Odyssée

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 2019
  • Année de livraison : 2020
  • Adresse : Centre Spatial Guyanais 97310 KOUROU, France
  • Zone climatique : [Af] Tropical humide. Pas de saison sèche.

  • Surface nette : 717 m2
  • Coût de construction : 2 600 000 €
  • Coût/m² : 3626.22 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    65 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : Autre )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Ce projet a remporté le Prix du Public Bâtiment des Green Solutions Awards France 2020-21.

Bâtiment conçu et souhaité à énergie positive par le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre, cet immeuble de bureau destiné à la direction des lanceurs du CNES avait pour ambition de démontrer la nouvelle vision de cette institution en faveur du développement durable.

Nous avions lors du concours proposé une vision très avancée du projet en dérogeant nettement au programme. Nous avions en effet refusé de placer le bâtiment sur un terre-plein en remblai gagné sur les espaces de savanes naturelles unique constituant le site du centre spatial. Ces savanes littorales, écosystème unique et préservé, abritent en effet une flore et une faune endémiques méritant de s'insérer au milieu d'elles avec douceur. 

Nous avons donc dessiné un bâtiment sur pilotis, la zone étant inondable, relié à la route d'accès surélevée par une passerelle en bois couverte. Ce positionnement avait aussi pour but de limiter les apports de terre sur le site, les rotations de camions et l'imperméabilisation de sols en découlant. 7500m3 de remblais ont ainsi été évités.

En profitant de la route, nous avons simplement élargi son emprise pour y placer les stationnements nécessaires au projet, et limiter ainsi le besoin d'aire de manoeuvre.

Deuxième point fort, le bâtiment a été conçu en filière sèche et totalement pensé en maquette numérique, transmise ensuite aux entreprises de réalisation. Ce travail a permis de limiter très fortement le temps de chantier, les déchets générés, et l'impact du chantier sur le site.

Troisième point et probablement celui qui représente le plus notre travail, déjà primé en 2019 par les Green Solutions Awards pour le bâtiment de l'EPFAG : le travail sur la protection solaire du bâtiment. Cette donnée, essentielle sous l'équateur, nécessite un travail sur les débords de toiture, sur les brise-soleil, sur l'orientation du bâtiment et sur la protection des vitrages afin de limiter les consommations de climatisation au strict minimum.

Le quatrième point concerne la mise en place d'équipements performants (climatisation centralisée A++, éclairage LED avec détecteurs de présence et de luminosité...) associé à une production photovoltaïque située sur les ombrières protégeant les voitures en stationnement.

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Amarante Architecture

Maître d'ouvrage

    CNES- Direction des Lanceurs

    M. Frédéric Munos frederic.munos[a]cnes.fr

Maître d'œuvre

    Amarante Architecture

    Laurent Chamoux

Intervenants

    Maître d'œuvre

    EGIS Antilles Guyane

    cedric.arnaud[a]egis.fr

    Bureau étude Fluides, structure et VRD


    Entreprise

    Le Cheviller

    Patrick Mailly pmailly[a]lecheviller.fr

    Charpente métallique et serrurerie


    Entreprise

    CEMKO

    Remy Sarraude

    Charpente et menuiserie Bois


    Entreprise

    Cegelec

    Climatisation Electricité et plomberie


    Entreprise

    ATD

    Yannick Chatelain yannick.atd[a]orange.fr

    Second oeuvre (Placo, peinture, faux-plafonds...)

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Limitation des consommations énergétiques, recours aux matériaux locaux, changement de posture de l'institution face au développement durable et à son image.

Jusque là, la Direction des lanceurs était établie depuis plus de 40 ans dans des constructions modulaires à bout de souffle et énergivores.

Description architecturale

Bâtiment à structure métallique et façades en bois local, charpente Bois, construit en zone inondable sur pilotis pour laisser la végétation reprendre ses droits sous le bâtiment, dans le milieu naturel exceptionnel des savanes littorales guyanaises.

Et si c'était à refaire?

Les liaisons bois métal ont été très complexes à gérer et ont créé sur une façade intérieure quelques entrées d'eau que nous sommes en train de régler. Nous augmenterions significativement le débord de toiture de cette façade s'il fallait recommencer...

Opinion des occupants

Les occupants sont très satisfaits de leur nouveau bâtiment, dans lequel ils se sentent au calme, avec une vue très reposante sur la savane, des espaces de convivialité très agréables, et la fierté d'occuper un bâtiment exemplaire produisant plus d'énergie qu'il n'en consomme.

Consommation énergétique

  • 65,00 kWhep/m2.an
  • 250,00 kWhep/m2.an
  • Autre

  • 34,00 kWhef/m2.an
  • Climatisation/ventilation: 70%
    Eclairage: 5%
    Usages bureautique (ordinateurs/onduleur...): 25%

    Le bâtiment est en énergie positive sur son bilan global. En effet, le Centre spatial Guyanais dispose d'un réseau électrique qui lui est propre, avec une capacité d'autonomie énergétique par groupes électrogènes afin d'assurer en toutes circonstances ses missions stratégiques. ce réseau est raccordé au réseau EDF mais devient autonome lors des tirs. Lorque le bâtiment Odyssée ne consomme pas sa production photovoltaïque (surproduction du midi, dimanche, jours fériés), celle-ci est consommée par les bâtiments voisins et par les charges de véhicules électriques stationnés sous l'ombrière. Le bilan global du bâtiment est donc meilleur que les 34kwhEF/m2 calculés plus haut, si l'on compte cette énergie propre envoyée vers les bâtiments voisins, en remplacement d'une énergie fossile.

Performance énergétique de l'enveloppe

    Facteur solaire des vitrages de 10% grâce aux protections solaires mises en place, aux brise-soleils, au vitrage Stopsol retenu.

Consommation réelle (énergie finale)

    34,00 kWhef/m2.an

    2 020

Systèmes

    • Aucun système de chauffage
    • Aucun système d'eau chaude sanitaire
    • Système VRV
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire photovoltaïque
  • 60,00 %
  • 170 modules de 300wc sont installés sur une surface de 300m2 sur l'ombrière.

    installation d'une Gestion technique du Bâtiment.

Bâtiment intelligent

    GTB

Coûts de construction & exploitation

  • 2 400,00
  • 80 000,00
  • 256 000
  • 2 056 000

Environnement urbain

Le projet se situe dans un milieu naturel préservé et protégé du fait des activités spatiales. Hormis le personnel autorisé, personne n'est accepté à pénétrer sur ce site immense, de la superficie de la Martinique.

Les rares bâtiments environnants sont très éloignés et servent essentiellement à l'assemblage des fusées et de leurs composants. la nature est donc très présente et de nombreuses espèces sont observées en plein jours dans les savanes environnantes (cabiaïs, Agoutis, echassiers...).

Surface au sol construite

350,00 %

Parking

2 places de recharges pour véhicules électriques, pré-équipement pour tout équiper, recharge au panneaux PV prévue. Véhicules garés sous ombrière pour les préserver de la chaleur et augmenter leur durée de vie.
En tout 36 places de stationnement et un garage à vélos.

Qualité environnementale du bâti

  • Biodiversité
  • Chantier (incluant déchets)
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • fin de vie du bâtiment
  • produits et matériaux de construction
  • Un bâtiment sur pilotis, en zone inondable. L'objectif était de limiter l'apport de terre, la rotation des camions et l'imperméabilisation des sols.
  • Projet conçu en filière sèche (métal et bois) et pensé en maquette numérique. Limitation forte des déchets produits en chantier.
  • Une importante réflexion a été faite également sur la protection solaire du bâtiment : les débords de toiture, les brise-soleils, l'orientation des bâtiments et la protection des vitrages ont été pensés pour réduire au maximum la climatisation.
  • Mise en place d'équipements performants (GTB, écalirages LED, détecteurs de présence dans les bureaux pour clim et lumière) associée à la production d'énergie grâce à des panneaux photovoltaïques situés sur les ombrières qui protègent les véhicules et prolongent leur durée de vie.

Catégories du concours

Energie & Climats Chauds

Energie & Climats Chauds

Green Solutions Awards 2020-2021 / France

 énergie positive
 bioclimatisme
 construction sèche
 bois
 photovoltaïque

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2020-2021 / France