Pernod Ricard University

  • Type de projet : Renouvellement urbain
  • Programme : Autres
  • Surface totale : 180 ha
  • Nombre d'emplois : 27 emplois
  • Coût total : 38 000 000 €
  • Année d'engagement du projet : 2 011
  • Année d'achèvement du projet : 2 017
  • Mots-clés :
     Pernod Ricard University
      écoresponsable
      campus
      château
      HQE Aménagement
      BREEAM
      Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse
      Biodiversité
      Forêts
      Hôtellerie



Modéré par : Nadège Rigaudeau


  • Publié le 28 septembre 17
    par Coline BLAISON|France
    Vue 2141 fois
  • Proposé par :




  • Concours

    Green Solutions Awards 2018 - Quartiers

    Grand Prix Ville Durable
    Coup de Cœur des Internautes


    ​Pour la réalisation du Campus Pernod Ricard University, la tradition devait épouser un esprit très actuel au sein d’une nature foisonnante et préservée, en se fondant dans un site historique. Son architecture non ostentatoire reprend un principe d’axes directionnels desservant les différents pôles du programme, veillant à éviter tout effet de masse ou de volumétrie hors échelle

     Le projet s’étend de façon linéaire sur 10 ha au milieu d’une forêt de 180 ha. Il intègre parfaitement les contraintes du site naturel dans lequel il s’inscrit, notamment un retrait de la lisière,un sol marécageux et des espèces protégées. En effet, le choix du terrain initial – l’ancien terrain d’entrainement du XV de France – se révèle rapidement inenvisageable ; une précieuse (et invisible orchidée) y pousse et aura, en maîtresse de lieux, le dernier mot. Cette fleur donnera ainsi le tempo du projet, invitant à occuper son territoire mais pas à n’importe quel prix ! Le projet se déploiera bien sur le site mais dans les limites imposées par la nature, omniprésente et intouchable suite a des analyses écologiques poussées réalisées en amont du projet. Pour cela, “le chai” et “les Hameaux”ont été construits sur une trame de plots en béton eux même posés sur des micro pieux permettant ainsi de surélever l’ensemble afin de laisser l’eau circuler autant que possible. Des passerelles relient les différents pôles du site afin de contenir le un temps de cheminement à 3 minutes maximum.

     Pernod Ricard s’équipe d’un outil de travail performant et technologique. Quatre pôles majeurs, quatre architectures différentes, quatre matériaux fédérateurs : pierre, bois, béton, métal. Un objectif : Être bien pour mieux Produire. Le projet s’inscrit dans une démarche HQE et BREEAM de niveau Very Good.

    •  Le pôle accueil et détente

    Premiers contacts avec le campus, le Prieuré et l’Orangerie existants sont «recyclés» dans un esprit de calme et de sérénité. Dans le respect de leurs morphologies traditionnelles, les extensions les revisitent dans des matériaux contemporains. Les nouvelles toitures empruntent les pentes du bâti d’origine, tandis que leur calepinage de briques côtoie les tomettes surdimensionnées. Les détails de maçonnerie marient ancien et neuf, les couleurs jouent les contrastes entre l’ardoise, le cuivre, la pierre, le métal… Un jeu de perspectives entre les espaces intérieurs et extérieurs engendre à chaque fois une vue cadrée sur la séquence suivante. Côté piscine, la toiture se déploie comme une nappe de cuivre sur toute la longueur du bassin de nage. Une baie en partie basse permet aux nageurs d’apprécier le spectacle de la nature environnante qui s’offre à eux. Le jardin du Prieuré a été réinterprété tandis que la cour intérieure respecte les codes d’une place de village.

    •  Le pôle de formation (learning center)

    Alternant strates minérales et végétales, le CHAI épouse avec délicatesse et discrétion le site. Par ses formes pures, son architecture semble disparaître par instant : le reflet de la nature environnante sur ses façades poli miroir y prolonge le parc tout enjouant avec la lumière et le paysage. La structure en béton s’organise en coques retenues par des poteaux en plan libre. Un isolant en partie à base de fibre de bois a été utilisé pour isoler la sous face du bâtiment. Un test de perméabilité à l’air des façades a été effectué. Très aéré, l’espace intérieur regroupe – autour d’un généreux foyer – un amphithéâtre, un auditorium et des salles de sous-commission ouvertes sur le parc pour des réunions au coeur de la nature.La domotique assure une liaison permanente avec l’extérieur. La convivialité étant au coeur du projet, les visiteurs jouissent en plus d’espaces lounge,d’un restaurant, d’un bar et même d’’un «fût» de dégustation de grands crus. 

    La lumière naturelle est omniprésente jusqu’au cœur du bâtiment grâce aux murs rideaux largement vitrés et aux percées visuelles générées par l’alternance de vagues déstructurant les toitures. Ceci permet non seulement de sentir et visualiser la nature  quelque soit l’endroit où l’on se trouve  et donc de limiter la consommation d’énergie sur certaines tranches horaires de la journée (de 10 à 16h et même plus en été !) ;

    •  Le pôle hébergement

    En lisière de forêt, les HAMEAUX se singularisent par leur architecture contemporaine en bois bio sourcé. Livrés prêt-à-plugger par convoi exceptionnel,les 57 modules préfabriqués en atelier afin de diminuer le RSE, la production de déchets et diminuer la durée du chantier pour protéger les espèces animales du site, abritent autant de chambres. L’orientation de chacun d’entre eux a été choisie afin d’optimiser les dépenses énergétiques (pas de climatisation) et atteindre ainsi les certifications HQE et BREEAM. Tournés le plus possible vers le paysage ambiant, les bungalows sont astucieusement répartis en hameaux de bois clair et foncé – aux apparences de troncs d’arbres évidés – qu’irrigue une longue passerelle couverte, faisant office de sève. Reposant sur des pilotis,l’ensemble lévite au-dessus du biotope ainsi préservé. Chaque habitation d’environ 23 m² dispose d’une terrasse et d’une vue dégagée sur la végétation alentour.

    •  Le pôle de convivialité

    Depuis les hameaux, l’usager arrive au CHÂTEAU par un aménagement paysager qui restitue sa noblesse à cette façade trop longtemps dénigrée. Dans ce pôle réinvesti par la lumière grâce à un design créatif, un spectaculaire bar ruban de 35 m en quartz blanc rétroéclairé fait le tour de la pièce en alternant zones de dégustation, banquettes et même une bibliothèque où les bouteilles des célèbres marques du groupe sont mises en lumière. Au premier étage, le restaurant est totalement ouvert sur le bar. Trois chambres réparties sur les deux derniers niveaux ont été rénovées avec sobriété. Dans un souci écologique, le lieu est équipé d’une chaudière à granulés. Deux ailes latérales hébergeant les circulations verticales libèrent plus de surfaces aux salles de réception et les rendent accessibles. La cuisine cubique et suspendue, traitée en inox poli miroir à l’arrière de panneaux en acier laqué perforé, reconstitue la cour carrée arrière.

    •  Le volet paysager

    Les quatre pôles s’intègrent dans le paysage ambiant sans le dénaturer et en respectant les espèces végétales et animales, habitantes du site. Il a été prévu des corridors biologiques pour permettre aux animaux de continuer à circuler librement et sans danger pour l’humain à travers le domaine. En ce qui concerne le réseau d’assainissement,celui ci est raccordé au système de la ville de Clairefontaine. Le réseau interne limite l’impact des parties construites en jouant sur des fossés existants et des noues permettant de canaliser l’ensemble des eaux pluviales et de ruissellement. Un choix  de plants déjà bien développés a été effectué pour éviter la perte. Les arbres abattus ont été réutilisés pour réaliser une clôture. Dans le volet paysager, il a été prévu des cordes passages. Enfin, le parking a été conçu en revêtement perméable.

    •  L’accès au site : respect de Dame Nature et priorité aux piétons

    Un des challenges était de réussir à relier dans un parc de 180 ha et en moins de 3 mn à pied, l’ensemble des bâtiments du site… Pari réussi ! Les différentes entités ont été volontairement positionnées à proximité quasi immédiate du Château, afin d’éviter de parcourir des distances trop importantes.

     Afin de laisser vivre et fonctionner le centre de formation et ses infrastructures de façon indépendante, deux entrées permettent l’accès au site :

    • L’accès privilégié se fait par laRD27, en provenance de Rochefort. Les problématiques de parkings, livraisons et autres transits sont gérées directement par cette entrée principale sans gêner les circulations pédestres et la quiétude des visiteurs.
    • La deuxième entrée, plus proche de Clairefontaine, ouvre pleinement sur le massif forestier et la pièce d’eau principale du parc, libre de toute circulation.

    Les voitures et autres véhicules commeles bus stationnent au niveau du parking paysager situé à proximité du Prieuré.Le but est de laisser la priorité aux piétons dans ce site naturel et boisé, etde respecter les zones répertoriées de bio-diversité. Enfin afin de limiter l’impact écologique,le covoiturage des visiteurs est favorisé.


    Localisation

    78120 Clairefontaines en Yvelines France

    Données techniques