Logement collectif « la campagne à Paris »

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2016
  • Année de livraison : 2016
  • Adresse : 35, rue du Capitaine Marchal 75020 PARIS, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 649 m2
  • Coût de construction : 1 300 000 €
  • Coût/m² : 2003.08 €/m2

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    37.2 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2005 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Des logements atypiques

Le projet est situé en limite du quartier du 20 ème, "La campagne à Paris", un quartier mélangeant maisons de ville et petits collectifs. Sa volumétrie fragmentée assure la transition entre une maison de ville et un immeuble collectif.

Les logements présentent tous des aménagements différents, caractéristiques des maisons de ville : duplex en RDC, logements avec jardins, volumes dilatés au dernier étage, larges terrasses au sud.

Une façade légère innovante

La façade légère en bois (MOB) fait office de manteau isolant. Elle est réalisée à partir de composants industriels : ossature en OSB et vêture en panneaux préfabriqués de béton fibré (Ductal).Ce projet a été le support d'un avis technique (ATEC).

Un des enjeux de ce projet social était de réduire les charges pour les habitants. Ainsi, le projet associe des capteurs solaires thermiques et u système de power pipe pour l'eau chaude. Des photovoltaïques complètent le dispositif énergétique.

Les baies des logements représentent plus de 25% de la surface habitable de chaque logement favorisant une excellente solarisation. Les parties communes et certaines salles de bain sont éclairées naturellement pour limiter l’éclairage artificiel. 

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Maître d'ouvrage

    SA d'HLM ERILIA

    Loïc Toussaint, loic.toussaint@erilia.fr

Maître d'œuvre

    PHILIPPON KALT ARCHITECTES URBANISTES

    Brigitte Philippon, Jean Kalt, contact@ponka.fr, 01 47 07 32 97

Intervenants

    Assistance à Maîtrise d'ouvrage

    SYNAPSE INGENIERIE

    Joël Romanoz, jromanoz@synapse-ingenierie.fr

    AMO HQE


    Bureau d'étude thermique

    CARDONNEL INGENIERIE

    Solène Duprat, solene.duprat@cardonnel.fr


    Bureau d'études acoustique

    CARDONNEL INGENIERIE


    Bureau d'études structures

    CARDONNEL INGENIERIE


    Entreprise

    FAYAT BATIMENT

Mode contractuel

Contractant général

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Les choix architecturaux de notre projet intègrent la recherche du meilleur équilibre entre  coût de construction, pérennité et qualités environnementales.

L’économie de coût sera réalisée par une gestion de chantier rapide sur une parcelle à la superficie restreinte (290 m2) et dont l'accessibilité est compliquée par la faible largeur de la rue et du trottoir.

Une volumétrie compacte permet d’assurer une bonne inertie thermique et de réduire les ponts thermiques. De plus, le recours à des sources d’énergies gratuites, comme les capteurs thermiques offrent une qualité  d’habitat optimale et une économie des charges.

Un système constructif simple avec mur ossature bois (MOB)

Notre choix s’est orienté vers une structure simple, avec refends porteurs, adaptée à des portées de plancher limitées à 6 mètres. Les dalles des planchers sont prévues en béton pour assurer une bonne inertie.

La façade manteau, légère et thermiquement performante, permet une mise en oeuvre, sèche et rapide des façades sur rue et en cœur d’îlot, tout en assurant une excellente isolation thermique. Sa faible épaisseur : 32 cm dont 23 cm d’isolant permet d’optimiser les surfaces sur cette petite dent creuse.

Energies renouvelables :

Des capteurs solaires thermiques disposés en toiture terrasse sur une surface d’environ 10m², orientés au sud, produisent 40% de l’eau chaude sanitaire. L’appoint sera assuré par la chaudière collective.

Un système photovoltaïque de production d’électricité est  installé en toiture terrasse.

Economie de ressources

Un dispositif de récupération des eaux de pluie, avec une cuve de 2000 L est prévu pour l’arrosage des jardins et le nettoyage des sols en vue d’économiser l’eau potable.

Description architecturale

INSERTION URBAINE

Une échelle bâtie fragmentée :

Inséré entre un bâtiment en R+2 et unimmeuble collectif en R+4, le projet relie les deux échelles par un travailde  fragmentation.

Sur rue, un joint creux  verticaldissocie deux volumétries :

- Un élément bâti étroit et élancé jouxtel’immeuble mitoyen en R+4, le 3ème  étage  faisant partie intégrantede la composition de la façade sur rue.

- Le deuxième élément présente un 3èmeétage en retrait qui donne à percevoir un immeuble en R+2, avec un troisièmeétage en retrait et sa terrasse habitée.

 En cœur d’îlot, leprojet  exploite la profondeur de la parcelle.

Un  jeu de redents privatise lesterrasses de chaque appartement. Des balcons filants renforcent l’indépendancevisuelle de chaque partie par rapport à l’autre.

 

Ponctuationsvégétales, relais pour la biodiversité.

 Le charme du quartier vient desponctuations vertes qui dépassent d’un mur, agrémentent une terrasse. 

Le projet offre à chaque locataire unespace extérieur privatisé qu’il peut s’approprier et agrémenter deplantes.Pour permettre un entretien simple et peu onéreux pour le locataire, larécupération des eaux de pluie permet l’installation d’un système d’arrosageautomatique, fiable et économique.

 Le retrait au 3ème étage offrel’opportunité de prévoir des plantations qui bénéficient d’un bonensoleillement.

 Un soin particulier est apporté à laqualité du cœur d’îlot. L’espace extérieur de pleine terre est partagé en deuxparties dédiées au T3 et T4d. Chacune, en pleine terre comprend la plantationd’un arbre  de petit développement à feuilles caduques pour laisserpasser les rayons du soleil l’hiver et s’en protéger l’été.

Sur rue, le joint creux en pleine terreconstitue une respiration végétale, des câbles tendus facilitent  l’accroche des plantes volubiles.

 Le mur Est, en retrait, traité en couleurclaire, renvoie la lumière dans le jardin et dans la courette du n°33, luiassurant ainsi une plus ample respiration.

 

Valorisation d’une  contrainte en atout :

L’implantation du projet ménage un reculde 2 m au droit des jours de souffrance de l’immeuble mitoyen en  R+6. La couretteainsi créée permet d’éclairer naturellement paliers et cage d’escalier.

 

Des matériaux pérennes et contextuels

Le  projet propose un volumerespectueux de l’identité du quartier par un choix de matériaux en harmonieavec les tons du quartier. La façade s’harmonise avec les teintes parisiennes.Les vêtures de façade reprennent la minéralité  de la pierre calcaireparisienne.

Compte tenu de l’étroitesse du trottoir,une attention particulière est apportée sur le choix de matériaux pérennes etauto-nettoyants. La vêture de la façade sur rue est constituée de panneaux enbéton fibré, matériau offrant un aspect minéral choisi pour sa pérennité dansle temps.  Le ton blanc cassé s’harmoniseavec la pierre calcaire.Le calepinage de la façade sur rue crée un rythmerégulier, permettant la mise en valeur des baies. La façade en retrait du jointcreux pleine terre sur rue est traitée polycarbonate.

Les façades sur jardin sont constituées depanneaux métalliques de teinte blanc cassé, dito façade sur rue.

Les menuiseries et les garde-corps, deteinte brun foncé soulignent les modules des baies et le rythme de façade.Surles balcons en cœur d’îlot, exposés au soleil du sud, sud –ouest, des voletspermettent aux habitants de profiter de leurs balcons par temps chauds. Lesombres portées des balcons et des claustras coulissants animent les jeux devolume de la façade. En verre translucide, ils filtrent la lumière tout enconservant l’aspect léger de la structure des balcons.

La couverture en zinc se fonddans  les tons du ciel. La lucarne traitée en panneaux de teintebronze/ doré reprend la teinte des volets coulissants, changeante selon lalumière et créant des perceptions subtilement différentes au fil du jour.

Pour assurer une 5 ème façade harmonieuseaux vues des bâtiments plus hauts environnants, les installations techniquesregroupées volontairement en partie centrale du bâtiment font l’objet d’unhabillage intégré dans la composition de la toiture terrasse.

 

 FONCTIONNEMENT DU BÂTIMENT

Circulations communes :

Les circulations verticales comprenantescalier et ascenseur sont centralisées et desservent l’ensemble desappartements ainsi que les caves au sous-sol.

La courette ménagée au droit du jour desouffrance du bâtiment en R+4 permet aux parties communes : circulation,paliers et escaliers d’être naturellement éclairés, à partir du R+1.

Typologies atypiques  des appartements :

Le projet comprend 11 logements répartisen différentes typologies d’appartements : T1, T2, T3 et T4duplex. Près dela  moitié des logements   présente des typologiesatypiques :  duplex en Rez dejardin/ RDC avec jardin ; grands volumes au dernier étage avec terrasse,balcons pour les autres logements 

Les appartements possèdent tous, y comprisles T1, une double orientation favorisant la ventilation naturelle. Tous lesappartements possèdent des vues sur des espaces extérieurs plantés ouvégétalisés.

Les parties jour et nuit des logementssont séparées. Tous les salons et les cuisines s’ouvrent sur de grands balconsfilants ou terrasse.

Les appartements sont tous handicapablesavec des travaux simples et sans démolition de cloisons hydrocablées. Les deuxappartements dont l’accès s’effectue au RDC sont adaptés aux normes handicapés.

Pour des raisons de confort acoustique etpour limiter le nombre de gaines, les logements sont superposés, les salles debain et cuisines sont regroupées.

 

Prolongements extérieurs privatifs etintimité des logements :

Pour se protéger des vues latérales, lapartie des balcons des T2 et T3 joignant la limite séparative est habillée de pare-vuestranslucides. Un espace partiellement clos est ainsi crée. Cet espace,appropriable par les habitants, garantira un retrait des limites séparatives etl’intimité nécessaire au logement.

Des plantes grimpantes poussent dansl’espace en creux aménagé en pleine terre au droit de la façade sur rue. Cettevégétalisation agrandit visuellement l’espace intérieur et préserve l’intimitédes studios dans la rue étroite du Capitaine Marchal.

