Lotissement du Canal

  • Type de bâtiment : Logement Individuel pavillonaire en bande
  • Année de construction : 2015
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : Chemin de la Grande Plaine 42450 SURY LE COMTAL, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 582 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 671 000 €
  • Coût/m² : 1152.92 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    85 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

​Le projet concerne la construction d’une aire de sédentarisation pour les gens du voyage.

Ce projet social propose des habitations pour six familles issues de la population  des gens du voyage. Le concept fort est de proposer une aire de sédentarisation à des personnes qui sont habituellement nomades.

Ainsi, ce projet expérimental organise des modules d’habitation pouvant être autonomes mais qui ne cherchent pas à remplacer celui des caravanes. Celles-ci offrent un logement minimal qui est complété par le projet envisagé.

Un Nouveau Voyage, HABITAT EVOLUTIF « DESIGN ET RESPECT POUR TOUS ». Conçu avec et pour les Gens du Voyage.

Comment concevoir et réaliser un projet d’habitat adapté à la sédentarisation des gens du voyage en concertation avec les familles concernées ?

  • Phase 1 :Définir les ambitions du projet avec la maîtrise d’ouvrage.
  • Phase 2 :Analyser les spécificités (mode de vie, conditions financières, attentes) des familles concernées.
  • Phase 3 :Ebaucher le projet pour mettre en évidence les contraintes et toutes les marges de négociation.
  • Phase 4 :Préparer puis Réaliser une concertation collective puis individuelle sur le positionnement et la structure interne du bâti. S’attacher à concrétiser l’appropriation du projet par chaque famille. Aboutir à un accord co-signé.
  • Phase 5 :Finaliser le projet pour permettre le dépôt de permis de construire.
  • Phase 6 :Préparer puis réaliser une concertation collective puis individuelle sur :

- l’aménagement du terrain et de ses clôtures (livrable, contraintes, marges de négociation),

- les choix concernant le livrable du bâti (couleurs externes, choix carreaux, ..)

- le contenu des documents de vie collective (bail, règlement intérieur, ..)

- les éventuelles adaptations souhaitées dès la livraison

- tout élément de choix accepté par le maître d’ouvrage et pouvant concourir à une appropriation responsable par les familles (ex : nom de la rue gestion des déchets, …)

Aboutir à un accord co-signé.

  • Phase 7 : Les travaux, l’inauguration et l’appropriation par les familles.
  • Phase 8 : Le suivi.

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

La notion d’habitat adapté induit naturellement l’adaptation au mode vie des familles, mais aussi bien évidemment à l’environnement. Nous ne pouvions donc faire l’impasse sur une démarche de développement durable. Il s’agit là pour ce projet de mesurer et modérer les impacts de l’habitat et des habitants, car les questions environnementales sont récurrentes et nécessitent d’être traitées. La démarche durable de la SODIHA s’est donc portée sur deux aspects : - Un bâti économe en énergie : le bâti répond aux exigences de la RT 2012 avec la mise en place d’une isolation renforcée, un chauffage économe avec des poêles à granulés, des chauffe-eau thermodynamiques. La dimension environnementale tiens aussi au fait, que l’habitat est modulable dans le temps et respecter l’harmonie du site. - Une démarche d’appropriation et de responsabilisation des habitants : il s’agit d’un habitat innovant et d’un public qui avait un rapport à l’environnement jusqu’à présent désorganisé du fait de la précarité du lieu de vie semi-naturel qui leur était attribué. Notre démarche visant l’intégration de ces familles sédentarisées, il était donc souhaitable de leur permettre de pérenniser et de s’approprier leur lieu de vie tout en tenant compte des enjeux futurs (venue de nouveaux locataires, reproductibilité du projet si celui-ci s’est bien déroulé…). Les familles ont donc réalisé elles-mêmes, sous le contrôle du maître d’ouvrage, des travaux liés à l’aménagement des espaces extérieurs (clôtures, installation d’un portail, d’une cabane de stockage, d’un enclos pour animaux etc.), mais aussi des espaces intérieurs (aménagement de la mezzanine pour créer des chambres supplémentaires, travaux de peinture). Par ailleurs, l’accompagnement réalisé par le travailleur social de SOLIHA Loire a pour objectif d’apprendre aux familles à maîtriser leurs consommations d’eau, de chauffage, pour limiter leurs dépenses.

Description architecturale

Le projet concerne la construction d’une aire de sédentarisation pour les gens du voyage. Ce projet social propose des habitations pour six familles issues de la population des gens du voyage. Le concept fort est de proposer une aire de sédentarisation à des personnes qui sont habituellement nomades. Ainsi, ce projet expérimental organise des modules d’habitation pouvant être autonomes mais qui ne cherchent pas à remplacer celui des caravanes. Celles-ci offrent un logement minimal qui est complété par le projet envisagé.

Intervenants

    Maître d'ouvrage

    SODIHA

    Jean-Loup Lemire


    Maître d'œuvre

    Atelier Rivat

    Julien RIVAT

Consommation énergétique

  • 85,00 kWhep/m2.an
  • 90,00 kWhep/m2.an
  • RT 2012

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,20 W.m-2.K-1

Systèmes

    • Chaudière/poële bois
    • Pompe à chaleur
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • Chaudière-poele bois

Solution

    poêle à granulés de bois à combustion étanche de type Nuance de ATLANTIC

    ATLANTIC

    www.atlantic.fr

    Génie climatique, électricité / Chauffage, eau chaude

    Puissance nominale : 6,2 KW
    - Rendement > 94 % selon EN14785
    - Avec régulation automatique intégrée de la température ambiante et programmation horaire des heures de
    fonctionnement
    - Ventilateur d'air ambiant
    - Système d'alimentation en étoile
    - Sécurité anti-retour de feu

    Produit le mieux adapté à l'usage des futur locataires

Environnement urbain

Les logements ont été construits sur un terrain qui était détenu par la Mairie, situé à la sortie de la commune de Sury-Le-Comtal. Le terrain jouxte l’aire d’accueil des gens du voyage. Il est localisé à 10 minutes à pieds des lignes de bus, des commerces et des écoles.

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • concertation - participation
  • mobilité

Raisons de la candidature au(x) concours

​Le projet concerne la construction d’une aire de sédentarisation pour les gens du voyage.

Ce projet social propose des habitations pour six familles issues de la population des gens du voyage. Le concept fort est de proposer une aire de sédentarisation à des personnes qui sont habituellement nomades.

Ainsi,ce projet expérimental organise des modules d’habitation pouvant être autonomes mais qui ne cherchent pas à remplacer celui des caravanes. Celles-ci offrent un logement minimal qui est complété par le projet envisagé.

Batiment candidat dans la catégorie

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Coup de Coeur des Internautes

Coup de Coeur des Internautes

Green Building Solutions Awards 2016


Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Building Solutions Awards 2016