Pôle médical pluridisciplinaire de Taverny

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Autre bâtiment
  • Année de construction : 2018
  • Année de livraison : 2020
  • Adresse : 1 Rue Jeanne Planche 95150 TAVERNY, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 1 147 m2
  • Coût de construction : 2 883 357 €
  • Coût/m² : 2513.82 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    117.1 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Initié en juillet 2016, le projet du pôle de santé pluridisciplinaire porté par la ville de Taverny vise à regrouper des médecins afin de lutter contre le manque de professionnels en dehors des grandes villes. Inscrit dans un site distendu et bordé par l’autoroute, nous avons conçu un lieu qui offre une qualité de vie intérieure, symbole des lieux de soins à l’image des anciens cloitres.

Le gabarit traduit la volonté de s’intégrer dans le tissu urbain environnant en offrant un cadre de vie harmonieux, équilibré entre les pleins et les vides, le minéral et le végétal, la construction et les espaces verts. L’organisation du bâtiment s’appuie sur la fonctionnalité indispensable pour ce type de programme. Le plan carré résulte d’une hiérarchisation du niveau d’intimité nécessaire pour chaque lieu et s’articule autour d’un espace extérieur commun.

Le patio central permet l’éclairage naturel de tout le bâtiment, offre une extension extérieure aux salles d’attente, et constitue également un lieu intime et sensoriel où l’on retrouve des essences aux vertus médicinales, évoquant l’identité du lieu.

Tramé à l’image d’une forêt d’arbres, le pôle de santé reflète notre volonté d’offrir à la ville un équipement respectueux des problématiques environnementales. Le bois est massivement utilisé, en structure et en façade, pour ses qualités durables et sa capacité à emprisonner une quantité importante de CO2. L’enveloppe est conçue comme un volume garant d’une climatologie contrôlée avec des façades protectrices, assurant le bien-être des usagers.

Émergeant de la clairière et des façades bois, des toitures à quatre pans couronnent l’ensemble et répondent à l’échelle des constructions existantes. Elles coiffent le bâtiment et permettent d’éclairer et des ventiler les circulations intérieures.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.maaj.fr/portfolio/pole-medical-pluridisciplinaire-taverny-95/

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Documents graphiques et photos de chantier : MAAJ Architectes
Photos : François-Xavier DA CUNHA LEAL et Florence VESVAL

Maître d'ouvrage

    VILLE DE TAVERNY

    01 30 40 27 21

Maître d'œuvre

    MAAJ ARCHITECTES

    maaj[a]maaj.fr

Intervenants

    Autre intervenant

    PRAXYS PAYSAGE

    agence[a]praxys-paysage.fr

    Paysagiste


    Bureau d'études autre

    Bureau Michel Forgue (BMF)

    bureau[a]bmf-conseil.fr

    Economiste


    Bureau d'études structures

    BATISERF

    agence[a]batiserf.com

    Bureau d'étude structure


    Bureau d'étude thermique

    WOR Ingénierie

    contact[a]bet-wor.com

    Bureau d'études fluides / VRD / HQE


    Bureau d'études acoustique

    Acoustique Vivié et Associés (AVA)

    contact[a]acoustique-vivie.fr

    Bureau d'étude acoustique

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Le pôle de santé reflète la volonté commune de la maitrise d’ouvrage et de l’équipe conceptrice d’offrir à la ville un
équipement respectueux des problématiques environnementales. Ceci nous a amené à concevoir une architecture en bois ; matériau choisi pour ses qualités durables, sa provenance locale, et sa capacité à emprisonner une quantité importante de CO2. Notre engagement en faveur d’une architecture plus vertueuse et responsable a également permis la mise en place de principes bioclimatiques au sein du bâtiment : puit canadien, pompe à chaleur…
 

Description architecturale

Le projet se dote d’une enceinte protectrice et d’un patio amorçant le développement radioconcentrique des fonctions. En effet, un système de plantations en bosquet permet de mettre à distance le lieu de soin de la rue et de l’autoroute, assurant ainsi l’intimité des cabinets.

