartier
  • AEU

Label(s)

  • Label Eco-Quartier

Plus d'info

 http://www.lapossession-coeurdeville.re

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Type de territoire

Située sur l'île de la Réunion dans l'Océan Indien, la commune de La Possession dispose d'une localisation stratégique entre les deux grands pôles d'activités de l'île, Le Port et Saint-Denis, et la zone de loisirs de l'ouest de l'Ile, qui lui confère une grande attractivité. Sa croissance démographique est ainsi l'une des plus dynamiques de l'île : sa population compte aujourd'hui 32 000 habitants et passera à 40 000 habitants d'ici 2025, soit plus de 1 000 nouveaux habitants chaque année. La Possession est aussi la porte d'entrée du territoire de l'Ouest : elle dispose d'atouts naturels uniques, en comptant sur son territoire une grande partie du cirque de Mafate, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et elle s'intègre à l'Ecocité érigée sur la communauté d'agglomération du Territoire de la Côte Ouest.

Pour rappel, l'aménagement durable recouvre des enjeux majeurs pour l'île de la Réunion :

  • Une population en augmentation qui n'a pas encore achevé sa transition démographique : l'île comptera en 2030, 1 million d'habitants.
  • Une faible ressource en foncier associée à de fortes contraintes physiques.
  • De gros besoins en logements face à une demande en augmentation.
  • Des conditions climatiques exceptionnelles.
  • Des problématiques qui présentent une acuité particulière en milieu tropical insulaire : gestion des déchets, déplacements, maîtrise de l'énergie.
  • Une biodiversité remarquable, un patrimoine naturel à préserver et à valoriser.

Zone climatique

[Af] Tropical humide. Pas de saison sèche.

Plus d'info

 http://www.lapossession-coeurdeville.re
 http://www.facebook.com/CDVLaPossession/
 http://lakanopee.re

Superficie imperméabilisée du quartier

231 200

Surface prise sur des espaces naturels et agricoles

2 ha

Surface végétalisée (toitures incluses)

111 975

Surface d’espaces publics

115 200

Surface de plancher de bureaux

5 000

Surface de plancher commerces

6 000

Surface de plancher équipements publics

10 700

Surface de plancher de logements

160 000

Surface de plancher existant réhabilité

1 100 ha

Nombre de logements

1 700

Nombre de logements sociaux

680

Espaces verts /hab

Espaces publics/hab

Coût total investissement HT

350 000 000 € HT

Montant investissement à la charge de la collectivité

41 000 000 € HT

Total subventions

24 000 000 € HT

Détail subventions (€ HT)

20000000 € FRAFU ETAT-REGION / 31000 € ADEME / 283000 € PIA-Ville de demain / 360000 € EDF

Porteur de projet

    Ville de La Possession

    Commune

    Aménagement Urbanisme Habitat...

     Dossier Ecoquartier

Pilotage projet

    ​Comme illustré dans les schémas « gouvernance de projet » et "schéma d'organisation juridique de la maîtrise d'ouvrage", compte-tenu du montage juridique et financier de l'opération (ZAC), le mode de gouvernance s'articule autour :

    •  d'un bloc maîtrise d'ouvrage Ville-Aménageur, partenaires dans le cadre d'un contrat de concession de ZAC avec des risques partagés,
    • de partenaires institutionnels qui accompagnent et soutiennent le projet depuis le début (Etat/Communauté d'Agglomération/Région /….), 
    • des opérateurs et promoteurs, dont une société immobilière de promotion « Immobilière Cœur de ville » – ICV - dédiée au projet, partenaire privilégié de l'opération.

    Plusieurs instances de pilotage opérationnel réunissent régulièrement l'ensemble des acteurs du projet : 

    • comités stratégiques (qui se tiennent tous les 2 mois)
    • comités de suivi mensuels 
    • réunions techniques et thématiques
    • instances de concertation avec les habitants.

    La concertation tient une place importante dans la genèse et tout au long de la réalisation du projet, avec : 

    • la tenue de réunions publiques informatives/thématiques régulières et d'ateliers participatifs trimestriels 
    • des projets de sensibilisation particuliers avec des populations ciblées : écoles, personnes âgées, etc.
    • des projets collectifs avec la population : autour de l'animation des jardins partagés, l'aménagement des espaces publics, le choix du nom des nouvelles rues, etc.
    • Une démarche a aussi été amorcée avec les commerçants du centre-ville, partie prenante dans la dynamique d'animation commerciale de la commune.

    Récemment, le projet a été primé à l'échelle nationale en remportant le 2nd prix du Concours des Outre-Mer durables par l'association des Eco-Maires pour son action " 2025, j'imagine ma ville de demain". La volonté de l'action est de faire vivre, et ce dès le démarrage du projet Cœur de Ville, la réalité du nouveau centre-ville de La Possession auprès des générations futures. Le projet donne aux élèves des clés pour comprendre notre cadre de vie particulier, à travers les notions de patrimoine, de topographie, de mobilité…Depuis 2013, plus de 500 élèves ont participé ainsi à cette action. Autant de futurs usagers, sensibilisés à la Ville de demain !

