Immeuble de bureaux Palazzo Méridia à Nice

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 2018
  • Année de livraison : 2019
  • Adresse : Zone Méridia, avenue Simone Veil 06200 NICE, France
  • Zone climatique : [Csa] Continental Méditerranéen - Tempéré, été sec et très chaud.

  • Surface nette : 8 622 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 13 500 000 €
  • Coût/m² : 1565.76 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    32.9 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Le Palazzo Méridia est un immeuble de bureaux en structure bois et à énergie positive, situé à l'angle de l'avenue Simone Veil et de l'avenue Julien Lauprêtre à Nice. Il a été construit sur la ZAC Nice Méridia, une ancienne friche agricole de la plaine du Var dans le cadre de l'Opération d'Intérêt National de l'Eco-Vallée. 



Suite à une consultation menée par l'EPA, c'est le projet de l'équipe Nexity Entreprises / Architecture Studio qui a été désigné lauréat le 13 juin 2016.

L'immeuble en R+9 dispose d'une structure en bois massif qui a nécessité quelques 900 tonnes de bois d'origine française à 70% notamment avec le CLT du site alsacien de Schilliger qui s'est approvisionné sur le massif des Vosges.  Avec ses 35 mètres de haut, ce bâtiment est le plus haut immeuble de bureaux en bois en France à sa livraison !

Ce projet fait également l'objet d'un contrat de garantie de charges et de maintenance multitechnique sur 10 ans, sur un immeuble en copropriété.


Description architecturale

Élevé de 9 étages sur un rez-de-chaussée largement ouvert, il dispose d'un exosquelette métallique supportant les circulations verticales rejetées en périphérie du volume, ainsi que des balcons filants courant tout le long des façades. Il repose sur un socle en béton isolé par l'extérieur en laine de verre. 

Les toitures terrasses, construites en CLT, sont accessibles et incitent les futurs usagers du bâtiment à se rencontrer dans ces espaces à ciel ouvert. Elles incluent notamment un jardin comestible. Enfin, les planchers bas sont constitués de dalles en béton conférant au bâtiment une partie de son inertie thermique.

Le contreventement de ce bâtiment en zone sismique est assuré par des noyaux en béton, s’appuyant sur un étage de parking.

Outre les surfaces tertiaires en étages, le Palazzo Méridia abrite des locaux commerciaux en rez-de-chaussée ainsi qu'un parking souterrain.

 

 

Un projet labellisé E3C2 pour son efficacité énergétique

Le label E+C-, délivré par Certivéa, évalue le bilan énergétique des usages de l’immeuble et de ses émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de son cycle de vie. Premier bâtiment tertiaire en France à obtenir le niveau E3C2, Palazzo Méridia, témoigne de l’engagement de Nexity à poursuivre une politique bas carbone ambitieuse.

Le bâtiment a également obtenu à date les labels suivants : BDM niveau Argent (pour la conception et la réalisation - le volet exploitation n’a pas encore été évalué), BBCA et BEPOS Effinergie 2017.

Concrètement, le niveau E3C2, obtenu par le Palazzo Nice Meridia correspond à :

  • « Energie 3 » : sobriété et efficacité énergétique, 40% de réduction des consommations et recours à 40 kWh/m2.an aux ENR.
  • « Carbone 2 » : ce niveau requiert un travail de réduction de l’empreinte carbone à la fois sur les consommations énergiques du bâtiment et sur le choix des matériaux de construction et des équipements techniques, avec une analyse de l’ensemble du cycle de vie des matériaux.

Ces performances ont été atteinte grâce à une isolation efficace, notamment :

  • Isolation des murs avec de la laine de verre 
  • Plancher bas béton
  • Doubles vitrages performants montés sur des chassis en aluminium à rupteurs de ponts thermiques

Au niveau des équipements, le bâtiment est raccordé à un réseau de chaleur et de froid. En parallèle, des ventilations double flux permettent le maintien d'une bonne qualité de l'air intérieur. La puissance d'éclairage a été optimisée et des détecteurs de présence/absence ont été installés dans l'ensemble des locaux. Les bureaux possèdent également un système de graduation automatique pour assurer un éclairage constant. Enfin, une installation photovoltaïque permet de couvrir plus de la moitié des besoins en énergie du bâtiment

Au-delà du record de hauteur en bois et des performances énergétiques et carbone, ce bâtiment s’inscrit dans une démarche durable globale et innovante :

  • 70% du bois est d’origine française (Vosges). Le bois est également prédominant dans l'aménagement intérieur.
  • Valorisation des espaces naturels et espace végétalisé comestible partagé. La végétation, témoin du passé agricole de la plaine du Var, est judicieusement repartie sur le pourtour du bâtiment, prolongeant le jardin vers la canopée.
  • Chantier sec limitant les déchets.

 

Dates clés

  • Dépôt du PC : 29 novembre 2016
  • Délivrance du PC : 13 juin 2017
  • Démarrage des travaux : avril 2018
  • Montage de la grue à tour : 30 et 31 juillet 2018
  • Livraison : fin 2019
  • Certification E3C2: septembre 2020

 

Crédits photo

Antoine Duhamel

Maître d'ouvrage

    Nexity

    01.85.55.16.84

Maître d'œuvre

    Architecture Studio

    as[a]architecturestudio.fr - 01.43.45.18.00

Intervenants

    Bureau d'études autre

    CBS-Lifteam

    Calcul, construction


    Constructeur

    Schilliger Bois SA

    Fourniture bois français


    Autre intervenant

    Fibex


    Certificateur

    Certivéa


    Bureau d'étude thermique

    BG Ingénieurs Conseil

    marseille[a]bg-21.com - 04.91.25.53.53


    Autre intervenant

    Tangram Architectes

    Paysagiste

Mode contractuel

Autres méthodes

Consommation énergétique

  • 32,90 kWhep/m2.an
  • RT 2012

    • Chauffage : 11.5%
    • ECS : 7.6%
    • Eclairage : 27%
    • Ventilation : 27.5%
    • Refroidissement : 26.3%

Consommation réelle (énergie finale)

    32,90 kWhef/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

    MURS EXTÉRIEURS
    R = 4.3 (m².K)/W
    Murs en ossature bois composé de lames de bois massif croisées perpendiculairement (CLT) de 12 cm isolés par l'extérieur avec 14 cm de laine de verre
    R = 4.2 (m².K)/W
    Murs en ossature bois avec 12 cm de laine de verre entre les montants

    TOITURE
    R = 6.7 (m².K)/W
    Toiture terrasse en bois massif de 16 cm isolée avec 12 cm de panneaux isolants support d’étanchéité en mousse rigide de polyuréthane (PIR) expansée entre deux parements composite multicouches.

    PLANCHER
    R = 3 (m².K)/W
    Plancher bas sur parking composé d'une dalle de béton de 30 cm isolée en sous face par 12 cm de flocage en laine minérale, et d'une chape de béton de 5 cm isolée avec 4 cm de laine de verre

    FENÊTRES/PORTE-FENÊTRES
    Uw = 1,3 W/(m².K)
    Menuiseries en aluminium à rupteurs de ponts thermiques - Double vitrage 4/16/4 à faible émissivité et lame d'argon - Présence de volets ou de stores enroulables
    Uw = 1,4 W/(m².K)
    Menuiseries en aluminium à rupteurs de ponts thermiques - Double vitrage 4/16/4 à faible émissivité et lame d'argon - Absence de protection mobile

    SURFACE VITRÉE
    19,62 % de la surface utile ou habitable

    Répartition des déperditions :
    - Toitures : 3%
    - Murs : 35.6 %
    - Baies en hiver : 36.1 %
    - Plancher bas : 4.9%
    - Ponts thermiques : 20.4%

    PONTS THERMIQUES
    Ratio Psi : 0,16 W/(m².K)
    Valeur Psi moyen : 0,18 W/(ml.K)

  • 0,60

Plus d'information sur la consommation réelle et les performances

  • Consommation d'énergie primaire sans production solaire : 64,8 kWhep/m².an
  • Production solaire : 31,9 kWhep/m².an

Systèmes

    • Réseau de chauffage urbain
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Réseau urbain
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire photovoltaïque
  • 52,00 %
  • Bâtiment raccordé au réseau de chaleur - Contenu CO2: 0,08 kg CO2/kWh - Puissance de la sous-station: 455 kW - Isolation du réseau secondaire de classe 4 et du primaire en classe 5. Émission par ventiloconvecteurs.

    Production d'ECS par 18 ballons électriques de 15 litres.

    Ventilation double flux avec une efficacité de l'échangeur de 72% dans les bureaux. Ventilation simple flux dans les sanitaires.

    Refroidissement : bâtiment raccordé au réseau de froid - Puissance de la sous-station: 568 kW. Émission par soufflage d'air froid

    Surface de l'installation photovoltaïque : 443.36 m²
    Puissance crête : 88,94 kWc
    Production : 31,9 kWhep/m².an

Solution

    CLT en bois français

    Schilliger

    Des Cross Laminated Timber (CLT) ont été utilisés pour ce projet, permettant de construire des immeubles en bois plus haut et plus rapidement. Le haut degré de préfabrication des panneaux CLT permet le montage d’un bâtiment en quelques jours à peine.

    Au-delà des propriétés avantageuses (gestion durable et renouvelable, naturel, zéro carbone, isolant étanche, hygrométrie et qualité de vie, acoustique), leur particularité est qu'ils sont constitués de bois français - seulement deux fabricants en proposent en France !

    L'utilisation de CLT est maintenant bien développée en France, mais peu sont conçus de bois français. De plus, la philosophie du Groupe CBS-Lifteam "Plus d'ingénierie, moins de matière" a été appliquée car son usine ECOTIM s'est approvisionné juste des éléments nécessaires et qui ont été ré-assemblé sur site sans perte de matière.

Coûts de construction & exploitation

  • 13 500 000

Emissions de GES

  • 5,00 KgCO2/m2/an

Analyse du Cycle de Vie :

    Logiciel

    Les données sont issues de la base INIES et pep ecopasseport. La méthode simplifiée a été utilisée pour évaluer les émissions du contributeur Eau et certains lots du contributeur Produits de Construction et Equipements

    Périmètre

    Le périmètre de l'expérimentation E+C- a été pris en compte.

    Résultat

    En conclusion, les produits de constructions et les équipements représentent près de 75% des émissions de GES. La structure métallique (13% des émissions de GES), les revêtements des sols (8%), les fondations, voiles, planchers et poutres en béton (10%) sont les principaux émetteurs pour la partie produits de construction. Les équipements représentent 35% des émissions du contributeur produits de constructions et équipements.

    Les émissions de GES sont principalement émises dans les phases d'utilisation et de production du bâtiment.

    Part des émissions par phases (en kgCO2/m².SdP) :

    • Production : 49.3%
    • Construction : 8.6%
    • Utilisation : 26.8%
    • Fin de vie : 15.3%

Raisons de la candidature au(x) concours

  • Premier immeuble de bureaux certifié E3C2 de France.
  • Le plus haut immeuble de bureaux en bois en France à sa livraison.
  • Une construction qui fait la part belle au bois, venant à 70% des Vosges. 
  • Focus sur l'efficacité énergétique et sur les énergies renouvelables. 
  • Obtention de nombreux labels.
  • Une construction résiliente face aux risques sismiques. 
Green Solutions Awards 2022-2023 / France

 chantier vert
 bois
 bâtiment tertiaire
 efficacité énergétique
 énergies renouvelables
 bâtiment
 matériaux et solutions
 énergie
 Green Solutions Awards
 Green Solutions Awards 2022 2023

Auteur de la page

  • Yasmina Sandoz

    Directrice Communication et référent RSE

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2022-2023 / France