La luminosité des appartements est garantie par le respect des pourcentagessuivants quant à l’éclairement des différentes pièces : 20% de la surfacehabitable des pièces sera vitrée, ce pourcentage sera porté à 25% pour lessalons/séjours.

Fin de vie du bâtiment :

La façade légère est déconstructible et ses composants recyclables.  

Consommation énergétique

  • 37,20 kWhep/m2.an
  • 121,79 kWhep/m2.an
  • RT 2005

  • 49,70 kWhef/m2.an
  • Chauffage: 23.93 kWhep/m²/an ECS: 24.76 kWhep/m²/an Eclairage: 6.36 kWhep/m²/an Auxiliaires: 6.12 kWhep/m²/an
    Photovoltaique: 11.5 kWhep/m²/an

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,48 W.m-2.K-1
  • Façade Manteau OSB : U=0.159 W/m².°C, Vitrage : U=1.138 W/m².°C

    I4

  • 0,65

Consommation réelle (énergie finale)

    49,70

    4,50

    2 015

Systèmes

    • Chaufferie gaz
    • Radiateur à eau
    • Chaufferie gaz
    • Solaire thermique
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • VMC hygroréglable (hygro B)
    • Solaire photovoltaïque
    • Solaire thermique
  • 67,00 %
  • SOLAIRE THERMIQUE
    Taux de couverture des besoins en ECS estimée : 33 %

    PHOTOVOLTAÏQUE
    Consommations estimées de l’éclairage et des auxiliaires (distributions, VMC, etc)
    1 668,93+486,22+963,2 = 3 119,05 kWh/an

    Production solaire photovoltaïque
    3 167,88 kWhep/m².an

    Taux de couverture des besoins en électricité (éclairage et auxiliaires) estimée :
    101 % -> 3 167,88 / (3 119,05) = 1,01575

Emissions de GES

  • 12,00 KgCO2/m2/an

Analyse du Cycle de Vie :

    La façade légère en structure bois (MOB) fait office de manteau isolant.  

Gestion de l'eau

    Récupération des eaux pluviales dans une cuve de 2000 L pour arrosage des jardins et nettoyage des sols

Solution

    façade manteau à ossature bois (MOB) et parement DUCTAL

    FEHR

    Laurent HEINTZ : laurent.heintz@fehr.fr

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    Façade MOB et parement ductal

    Le produit a bénéficié d'un ATEX

Coûts de construction & exploitation

  • 48 840,70
  • 149 686
  • 1 979 121
  • 678 513

Environnement urbain

Le contexte :

Le projet s’insère dans un site faubourien caractérisé par des parcelles souvent étroites et d’une superficie inférieure à 300m2. Maisons de ville, anciens ateliers reconvertis, immeubles de petits collectifs se succèdent suivant un rythme aléatoire en intercalant les respirations vertes des jardins privés ou des terrasses plantées qui confèrent son charme à ce quartier.

L’épannelage du bâti existant s’échelonne de R+1 à R+5 dans la rue du Capitaine Marchal, une voie étroite d’une largeur de 8 mètres.Afin de préserver cette échelle domestique, le PLU de Paris limite la hauteur de la façade sur rue à 10 m  et le plafond des hauteurs à 13 m.

 

La parcelle :

La parcelle, d’une largeur de 15.80 m sur 19 m de profondeur comprend actuellement un atelier de carrosserie et réparations automobile vacant occupant la totalité de la parcelle et faisant l’objet du permis de démolir n°PD 075 120 10P 0020 obtenu le 03/02/2011 (pièce jointe).

Compte-tenu des dénivelés de la rue du Capitaine Marchal et de la rue des Montiboeufs, le niveau du RDC du bâtiment existant sur la parcelle et celui des immeubles mitoyens en cœur d’îlot (dont l’accès s’effectue par la rue des Montiboeufs),présentent une différence altimétrique de l’ordre de  3 mètres (plan de nivellement).

Un mur pignon mitoyen en R+4 présentant un jour de souffrance, jouxte la parcelle à l’ouest.A l’est, la maison individuelle mitoyenne vient d’obtenir le Permis de Construire n°PC07512010V0066 pour une surélévation en R+2 et suppression de l’ouverture existante au niveau R+1 et donnant sur la parcelle du 35 rue du Capitaine Marchal.

Le fond de parcelle est délimité par trois murs mitoyens en R+2 et R+1.

Surface du terrain

287,00 m2

Surface au sol construite

237,00 %

Parking

Pas de parking

Qualité environnementale du bâti

  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion du bâtiment, maintenance
  • fin de vie du bâtiment
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction
  • Panneaux photovoltaïque
  • Panneaux solaire 
  • Récupération des eaux de pluie
  • façade MOB 
  • BBC Cerqual Profil A

Catégories du concours

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Coup de Cœur des Internautes

Coup de Cœur des Internautes

Prix des Etudiants

Prix des Etudiants

Green Solutions Awards 2018 - Bâtiments


Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2018 - Bâtiments