Réhabilitation d'une maison en pierre de Saint-Cast

  • Type de bâtiment : Maison individuelle isolée ou jumelée
  • Année de construction : 1920
  • Année de livraison : 2014
  • Adresse : Rue du clos cotillon 22380 SAINT-CAST-LE-GUILDOT, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 188 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 500 000 €
  • Coût/m² : 2659.57 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    11.46 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

​Cette petite maison en pierre de St Cast, construite dans les années 1920 par les grands-parents du Maître d'Ouvrage n'avait jamais été rénovée. Ce Maître d'Ouvrage souhaitait offrir à sa mère de revenir dans le confort sur le lieu de ses vacances d'enfant. 

A l'origine, seule une rénovation de l'existant était envisagée, puis la demande s'est étendue à la création d'une véranda ouvrant sur le jardin. 
La qualité de construction de la maison originelle et son orientation idéale (plein sud) nous ont poussées à proposer au un véritable investissement pour une maison durable, en grande partie bio-sourcée et économe. 
Aujourd'hui, il y passe lui-même une grande partie de ses vacances.

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Les considérations environnementales ne faisaient pas partie des demandes du maître d'ouvrage, mais la plupart de nos propositions ont trouvé une oreille attentive. C'est ainsi qu'il a été validé de construire en bois, d'isoler en laine et fibre de bois, de récupérer les eaux de pluie pour l'arrosage et mettre en épandage celles qui n'étaient pas récupérables, de végétaliser la partie non accessible de la terrasse, d'installer un système de géothermie, etc. L'extension était originalement conçue comme un espace séparé dont le chauffage aurait été assuré passivement par ses baies plein sud qui sont protégées du soleil d'été par la casquette créée par la toiture-terrasse. Le maître d'ouvrage a choisi que cet espace soit la prolongation sans seuil de la maison originelle. Si nécessaire, cet espace peut donc être chauffé ou refroidi par le même système de planchers chauffant sur géothermie qui a été choisi pour la réhabilitation de la maison originelle. Par souci de rentabilité et de simplification, cette maison étant une résidence secondaire, l'idée d'un système d'eau chaude solaire a été abandonnée, considérant que l'inclinaison du toit n'était pas idéale et que les périodes d'inoccupation risquaient d'engendrer des surchauffes. Pour les mêmes raisons, la ventilation est hygroréglable mais naturelle. On a misé sur une utilisation intelligente des lieux, les fenêtres étant ouvertes permettant aux flux d'air naturel en bord de mer de palier la déficience du système de ventilation naturelle en période chaude.

Description architecturale

La demande originelle du maître d'ouvrage était, outre la rénovation de la maison, l'adjonction d'une véranda au niveau de la cuisine pour profiter du jardin… De l'idée de véranda, nous en avons conservé l'essence : la très large ouverture sur le jardin, tant dans le salon ainsi créé au rez-de-chaussée que sur la terrasse accessible depuis la grande chambre du 1er étage qui offre au regard de porter maintenant jusqu'à la mer. Basée sur un rectangle d'or qui détermine aussi la position des ouvrants, cet espace permet de doubler la surface du rez-de-chaussée et offre un véritable lieu de réception, alors que la maison originelle ne concédait que de petites pièces étroites. Vue de l'extérieure, la ligne générale de l'extension est le reflet des choix environnementaux.

Opinion des occupants

Très bon retour des occupants qui nous ont sollicités pour une autre réalisation.

Et si c'était à refaire ?

Parce qu'il avait été initialement décidé de conserver les cloisons et l'escalier originels, le plan de la maison n'a pas été bouleversé. Le système constructif des cloisons a finalement permis leur dépose et le maître d'ouvrage a finalement choisi de remplacer l'escalier.
Si c'était à refaire, nous agencerions très certainement les espaces différemment dans la maison originelle.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.carabox.com/architecture/rehab_stCast.php

Intervenants



    Entreprise

    Chassé

    Daniel Chassé

    lots charpente / cloisons / isolation / revêtement de sol


    Entreprise

    FORPAC ETAO

    Yoann Taraud

    lots forage / géothermie


    Entreprise

    Toutain

    Monsieur Toutain Yvon à Pléboulle

    lots maçonnerie / tailleur de pierre / parement de pierre


    Entreprise

    Lemarchand

    Jean-Michel Brignon

    lots dalle / structure


    Fabricant

    Acthys

    Stephan Lerner

    ventilation naturelle hygroréglable

Mode contractuel

Contractant général

Consommation énergétique

  • 11,46 kWhep/m2.an
  • 48,30 kWhep/m2.an
  • RT 2012

    Etant donné qu'il s'agit d'une maison secondaire la consommation réelle n'est pas représentative. Par exemple, sur l'année 2015 : le taux d'occupation est de 2 mois d'été.

  • 505,00 kWhep/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,33 W.m-2.K-1
  • Dans la partie réhabilitée, il n'était pas question de perdre le cachet de la pierre de Saint Cast, l'isolation des murs a donc été réalisée par l'intérieur.
    La réfection de la couverture étant prévue, l'isolation de la toiture a été réalisée en sarking, engendrant de fait la réhausse des conduits de fumée.
    Dans l'extension, la structure est en bois et l'isolation niveau BBC se cale en partie entre les éléments de structure.
    La couverture est une terrasse en grande partie accessible, la petite partie inaccessible est végétalisée.
    La buanderie et le local technique non chauffés ont été isolés par l'extérieur.

  • 0,62

Systèmes

    • Pompe à chaleur géothermique
    • Plancher chauffant basse température
    • Chaudière/poële bois
    • Pompe à chaleur
    • Pompe à chaleur géothermique
    • Ventilation naturelle
    • Chaudière-poele bois
    • PAC géothermique sur sondes

    Chauffage, climatisation et eau chaude sont généré par un système géothermique sur planchers chauffants.
    L'idée d'un système d'eau chaude solaire a été évoquée, mais abandonnée, considérant que l'inclinaison du toit n'était pas idéale et que, s'agissant d'une résidence secondaire, les périodes d'inoccupation risquaient d'engendrer des problèmes de surchauffe.
    La ventilation est naturelle et hygroréglable (voir doc jointe) avec des amenées d'air à travers les murs et des extractions à travers les combles. Afin de pouvoir palier une éventuelle insuffisance de ventilation l'été, des lignes électriques ont été tirées au niveau de chaque sortie d'air.

    PAC géothermique
    Puissance = 8640W
    COP = 4,59

    Orientation sud de l'extension et des pièces principales avec une casquette pour le confort d'été.

Bâtiment intelligent

    Interrupteur général pour chaque pièce principale.

Analyse du Cycle de Vie :

    • structure bois • laine de bois • fibre de bois • parquet bouleau/chêne spécial plancher chauffant • fenêtre bois

Gestion de l'eau

    RÉCUPÉRATION DES EAUX DE PLUIES
    Le système de récupération des eaux de toitures en pente sert pour l'arrosage du jardin, les eaux de pluies de la terrasse (non récupérable en application de la réglementation) sont rejetées en épandage.
    Capacité théorique : 27m3

    SYSTÈME D'ALIMENTATION EN EAU
    Le système d'adduction a été repris à son origine en voirie et passé en PER jusqu'au compteur puis en cuivre dans le logement.

Qualité de l'air intérieur

    La maison étant située dans une zone très peu urbanisée, la qualité de l'air intérieur a acquise par la ventilation naturelle et l'utilisation de matériaux non toxiques.

Santé & Confort

    Pour limiter les risques liés au solvants, les peintures et les huiles utilisées étaient sans COV et les OSB sans formaldéhyde, les parquets vitrifiés en atelier.

    La maison étant située dans une zone très peu urbanisée, le confort acoustique réside à entendre les bruits naturels extérieurs, nous avons donc sciemment choisies des fenêtres sans isolation phonique renforcée.

Solution

    Pompe à chaleur Géothermique

    FORPAC ETAO

    Yoann Taraud

    Génie climatique, électricité / Chauffage, eau chaude

    Pompe à chaleur puisant les calories en profondeur dans une zone où la température du sol varie peu et restituant chaleur ou fraîcheur par un plancher chauffant (ou rafraîchissant).

    Le choix d'un système de géothermie était réellement un engagement environnemental de la part du maître d'ouvrage car le retour sur investissement pour un logement en Bretagne surtout habité l'été n'est pas acquis. L'idée de ne pas pâtir des augmentations tarifaires du gaz et peu de celles de l'électricité a participé à séduire le maître d'ouvrage.


    Ventilation naturelle hygroréglable

    Acthys

    Stephan Lerner

    Génie climatique, électricité / Ventilation, rafraîchissement

    Par un système de membrane sensible à l'hygrométrie ambiante, la ventilation s'ouvre ou se ferme. Le tirage se fait ensuite par dépression, naturellement.
    Le système fonctionnant moins bien en été (surtout si la température extérieure est supérieure à la température intérieure), une assistance électrique pourra être ajoutée ultérieurement.

    Ce système permettait d'éviter la pose d'un système complexe de VMC et n'a pas besoin d'énergie électrique.


    Isolation laine de bois

    Actis

    http://www.actis-isolation.com/contacts.php?p=1&l=1&rub=6&vert=1

    Second œuvre / Cloisons, isolation

    Contrairement à la laine de roche, la laine de bois est issue de matériau renouvelable et ne demande pas autant de dépense énergique pour l'élaboration du matériau. C'est un isolant qui a des avantages en confort d'été et en gestion du confort hygrothermique.

    Actis n'aurait sûrement pas été mon choix (d'autres entreprises sont bien plus engagées pour l'environnement), mais ce choix avait été délégué à l'entreprise de menuiserie


    Structure bois

    CHASSÉ

    Chassé Daniel

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    En matériaux renouvelables, permettant de limiter l'épaisseur des murs, la structure participant à l'isolation, une structure bois est aussi naturellement stable au feu, ne demandait pas d'appareillage compliqué pour sa mise en oeuvre et demandera peu d'énergie pour sa déconstruction.

    Le maître d'ouvrage n'avait pas d'a priori, il a été facilement conquis.


    Sarking

    STEICO

    http://www.steico.com/fr/service/demande-contact/

    Second œuvre / Cloisons, isolation

    La sarking ou isolation d'une toiture par l'extérieur permet de profiter de la réfection de la couverture pour isoler ou améliorer l'isolation, tout en conservant le volume intérieur.
    Ici, nous avons choisi la fibre de bois pour sa rigidité et donc sa simplicité de mise en oeuvre.

    Le maître d'ouvrage a accepté sans questionnement l'ensemble de nos propositions d'isolation… mais nous n'avons pas su le convaincre de l'inutilité d'un système de rafraîchissement, son souvenir des étés chauds de son enfance passés sous la toiture ardoise non isolée était plus puissant que nos démonstrations.


    Parement imitation pierre de St cast

    ORSOL

    Ricardo MACÉ

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    La pierre de St Cast récupérée lors de l'agrandissement des fenêtres sud ou de la création des ouvertures vers l'extension aurait été suffisante pour réaliser le parement son épaisseur n'avait pas été aussi importante et sa découpe en éléments de parement d'un coup disproportionné à l'effet attendu.
    Notre choix s'est donc reporté sur un parement béton apparence pierre qui imite parfaitement la pierre originelle.

    Plusieurs aspects de l'extension avait été proposés au maître d'ouvrage qui a choisi ce rappel de la maison originelle dans son extension.

Coûts de construction & exploitation

  • 18 515,00

Environnement urbain

Quartier résidentiel à l'écart du centre de Saint-Cast. Maisons individuelles non-accolées avec jardin et/ou potager sur une allée non goudronnée.

Surface du terrain

1 010,00 m2

Surface au sol construite

10,00 %

Espaces verts communs

900,00

Parking

Emplacement voiture sur caillebotis pour éviter l’écrasement du sol en conservant une surface végétalisée avec pergola en bois pour le confort d'été.

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion des déchets
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Raisons de la candidature au(x) concours

​Cette réhabilitation aurait pu concourir dans la catégorie « énergie et climats tempérés » autant que dans celle « bas carbone », car nous avons prêté autant d'attention à réduire les besoins en énergie qu'à choisir des solutions bio-sourcées.

Batiment candidat dans la catégorie

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Coup de Coeur des Internautes

Coup de Coeur des Internautes

Green Building Solutions Awards 2016


Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Building Solutions Awards 2016