ZAC de la Marine

  • Type de projet : Renouvellement urbain
  • Programme : Logements, Bureaux, Services et commerces, Equipements publics, Espaces publics, Espaces verts, Autres
  • Surface totale : 7.00 ha
  • Nombre d’habitants : 1 375 hab
  • Nombre d'emplois : 100 emplois
  • Année d'engagement du projet : 2 008
  • Année d'achèvement du projet : 2 022
  • Mots-clés :
     biodiversité
      réseau bois
      gestion eau pluviale
      mixité
      mobilité
      complicité territoriale



Modéré par : Alexia ROBIN


  • Publié le 13 juin 19
    par Jean François Papot (Vizea)|France
    Vue 1223 fois


  • Concours

    Green Solutions Awards 2019 - Quartiers France

    Grand Prix Ville Durable
    Prix du public


    • Un quartier à mobilité douce :  Le parc de stationnement s'appuie sur une mutualisation de l'offre des parkings existants. Seules 235 places complémentaires sont construites en sous-sol. 80 % des voies internes au projets sont dédiées aux circulations douces. L'offre de transports en commun existante et à venir permet cette place très réduite de la voiture. Cette ambition a été particulièrement soutenue par les habitants permettant une mutualisation des espaces de parking entre habitants du nouveau quartier et ceux des logements sociaux existants. 
    • Un réseau de chaleur biomasse : Le réseau de chaleur biomasse mis en œuvre sur le quartier permet, associé aux chaufferies gaz existantes, de couvrir les besoins en chauffage et ECS des 500 logements de la ZAC et des 500 logements sociaux en bordure sud. Le secteur très dense et contraint notamment par le site de maintenance de la RATP a poussé les concepteurs à implanter la chaufferie sur un délaissé autoroutier au nord de la ZAC. 
    • Biodiversité et zéro-rejet d'eaux pluviales : 10 000 m2 d'espaces verts publics aménagés comprenant un square de 4 000 m2 permettent de créer un continuum vert du Nord au Sud sur près de 800 m de long. Ces espaces permettent le zéro rejet d'eaux pluviales à l'échelle de la ZAC : la totalité est infiltrée ou récupérée pour être réutilisée pour l'arrosage des espaces verts. Les passages entre les espaces publics, les espaces résidentiels et les entrées sont matérialisés par des noues. 
    • Une école BEPOS : Livré en 2014, le groupe scolaire Simone Veil atteint une sobriété énergétique grâce à une enveloppe performante et une architecture bioclimatique, à une production d'énergie renouvelable avec la mise en oeuvre de 680 m2 de photovoltaïque en toiture couvrant la quasi totalité des consommations énergétiques du bâtiment. Raccordé au réseau de chaleur biomasse, ses consommations en chauffage sont inférieures à 8,95 kwEP/m2.an.

     


    Label(s) / Démarche(s)


    Localisation

    92700 Colombes France

    Données techniques