Maison Régionale de la Chasse et de la Pêche

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 2015
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : 1039, rue Georges Méliès 34000 MONTPELLIER, France
  • Zone climatique : [Csa] Continental Méditerranéen - Tempéré, été sec et très chaud.

  • Surface nette : 336 m2
  • Coût de construction : 920 000 €
  • Coût/m² : 2738.1 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    64 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore
​Vitrine du savoir faire et des compétences des acteurs de la chasse et de la pêche, la Maison Régionale est également un projet environnemental exemplaire, mettant en oeuvre des politiques transversales de la Région : Schéma Régional du Climat, de l'Air et de l'Energie (SRCAE), développement de la filière bois construction inscrite dans le contrat de filière « Agir pour la forêt et la filière Bois », promotion de l'écoconstruction conformément au référentiel Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM).
Le bâtiment de la Maison Régionale de la Chasse et de la Pêche a atteint le niveau BDM Or : c’est-à-dire un bâtiment passif (faiblement consommateur d’énergie) et utilisant des matériaux biosourcés (bois, terre, béton de chanvre) issus de filières courtes locales.
Pour atteindre ces objectifs, la conception du bâtiment a réuni de nombreuses innovations :
  • Le bâtiment est entièrement réalisé en ossature bois (visible), ce qui lui permet une mise en oeuvre rapide et une structure légère.
  • Le mur en béton de chanvre de la façade nord et les vastes fenêtres à hautes performances acoustiques et thermiques permettent de réduire les pertes de chaleurs et de protéger le bâtiment du bruit extérieur.
  • Le mur intérieur en terre crue, couplé à une ventilation adaptée participe au confort thermique du bâtiment.
  • La toiture végétalisée présente à la fois un intérêt thermique et rétenteur d'eaux de pluies. 
  • L'accès se fait par une allée en bois de châtaigner entourée d'un espace végétalisé et d'une petite étendue d'eau, pour recréer un milieu naturel dans cet espace fortement urbanisé.
  • Les vastes baies vitrées au sud, côté accès, permettent d'avoir un bâtiment ouvert sur l'extérieur. Le débord du toit, la casquette intermédiaire et les illustrations en vitrophanie sur la partie basse permettent de bénéficier d'un éclairage naturel, tout en protégeant le vitrage du soleil d'été.

L'ensemble de ces éléments contribueront à une consommation énergétique de 20 % inférieure à la Réglementation Thermique 2012 (RT2012 : objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m2.an) en moyenne).

Intervenants

  • Région Languedoc-Roussillon


  • Architecture Environnement

    http://www.arch-environnement.fr/contact.php


  • Celcius Environnement

    fluides


  • Calder Ingénierie


  • Bureau Veritas

    Contrôle technique


  • Gaujard Technologie

    Structure Bois / Matériaux Biosourcés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Par ses choix technologiques et de matériaux, la Maison Régionale de la Chasse et de la Pêche sera également un exemple pour l’innovation et l’éco construction. L’attractivité du bâtiment, due aux innovations envisagées, doit permettre dans un premier temps, de créer du trafic sur l’espace et de faire connaître les activités des différentes Fédérations. Il permettra aussi de communiquer sur la réflexion et l’investissement de la Région dans le développement durable et témoignera de son implication dans la valorisation des filières courtes et des technologies innovantes.

Description architecturale

Le projet manifeste clairement une écriture contemporaine et témoigne, malgré sa taille modeste, de la volonté régionale de participer à l’évolution de l’architecture bois.

Consommation énergétique

  • 64 kWhep/m2.an
  • 80 kWhep/m2.an
  • Auxiliaires : 2%
    Chauffage : 16%
    Rafraichissement : 22%
    ECS : 7%
    Ventilation : 30%
    Eclairage : 23 %

Performance énergétique de l'enveloppe

    Plancher bas sur vide sanitaire – hourdis avec rupteur :
    Hourdis béton avec entrevous isolant type Isoleader avec rupteur de pont thermique périphérique et sur refend.

    Mur isolation répartie OSB:
    Bardage bois -OSB + pare-pluie - Fibre de bois type Sylvactis 110 SD (4cm)- OSB - Fibre de bois type Sylvactis 110 SD (14cm) - Lame d'air - Pare-vapeur - BA13.

    Mur isolation répartie béton de chanvre :
    Béton de chanvre (50cm) - Enduit chaux.

    Mur isolation répartie OSB - Sas :
    Bardage bois - OSB + pare-pluie - Lame d'air -Fibre de bois type Sylvactis 110 SD (8cm) - Lame d'air – OSB.

    Toiture végétalisée :
    Terre végétale - Panneau OSB lamelles orientées - Fibre de bois type Sylvactis 55 FX (25cm) - Volige - Laine minérale type laine de roche (6cm) - Lame de bois.

    Menuiseries:
    Sud : Cool-Lite SKN 165 6(16)6 argon, faiblement émissif
    Nord : Stadip Silence 10(16)44.2Si, argon, faiblement émissif

Systèmes

    • Pompe à chaleur
    • Radiateur à eau
    • Ventilo-convecteur
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Pompe à chaleur réversible
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Micro éolien
    • Pompe à chaleur

    Chauffage:
    Pompe à Chaleur Air/Eau- 5.78 kW – COP > 4 – DAIKIN
    Ventilation:
    Ventilation double flux GEA asservi par sonde CO²
    Consommation électrique des moteurs < 0,7 W/m3.
    Refroidissement:
    Pompe à Chaleur Air/Eau si T° int >28 (gestion GTC)

    Choix d’une PAC air/eau :
    - Voie en classe 2 à moins de 20m au Nord du bâtiment (partie bureau)
    - Accueil d’événements dans un bâtiment à inertie moyenne (± 50 personnes)
    - Sécurité vis à vis de l’évolution éventuelle de l’occupation du bâtiment
    - Coût raisonnable

    Orientation bioclimatique Nord-Sud et protection solaire avec une large casquette. Orientation des baies vitrées : SUD (51% : 85.3m²) - EST (0%) - OUEST (14.5% : 6.3m²) - NORD (17.4% : 15.7m²)

Analyse du Cycle de Vie :

  • Matériaux biosourcés en grande majorité , (Béton de Chanvre, ossature bois, laine de bois, terre crue de site, sol caoutchouc)

Gestion de l'eau

    Désimperméabilisation de la parcelle (toiture végétalisée, « dégoudronage »,…)

Qualité de l'air intérieur

  • Matériaux naturels : Pas de COV, confort des ambiances (béton de chanvre, pisé)

Santé & Confort

  • Mur de refend en terre crue banchée, ventilation naturelle par ouvrant en imposte, freecooling, matériaux naturels, enduit à la chaux, peinture caséine…
  • - Protection contre le bruit extérieur (voies en catégorie 2 et 4)
    - Confort intérieur (accueil public / bureaux)

Environnement urbain

Implanté sur la ZAC Odysseum, ce nouveau bâtiment de la Région prendra place à côté de la récente Maison des Sports.

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • produits et matériaux de construction


Auteur de la page

  • Communication EnvirobatBDM

    envirobatBDM - Responsable Communication et Partenariats

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus