Rénovation biosourcée de 24 logements sociaux

Renovation

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2017
  • Année de livraison : 2017
  • Adresse : 1 route de chavré 88110 RAON L'ETAPE, France
  • Zone climatique : [Dwb] Continental Humide. Hiver rigoureux et sec, été chaud.

  • Surface nette : 1 860 m2
  • Coût de construction : 1 177 000 €
  • Coût/m² : 632.8 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    47 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Le projet a permis de conforter la stratégie de rénovation énergétique de l'ensemble du parc locatif du Toit Vosgien.

Cela a également permis d’expérimenter le recours à la préfabrication en atelier (ossature bois) et la mise en œuvre de matériaux de façade plus pérennes (bardages terre cuite et bois en façades protégées)

Le parti pris est resté inchangé :

  • diminuer économiquement par 10 les charges énergétiques des locataires
  • utiliser des matériaux locaux et bio-sourcés (structure bois et isolation bois)
  • utiliser une énergie renouvelable et locale (plaquette bois) pour chauffage et ECS

Le processus pensé pour être réalisé en site occupé (les locataires sont restés dans leurs logements respectifs durant l’intégralité des travaux, il n’y a pas eu de modification dans les appartements) a gagné en efficacité et rapidité (préfabrication en atelier et mise en œuvre de matériaux de façades peu sensibles aux intempéries de chantier).

La structure bois rapportée a été adaptée (réservations) à la méthodologie consistant à réaliser une isolation continue des bâtiments de 30 cm d’épaisseur et d’en profiter pour intégrer la distribution en pieuvre entre façade et isolant d’une VMC double flux haut rendement collective par immeuble.

Cette dernière est située dans les vastes sous-sols des immeubles.

Le percement des façades depuis l’extérieur dans chaque pièce permet d’extraire ou d’insuffler l’air par les bouches mise en place dans les appartements (seule intervention de 10 min à l’intérieur).

Une chaufferie bois collective située dans l’un des bâtiments assure la production d’énergie pour l’ensemble du site.

Crédits photo

ASP architecture et Fréderic Mercenier

Maître d'ouvrage

    LE TOIT VOSGIEN

    Vincent Chevallier

Maître d'œuvre

    ASP architecture

    Antoine Pagnoux

Intervenants

    Bureau d'étude thermique

    TERRANERGIE

    Vincent Pierré


    Entreprise

    BIELHMANN

    lot gros oeuvre


    Entreprise

    SERTELET

    lot façade couverrture


    Entreprise

    ISOLECO

    lot isolation intérieure


    Entreprise

    MCV

    lot menuiserie


    Entreprise

    WATT AUTOMATION

    lot électricité


    Entreprise

    EURY

    lot chauffage ventilation


    Entreprise

    PPE

    lot platrerie


    Entreprise

    LAUGEL ET RENOUARD

    lot métallerie serrurerie


    Entreprise

    LENOIR

    lot peinture


    Entreprise

    CAPTESPACE

    lot contrôle d'accès TV

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Le Toit Vosgien est impliqué depuis 20 ans en construction bois et passive. Cette démarche permet d'utiliser les ressources locales car les forêts couvrent 50 % de la surface du département des Vosges. Les performances atteintes permettent dans un territoire aux hivers rigoureux, de générer d'importantes économies de chauffage donc de charges pour les locataires.

Cette logique construction bois + performance passive est déclinée maintenant dans un programme massif de rénovation énergétique du patrimoine datant des années 60 et 70.

 

Description architecturale

Les 3 bâtiments à rénover avaient été conçus avec une architecture simple. Ces formes simplent permettent de proposer une rénovation thermique efficace

La façade reçoit une isolation par l'extérieur faite d'une isolation en laine de bois et d'un bardage en bois ou tuile en terre cuite selon les expositions. Le toiture est remplacée. Les halls d'entrée sont devancés par des auvents permettant d'abriter des intempéries les locataires et visiteurs.

L'isolation est complétée par une isolation des combles en ouate de cellulose et des sous-faces des planchers bas en flocage de laitier.

Les menuiseries extérieures qui avaient été renouvelés récement, ont été conservées.

En ce qui concerne les systèmes énergétiques, la forte épaisseur de l'isolation des façades permet d'y faire passer les gaines de ventilation de la double flux. La chaudière fioul a été remplacé par une chaudière bois granulés 5 fois moins puissante.

Et si c'était à refaire?

Le concept se décline dans d'autres opérations sur d'autres immeubles du le patrimoine du Toit Vosgien. L'isolation est menée de manière identique. Les systèmes énergétiques reçoivent des évolutions suivant les nouveautés plus efficaces que conçoivent les industriels.

Opinion des occupants

L'architecture proposée modifie la perception de cet immeuble par les personnes extérieures. Cela est valorisant pour les habitants de ces immeubles.

Consommation énergétique

  • 47,00 kWhep/m2.an
  • 100,00 kWhep/m2.an
  • RT 2012

  • 400,00 kWhep/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

    n50

  • 1,20

Systèmes

    • Radiateur à eau
    • Chaudière/poële bois
    • Chaudière à bois
    • Aucun système de climatisation
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Chaudière-poele bois
  • 100,00 %
  •  chaudire aux granules des bois

    Ventilation double flux collective. Les gaines desservent les pièces à ventiler par la façade sans avoir à créer des gaines à l'intérieur des logements.

Emissions de GES

  • 1,00 KgCO2/m2/an
  • 50,00 an(s)

Qualité de l'air intérieur

    Avant la rénovation, les logements étaient ventilés au moyen d'une ventilation statique. Le renouvellement d'air était donc aléatoire en fonction des conditions météo.

    Après rénovation, la ventilation double flux assure un renouvellement d'air permanent de toutes les pièces.

Santé & Confort

    L'isolation du bâtiment améliore l'isolation acoutique par rapport à l'extérieur

Solution

    ISOLATION RAPPORTEE EN FACADE

    ENTREPRISE SERTELET

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    L'isolation des façades a été préfabriquée en atelier. Des murs à ossature bois ont été préfabriqués et équipés avec l'isolation prévue. Manutentionnés à la grue mobile en les glissant entre les murs d'origine et l'échafaudage, ces murs à ossatures bois ont été fixées par des équerres. Cette organisation a contribué à réduire la durée de chantier sur ce poste.

Coûts de construction & exploitation

  • 87 000
  • 1 177 000
  • 316 000

Environnement urbain

L'immeuble est situé en greffe d'une petite ville dans un environnement principalement pavillonaire.

Le centre ville comportant tous les services et commerces est à 200 m.

Surface du terrain

4 600,00 m2

Parking

stationnement en surface au pied des immeubles

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction
  • Rénovation en site occupé et avec préfabrication des éléments (10 minutes d'intervention par logement)
  • Réduction par 10 des charges énergétiques des locataires
  • Projet largement réplicable
  • Réflexion sur la production de chaleur à partir d'une énergie locale : plaquettes de bois
  • Recours au biosourcé : bois et laine de bois, ouate de cellulose, etc.

Catégories du concours

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Green Solutions Awards 2020-2021 / France

 biosourcés
 logement social
 bois
 laine de bois
 passif
 énergies renouvelables
 rénovation
 hors site

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2020-2021 / France