Réhabilitation de la pension de famille "Le Lubidet"

Extension + rénovation

  • Type de bâtiment : Logement Individuel pavillonaire en bande
  • Année de construction : 1900
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : rue du lubidet 41100 VENDôME, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 783 m2
  • Coût de construction : 1 256 500 €
  • Coût/m² : 1604.73 €/m2

Proposé par :

  • Consommation d’énergie primaire :
    40.1 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Le Lubidet a gagné le prix Santé et Confort au niveau France des Green Solutions Awards 2019.

Les bâtiments existants correspondent à une ancienne cité ouvrière avec des logements qui étaient très vétustes. L'ensemble est transformé en pension de famille destinée à l'accueil de personnes en difficulté sociale. Les façades des logements réaménagés dans leur volume initial gardent la mémoire des lieux avec leur façade Sud en moellon et brique, alors que les locaux communs font l'objet d'une construction contemporaine à basse consommation. Un soin particulier est apporté à l'étude des cheminements, de l'organisation, au traitement et au cadrage des vues.

Construit vers 1900, ce site a fait l’objet d’une complète réhabilitation afin d'accueillir des logements et de permettre l’implantation d’un espace collectif performant et innovant. Ce projet, mêlant construction neuve et rénovation, a été réalisé avec la volonté de mettre l’accent sur la performance énergétique et environnementale des bâtiments. Ainsi, le matériau paille a été mis en valeur tout comme l’enduit chaux-chanvre ou le chauffage collectif granulés bois.

La volonté des acteurs du projet était de réhabiliter le site de cette ancienne cité ouvrière (logements de l'ancienne papeterie construite dans les années 1900 et fermée en 1970), en pension de famille :

  • en gardant l'identité et la mémoire du site,-en mettant en œuvre des solutions à caractère environnemental, pour un meilleur confort des résidents,
  • en cherchant un bon équilibre entre performance énergétique, investissement et frais de fonctionnement, tout en prenant en compte les caractéristiques spécifiques concernant l'accueil des résidents.

Action de rénovation :

  • Sur les 10 logements existants, deux sont détruits pour ouvrir l'espace donnant sur la construction neuve qui est un espace collectif.
  • Les 8 logements restants sont redistribués afin d'accueillir 12 logements en duplex et 2 logements en RDC entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Démolition et reconstruction de l'extension donnant sur rue afin d'y accueillir les sanitaires en RDC
  • Deux chaufferies bois granulé sont installées dans les combles des deux logements de RDC.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.envirobatcentre.com/upload/document/fiches_batiment/palmares_2015___la_grenouilliere/FILE_569cfc1356279_13___scp_lemaire___le_lubidet.pdf/13___scp_lemaire___le_lubidet.pdf
 http://www.envirobatcentre.com/upload/document/fiches_batiment/le_lubidet/FILE_554233900ecf7_le_lubidet_niveau_1_v3.pdf/le_lubidet_niveau_1_v3.pdf
 http://www.envirobatcentre.com/envirotheque-265.html?CRITERION%5Bnature_travaux%5D%5B1%5D=162&CRITERION%5Bbatiment%5D%5B7%5D=165&CRITERION_CHECK%5B0%5D=action_type&CRITERION_CHECK%5B1%5D=batiment
 http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Communes/Vend%C3%B4me/n/Contenus/Articles/2013/10/02/Une-pension-de-famille-a-la-cite-du-Lubidet-1634602
 https://www.construction21.org/france/articles/fr/green-solutions-rehabilitation-de-la-pension-de-famille-le-lubidet.html

Fiabilité des données

Expert

Intervenants

    Maître d'ouvrage

    PACT du Loir et Cher (41)

    accueil@pact41.fr

    Maîtrise d'ouvrage


    Maître d'ouvrage délégué

    PACT d’Indre et Loire (37)

    pact37.tours@wanadoo.fr

    Aide à la maîtrise d'ouvrage


    Maître d'œuvre

    SCP Lemaire - Jean Marie LEMAIRE

    02.54.73.19.77

    Maîtrise d'oeuvre et architecture


    Bureau d'étude thermique

    FIABITAT

    contact@fiabitat.com

    Etude thermique


    Bureau d'études structures

    BET 3IA

    troyes@3ia.fr

    Etude de la structure


    Autre intervenant

    SOCOTEC BLOIS

    02 54 55 76 70

    Bureau de contrôle


    Constructeur

    CONSTRUIR’ECO

    contact@construireco.org

    Entreprise de matériaux biosourcés


    Constructeur

    MENUISERIE Entreprise BMCC

    b-m-c-c@wanadoo.fr

    Menuiseries-charpentes-couvertures

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Le choix a été fait de réaliser une opération exemplaire sur le plan environnemental, ce qui était une volonté forte du maître d'ouvrage, accompagné dans cette volonté par l'architecte maître d'œuvre et le BET fluides. Des mises au point successives ont été nécessaires pour réaliser cet objectif et respecter l'enveloppe budgétaire allouée à l'opération. Après l'étude de différentes options, les choix techniques se sont orientés sur : - Une isolation paille pour le bâtiment neuf (avec un investissement en études et formation, avec suivi d'une formation spécifique paille de 5 jours, réalisé par l'architecte, et la mise au point en concertation avec l'entreprise ossature bois/paille). La paille est un matériau biosourcé, disponible en quantité à proximité sans transport important, sans coût excessif, durable, renouvelable, et performant sur le plan thermique. Ce choix permet de traiter l'étanchéité à l'air et de réaliser une forte isolation avec une capacité de déphasage importante, qui est très appréciable en été comme en hiver (ce qui a même été constaté en cours de chantier). - études détaillées et proposition du BET fluides Fiabitat, dans le but d'arriver à un coût de fonctionnement relativement faible à la charge des locataires (chaudières à granulés bois, ventilation double flux pour les locaux communs, etc ... ). Pour les logements existants, une correction thermique a notamment été apportée par une isolation chaux chanvre de 8 cm des murs donnant sur l’extérieur (permet d' assurer une régulation de l'hygrométrie et un bon confort, tout en gardant la maçonnerie existante apparente)

Description architecturale

Une galerie de circulation dessert les logements ouverts au Sud; elle réalise le lien avec les locaux communs situés en partie centrale, alors que la façade Nord est fermée. Les sanitaires accessibles sont constitués de petits volumes en excroissance qui rythment la façade Nord en bardage bois de ton rouge sang de bœuf, sur le fond du mur de moellons. Les 14 logements sont desservis par la galerie en façade Sud et profitent ainsi des apports solaires. Pour les locaux communs créés dans un bâtiment neuf, ils s'implantent en partie centrale avec une entrée ouverte sur rue et en communication avec la galerie de desserte des logements. La pente du terrain étant assez marquée, la volumétrie du bâtiment épouse ce relief et traite la différence de niveaux (mouvement accompagné à la fois par le volume et le décrochement de toit, et par la forme de l'escalier intérieur). Le bâtiment largement ouvert au Sud permet de profiter des apports solaires tout en se protégeant des surchauffes d'été par son débord de toit ; coté Est et Ouest il est ouvert sur des terrasses extérieures protégées par un large débord de toiture, afin de créer des espaces propices aux rencontres et échanges entre résidents qui ont besoin de renouer des liens sociaux. En toiture du bâtiment commun, le décrochement entre les 2 parties de toits permet de ménager un éclairage haut complémentaire. Les différents volumes profitent ainsi d'un excellent éclairage naturel bien réparti qui contribue au confort des lieux. Sur l'axe de circulation principal du bâtiment : axe Nord-Sud, fortement affirmé, des percées visuelles sont ménagées et se répondent l'une, l'autre tout au long de l'axe de circulation, (fente vitrée Nord sur rue, pavé de verre du sas, skydome sur circulation et escalier, châssis vertical sur entrée de la salle commune). L'accessibilité a été pensée dans les détails (avec en particulier la suppression complète des seuils sur les entrées des 2T2 et des accès aux terrasses communes Est et Ouest).

Consommation énergétique

  • 40,10 kWhep/m2.an
  • RT 2012

    Les consommations citées au-dessus font référence à la partie "construite" du bâtiment sachant qu'aucun calcul de standard n'a été effectué.

    Partie réhabilité (Logements) :
    - Consommation conventionnelle : 155 kWh/m².an
    - Dont chauffage : 97 kWh/m².an

    Partie neuve (Bâtiment d’accueil) :
    - Consommation conventionnelle : 103 kWh/m².an
    - Dont chauffage : 20.5 kWh/m².an

Performance énergétique de l'enveloppe

    Pour la partie neuve : Caissons ossature bois avec poutres en I, panneau pare pluie extérieur en fibre de bois, panneau
    de contreventement intérieur, isolé en bottes de paille, (caissons préfabriqués en atelier), toit cintré avec poutres en I,
    isolé en bottes de paille posées sur site et poutres lamellé-collé complémentaires suivant les portées.
    Pour la partie rénovée : Enduits chaux chanvre sur les murs et caisson ossature bois/paille en toiture.

    n50

  • 2,42
  • Etanchéité à l’air du bâtiment Les tests finaux ont donné les résultats suivants : Réhabilitation : Q4 = 0,64 m3/m²/h -n50 = 3,32 vol/h Neuf : Q4 = 0,53 m3/m²/h -n50 = 1,51 vol/h

Systèmes

    • Radiateur à eau
    • Chaudière/poële bois
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Chaudière à bois
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • VMC autoréglable
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Chaudière-poele bois

    Les deux chaudières bois à granulé de 12kW sont relayées par des radiateurs basse température. La régulation globale se fait par logement avec des robinets thermostatiques par pièce. Le passage des gaines se fait en volume isolés.

    Une des chaudières à bois assure la production d'ECS ainsi que l'appoint en chauffage.

Analyse du Cycle de Vie :

    Bois, paille, enduit chaux, enduit chanvre

Santé & Confort

    Outre l'utilisation de matériaux biosourcés évoquée plus avant, un soin particulier a été porté à la nouvelle salle commune qui jouit de performance énergétique importante permettant aux habitants de se réunir dans un lieu confortable. La VMC double flux y est équipée d'un capteur à CO2.Par ailleurs, la notion de confort pour ce type de structure est un peu différente d'un habitat traditionnel. Le contact social fait en effet partie intégrante du confort. Le fait de construire une coursive confortable et bien orientée menant aux habitations côté Sud, favorise les rencontres entre des personnes. Elle apporte, comme la salle commune confortable, un espace de "confort" ou réinsertion sociale à des personnes en difficulté. Le choix a également été fait de rester sur des solutions traditionnelles dans les logements concernant la ventilation, l'ouverture manuelle ou la présence de petits ballons d'eau chaude. Combiné à la rénovation du bâti ancien, cela offre un très bon confort, tout en limitant le coût d'entretien et les réparations en cas de détériorations. Le choix de favoriser les gestes manuelles pour l'aération dans les parties privatives est aussi un parti pris intéressant, sachant que le public accueilli nécessite pour certains des locataires de reprendre pied avec la réalité du quotidien et ses petits gestes. Pour accompagner les résidents à la gestion, en toute autonomie de leur logement, des actes de leur vie quotidienne et les soutenir dans l'expression au sein d'un groupe, une équipe de professionnelle est présente et occupe pour partie ce bâtiment.

Solution

    Caisson de paille

    CONSTRUIR’ECO

    contact@construireco.org

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    Les caissons (37.2cm) sont à remplir directement sur le chantier car la forme de la toiture ne permet pas une préfabrication.
    De plus ces caissons sont livrés fermés sur le chantier.

    Le projet initial ne comportait pas de matériaux biosourcés et s'appuyait sur un mode constructif classique. La proposition d'utiliser des matériaux biosourcés à été faite par le bureau d'étude thermique et adoptée très rapidement. Le maitre d'oeuvre ainsi que les entreprises ne connaissaient pas ce mode constructif et ceci à généré quelques difficultés (descriptifs techniques, nécessité pour l'architecte de suivre une formation pour être assuré,...)

Coûts de construction & exploitation

  • 1 256 500
  • Coût de l'opération neuve : 815 000 € HT
    Coût de l'opération réhabilitation : 441 500 € HT

Environnement urbain

Le bâtiment est situé près de parcelles agricoles mais dispose de quelques commerces à proximité ainsi que d'un centre commercial.Il est également assez proche du centre ville de Vendôme. Sis en bordure d'une rue peu passante, mais au trottoir étroit et faisant face à un coteau, l'ensemble a été "retourné" pour que les accès se fassent côté Sud anciennement jardin, ouvrant ainsi de larges espaces collectifs et une vue sur un pré non constructible.Le style original des bâtiments ouvriers a été conservé et ceux-ci continus de "répondre" stylistiquement aux locaux de l'ancienne papèterie qui se trouvent à une centaine de mètres sur les bords du Loir. Ceux-ci, aujourd'hui rénovés accueillent des commerces et font parti de différents ensembles industriels de la même époque répartis dans toute la ville de Vendôme.L'espace immédiat du centre du Lubidet est constitué de maisons anciennes ou de pavillons de l'immédiat de l'après-guerre. Le parti-pris de conserver le style était donc logique.

Surface du terrain

783,00 m2

Parking

Des espaces verts communs font face aux logements, mais aucune place de parking n'a été prévue. Peu de locataire disposent d'une voiture et le personnel a la possibilité de se garer facilement dans l'environnement urbain proche.

Qualité environnementale du bâti

  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

​La démarche sur le projet du Lubidet est emprunte de compromis entre performances énergétiques, respect du patrimoine et contraintes économiques de construction et entretien.

Par ailleurs destinée à des personnes fragiles, cet ensemble de logements a été rénové dans l'optique de favoriser la "socialisation" et les rencontres. Les maison centrales ont ainsi été rasées pour permettre l'implantation d'un espace collectif performant et innovant, alors qu'une galerie de circulation dessert les logements sur la partie Sud. L'accessibilité a été pensée dans les détails (avec en particulier la suppression complète des seuils sur les entrées des 2T2 et des accès aux terrasses communes Est et Ouest). Le confort recherché est donc différent d'un bâtiment d'habitation traditionnel, mais véritable.

L'aspect architectural des façades existantes a été conservé, limitant la performance thermique de celle située au Sud. Néanmoins des solutions ont été trouvées (enduit à la chaux/chanvre) pour réduire la sensation de paroi froide qui impacte directement sur la sensation de confort thermique et donc, de consommation énergétique.

Enfin, choix a été fait de laisser la part belle au bois et aux matériaux biosourcés pour un meilleur confort des résidents avec l'usage de caissons bois/paille, laine de bois (Pare-pluie), bois lamellé collé et enduits chaux/chanvre.


 Lauréat Green Solutions Awards
 Prix Santé & Confort


Autres études de cas

Plus