Intervenants du projet

    SEMADER, Aménageur de la ZAC Cœur de ville

    Aménageur

    Concessionnaire de la ZAC

    Estelle TECHER Directrice de projet ZAC Coeur de Ville estelle.techer@semader.fr

    data/sources/users/9241/labelzaccdvanx9bschema-de-gouvernance.pdf


    Immobilière Coeur de Ville

    Promoteur

    Porte la construction et la promotion des opérations de la majorité des logements, bureaux et commerces

    Jacques TANGUY : jtanguy@opale-promotion.re

    data/sources/users/11111/labelzaccdvanx9aschema-organisation-maitrise-ouvrage.pdf


    LEU Réunion

    MOE

    Urbaniste en chef de la ZAC

    Michel REYNAUD michel.reynaud@2apmr.fr


SOLUTIONS

    Action scolaire CAUE "J'imagine ma Ville de demain"

    L'action scolaire a été primée au Trophée des Eco-maires en 2018

    La volonté de l'action est de faire vivre, et ce dès le démarrage du projet Cœur de Ville, la réalité du nouveau centre-ville de La Possession auprès des générations futures. Le projet donne aux élèves des clés pour comprendre notre cadre de vie particulier, à travers les notions de patrimoine, de topographie, de mobilité…Depuis 2013, plus de 500 élèves ont participé ainsi à cette action. Autant de futurs usagers, sensibilisés à la Ville de demain !

    • Gouvernance projet urbain
    • Participation citoyenne

    Dénomination de la promenade des Banians par les citoyens

    La dénomination de la Promenade des Banians par les citoyens est une démarche participative qui a été réalisée en 2017 via internet et les réseaux sociaux.

    • Gouvernance projet urbain
    • Participation citoyenne

Cadre de vie / densité

La réalisation de ce quartier répond à la nécessité de structurer un nouveau centre-ville. Sa réalisation répond à l'ambition du "vivre ensemble" sur un territoire érigé selon les exigences de haute qualité environnementale, urbaine et territoriale.

Le projet de coeur de ville trouve sa traduction règlementaire dans un PLU grenellisé validé en 2012. Les orientations générales d'aménagement et de programmation (OAP) qui en découlent, fixent le cadre particulièrement volontariste d'une stratégie de développement durable pour le territoire.

La densité, la mixité sociale, intergénérationnel et fonctionnel, la hauteur et l'implantation des bâtiments garantissant le confort urbain, les normes de stationnement, l'architecture bioclimatique, la protection des espaces paysagers, les objectifs de performances énergétique des bâtiments ... sont autant de nouveaux articles inclus dans le PLU 2012.

Densité nette

Culture et patrimoine

Le projet vient structurer une dent creuse de 34 hectares anciennement habités par une poignée de propriétaires avec une identité agricole forte. La préservation de l'identité du lieu et sa valorisation s'expriment en 3 points :

  • la préservation et la valorisation du patrimoine bâti réunionnais
  • la préservation et la valorisation du patrimoine végétal réunionnais
  • la préservation de l'identité agricole du site
  • La préservation et la valorisation du patrimoine bâti réunionnais

 La maison de maitre "le Château La Paille" est préservée et sera rénovée d'ici la fin de l'année 2018. Située au milieu du quartier, a vocation à devenir le tiers-lieu du quartier - La Maison Payet, à l'identité architecturale créole forte, a été rénovée dès le début de l'opération et située sur la place centrale du projet. Occupée sur les 1ères années par l'aménageur, elle accueille aujourd'hui l'équipe des grands projet de la Ville, ainsi que l'ensemble des commissions urbanismes, comité DD, comité de suivi, et comité stratégiques, c'est à dire toutes les instances de pilotage et de gouvernance du projet.

  • La préservation et la valorisation du patrimoine végétal réunionnais

- Un travail fin de repérage des espèces endémiques et arbres remarquable a été réalisé en amont du projet. Plus de 150 sujets sont ainsi identifiés au PLU et préservés. Les constructions et les aménagements VRD se glissent entre ces derniers pour les mettre en valeur.

- En parallèle de cette préservation in situ, une véritable ingénierie végétale a été mise en place pour concevoir la végétalisation du quartier. Au total, il y aura plus de 80 000 sujets plantés, représentant plus de 100 espèces différentes, principalement indigènes et endémiques. La Possession, porte d'entrée de Mafate, avec son Coeur de Ville jardin fait ainsi corps avec le Parc National des Hauts, identifié au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, à travers les 2 corridors écologiques qui bordent le projet : La Ravine à Marquet et La Ravine des Lataniers.

  • La préservation de l'identité agricole du site

Constitué de 12 ilot, Coeur de Ville prévoit sur son dernier ilot, actuellement maraichage extensif, le déploiement d'un projet d'agro-urbanisme sur 49 000 m², mêlant logement, ferme urbaine, jardins partagés, recycleriez, lieu de formation agricole pour les jardiniers de la ville, ferme photovoltaïque et grainothèque

Mixité sociale

Le PLU impose une mixité sociale et fonctionnelle. Le projet accueillera ainsi, 40 % de logements locatifs sociaux, 20 % de logements intermédiaires et 40 % de logements libres à la fois à l'échelle de chaque ilot et de l'ensemble de la ZAC.

3 résidences services destinées aux personnes âgées autonomes, ainsi que 2 micro-crèches sont en cours d' instruction de permis. Cette programmation est le 1er pas vers un quartier de mixité qui pour prendre vie grâce à d'importants espaces publics (place de la centralité, Promenade des Banians).

Inclusion sociale et sécurité

Les actions d''accompagnement et animations sociales sont mises en place pour impulser une dynamique de quartier. L'ambition des partenaires est d'intégrer les habitants dans le dispositif de la Smart City : une équipe dédiée, la D.S.I, va ainsi définir le volet animation sociale qui sera mis en place dans le cadre d'une stratégie globale validée (lieu socle, moyens dédiés) par l'ensemble des partenaires.

La ville intelligente se définit donc comme celle qui lie le développement urbain au développement humain. Il est d'ores et déjà envisagé la mise en place d'ateliers « Smart City » pour initier la dynamique d'inclusion des habitants, la réalisation d'un « Living Lab », d'ateliers participatifs sur des thèmes identifiés par exemple le coaching énergétique, les nouveaux usages de l'écoquartier Une des premières actions sera l'accompagnement à la réalisation des jardins partagés sur un terrain déjà identifié au cœur du premier îlot de la ZAC. A moyen terme, la D.S.I devra réussir à augmenter la participation citoyenne grâce au numérique «@démocratie ». L'équipe œuvrera à la mise en place de toutes actions permettant de lutter contre la fracture numérique. L'équipe s'attachera à mettre en réseau, à proposer toutes actions permettant à la population concernée de s'approprier les outils.

Du point de vue de la sécurité, l'arrivée des 5000 habitants et l'activité́ générée par l'attraction du nouveau centre-ville suscitent une réflexion en amont pour inscrire le projet dans une démarche de sureté́ urbaine optimale. En avril 2013, une étude est́ engagée en ce sens et permet d'anticiper les risques en matière de délinquance et de troubles à la tranquillité́. Les recommandations sont soumises à la Ville et aux autorités concernées. Ce travail est mené en concertation ́étroite avec la gendarmerie nationale, référent sécurité pour le territoire de La Possession. L'étude de sécurité urbaine prend aussi en compte l'ensemble des interactions que pourra avoir la commune de La Possession avec les autres communes du territoire de l'Ouest. La phase chantier est aussi concernée et il est proposé à l'aménageur divers éléments afin d'assurer la sureté, la sécurité des riverains et des futurs habitants du quartier durant cette période.

Le choix d'un éclairage optimisé, adapté à la nature des espaces et à l'heure de la nuit joue un rôle important dans le sentiment de sécurité. L'objectif est de mieux éclairer en évitant la pollution lumineuse et le gaspillage d'énergie. Il ne s'agit pas d'éclairer comme en plein jour toutes les voies de la ZAC. La programmation des plages et de l'intensité lumineuse de chaque espace sera déterminée en concertation avec les acteurs concernés pour un réglage en usine. Une vérification et une adaptation seront réalisées au bout de quelques mois de vie dans le quartier.

SOLUTIONS

    Les Coeurs d'ilots

    ​La conception de l'aménagement du nouveau centre ville jardin dynamique s'articule autour de 3 points clés : 

    • L'aménagement des Cœurs d'îlot : jardins partagés, aménagés en ilot de fraîcheur et lieux de rencontre avec les jardins partagés
    • La mixité de produits: logements, commerces, petits ateliers artisanaux et bureaux à l'échelle de l'ilot 
    • La mixité sociale et intergénérationnelle, des logements pour tous, à tous âges

    • Valorisation identité culturelle/historique
    • Densification urbaine
    • Services de proximité
    • Sécurité

Développement local

Pendant les travaux, 400 emplois annuels sont crées. 600 effectifs salariés sur l'ensemble de la ZAC.

Mixité fonctionnelle

Le nouveau centre-ville de La Possession accompagne et initie les nouveaux usages de la ville. Une ville multifonctionnelle qui allie à la fois des commerces, des logements, des bureaux, des équipements publics, des espaces de rencontres et d'échanges.

Une ville des courtes-distances au sein de laquelle nous rendons accessible à tous, facilement et rapidement, les services publics, les espaces de travail, de consommation et d'animation et au sein de laquelle nous développons l'accès à la mobilité douce pour tous : partage de vélo, mail tropical piétonnier traversant l'ensemble du quartier, développement des transports en commun…

Ilot central du Cœur de Ville, La Kanopée constitue son hyper-centre innovant.

Située au cœur même de la ville, dans le prolongement naturel de l'actuel centre-ville, sa conception urbaine favorise le commerce, les services et loisirs de proximité, améliorant ainsi le confort des habitants et des salariés du centre-ville tout en créant un nouveau pôle d'attractivité unique. Il rassemblera autour d'un mail commercial de 130 mètres de long : 32 cellules commerciales, une moyenne surface alimentaire, 6 kiosques, 2 grandes esplanades publiques, de larges terrasses, des espaces de séminaire et de co-working, 5 300m2 de bureaux, un espace de santé...

Un hyper centre dont l'appel à candidature lancé récemment, permet de valoriser les initiatives locales, de favoriser les circuits-courts et d'impulser une nouvelle dynamique au centre-ville actuel peu équipé commercialement.

% d’espaces publics

% de surface de bureaux

% de surface de commerces

Economie circulaire

L'ilot 12 de la ZAC, classé aujourd'hui en zone agricole, d'une superficie d'environ 50 000 m² est actuellement exploité par un maraicher, et ce, jusqu'au 31/12/2019. La volonté est de maintenir la vocation agricole de cet ilot en y développant un projet d'agriculture urbaine innovant, mêlant dans sa programmation :

  • Logements
  • Activité : revente de la production de l'ilot (via un lieu socle pour une Amapéi par ex.)
  • Economie circulaire, avec l'implantation possible d'une ressourcerie
  • Production d'énergie verte, avec une ferme photovoltaïque
  • Agriculture sur des modes novateurs adaptés au tissu urbain : permaculture, ferme verticale, aquaponie …etc.

Dans l'ilot 7, celui de La Kanopée le coeur commerçant, il est envisagé la mise en place d'une association qui mettra en relation à la fois les producteurs locaux et les commerces de la Kanopée : récupération des invendus ou invendables et les résidents (insertion par le travail, formation d'un nouveau métier…): transformation des produits (smoothies, jus, soupes, plats cuisinés…) puis vente en direct.

SOLUTIONS

    La Kanopée

    ​Ilot central du Cœur de Ville, La Kanopée constitue son hyper-centre innovant.

    Située au cœur même de la ville, dans le prolongement naturel de l’actuel centre-ville, sa conception urbaine favorise le commerce, les services et loisirs de proximité, améliorant ainsi le confort des habitants et des salariés du centre-ville tout en créant un nouveau pôle d’attractivité unique. Il rassemblera autour d'un mail commercial de 130 mètres de long : 32 cellules commerciales, une moyenne surface alimentaire, 6 kiosques, 2 grandes esplanades publiques, de larges terrasses, des espaces de séminaire et de co-working, 5 300m² de bureaux, un espace de santé...

    Un hyper centre dont l'appel à candidature lancé récemment, permet de valoriser les initiatives locales, de favoriser les circuits-courts et d'impulser une nouvelle dynamique au centre-ville actuel peu équipé commercialement.

    • Création d'entreprises
    • Zones d’activités
    • Economique circulaire
     http://lakanopee.re

    data/sources/users/11111/kanopeue-maison-santeu.jpg

Strategie mobilité

Dans un contexte général à la Réunion où les transports collectifs sont peu développés, où les pratiques de modes actifs de déplacement sont abandonnés au profit de la voiture qui devient le mode dominant de mobilité, l'enjeu de proposer des modes alternatifs et attractifs de déplacement est devenu une préoccupation essentielle du projet.

Elle se traduit par les principes suivants :

  • proximité des équipements / commerces / activités : dans un rayon de moins de 350 m autour des logements qui permet de réduire les besoins en déplacement des habitants du quartier ; tous connectés par un maillage de voies réservées aux modes de déplacement doux,
  • réalisation d'un transport en commun en site propre dans un calendrier compatible avec le projet desservant le quartier Coeur de Ville et le connectant aux communes limitrophes,
  • limitation des places de stationnement publiques sur voirie au profit d'un parc de stationnement mutualisé de 355 places,
  • hiérarchisation des voies créées : voies de trafic, voiries en zone 30, zones de partage et cheminements piétons, les modes de déplacements actifs étant nettement privilégiés dans les linéaires aménagés,
  • renforcement de l'accessibilité PMR, au maximum, au regard des contraintes de topographie du site avec un travail de concertation en continu avec les publics et partenaires concernés par cette problématique.

SOLUTIONS

    La Promenade des Banians

    ​D’une largeur de 12 à 22 m, cet axe majeur qui traverse le site du nord au sud, est entièrement dédié aux modes actifs de circulation (piétons, vélos, trottinettes, etc.).

    Il assure la continuité écologique entre la ravine des Lataniers et la ravine à Marquet et relie l’ensemble des logements aux équipements du quartier : les deux groupes scolaires, les crèches, l’aire ludique, les jardins familiaux, les plateaux sportifs et le mail commercial.

    Ce dernier est lui-même entièrement piéton, il relie la place publique principale, avec les grands équipements administratifs et culturels au mail tropical et dessert les commerces, services et bureaux, les restaurants du coeur commerçant (à une distance maximale de 500 m des logements, de l’arrêt de TCSP ou du parking public).

    Cette promenade s’intègre dans les 7kms de voies de promenade sur l’ensemble de la ZAC.

    • Transports doux

Strategie ville numérique

L'écoquartier Cœur de Ville de La Possession grandit et devient Smart City en 2018, impulsant l'émergence de projets innovants et expérimentaux, en corrélation avec les attentes des usagers, afin de créer la nouvelle ville réunionnaise pour et avec les habitants, exemplaire sur le plan développement durable.

La Smart City Cœur de Ville de La Possession possède la prétention de poser les bases de la ville réunionnaise de demain en considérant que l'innovation doit permettre de renforcer le lien social et de rapprocher les habitants : la proximité est une valeur essentielle du projet urbain Cœur de Ville Smart City, elle en est même l'essence.

La technologie et le numérique sont mis au service des usages de la ville et de la responsabilité environnementale des équipements publics : Smart Grid, éclairage public connecté, parking mutualisé… Le Coeur de Ville intègre ses spécificités, qu'elles soient culturelles comme territoriales, pour imaginer une ville qui agit pour plus de cohésion pour son territoire (énergie photovoltaïque, grandes esplanades publiques…)

A travers une méthodologie innovante basée sur la co-construction et le partage des savoirs d'usage et des expertises, qu'elles soient publiques et/ou privées, Le Coeur de Ville redonne aux citoyens le pouvoir d'agir en mettant, à leurs services, le numérique notamment, pour une ville durable, citoyenne et innovante.

Pour son approche innovante, alliant le numérique au service du développement durable, l'Ecoquartier Smart City Coeur de Ville de La Possession est lauréat 2018 du Congrès Mondial des Smart Islands, catégorie "Sustainable Development".

SOLUTIONS

    SMART CITY

    ​Les principales solutions déjà existantes, alliant numérique et développement durable sont les suivantes :

    Tous les logements et espaces publics seront équipés de boîtiers intelligents permettant de piloter les postes de fortes consommations, de suivre en direct leur consommation d’eau et d’électricité leur permettant ainsi de mieux consommer. Une maitrise énergétique appliquée également à la ville, avec une gestion connectée de l’éclairage public à LED.

    Les données et la data sont ainsi une richesse pour la ville numérique, lui permettant ainsi d’offrir davantage de services aux citoyens, de réinventer la participation citoyenne, en intégrant une application pour les usagers et pour les habitants tout en assurant la garantie de la confidentialité et en sensibilisant les usagers à ce nouveau phénomène.

    Le premier parking connecté mutualisé de La Réunion se tiendra à La Kanopée au coeur du centre-commerçant du quartier. Ce parking répondant aux critères de développement durable propre à l’écoquartier, permet de ne construire que les places réellement utilisées en mutualisant les usages sans surdimensionner le parking.

    Le développement d’un système de production et d’auto-consommation collective d’énergie photovoltaïque sur un îlot comme La Kanopée, composée de bureaux, commerces et logements est une innovation à La Réunion. Un axe majeur de Cœur de Ville, s’appuyant ainsi sur l’une des richesses naturelles clés de son territoire pour produire de l’énergie verte : l’ensoleillement.

    Tout récemment, le numérique s'est mis au service de la participation citoyenne des habitants. En effet, à travers une démarche d'appels à idées, puis de votation en ligne et sur les réseaux sociaux, les habitants ont pu choisir le nom de baptême du premier équipement public livré : La Promenade des Banians, l'axe dédié aux mobilités douces qui traverse le quartier.

    • Infrastructures
    • Services numériques

    data/sources/users/11111/plaquette-smart-citylight.pdf

% surface imperméabilisée

Gestion de l'eau

  • Noues paysagères pour la gestion et la dépollution des eaux pluviales

L'imperméabilisation des sols de l'espace public est réduite au strict nécessaire afin de gérer les eaux pluviales en systèmes aériens. Le parti-pris se caractérise par un minimum de tuyaux et la mise en place de larges noues plantées de différents gabarits qui accompagnent les rues et ruelles. Les plantes apportent à la fois beauté, confort urbain et épuration mais permettent également de favoriser un système complexe qui est celui de la noue. Le système racinaire permet une meilleure tenue des sols et favorise l'infiltration et la temporisation des eaux de ruissellement. Le projet rend perceptible le parcours de l'eau et suivre la goutte d'eau par une mise en valeur et une visibilité permanente de la collecte et du stockage des eaux de pluie. Le réseau de noues s'appui sur les grands bassins versants redivisés, un large exutoire à l'air libre est aménagé en terrasse en amont de la Ravine toujours dans un objectif de temporisation jusqu'au rejet naturel. Ainsi les écoulements naturels sont respectés et ce principe est le garant d'un fonctionnement des ouvrages techniques à la gestion de l'eau et de leur entretien.

  • Eau brute

Dans un objectif de préservation de la ressource en eau et d'assurer une gestion qualitative et économe, les systèmes de plantations installés dans les jardins des espaces publics sont constitués de végétaux xérophiles adaptés au climat sec du site. Les végétaux, support de la gestion des eaux pluviales profitent de ce maigre apport et seront en parallèle économes en arrosage, un arrosage à contrôle manuel est non automatique est installé. Un couplage avec des capteurs au sol est envisagé pour optimiser la gestion de l'eau en s'appuyant sur les outils de la Smart City. Le suivi des consommations à l'aide d'un système permettra de localiser rapidement les éventuelles fuites et de faire de la pédagogie auprès des usagers. Le projet profite du réseau d'eau brute qui aujourd'hui alimente le secteur (verger, pépinière, espace agricole, et grands jardins des particuliers). Ce réseau se développera sur les espaces publics. Le recours à l'eau brute garantit la réduction considérable de la facture d'eau et l'utilisation de cette ressource, fruit d'un dispositif complexe de basculement des eaux de l'est vers l'ouest.

Gestion des sols

La gestion du sol est liée au projet paysagé (création d'un sol vivant par les systèmes racinaires) et de gestion des eaux pluviales (infiltration et temporisation permettent le développement du système racinaire) Réutilisation des matériaux du site (équilibre déblais/remblais, réutilisation roches pour les noues et ouvrages en moellons, terres végétales pour les plantations…)

Gestion des déchets

Concernant la gestion des déchets, au sens large, les objectifs spécifiques à l'opération sont les suivants :

  • faciliter la collecte sélective dans les espaces publics et imposer la collecte sélective interne des opérations tertiaires et logements,
  • renforcer le compostage individuel et développer le compostage en collectif en lien avec les jardins familiaux,
  • mettre en place un plan de "cheminement des déchets" pour favoriser le tri,
  • minimiser les déchets, grâce aux circuits courts et à la pédagogie,
  • créer les conditions d'implantation d'une ressourcerie,
  • optimiser les déblais-remblais liés aux aménagements et aux constructions

A La Kanopée, la gestion des déchets produits quotidiennement dans les différents locaux et les immeubles de logements traduit spécifiquement par :

  • Une optimisation des surfaces des locaux dédiées et répartition dans l'opération
  • La mise en place de bacs de compostage dans les espaces verts des résidences
  • Un prestataire spécifique pour les déchets inertes produits par les locaux d'activité ou les commerces
  • Le traitement des bio-déchets (déchets fermenticibles) produits par les restaurants, valorisés par la production de composts

SOLUTIONS

    La Gestion des déchets

    ​La gestion des déchets peut s’organiser de plusieurs façons.

    Nous travaillons ainsi sur deux hypothèses : la collecte en bacs roulants et bornes à verres aériennes et la collecte en bacs enterrés sur la Kanopée qui permettra un gain de place, complété d’un système de compactage spécifique des dédiés et une gestion dédiée des déchets fermanticides des restaurants.

    Le tri, le compostage

    Les bacs de compostage sont fournis et positionnés sur les cheminements piétons, en bord de jardin, à raison d'un bac pour 20 habitants. Quelques composteurs peuvent être positionnés dans l’espace public.L'ensemble des locaux déchets font l'objet d'une signalétique adaptée, et la problématique des déchets (compostage, cycle des matières et autres déchets) fait l'objet d'une action de sensibilisation par le maitre d'ouvrage.

    Le parcours de dépose des déchets

    Les locaux déchets sont positionnés sur le parcours piéton des habitants, afin d'en faciliter l'usage. Ils s'intègrent au paysage environnant. La philosophie du positionnement des bacs à ordures est de trouver en premier sur son chemin le composteur, ensuite le tri sélectif, le reste des OM, la ressourcerie et enfin la déchetterie.

    L’emplacement pour ramassage

    Les locaux disposant d'une façade ouverte sur l'espace public, pour le ramassage, à un endroit permettant au camion de ramassage de venir sans faire de marche arrière afin d'éviter les nuisances sonores.

    Cercle de 50m

    Les locaux déchets se situent à environ 50m de chaque entrée d’immeuble. Le système en bacs enterrés permet parfois la mutualisation des containers pour plusieurs opérations, la distance de 50m peut être augmentée.

    S'agissant de la gestion des chantiers, la mise en place d'une charte chantier à faibles nuisances impose à chaque travaux :

    • d'identifier un réseau de filières déchets de chantiers, 
    • de planifier et localiser les chantiers, 
    • de matérialiser les circuits autorisés aux engins de chantiers, 
    • de créer une plate-forme des déblais et déchets des chantiers sur le site,
    • d'imposer le tri, la valorisation et la traçabilité des déchets.

    • Gestion des déchets
    • Sensibilisation citoyenne

    data/sources/users/11111/charte-de-chantier-a-faibles-nuisances-zac-possession.pdf

Biodiversité et milieux naturels

Les enjeux de la biodiversité

Le projet paysagé mis en place constitue un territoire ressource. Les essences plantées constituées de nombreuses espèces endémiques permettent de reconquérir les espaces urbanisés appauvris. Cette diversité végétale redonne vie aux sols par le développement de systèmes racinaires complexes, support de la gestion des eaux pluviales et favorise l'installation d'une biodiversité faunistique du sous-sol, des sols et des airs. La trame verte permet outre mesure d'installer les corridors écologiques entre les grands espaces sources des ravines.

La valorisation du patrimoine naturel, sur le plan écologique et environnemental est un thème central car le site recèle des potentialités remarquables identifiées dans le cadre d'analyses exhaustives. Les principes développés dans le projet sont:

  • conservation et préservation des espèces remarquables et notamment des "bouquets" de banians au coeur du projet, (l'espèce est plantée sur l'île depuis des générations), présents de manière éparse sur l'emprise de la ZAC, de l'arboretum du domaine des Bois de senteur dans un objectif d'ouverture aux habitants de la Possession,
  • mise en place d'une réglementation spécifique dans le PLU La trame verte est inscrite dans le projet paysager à travers l'aménagement du mail tropical qui joue le rôle de corridor biologique en reliant les deux ravines qui encadrent la ZAC. La présence de nombreux jardins partagés, cultivés de façon raisonnée, la limitation de l'imperméabilisation des sols, le choix de végétaux endémiques, mis en culture pour le Coeur de Ville, et la limitation de la pollution lumineuse participent également au respect de la biodiversité. La gestion de ces espaces fragiles et remarquables nécessite la maîtrise de techniques adaptées, respectueuses de l'environnement, c'est pourquoi une formation continue des jardiniers professionnels chargés de l'entretien de ces espaces sera mise en place.

SOLUTIONS

    ​Une exposition pédagogique : A la découverte de mon écoquartier

    En Juin 2018, Le Secrétaire d'Etat à la Transition Ecologique, M. Sébastien Lecornu, est venu inauguré la livraison de la première tranche des travaux de la ZAC Cœur de Ville. L'occasion, également, d'inaugurer la nouvelle exposition installée tout au long de la Promenade des Banians. Cette exposition permet à la fois au promeneur de se projeter dans son environnement avec de grands visuels "Ici, demain" et également d'être sensibilisé sur la démarche paysagère entreprise dans son quartier à travers la réalisation de panneaux dédiés. Un book flore permettra également de définir l'ensemble des espèces plantées, leur utilité et valoriser ainsi la préservation des espaces naturels publics et de l'environnement fragilisé de La Réunion.

    • Gestion espaces naturels
    • Charte environnementale

    ​La création de l'îlot de fraîcheur

    Dans un souci de confort au sein des espaces publics, l'îlot de fraîcheur est largement favorisé grâce à la mise en place de jardins denses. En effet, 33% des espaces publics sont plantés en pleine terre avec des systèmes végétaux complexes. Six systèmes différents sont mis en place, 79% des espaces plantés sont constitués de 2 strates minimum. Les systèmes comprennent des petits arbres et arbustes, des arbres et palmiers, des plantes couvrantes, des lianes atterries et grimpantes, des plantes herbacées et des fougères. L'ambiance urbaine rafraîchie favorisée par les plantations permet d'obtenir un coefficient d'îlot de fraîcheur égal à 0,32. Les espaces dédiés aux plantations sont également le support d'une gestion des eaux pluviales à l'air libre.

    • Gestion espaces naturels
    • Charte environnementale

Adaptation climat, preservation es ressources, émissions GES

Dans la ville tropicale durable de Coeur de Ville, les conditions préalables aux conforts sont de permettre un urbanisme définissant un nouveau droit à la ventilation naturelle.

Transcription réglementaire Définition d'une organisation générale en plan masse. Transcription réglementaire dans les données générales du PLU. Réalisation d'OAP à l'échelle de l'ilot.

Suivi du projet Etablissement d'un référentiel DD (développement durable). Accompagnement des maitres d'ouvrages et des maitres d'œuvre Suivi des projets aux différents stades d'étude et jusqu'à leur finalisation. Instrumentation, accompagnement (architecture passive, usage actif)

Sobriété énergétique

Les objectifs de sobriété énergétique ont été inscrits dans le PLU de la Possession. Par exemple, les logements doivent avoir une consommation énergétique maximale de 20 kWh/m²sdp/an. L'instrumentation énergétiques pour informer et contrôler les dépenses énergétiques est obligatoire pour tous les bâtiments.

Réduction des consommations sur l'éclairage à travers un suivi des consommations.

L'efficacité énergétique se traduit par le bio-climatisme tropical à l'échelle du site, de l'îlot urbain, et du bâtiment, détaillé dans les référentiels et les OAP. L'objectif de cette efficacité est qu'aucune climatisation ne soit installée sur la ZAC (sauf nécessité particulière avérée), grâce à la conception des bâtiments et des espaces environnants. Une attention accrue sera apportée aux opérations de bureaux et de commerces, très énergivores.

Dans l'esprit de la sobriété énergétique, mais également pour répondre à la qualité architecturale et à la qualité de vie, une étude aérodynamique a été faite sur les immeubles types de grande hauteurs (R+7) après un travail de conception aérothermique de la ZAC initié dès la conception générale de Coeur de Ville, Ce travail a été effectué avec Jacques Gandemer Ingénieur Conseil et le laboratoire Eiffel à Paris. Enfin, les types de plantations, les modes de gestion différentiés et écologiques favoriseront la régénération des sols vivants et éviteront des gestions dures consommatrices de moyens y compris en carburant (souffleurs et débroussailleurs thermiques). »Les énergies renouvelables dont l'utilisation présente un potentiel intéressant sur la zone d'étude sont :

  • Le solaire thermique pour le chauffage de l'eau sanitaire domestique
  • Le solaire photovoltaïque avec la réalisation de fermes de moyenne puissance. Les générateurs photovoltaïques pouvant être mis en place dans le périmètre de l'opération doivent privilégier l'installation sur les toitures de bâtiments. Le potentiel de production d'électricité identifié est d'environ 2 000 000 kWh/an. Le couplage des installations photovoltaïques avec des systèmes de stockage hydraulique doit également être envisagé, pas directement au sein de la zone d'étude, mais à proximité, en amont. Dans cet objectif, les OAP précisent que les toitures pentées devront optimiser le potentiel de production photovoltaïque. L'intégration des panneaux solaires est soignée et étudiée, notamment au regard de la trame des ouvertures en façade, de la recherche d'une intégration dans le plan de la toiture et de la limitation des dimensions et des implantations. Il est exigé des concepteurs de prévoir les mesures conservatoires à minima, permettant la pose ultérieure des panneaux (local technique onduleur, fourreaux, emplacement des coffrets de comptage...). Les mesures compensatoires devront permettre l'alimentation des bornes de recharge électriques de véhicules (5 à 10% des places en fonction d'une étude détaillant le besoin réel du projet) - (art. 12.4 du PLU).

Mix énergétique

La question de la dépendance énergétique est très importante à l'échelle de l'île. La Possession dépend totalement de l'électricité produite par la centrale thermique du Port. La plupart des bâtiments ne sont pas équipés de systèmes de chauffage, le climat ne le nécessitant pas, sauf en altitude. Les consommations d'énergie sont donc principalement liées à la climatisation et aux appareils électriques (notamment de refroidissement : réfrigérateur, congélateur)

SOLUTIONS

    ​Instrumentation des espaces publics

    Les objectifs de consommation énergétique étant ambitieux sur la ZAC Coeur de Ville, de multiples mesureurs seront installés pour évaluer non seulement les consommations énergétiques mais aussi les consommations en eau potable. Cette instrumentation permettra de voir les évolutions de consommations et de repérer rapidement les dérives et donc les dysfonctionnements (fuite d'eau, luminaire défaillant, etc.) pour une réparation dans de brefs délais.

    Le confort thermique, visuel, acoustique et aéraulique sera également analysé par la mise en place de thermo-hygromètres, de luxmètres, anémomètres et de sonomètres. L'évaluation de l'impact des aménagements réalisés sur le confort urbain sera comparé à d'autres aménagements plus "durs". Tout au long de notre démarche, notre travail s'est basé sur une limitation de l'effet de l'îlot de chaleur au profit de l'îlot de fraîcheur, modèle de conception environnementale en milieu tropical. Une comparaison par rapport à des aménagements plus "durs" sera faîte pour constater des performances thermiques de la ZAC Coeur de Ville.

    Filières de production d'ENR ou de récupération Une étude de faisabilité sur le potentiel de développement des énergies renouvelables a été réalisée en 2011.L'analyse du fonctionnement énergétique actuel du secteur et des besoins, sur le quartier ou à proximité, met en avant les éléments suivants: 

    •  il n'y a pas de besoins justifiant la réalisation d'un réseau de chaleur ou de froid,
    •  il n'y a pas de gros établissements consommateur (industrie) justifiant la réalisation d'une unité de production énergétique importante ou la mutualisation de moyens de production (co-génération),
    • les conditions climatiques offrent l'opportunité d'exploiter l'énergie radiative du soleil.

    • Adaptation changement climatique
    • EnR
    • Eclairage
    • Équipements/matériaux bas carbone
    • SmartGrids
Approche et processus: faire le projet différemment
  • 1. Construire l’aspect humain du projet: par l’association et la consultation des habitants dès le début et tout au long de la vie du projet. Par un management de projet et des méthodes de travail en équipe (Comité DD, visites, animation ...).
  • 2. Accompagner les habitants dans les usages pour réaliser les objectifs de développement durable de leur quartier: 5% de la surface est aménagée en jardins ou 1,7 Ha, gestion des déchets (points d'admission volontaire et compost), le Smart System Grid permet à l'habitant de suivre sa consommation , ce système innovant visant l'efficacité énergétique devrait être déployé au cœur de la ville connectée pour mesurer tous les usages (eau, électricité, gaz, déchets,…).
Cadre de vie et utilisation: améliorer la vie quotidienne
  • 3. Permettre à chacun de vivre en centre-ville: priorité sociale, avec des constructions sans marqueurs sociaux.
  • 4. Un centre-ville qui parie sur la mobilité douce (circulation piétonne, TCSP, pistes cyclables et stationnement,…).
  • 5. Des lieux de vie et de rencontre plus conviviaux au cœur de la ville avec une île paysagère à la stratégie de fraîcheur qui favorise l'errance.
Développement territorial: dynamiser le territoire
  • 6. Un facteur de projet d’activités et d’emplois sur le territoire, pendant la construction et l’utilisation.
  • 7. Une véritable dynamique d'affaires au cœur de la ville avec des commerces et services locaux, une restauration urbaine répondant aux besoins des 5 000 nouveaux habitants attendus au cœur de la ville.
  • 8. Une interconnexion réussie avec d'autres quartiers et axes stratégiques de la ville pour faire de l'opération un centre-ville pour tous les Possessionnais.
Conserver les ressources et s'adapter au changement climatique, répondre aux urgences climatiques et environnementales
  • 9. Approche bioclimatique et stratégie d'efficacité énergétique dans les bâtiments (certification des économies d'énergie, du confort thermique, du choix des matériaux et des secteurs locaux).
  • 10. Conception écologique des zones plantées et confort hygrothermique des installations, préservation et valorisation de la biodiversité existante. 1/3 du centre-ville restera planté. Un véritable parc habité se dresse entre la côte et le site remarquable de Mafate, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.


 Lauréat Green Solutions Awards
 Grand Prix Quartier Durable
 Prix du Public - Green Solutions Awards
 Green Solutions Awards Winner
 Sustainable District Grand Prize

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus