Rénovation du Lycée la Pléiade de Pont de Chéruy

  • Type de bâtiment : Ecole, collège, lycée ou université
  • Année de construction : 1987
  • Année de livraison : 2016
  • Adresse : Rue du Repos 38230 PONT-DE-CHéRUY, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 13 450 m2
  • Coût de construction : 5 142 891 €
  • Coût/m² : 382.37 €/m2

Proposé par :

  • Consommation d’énergie primaire :
    75.69 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : Autre )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Cette étude de cas présente la rénovation en site occupé du lycée d’enseignement La Pléiade, de Pont-de-Chéruy (38), réalisée en 2015 par la SPL OSER.

 

Une rénovation en site occupé

Le lycée a assuré les cours de façon continue tout au long des travaux. Les opérations ont donc dû s’adapter à cette contrainte. Le choix a été fait de réaliser la majeure partie des travaux pendant les vacances scolaires. Pour les travaux effectués en période de cours, comme l’isolation par l’extérieur, les jours comme le samedi et le mercredi après-midi ont été privilégiés afin d’éviter les nuisances sonores. Un grand travail de concertation avec les usagers et de planification a été mené pour organiser le chantier. Grâce à cela, il n’y a pas eu besoin de relocaliser les classes pendant les travaux.

 

Faire avec l’architecture existante

Les porteurs du projet ont choisi de conserver l’architecture atypique du lycée. En effet, lors de sa construction, les architectes ont pris le parti de réaliser un établissement à la forme complexe. Les menuiseries en particulier présentaient des cas de figures et des formes assez variées. Il y avait également des grandes baies et des murs courbes, avec lesquels il a fallu composer pour la rénovation. Les porteurs du projet de rénovation ont également dû prendre en compte l’implantation même du lycée dans l’espace, qui est organisé comme un petit village avec une allée centrale ouverte sur la ville. Les anciens architectes qui ont travaillé sur la construction du lycée ont été consultés et ont donné leur accord sur le projet de rénovation.

 

Un contrat qui intègre des garanties de résultat énergétiques

La rénovation du lycée se base sur un Contrat de Performance Energétique (CPE) signé pour 10 ans. Des systèmes de chauffage performants ont ainsi été installés par le groupement, afin de garantir des résultats satisfaisants. Les deux chaudières existantes ont été remplacée par deux chaudières gaz à condensation, complétées par une PAC gaz. Les équipements ECS ont également été remplacé et des hydroéjecteurs installés.

Un grand travail a également été mené sur l’enveloppe : réduction des surface vitrées, apport d’inertie dans le bâtiment par l’isolation extérieure (16 cm, R = 4,2m².K/W), menuiseries plus performants, fenêtres équipées de brise-soleils, etc. Sur l’année 2018-2019, 38,1 % d’économie en énergie primaire ont été réalisées pour un objectif contractuel de 27 %. Le lycée assure également 16% de sa consommation d’énergie grâce à une installation photovoltaïque préexistante, qui est comprise dans le CPE. Grâce à ses éléments, le confort d’été est optimal dans l’établissement.

 

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

SPL Oser

Maître d'ouvrage

    Région Auvergne-Rhônes-Alpes

Maître d'œuvre

    SPL OSER

    5 rue Eugène Faure – 38000 Grenoble / Tél. : 04 76 22 55 34 / e-mail : contacts.spl[a]spl-oser.fr

Intervenants

    Entreprise

    Cuynat Construction

    Tél. : 0476560610 / accueil.cuynat[a]cuynat.gcc.fr

    Entreprise générale - Mandataire


    Architecte

    SCP Ludmer & Bouvier Architectes

    Tél. 04 76 41 14 76


    Bureau d'étude thermique

    SINTEC

    Tél. : +33 4 73 91 50 50

    Spécialisé en efficacité énergétique


    Exploitant

    DALKIA

    Maintenance et exploitation

Mode contractuel

Autres méthodes

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

L’objectif premier du projet s’inscrit complètement dans une démarche de développement durable, puisqu’il s’agit d’améliorer l'efficacité énergétique du bâtiment, via des travaux de rénovation poussés et l’installation de systèmes énergétiques performants. Les aspects économiques est sociaux sont également présents dans le projet : plus de 50% des prestations ont été réalisées par des TPE et PME locales et le contrat passé avec le groupement d’entreprise prévoyait 698 heures destinées à des personnes en insertion professionnelle. Enfin, le maitre d’ouvrage a souhaité développer un volet pédagogique autour de la rénovation : des passerelles ont été créées entre les enseignements du lycée, pour les classes STIDD par exemple, et le projet.

Description architecturale

L’architecte a recherché une architecture "apaisée", qui concilie performances énergétiques, confort d'été et simplification des solutions, tout en répondant aux enjeux de lisibilité architecturale du site. En effet, le lycée était composé de formes complexes, en îlots, sans code couleur commun. L'équipe a donc travaillé sur les ouvertures, les couleurs et les matériaux afin d’avoir un ensemble plus harmonieux et uniforme (blanc cassé sur façades, anthracite sur menuiseries, etc.).

Et si c'était à refaire?

Utiliser des matériaux moins carbonés.

Consommation énergétique

  • 75,69 kWhep/m2.an
  • 121,82 kWhep/m2.an
  • Autre

  • 51,92 kWhef/m2.an
  • La consommation initiale d'énergie finale était de 91,7 kWhEp/m2.an

  • 121,78 kWhep/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

    EN 13829 - q50 » (en m3/h.m3)

  • 2,30

Systèmes

    • Chaufferie gaz à condensation
    • Pompe à chaleur
    • Chaufferie gaz à condensation
    • Pompe à chaleur
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • Solaire photovoltaïque
  • 16,00 %
  • Les pompes à chaleur fonctionnent au gaz.

Bâtiment intelligent

    Installation d'une Gestion Technique Centralisée

Emissions de GES

  • 7,00 KgCO2/m2/an

Qualité de l'air intérieur

     Les classes du lycée sont équipées de sondes CO2 avec témoin lumineux.

     

Solution

    Pompes à chaleur à absorption A/E au gaz naturel

    ROBUR

    phone +39-035-888.111 fax +39-035-884.165

    Génie climatique, électricité / Chauffage, eau chaude

    Les pompes à chaleur à absorption fonctionnent au moyen d’un cycle thermodynamique classique. L’énergie thermique environnante issue de différentes sources (air, eau, sol) est portée, à l’aide d’un fluide frigorigène, d’une température relativement basse à un niveau de température plus élevé. L’étape de compression est pour ces systèmes réalisée grâce à un brûleur au gaz naturel et le couple fluide frigorigène/absorbant utilisé est le couple NH3 / H20: ammoniac (réfrigérant) doté d’un impact GES très faible, et l’eau (absorbant).Trois sources de chaleur sont valorisées :• la condensation du fluide frigorigène,• la réaction d’absorption entre le fluide frigorigène et l’absorbant,• la récupération éventuelle de chaleur sur les produits de combustionLes pompes à chaleur à absorption ont un COP sur énergie primaire élevé (1,5 à 1,7), qui dépend très peu de la température extérieure. Elles parviennent à maintenir un COP élevé, proche du nominal, par des températures extérieures froides ou négatives, et s’autoprotègent contre le phénomène de givrage.Ces systèmes ont une bonne fiabilité expliquée par le peu de pièces en mouvement.Distributeur : De Dietrich, Modèle : 5 PAC absorption A/E non réversibles, puissance unitaire 35kW thermique.

Coûts de construction & exploitation

  • 400 000
  • 4 800 000

Facture énergétique

  • 77 000,00

Environnement urbain

Le lycée est situé sur une butte, à proximité du centre du village. La zone est périurbaine : les alentours sont essentiellement composés de logements, de grandes surfaces commerciales et d'un parc. Initialement conçu comme un trait d'union entre les différents espaces du quartier avec sa "rue" interne, le lycée a peu à peu perdu cette ambition, notamment suite à la fermeture d'une des entrées. Le projet de rénovation vise ainsi à réaffirmer la place de l'établissement dans le quartier en adaptant celle-ci aux enjeux de notre époque et à la transformation du quartier.

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion du bâtiment, maintenance

La rénovation énergétique est un grand chantier pour les établissements scolaires, qui ont souvent des déperditions énergétiques importantes mais qui manquent de fonds pour engager des travaux importants.

La rénovation de ce lycée est exemplaire en tout point. Elle montre que c'est possible de réaliser des travaux très performants pour un établissement public et d'installer des équipements de production d'ENR, avec des résultats plus que satisfaisants.

Cette étude de cas présente également un modèle original : la signature d'un Contrat de Performance énergétique pour 10 ans, qui ganrantie ainsi les résultats de performances énergétiques. Cela pourrait être un modèle pour les établissements scolaires qui souhaitent s'engager dans la rénovaiton de leurs bâtiments.

Catégories du concours

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Green Solutions Awards 2020-2021 / France

 rénovation
 bâtiment
 énergie
 gaz

Auteur de la page

  • Ludovic GUTIERREZ

    Responsable Grands comptes

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2020-2021 / France