Réhabilitation patrimoniale d'une papeterie du 19e en une médiathèque

  • Type de bâtiment : Bibliothèque, centre de documentation
  • Année de construction : 1857
  • Année de livraison : 2016
  • Adresse : 21 rue de l'Usine 82700 MONTECH, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 1 000 m2
  • Coût de construction : 1 645 000 €
  • Coût/m² : 1645 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    57 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT existant )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Ce projet avait pour ambition la réhabilitation d'une ancienne papeterie dans le Tarn-et-Garonne dont les bâtiments étaient inutilisés depuis 1968. Une extension avait été rajoutée au bâtiment de 1873, ainsi le projet comporte la rénovation intégrale de deux bâtiments et celle de l'entension. 

Une réhabilitation de grande envergure 

L'état du bâtiment était plutôt dégradé : la charpente, la panne, les chevrons, la couverture en tuile mécanique ainsi que les menuiseries en bois étaient en mauvais état. Le bâtiment en brique de terre cuite d'époque ne possédait aucune isolation thermique, ni système de chauffage. En outre, sa configuration caractéristique des bâtiments industriels du 19ème était faite de grands volumes ainsi que de larges ouvertures.

Un programme architectural et énergétique 

Candidatant à l'appel à projet de la région Midi-Pyrénées et de l'ADEME Occitanie "Bâtiments économes de qualité environnementale en Midi-Pyrénées", le maître d'ouvrage a mis l'accent sur la diminution de la consommation énergétique du bâtiment ainsi que sur l'utilisation de matériaux biosourcés pour sa rénovation. L'objectif était aussi de préserver l'architecture du bâtiment et notamment les parois en briques, les volumes et les ouvertures. 

Ce travail a permis de passer d'une consommation initiale de 381 kWhep/m2.an à 57 kWhep/m2.an.

Bilan : un lieu de vie culturelle bas carbone

Le bâtiment accueille à ce jour une médiathèque, une ludothèque, une cyberbase ainsi qu'une salle d'exposition. Les différents espaces sont définis grâce à des systèmes coulissants, mais qui permettent tout de même de garder une certaine flexibilité. Cette rénovation patrimoniale correspond aux objectifs BBC Rénovation, soit 40% de consommation énergétique en moins par rapport à la référence RT. 

 

Plus de détails sur ce projet

 http://www.rehabilitation-bati-ancien.fr/fr/retours-d-experiences/reconversion-dune-ancienne-papeterie-en-une-mediatheque-respectueuse-du

Fiabilité des données

Certifié tierce partie

Maître d'ouvrage

    Communauté de communes de Garonne et Canal

Maître d'œuvre

    CASCARIGNY ARCHITECTES

    M. RAYMOND CASCARIGNY : 0563636331 / 17 PLACE NATIONALE 82000 MONTAUBAN

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Le maître d'ouvrage a particulièrement misé sur les performances énergétiques ainsi que sur les matériaux biosourcés pour conceptualiser ce bâtiment.

Un gros travail a été fait sur les menuiseries bois : celles existantes ont tout été rénovées et d'autres ont été par ailleurs rajoutées. Des menuiseries en aluminum ont été installé : du triple vitrage (Uw = 1,1 W/m2.K) pour la paroi nord et du double vitrage (Uw = 1,5 W/m2.K) sur les autres parois. Contre les déperditions thermiques, des sas ont été imaginés aux entrées vitrées du bâtiment.

L'isolation des parois orientées Ouest et Est est composée de matériaux biosourcés (30% de fibres de chanvre, 60% de fibre de bois et 10% de fibres textiles). Pour aménager l'intérieur du bâtiment, une structure interne en béton banché permet d'accentuer l'inertie du bâtiment et créée un joli contraste avec les briques. Le mobilier ainsi que les escaliers sont en bois.

Description architecturale

L'ambition architecturale était en premier lieu de conserver l'esprit patrimonial du bâtiment. Pour cela, les grandes longueurs de l'ancienne papetterie ont été conservés et au niveau des parois extérieures, les briques d'origine n'ont pas été changées, seulement brossées et rejointoyées.

Concernant le plancher haut, la couverture en tuile mécanique ainsi que la charpente, les pannes et chevrons ont été changés. Les fermes ont été conservées. Le plafond est isolé avec de la laine de roche (2 x 100 mm et 30 mm de laine de roche noire). 

Le plancher bas est quant à lui un plancher porté, avec une dalle de 20cm béton et un isolant en sous-face de 8,5 cm de liège. Celui-ci compose toutes les parois en contact avec l'exterieur, on peut cependant le remarquer au niveau des piliers en brique. Les menuiseries en aluminium apportent toutefois une certaine modernité à l'architecture du bâtiment.

 

Consommation énergétique

  • 57,00 kWhep/m2.an
  • RT existant

    La consommation Ep concerne la médiathèque

  • 381,00 kWhep/m2.an

Systèmes

    • Chaudière gaz individuelle
    • Pompe à chaleur
    • Radiateur à eau
    • Plancher chauffant basse température
    • Solaire thermique
    • Autre système d'eau chaude sanitaire
    • Aucun système de climatisation
    • Surventilation nocturne (naturelle)
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire thermique
    • Pompe à chaleur

    Le chauffage du bâtiment est assuré par le plancher chauffant présent sur l'ensemble du bâtiment et des radiateurs à eau pour la régulation par usage. L'eau qui circule dans le plancher et les radiateurs est chauffée grâce à trois dispositifs : un PAC eau/eau + un concentrateur solaire positionné sur le toit de l'extension + une chaudière gaz en appoint qui permet de compléter si les deux autres dispositifs ne permettent pas d'atteindre la température souhaitée dans le bâtiment.
    Les besoins en ECS étant peu élevés, des cumulus électriques ont été installés près des sanitaires.
    La ventilation est couplée à une GTC qui permet de gérer l'ouverture des fenêtres pour la surventilation nocturne.

    La PAC eau/eau, utilise l’eau du canal. Elle envoie une eau à 45 °C dans le plancher chauffant et une eau à 70 °C dans les radiateurs (qui peuvent être régulés). Le concentrateur solaire réchauffe un fluide caloporteur, qui lui même va réchauffer l'eau du circuit de chauffage grâce à un échangeur.

Environnement urbain

Le bâtiment est situé à proximité du canal latéral à la Garonne, dont la construction a été achevée en 1856. 

Les abords de cette médiathèque ont aussi été travaillé lors du chantier. On a aménagé un bassin derrière le bâtiment qui communique avec le canal, permettant ainsi l'utilisation de l'eau comme source froide pour la pompe à chaleur (PAC). Les visiteurs peuvent profiter des espaces extérieurs car une terrasse leur est réservée.

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • produits et matériaux de construction
  • Ce projet concernant la remise en service d'un bâti existant aux normes énergétiques actuelles, il est donc de fait durable. 
  • On a choisi  des matériaux biosourcés pour l'isolation, le mobilier et les escaliers sont en bois. 
  • Une pompe à chaleur ainsi qu'un concentrateur solaire ont été mis en place pour assurer le chauffage du bâtiment;
  • Ce projet répond aux objectifs BBC Rénovation : diminution de 40% de la consommation énergétique par rapport à la référence RT. 

Catégories du concours

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Green Solutions Awards 2020-2021 / France

 rénovation patrimoniale
 biosourcés
 performances énergétiques

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2020-2021 / France