L’organisation du bâtiment, quant à elle, s’appuie sur la fonctionnalité indispensable pour ce type de programme. Le plan carré de 28.5 m de côté résulte d’une hiérarchisation du niveau d’intimité nécessaire pour chaque lieu et s’articule autour d’un espace extérieur commun. Le patio, au cœur du bâtiment, apporte la covisibilité entre les espaces et l’éclairage naturel de l’ensemble des circulations. Il devient, lors des beaux jours, une extension des salles d’attente, un lieu extérieur calme pour les patients et les médecins.

Par le dessin d’un plan carré évidé par un patio en croix, nous avons permis un partage égalitaire de l’espace et de la
lumière. Nous avons recherché une uniformité de tous les lieux de soin afin de garantir l’évolutivité et la polyvalence de
l’ensemble. Chaque praticien dispose d’un cabinet lumineux avec vue protégée sur l’espace public, tandis que les usagers patientent face à la quiétude du jardin intérieur.
 

Consommation énergétique

  • 117,10 kWhep/m2.an
  • 124,80 kWhep/m2.an
  • RT 2012

  • 117,10 kWhef/m2.an
  • Chauffage : 27.5 kWh
    EPClimatisation : 0 kWh
    EPECS : 18 kWh
    EPEclairage : 20.3 kWh
    EPAuxiliaires de ventilation : 50.9 kWh
    EPAuxiliaires hydrauliques : 0.3 kWh EP

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,26
  • EN 13829 - q50 » (en m3/h.m3)

  • 1,00

Systèmes

    • Chaufferie gaz à condensation
    • Pompe à chaleur
    • Plafond rayonnant
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Puits canadien/provençal
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Puits canadien/provençal
    • Valorisation énergétique des déchets
    • Pompe à chaleur

    Toiture végétalisée

Emissions de GES

  • 6,00 KgCO2/m2/an

Santé & Confort

    Nous avons considéré ce pôle médical comme un endroit précieux, calme, où le projet de paysage apporte une attention particulière au parcours du visiteur et crée le premier niveau d’intimisation. L’utilisation en façade d’une trame verticale en bois renforce cette volonté de protection des lieux de soin en créant un écrin naturel au bâtiment.

    L’intervention bâtie, s’appuie sur la fonctionnalité, indispensable pour ce type de programme. Le plan carré résulte d’une hiérarchisation du niveau d’intimité nécessaire pour chaque lieu. Le patio, au cœur du bâtiment, apporte la covisiblité entre les espaces communs et l’éclairage naturel de l’ensemble des circulations. Il devient, lors des beaux jours, une extension des salles d’attentes, un lieu extérieur calme pour les patients et les médecins. Sa forme en croix permet de loger les salles d’attentes. Leurs emplacements, primordiaux dans le système d’orientation des patients sont visibles depuis toutes les circulations du pôle.

    En périphérie, les salles de consultations ceinturent le projet. Nous avons recherché une uniformité de tous les lieux de soin afin de garantir l’évolutivité et la polyvalence de l’ensemble. De plus, les cloisons séparatrices ne sont pas structurelles, ce qui rend possible la réorganisation totale des espaces. Nous avons l’intuition que le projet n’est pas une fin en soi, mais plutôt l’amorce d’une histoire et d’une appropriation nécessaire au bon fonctionnement d’un bâtiment. Nous voulons, par notre démarche, permettre à nos bâtiments d’affronter le temps.

    Préambule / critères proposés :

    La présente note technique a pour but de définir les objectifs acoustiques que nous proposons d’appliquer pour cette opération, avec une démarche qualitative en ce qui concerne le confort acoustique, sans référence à un référentiel cependant. Suite à notre analyse des critères très contraignants du programme sur le plan acoustique (nos questions sur les critères à retenir sont en attente de réponse à ce jour), nous proposons de manière pragmatique et selon notre expérience de ce type de projet de respecter les stricts critères réglementaires de l’arrêté du 25 avril 2003 « relatif à la limitation du bruit dans les établissements de santé » pleinement applicable selon la typologie de locaux concernés. A ce stade de l’esquisse, notre démarche a consisté à préciser les critères proposés et à fournir quelques éléments de préconisations sur les principales entités du projet, de manière à indiquer clairement au Maître d’ouvrage et ses conseil notre approche qualitative et les ambitions en termes de confort acoustique de notre projet.

     

    En matière d’isolement des façades :

    la parcelle est sous l’influence directe de la rue d'Herblay classée en catégorie 4 et surtout de l'autoroute A 115 en catégorie 2 (selon l’arrêté du 30/05/1996 modifié le 23/07/2013). Ainsi  les performances acoustiques des enveloppes des locaux devront être renforcées du point de vue de leur isolement acoustique : jusqu’à 38dB selon orientation des locaux. Les critères sont relativement contraignants, et pourront être respectés avec des façades à RA,tr≥38dB, équipées de remplissages vitrés ou opaques cohérents. Les façades légères recevront un doublage non filant toute surface (ie interrompu par les séparatifs verticaux et horizontaux intérieurs). Le système de ventilation sera double flux. Ces critères s’entendent avant résultats des mesures in situ.

     

    En matière d’isolement acoustique intérieur :

    le projet prévoit une répartition homogène des entités selon leurs utilisations.  Les isolements visés entre locaux courants (bureau, consultation, soins,…) seront DnTA≥42dB. On retiendra des isolements DnTA≥27dB pour les locaux courants sur circulation. Pour cela, des cloisonnements à RA≥50dB (épaisseur selon structurel ou non) seront prévus entre locaux, 42dB sur couloir associés à des portes et des parois vitrées à RA≥30dB. Les isolements entre niveaux seront réalisés par les planchers mixtes bois béton sur base CLT associés à des faux plafonds en pH RDC. Les bruits d’impacts seront traités par les revêtements de sols associés aux planchers mixtes ci-dessus, possédant un indice ∆Lw≥19dB afin de permettre de respecter les bruits d’impact limités à 60dB dans les locaux de réception. Les revêtements de sol des locaux (et circulations,…) seront souples avec sous couche intégrée, sols durs en pose collée sur chape résiliente.

     

    En matière de correction acoustique :

    l’ensemble des locaux recevra des traitements absorbants efficaces, de manière à assurer un excellent confort et à limiter au maximum les niveaux sonores intérieurs ambiants dans les locaux recevant du public notamment. Les grands espaces communs du hall et de l’accueil recevront des traitements acoustiques absorbants très performants, par exemple : éléments disjoints posés flottants en sous face de plancher haut, pour conserver la hauteur disponible, Il s’agira là d’une obligation de résultat que nous maintiendrons tout au long du projet afin de garantir un premier ressenti très positif et que les visiteurs se sentent en confort dans ces locaux dès leur entrée. Les espaces de travail recevront également des éléments absorbants en plafond notamment, composés par exemple des panneaux de chauffage rayonnants qui seront perforés, masquant une couche d’absorbant minéral en face arrière, ces éléments seront posés flottants sous face de  plancher haut (plafond), ce qui maximisera leur efficacité.. Les grandes salles (réfectoire/réunion,) recevront des panneaux muraux complémentaires de correction acoustique.

     

    Niveau de bruit des équipements techniques :

    Les équipements techniques, recevront des traitements acoustiques adaptés à la nature des réseaux, citons : silencieux sur les réseaux de ventilation, plots antivibratoires sous les équipements tournants ou vibrants, traitements sur les réseaux entre locaux (filants ou en circulation comme le propose majoritairement notre projet), doublages dans les locaux techniques... Les locaux techniques sont prévus en structure béton 6 faces. Les PAC (selon évolution du projet), pourront être situées sous comble dans des LT en léger ‘boite dans la boite’. Les hypothèses prises en compte à ce stade, en matière de niveaux sonores normalisés LnAT pour les bruits d’équipements, sont : Bureaux, consultation,… : LnAT£35dB(A), Hall accueil / circulations : LnAT£40 à 45dB(A).

     

    Protection de l’environnement :

    Extérieurement, les niveaux sonores maximum générés par les équipements techniques du projet seront basés sur les niveaux sonores résiduels du site. Concernant la limitation des niveaux sonores dans l’environnement, le projet est bien évidemment soumis au décret n°2006-1099 relatif à la limitation du bruit vers le voisinage (au titre de la protection de l’environnement). C’est d’ailleurs à ce titre que des mesures de l’état initial de l’environnement sonore du site devront être réalisées dès la désignation de l’équipe lauréate (réalisées par un prestataire désigné par le Maître d’ouvrage, sur cahier des charges que nous rédigerons dès la désignation). Les conséquences des résultats de ces mesures sont donc inconnues à ce stade.

Coûts de construction & exploitation

  • 348 530
  • 3 231 887

Environnement urbain

La ville de Taverny a pour particularité d’être traversée par l’autoroute A115 qui scinde la ville en deux. La partie sud composée par le secteur de Beauchamps est alors déconnectée de son centre par cette artère. Cette partie de la ville souffre donc du manque d’infrastructure et demande à être réinvestie. L’opération s’inscrit dans le processus de revalorisation de ce secteur.

La parcelle allouée au projet est directement concernée par cette problématique. Elle est ceinturée d’un côté par une zone pavillonnaire distendue et calme et de l’autre par l’A115, dense et bruyante. Dès lors, notre position fut d’offrir un lieu qui offre une qualité de vie intérieure symbole des lieux de soins à l’image des anciens cloitres. Couplés aux ambitions du maitre d’ouvrage en terme d’exemplarité écologique, nous avons pu porter un projet dont la structure et la façade s’expriment en bois
 

Surface du terrain

3 454,00 m2

Surface au sol construite

664,00 %

Espaces verts communs

1 737,00

Parking

Parc de stationnement en plein air: 970 m², 41 places (24 places visiteurs et 17 places médecins)
Local à vélos

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Santé, qualité air intérieur
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion de l'eau
  • énergies renouvelables
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Nous avons considéré ce pôle médical comme un endroit précieux, calme, où le projet de paysage apporte une attention particulière au parcours du visiteur et crée le premier niveau d’intimisation. L’utilisation en façade d’une trame verticale en bois renforce cette volonté de protection des lieux de soin en créant un écrin naturel au bâtiment.

L’intervention bâtie s’appuie sur la fonctionnalité, indispensable pour ce type de programme. Le plan carré résulte d’une hiérarchisation du niveau d’intimité nécessaire pour chaque lieu. Le patio, au cœur du bâtiment, apporte la co-visiblité entre les espaces communs et l’éclairage naturel de l’ensemble des circulations. Il devient, lors des beaux jours, une extension des salles d’attentes, un lieu extérieur calme pour les patients et les médecins. Sa forme en croix permet de loger les salles d’attentes. Leurs emplacements, primordiaux dans le système d’orientation des patients sont visibles depuis toutes les circulations du pôle.

En périphérie, les salles de consultations ceinturent le projet. Nous avons recherché une uniformité de tous les lieux de soin afin de garantir l’évolutivité et la polyvalence de l’ensemble. De plus, les cloisons séparatrices ne sont pas structurelles, ce qui rend possible la réorganisation totale des espaces. Nous avons l’intuition que le projet n’est pas une fin en soi, mais plutôt l’amorce d’une histoire et d’une appropriation nécessaire au bon fonctionnement d’un bâtiment. Nous voulons, par notre démarche, permettre à nos bâtiments d’affronter le temps.

Catégories du concours

Santé & Confort

Santé & Confort

Green Solutions Awards 2020-2021 / France

 architecturebois
 poledesanté
 patiodesign
 villedetaverny
 medicalcentre
 bois
 bâtiment
 Green Solutions Awards
 écomatériaux
 santé et confort
 

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2020-2021 / France