Usine Aerem

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Usine
  • Année de construction : 2018
  • Année de livraison : 2018
  • Adresse : ZAC du Roulage 32600 PUJAUDRAN, France
  • Zone climatique : [Cbc] Tempéré - Hiver sec, été chaud et humide.

  • Surface nette : 3 700 m2
  • Coût de construction : 5 000 000 €
  • Coût/m² : 1351.35 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    26 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

L'usine Aerem a gagné le prix Bas Carbone des Green Solutions Awards 2019 au niveau France + le prix international Bas Carbone.


Le siège social d’Aerem, à Pujaudran (32), est une usine à énergie positive, livrée fin 2018.
Cette société, organisée en SCOP, propose des solutions à dominante mécanique pour les industries de l’aéronautique, du spatial et du pharmaceutique. Pour définir des aménagements et une enveloppe du bâtiment à partir des besoins réels, notre agence d’architecture a co & éco-conçue cette usine avec et pour la SCOP Aerem. Ce bâtiment, de 3 800 m² destiné à accueillir jusqu’à 80 personnes, est le fruit de 4 années de travail pour un coût total de 5 000 000 € HT. Le projet a été pensé pour pouvoir s'étendre, le maitre d'ouvrage et le maitre d’œuvre ont anticipé l'évolution future des locaux et laissé ainsi le champ libre sur la parcelle.

Ce projet est basé sur 5 valeurs fondamentales : l’espace, la contribution de tous, la relation client, le développement durable et écologique et le bien-être au travail.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.seuil-architecture.com/2016/11/18/usine-du-futur-eco-responsable/
 https://www.construction21.org/france/articles/fr/green-solutions-usine-aerem-a-energie-positive.html

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Stéphane Brugidou

Maître d'ouvrage

    Aerem

    Joel Bry

Maître d'œuvre

    Seuil architecture

    Leslie Gonçalves

Intervenants

    Bureau d'étude thermique

    Soconer

    Yann Lebigot

    Bureau d'études thermique

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Les Enjeux du Projet

A l’image de notre statut de SCOP atypique dans les secteurs d’activité aéronautique et spatiale qui sont les nôtres, AEREM a voulu construire un bâtiment qui lui ressemble. Il doit être à la fois moderne, adapté à une activité industrielle exigeante, respectueux de son environnement et de la sécurité de ses activités, durable, confortable et accueillant.

Ces valeurs ont dirigé notre projet immobilier vers un bâtiment« différent » pour lequel nous avons dû relever de nombreux défis :

      Technique : cohabitation des contraintes de process industrielles lourdes (ventilation,bruits, vibrations, stabilité thermique des zones techniques, collecte des déperditions des moyens de production) avec celles d’un bâtiment à énergie positive

 

      Ecologique : volonté de tendre vers 0 notre empreinte énergétique à la construction et pour l’exploitation par le choix de matériaux de construction durables et biosourcés localement, et une sélection des acteurs régionaux pour la construction

 

      Social : en faire un catalyseur social en privilégiant l’équité, l’échange et le travailler ensemble, élever les valeurs de groupe et imprimer l’orientation de la SCOP vers ses clients et vers son écosystème, dynamiser les recrutements et favoriser les comportements éco-responsables (trajets, gestion de l’eau et des énergies, …)

 

      De développement durable : être inscrit dans le futur pour permettre d’accueillir plusieurs générations de coopérateurs et tolérer une croissance de ses activités sur le long terme, stimuler la vertu sur la gestion des déchets (tri et recyclage)

 

      D’activité : dynamiser notre développement et notre productivité, renforcer les liens avecnos clients historiques et convaincre nos prospects, renforcer notre image et notre rayonnement

 

      Financier : construire à coût égal d’un ouvrage traditionnel et constituer à terme un patrimoine « matelas » pour la scop, vendre les anciens locaux pour financer les nouveaux, réduire les charges d’exploitation à moyen et long terme.

 

Si les technologies pour la mise en œuvre d’une construction répondant à ces contraintes sont connues, elles sont aujourd’hui encore peu retenues et moins encore agrégées dans un seul et même projet immobilier, qui plus est industriel. C’est en quoi ce projet est dit "remarquable".

Description architecturale

Une usine éco-conçue par ses occupants :

Plusieurs mois d’échanges ont permis de mettre en adéquation les besoins, le process et une optimisation architecturale pour le projet d’usine Aerem*. De ce travail collaboratif a émergé le projet de l’usine du futur, éco-conçue par ses occupants.

L’idée forte est de favoriser des échanges entre les cols bleus et cols blancs. Pour permettre cette porosité, les bureaux ont été placés au cœur de l’usine, entre les ateliers. Ils sont éclairés et ventilés naturellement par trois grands patios. Les ateliers, en périphérie, peuvent s’étendre (évolutions à venir) et répondre aux divers besoins de transfert de matière. L’étage central servira au parcours client et aux vues d’ensemble de l’usine.

Différemment, les racines du projet sont en rez-de-jardin, petit niveau ouvert sur un jardin partagé dédié à la détente et aux échanges récréatifs. Ces espaces communs sont reliés aux autres niveaux par des distributions verticales (escaliers, ascenseur).

Une enveloppe performante et démontable en caisson bois et remplissage paille :

Cette usine évolutive sera de niveau BEPOS (bâtiment à énergie positive) et éco-conçue avec une enveloppe performante et démontable en caisson bois et remplissage paille. Une partie de la toiture recevra des panneaux photovoltaïques, le chauffage et les rafraîchissement sot réalisés par géothermie (dalle active). Les surchauffes estivales seront limitées grâce à une surventilation nocturne facilitée par des lanterneaux et divers dispositifs de protections solaires (bardage devant les baies, stores, vélums).

Cette réflexion ne se limite pas au bâtiment, en intégrant une dimension environnementale au process avec le four, les cabines peinture traversantes, des torches aspirantes pour les fumées de soudures et brouillard d’huile, la gestion des copeaux via le rez-de-jardin par des vide-ordures sous cloches ou encore l’intégration des espaces contraignants au volume bâti (déchets, machinerie, moteur, fluides, stocks…).

Cette usine évolutive et éco- conçue est le résultat d’une conception participative où l’usager est acteur de son outil de travail.

Point de vu maître d'ouvrage : Des solutions innovantes & originales

Première innovation, le mode de conception participatif du projet tout au long du processus avec un comité de pilotage et ateliers participatifs avec tous les salariés coopérateurs (SCOP).

L’engagement de la Scop est allé jusqu’à la prise en charge complète du lot Serrurerie dans le but d’imprimer dans son bâtiment ses propres savoir-faire.

Et si c'était à refaire?

Les Difficultés Rencontrées
Ne cachons pas qu’un tel projet fut complexe de part :
Les difficultés techniques sur lesquels des réponses parfois innovantes doivent être trouvées
La coordination d’un nombre important d’acteurs sélectionnés pour la construction
Le délai de construction imposé par l’acquéreur des anciens locaux

Plus en détail, voici quelques-uns des freins rencontrés :
Qualité mécanique médiocre du terrain nécessitant des fondations spéciales / alors que les besoins de charges d’exploitation au sol sont importants
Cohabitation des contraintes constructives ICPE d’ininflammabilité / isolation en paille
Cohabitation de la gestion des fumées de soudure & des brouillards d’huile imposant des renouvellements d’air importants / vocation du bâtiment à être très économe en énergie et très stable en température
Charge d’exploitation au sol de 5 tonnes au m² / dalle active : dallages et planchers béton chauffant & refroidissant
Captage de la chaleur dissipée par les machines de production
Intégrer dès la conception des extensions éventuelles des ateliers
Perméabilité d’échanges importante entre les bureaux et les ateliers / problématiques acoustiques jusqu’à plus de 100 Db dans les ateliers
Maximiser l’éclairage naturel et faire rentrer le soleil / stabilité de la température des ateliers (MMT + usinage + grand usinage) à 0.5°C
Eclairage 1er jour (lumière naturelle directe) de tous les bureaux / intégration des bureaux au centre du bâtiment
Photovoltaïque en autoconsommation et injection de l’excédent dans le réseau / alimentation générale en Haute Tension

L’ensemble de ces points (liste non exhaustive) a nécessité de nombreuses mises au point et savoir faire. Il a fallu mutualiser les compétences, connaissances et expériences des entreprises, des bureaux d'études, de Seuil architecture et d’Aerem pour trouver des solutions concrètes, parfois originales, et les adapter aux contraintes du chantier et du planning.

Opinion des occupants

Les Résultats Obtenus

Le déménagement de l’ensemble de nos activités a eu lieu entre S51-2018 et S01-2019 et est donc encore relativement récent, mais nous pouvons d’ores et déjà constater les résultats suivants :
Gain de nouveaux marchés dans le domaine des pièces de vol avion et satellite et nouveaux clients captés
Réduction du nombre d’accidents de travail
Image auprès des clients et des candidats au recrutement (plus de choix et de meilleurs recrutements)
Assimilation rapide de l’équipe chaudronnerie dans la SCOP
Pas de perte d’exploitation après le déménagement
Conditions d’hygiène et sécurité nettement améliorées
Totale satisfaction des coopérateurs concernant le nouvel outil industriel et le bien-être qu’il procure
Outil industriel plus performant et plus compatible avec une montée de charge
Amélioration du dialogue entre bureaux et ateliers
Compte tenu de la jeunesse du site nous n’avons à ce jour pas encore pu mesurer les économies sur l’exploitation du bâtiment. Un affichage de la consommation instantanée et sur 12 mois va être installée afin de pouvoir mesurer et communiquer sur les économies réalisées en temps réel.

Consommation énergétique

  • 26 kWhep/m2.an
  • 125 kWhep/m2.an
  • RT 2012

  • 10 kWhef/m2.an
  • Répartition RT2012 : chauffage 28%, ECS 16%, refroidissement 6%, ventilation 28%, auxiliaire distribution 1%, éclairage 21%

Performance énergétique de l'enveloppe

    La totalité des planchers sont de type lourd. Les murs extérieurs sont de type caisson bois avec remplissage en bottes de paille fabriquées à Pompiac (32) à 22km du site de Pujaudran. Le choix de réaliser une majeure partie des murs en caisson bois permet de garantir une meilleure étanchéité à l’air pour l’ensemble du bâtiment.

Systèmes

    • Pompe à chaleur géothermique
    • Plancher chauffant basse température
    • Ventilo-convecteur
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Pompe à chaleur géothermique
    • Plancher refroidissant
    • Ventillation nocturne
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire photovoltaïque
    • PAC géothermique sur sondes
    • Valorisation énergétique des déchets

    Le générateur photovoltaïque installé a une puissance de 99,9 kWc.

    Chauffage/rafraîchissement par PAC géothermique ; freecooling nocturne ; récupération de l'eau pluviale

Gestion de l'eau

    Récupération d'eau de pluie pour arrosage des plantes et alimentation des WC. Un réseau de distribution d'eau de pluie récupérée est installé dans le bâtiment (séparé du réseau d'eau de ville afin de pouvoir commuter les deux réseaux si nécessaire).

Qualité de l'air intérieur

    Qualité de l’air (extraction des fumées de soudure, surventilation nocturne, COV proche 0 pourles peintures, pas de matière plastiques,…)

    Les centrales de traitement d'air disposent de filtres performants.

Santé & Confort

    Nous avons étudié travaillé le confort visuel par le calcul du facteur lumière jour (FLJ), par le biais des entrées de lumières murales et zénithales, en valorisant les éclairages naturels au maximum. Ainsi que le confort acoustique par le biais de cartographies acoustiques et d'aide à la prescription via l' acousticien de l'opération: Emacoustic. 

    Le confort a été intégré dans toutes ses dimensions au travers de l'éco et co-conception avec les usagers (comité de pilotage). Mais aussi au travers de deux ateliers participatifs regroupant l'ensembles des coopérateurs de la SCOP Aerem. Ces groupes de réflexions mélangeaient des salariés de différents postes, d’âges et de sexes afin de brasser le plus d’échanges possibles sur les différents thèmes proposés et notamment le confort dans les ateliers, dans les bureaux et les espaces partagés.

    Certaines pièces à occupation spécifiques sont munies de sondes de CO2 pour un asservissement de la ventilation (salle de réunion / usinage / grand usinage)

    ertaines pièces à occupation spécifiques sont munies de sondes de CO2 pour un asservissement de la ventilation (salle de réunion / usinage / grand usinage)

    STD réalisée pour appréhender le niveau de confort, notamment estival des usagers.

    GTC enregistre les niveaux de température et d'hygrométrie dans toutes les zones du bâtiment.

    Gestion du bruit : accompagnement d’un acousticien, loi de masse avec mur lourds en partie centrale, ponts roulants sur résilient acoustique, perforation 15% des plafonds et parois des ateliers, baffles acoustiques dans les bureaux

    Eclairage naturel renforcé pour limiter l’éclairage artificiel, 2 bornes VL électriques, éclairages leds

Solution

    Marc Abrahamowski

    Batimap

    village 32130 Pompiac - marc.abrahamowski[at]orange.fr

    Second œuvre / Cloisons, isolation

    3000 bottes ont été utilisées pour l'isolation de l'usine.
    Dimensions : 47 X 37 X 120 cm avec un R=6.5
    En amont de la livraison des bottes, le maître de l'ouvrage Aerem, Seuil Architecture et l'entreprise Pyrénées Charpente ont contrôlé la qualité des bottes :
    - Déformation de la botte inférieure à 10%.
    - Humidité de la botte entre 10 et 20%.
    - La botte doit avoir une masse volumique d'au moins 80kg/m3.
    Une traçabilité du matériau a été réalisé par l'entreprise à la livraison, le maître de l'ouvrage Aerem et Seuil Architecture ont également assisté à la mise en œuvre de quelques bottes dans les caissons bois pour s’assurer des bonnes pratiques.
    Le bureau de contrôle s'est fié aux règles professionnelles de la construction paille pour s'assuer que l'ouvrage était conforme.

    Ce matériaux proposé par les architectes à la maîtrise d'ouvrage, comme isolant bio-sourcé à bas coût et local (<30km de l'usine) a bien été accueilli par Aerem qui a vu un nouveau challenge dans la construction de son bâtiment frugal et durable.
    Seuil Architecture s'est formé aux règles professionnelles de la construction paille, formation qualifiante réalisée par le RFCP... et ainsi a pu assurer le bâtiment.

Coûts de construction & exploitation

  • 5 000 000
  • 407 000
  • 557 000
  • Pendant les études, la consommation prévisionnelles du bâtiment a été réalisées et évaluée 1 253 052 kWh/an, compris bureautique et process.

Environnement urbain

ZA du roulage : Le projet s’appuie sur le contexte paysageret environnemental du site. La topographie, les caractères paysagers, les sensibilitésenvironnementales sont des éléments support de projet. Ils sont constituants de l’identité de la zone d’activité.  

Les principes qui ont guidé le projet sont :

- Un maintien et une mise en valeur des  continuitésbiologiques en préservant les espaces naturels le long du ruisseau deLartus 

 - L’organisation des voies, le découpage parcellaire et les implantationsbâties s’inscrivent dans la topographie du site. Les voies suivent la pentenaturelle du terrain et maintiennent des perspectives ouvertes sur la ripysilvedu Lartus et le paysage des coteaux.

Surface du terrain

9 369 m2

Surface au sol construite

34 %

Espaces verts communs

2 600

Parking

87 places de stationnement dont 62 en enrobé, et 25 en terre/pierre. 2 bornes de recharge électrique.
Stationnements vélo présent avec mobilier spécifique (couvert)
Il est situé Nord Est et Nord Ouest de l'usine

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • concertation - participation
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion des déchets
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion du bâtiment, maintenance
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • mobilité
  • produits et matériaux de construction

​Fixé sur la charpente métallique porteuse, l’enveloppe du bâtiment est constituée par des caissons bois (provenant de France - Epicéa et doulgas) remplis de 3000 bottes de paille (provenant d'un agriculteur local).
Les panneaux photovoltaïques, les dalles actives, (source d’énergie : géothermie) et la gestion des déchets (process de l’usine/cycle de vie du bâtiment) complètent l’approche durable de ce bâtiment exemplaire.


 Lauréat Green Solutions Awards
 Prix Bas Carbone
 Green Solutions Awards Winner
 Low Carbon Prize

Auteur de la page

  • Laure Fischer

    chargée de communication

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus