les octuplés de Pont de Salars

  • Type de bâtiment : Château classé, yourte, cabane, igloo,…
  • Année de construction : 2019
  • Année de livraison : 2019
  • Adresse : centre de vacances Anse du lac, route du Vibal, base nautique l'anse du lac 12290 PONT DE SALARS, France
  • Zone climatique : [Dfb] Continental Humide, hiver rigoureux, été tempéré, pas de saison sèche.

  • Surface nette : 184 m2
  • Coût de construction : 125 000 €
  • Coût/m² : 679.35 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    0 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Ce sont 8 chalets qui sont venus remplacer des bungalows toilés meublés vieillissant et sans isolation.
Ils ont nécessité la mise en oeuvre de près de 800 palettes. Les palettes sont dites "blanches" c'est à dire qu'elles ont été retirées du circuit logistique après quelques transits, et ont été sourcées auprès d'un recycleur Occitan. Le contreventement est réalisé à partir de dalles OSB 3 Hydro de 15mm servant de parement intérieur.
L'isolation du sol et du plafond est réalisée par la mise en œuvre de ouate de cellulose soufflée prises en caisson dans des OSB 3 de 22mm.
Les murs sont isolés par l'extérieur via des panneaux de laine de bois compressée qui portent la fonction de pare-pluie.La charpente est réalisée à partir de poutre en I Swelite type HI220 qui assure une légère pente vers l'arrière du bâtiment.
Le bardage est composé d'un parement en mélèze brut issu d'un approvisionnement local -cycle court-, la scierie des Bois du Rouergue se situant à moins d'un kilomètre.Il est monté en claire-voie, des lames verticales de 12cm de large étant recouvertes par d'autres lames de 15cm.
Ils ont été réalisés par une équipe internationale de 8 personnes (composé d'un chilien, d'un belge, d'un marocain et de français) en 19 jours seulement avec une météo peu clémente (pluie, grêle et neige).
Destiné à héberger des classes vertes au sein de la ligue de l'enseignement de l'Aveyron, ces chalets ont été équipés de dix lits et armoires chacun.La pieuvre électrique est composée de 4 prises, deux éclairages avec va et vient, d'un câblage pour l'installation d'un radiateur, et d'une réserve pour le bloc de secours.

Plus de détails sur ce projet

 https://sylcat.eu  
 https://rescooz.com

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Sofrinnov

Maître d'ouvrage

    Ligue de l'enseignement de l'Aveyron

    Laurent Garot

Maître d'œuvre

    SOFRINNOV

    Jean-Claude ESCRIVA

Intervenants

    Architecte

    Marti

    Jean-Claude et Didier'MARTI

    Permis de contruire


    Constructeur

    SOFRINNOV

    Jean-Claude ESCRIVA

    Réalisation et pilotage


    Entreprise

    SOLINSTALL

    Jean-Marc MARTI

    sous traitant

Mode contractuel

Forfaitaire clé en main

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

L'objectif était de remplacer 8 bungalows toilés meublé de 25m² ne pouvant fonctionner que les mois d'été par des structures en bois permettant d'accueillir sur 3 saisons. Le centre de vacances est composé de chalets bois et de quelques rares mobil'homes.Un premier mobil'home qui servait de bungalow d'animation a été remplacé l'an dernier (2018) par une structure palette qui donne entière satisfaction.

 

Par rapport aux autres constructions, la différence est dans le temps de réalisation entre la commande et la mise en service. Le bénéfice d'un chantier sec a évité d'avoir un chantier sale et a permis de continuer d'exploiter le centre pendant les travaux.

Description architecturale

La structure est venue se poser sur des dalles béton existantes de 5m x 5m, donc il était important d'être adapté aux dimensions de la dalle. Le Centre de Vacances de Anse du Lac est installé à une altitude de 800m et souhaitant ne pas devoir réaliser d'entretien sur les bardages, le choix du mélèze s'est imposé naturellement. La finition "brut de sciage" a été choisie pour des raisons esthétiques et une volonté de garder un esprit "roots". Deux demandes particulières ont été faites quant à la toiture avec le principe d'un débord de toit sur la face avant de 70cm et une légère pente vers l'arrière. Les matériaux choisis devaient être les plus "naturels" possible et les choix de la laine de bois et la ouate de cellulose pour l'isolation convenaient aux attentes.

Et si c'était à refaire?

Une dalle béton de 70m² a été prévue pour une nouvelle installation en bord de lac objet des autres éléments de description architecturale.

Opinion des occupants

accueil favorable, sentiment de bien-être

Consommation énergétique

  • non connue à ce jour

Consommation réelle (énergie finale)

    75,00

Systèmes

    • Radiateur électrique
    • Aucun système d'eau chaude sanitaire
    • Aucun système de climatisation
    • Ventilation naturelle
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Solution

    SYLCAT

    SOFRINNOV

    Jean-Claude ESCRIVA

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    assemblage de palettes

    simplicité de mise en oeuvre


    Ouate de cellulose

    Univercell

    Plancher avec 15cm d'isolation en vrac de ouate de cellulose soufflée.Plafond avec 22cm d'isolation en vrac de ouate de cellulose soufflée.Panneaux de laine de bois Steico 35mm sur les murs

    Demandé par le client

Coûts de construction & exploitation

  • 1 200,00
  • 10 000
  • 116 000
  • Les bâtiments ont été mis en service au 26 avril. Pas de retour d'expérience à l'instant sur la consommation énergétique.

Qualité environnementale du bâti

  • Chantier (incluant déchets)
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion des déchets
  • fin de vie du bâtiment
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Gros Œuvre
    • Façades
    • Cloisons
    • Isolation
    • Faux-planchers

    Gros oeuvre et faux plancher réemploi de 540 palettes EPAL/EUR.

    Faux plancher réemploi de 160 palettes EPAL/EUR.

    Isolation réemploi de ouate de cellulose et de panneaux de laine de bois compressée (démontage d'un démonstrateur).

    Façade réemploi de lames de bardage en mélèze d'un démonstrateur.

    Cloison ré-utilisation de dalles OSB 3 Hydro suite au démontage d'un démonstrateur.

    800 palettes EPAL/EUR pour réaliser :

    • 160m² de faux plancher,
    • 540 m² de murs .

    200kg de ouate de cellulose pour l'isolation de 2 planchers surface 20m².

    100 kg de laine de bois type isolair pour 32 m² de facade.

    500kg de dalles OSB 3 hydro pour la réalisation de 68 m² cloisonnements et contreventement. 

    200kg de lames de mélèze pour la réalisation de 2 façades de 16m².

     

     

    Changement de destination du domaine d'emploi pour les palettes, conversion en parpaing de bois pour les murs associé à la méthode constructive SYLCAT et en calage d'isolation des faux planchers.

    Sofrinnov a profité du démontage de démonstrateurs réalisés pour des salons et des clients.
    Ces démonstrateurs étaient stockés au dépôt/atelier de Sofrinnov à Martres Tolosane (31).

      

      
    Ils avaient été sourcés à Toulouse.

      
    Pour ce qui concerne les palettes, il s'agit d'un approvisionnement auprès d'un recycleur basé à Toulouse.
    Les palettes sélectionnées sont de type EPAL/EUR (classe 3.1) dont la fabrication est européenne (France et Allemagne majoritairement).

Eco-conception

  • 66 %
  • Le Système constructif SYLCAT permet de concevoir des bâtiments qui sont entièrement démontable et recyclable. 
    Toutes les information sur la méthode constructive sont disponibles sur le site :
    https://sylcat.eu  

    Du Bungalow Toilé Meublé -BTM- au chalet 4 saisons

                  =>      

    Le centre de vacances Anse du Lac est installé sur les rives de la retenue d’eau de Pont de Salars en Aveyron. Sous tutelle de la Fédération des Œuvres Laïques, c’est la ligue de l’enseignement qui en assure la gestion au quotidien.

    Après de nombreuses rénovations, aménagements et améliorations sur le site, restait à procéder au renouvellement de 8 tentes dortoirs afin d’élargir la période d’accueil et de faire disparaître les vestiges d’un autre temps…

    Les octuplés de Pont de Salars

    Ces 8 dortoirs en bois de 22 m², assemblés dans un temps record grâce au procédé Sylcat®, sont venus remplacer les 8 tentes qui servaient à l’accueil des classes vertes et classes de découvertes tout au long de l’année scolaire.

    Ils sont mis, dans la période hivernale, à disposition d’associations qui réalisent l’accueil de migrants mineurs en instance d’intégration pour l’apprentissage du français.

    Equipés d’une distribution électrique primaire (luminaire, prises radiateur) et d’une isolation par laine de bois en panneaux sur les murs et ouate de cellulose en vrac soufflée pour le sol et le plafond un cloisonnement intérieur vient séparer en 2 pièces ces installations.

    Ils ont été réalisés par une équipe internationale (chilien, belge, marocain et français) de 8 personnes (dont 5 novices) en 19 jours seulement malgré une météo peu clémente alliant pluie grèle et neige…

     La suite en images…

    Un chantier cela commence par une phase préparatoire, qui comporte beaucoup de tâches de logistique et d’approvisionnement.        
    La volonté d’agir en circuit court peu complexifier la tâche et l’organisation mais elle permet de s’inscrire dans une volonté affirmée de minimiser l’impact carbone du projet.

    A Pont de Salars nous disposions d’un espace de stockage d’environ 200m² au plus près des dalles béton existantes sur lesquelles nous devions bâtir.

    De quoi stocker le matériel, palettes, Sylcat®, poutres, dalles OSB, isolation, et organiser les livraisons des différents matériaux au fur et à mesure de la construction.

    Deux solutions organisationnelles étaient possibles soit de sérialiser (monter les chalets l’un après l’autre) soit de paralléliser le montage des 8 chalets.

    Nous avons opté pour paralléliser les tâches et de créer 4 binômes autonomes, chaque binôme pouvant prendre en charge la réalisation de 2 chalets en simultané en gardant pour référence le chalet n°1. Mais cela, c’est sur le papier !

     

    GO !... 1er avril

    Mise en place d’un film d’étanchéité (anti termites) entre la dalle béton et les palettes de sol. Celles-ci assureront la ventilation sous la structure.

    Pose des palettes sol et vérification de l’équerrage et dimensionnelle.

    Pose de panneaux OSB 9mm pour lier la dalle et servir de sous face en vue de la pose de la couche d’isolation en ouate de cellulose pour le plancher. 

    Etanchéité est réalisée par la pose d’adhésifs entre les panneaux.

    Spécialisation de 2 binômes pour la préparation et l’assemblage/montage des angles et 2 binômes pour la manutention. 

    Répartition de la lisse basse de Sylcat sur le pourtour de la construction puis mise en place et fixation des angles de murs sur la dalle palette.

     

    2 avril

    Elévation des murs par assemblage de palettes et de lisses Sylcat® successives.

    Chaque binôme prend en charge 2 chalets et assure le montage des structures.

    Le système d’assemblage fait ses preuves dans son aspect :

    • simplicité - formation de toutes les personnes en une heure),
    • rapidité - les ossatures des 8 chalets sont réalisées dans la journée,
    • stabilité – les ossatures ne seront contreventées que 2 jours plus tard

    3 avril

    Pose et fixation de l’isolation extérieure, composée de laine de bois compressée en dalles bouvetées (rainure/languette).

    D’une épaisseur de 35mm ces dalles assurent également la fonction de pare pluie (malheureusement celle-ci entre dans la partie).

    Les joints des dalles sont traités avec un adhésif adapté.

    La pose verticale permet de bénéficier d’un premier contreventement (cette faculté a été retirée des caractéristiques du produit) et limite les infiltrations éventuelles aux joints droit des dalles.

    4 avril

    En avril, ne te découvre pas d’un fil …

    Sale temps pour démarrer la journée, la neige est de la partie cette fois. Stop ou encore ?

    Un coup d’œil à la météo et finalement on continue, le temps d’évacuer la neige et d’attendre la prochaine averse … de grêle !

    Mise en place d’un binôme pour la pose du réseau électrique dans les palettes de sorte qu’elle soit encastrée.

    Ventilation de 4 prises sur 2 lignes distinctes, de deux interrupteurs en va-et-vient pour 2 éclairages au plafond par panneaux de leds 60x60 sur une ligne, d’une ligne pour le radiateur, ainsi que d’un câblage en vue de la pose d’un bloc de secours.

    Pose du contreventement et fermeture intérieure des murs par la fixation de dalles OSB3 15mm bouvetées en suivant la tâche du lot électrique, découpe et positionnement des emplacement des appareils électriques.

    5 avril

    Préparation des coupes et ventilation des poutres en I (type Hi 220 à âme OSB) dans l’ensemble des structures.

    C’est donc le moment idéal pour couvrir, alors une équipe pour le positionnement des poutres, une pour la fixation et une troisième pour commencer la couverture par dalles OSB en attendant la pose du shingle pour l’étanchéité.

    Les 4 premiers seront couverts pour le weekend, au moins si la météo n’est pas clémente nous aurons de quoi travailler au sec et n’aurons pas à déblayer avant de commencer…

    8 avril

    Agréable d’avoir un toit pour travailler, insertion des faisceaux et pose des boitiers étanches pour les appareils électriques.

    En // réalisation de la couverture des 4 derniers modules pour être au sec et permettre de finaliser le contreventement avec le passage des gaines.

    9 avril

    Après le contreventement des murs, pose du plafond pour permettre l’insufflation de l’isolant (ouate de cellulose en vrac). Des dalles d’OSB bouvetées de 22mm (tout comme pour le sol) viennent créer un caisson de 22cm qui sera bourré d’isolants.

    Préparation de la pose des portes traçage des fenêtres pour ouverture.

    Les tasseaux sont posés et pose des premiers éléments de bardage approvisionnés en circuit courts auprès de la scierie « Bois du Rouergue » située à moins de 1km du chantier.

    Le bardage est constitué de lames de mélèze de 15mm et alterne en couverture des planches de 12 et de 15cm.

    10 avril

    Les équipes sont au travail malgré la grêle aujourd’hui, la météo ne nous refuse rien...

    Un binôme pour la mise en place des menuiseries, un autre pour le tasseautage et la pose du bardage, un pour finaliser l’installation électrique, et un dernier pour continuer les plafonds.

    11 avril

    Tout le monde sur les toits !          
    Le soleil aujourd’hui nous accompagne pour la pose du shingle alors plus de parallélisation et tous à la couverture pour installer les rouleaux d’étanchéité.

    15 avril

    Dispositions identiques au 10 avril, l’avancée se mesure visuellement par les travaux de l’équipe de bardage qui commence à positionner les planches de recouvrement tout en ayant pris le soin de poser les grilles anti-rongeur sur les tasseaux du bas dans les coupes de ventilation.

    Les autres travaux préparatoires sont finis, place à l’isolation.

    Une équipe dédiée de 2 personnes pendant 2 jours va secouer plus de 2 tonnes de ouate de cellulose en vrac pour combler les plafonds (22cm) et remplir le sol (15cm).

    16 avril

    Pose du sol composé de dalles OSB bouvetées de 22mm après tassage et pose des éclairages, il est temps de vérifier les câblages et de mettre un peu d’électricité.

    17, 18, 19, 23, 24, et 25 avril

    Finalisation du bardage vertical sur les chalets.

    Installation des cloisons séparatives et mise en place des baguettes de finition sur le chalet n°1.

    Démarrage du bardage du coffre de l’avancée de toit et beaucoup de travaux intérieurs pour ajuster les cloisons ainsi que les finitions.

    Délignage des toits et pose des profils acier galvanisés « goutte d’eau ».

    Installation de la literie pour les numéros 1 à 4 (5 lits superposés), car ils doivent être occupés très rapidement…    
    Le centre accueil des jeunes migrants en instance d’intégration, qu’il faut loger.

    26 avril

    A midi, les premiers occupants sont là, ils ont pris possession des 4 premiers chalets, d’autres doivent arriver sous peu, il faut finir rapidement les 4 restant.

    Encore une grosse journée de travail pour un vendredi !

    Une vidéo illustre le principe constructif via le lien :

    https://rescooz.com

    Récupération des éléments de démonstrateurs et stands pour recyclage et intégration des éléments en provenance de recycleurs professionnels.

    Fournisseurs de proximité (<1km scierie) pour les bois d'oeuvre et le bardage.
    Palettes approvisionnées chez un recycleur toulousain (<150km).
    Menuiseries approvisionnées à Rodez (25km).
    Pièces Sylcat fabriquées à Saint Sulpice la Pointe (120 km). 
    Autre approvisionnements en local.

    18 tonnes de produits recyclés pour une masse totale de 27 tonnes

    Les bâtiments sont :

    • adaptables -on peut les agrandir sur chacune des faces-, 
    • modifiables -on peut concevoir un étage ou adapter une mezzanine-,
    • démontables -tout est assemblé de sorte à ce que l'on puisse démonter et remonter la structure sans créer de déchet- 
    • recyclables-tous les matériaux sont recyclables, voire les palettes pourraient être remises dans le circuit logistique-.

    SYLCAT® est un projet de construction d’habitations modulaires autour de murs en ossature bois
    dont la mise en oeuvre est :

    • Légère : l’élément le plus lourd pèse 25 kg, manipulable par une seule personne.
    • Rapide : une personne réalise plus de 120 m² d’ossature de mur dans la journée.
    • Simple : mise en oeuvre avec un maillet, une visseuse, une scie et un niveau.
    • Modulaire : les longueurs, largeurs et hauteurs sont adaptables au besoin.
    • Citoyenne : permet de construire en dur dans des zones sinistrées.
    • Ecologique : bois recyclé (palettes) ou issu du recyclage (traverses).
    • Responsable : partenariats avec des associations d’insertion.
    • Performante : possède un potentiel d’isolation important.
    • Economique : les éléments de structure sont des produits peu onéreux.
    • Déconstructible : tous les éléments sont assemblés par vis, démontables, recyclables.

    Les matériaux privilégiés sont autour de la filière bois avec la méthode constructive innovante et lowtech SYLCAT.
    Le produit SYLCAT est également issu de la filière bois. Il est composé d'un assemblage d'OSB et de carrelet en pin maritime ((assemblage 100% en bois).
    Les circuits courts et approvisionnement locaux ont été privilégiés pour réduire l'empreinte carbone de la logistique sur la construction.
    Le projet a été labelisé par la Solar Impulse Foundation de Bertrand Piccard au titre des :
    "1000 projets pour la planète".

Bilan environnemental

    Chantier 100% sec, 0 déchets, et avec des matériaux capteurs carbone + recyclage de matériaux.

    Cycles et circuits courts favorisés, les appros les plus éloignés étaient écartés de 150km du chantier. 

    Le réemploi des matériaux sur ce projet a permis d'éviter :

    L'émission de 6,4 tonnes eqCO2

    L'utilisation de 24365m3 d'eau

    La production de 1,6 tonnes de déchets 

    Le calcul d'impacts a été réalisée sur la base de données environnementales issues de la base INIES.

Réplicabilité et Innovation

    Le système Sylcat fait l'objet d'un brevet international et d'un programme de R&D chez Sofrinnov et ses partenaires dont le CRITT Bois.
    L'origine du projet est de pouvoir démocratiser la construction en bois en la rendant aussi simple qu'un jeu de construction, un légo.
    L'utilisation de la palette comme parpaing de bois (de 1m²) permet de s'appuyer sur un produit industrialisé (400 millions d'unités produites en Europe) et normé dont le coût est abordable.
    La mise en oeuvre est simple et rapide ce qui confère au produit SYLCAT la capacité de mise en oeuvre par des auto-constructeurs.
    Outre de nombreux freins règlementaires et techniques qui ont été levés par la mise en oeuvre de démonstrateurs et de batteries d'essais, la palette est vue comme un produit "jetable" ne valant rien et présentant des traitement chimiques.
    Le choix des palettes EPAL/EUR permet de s'appuyer sur un produit de qualité objet d'un cahier des charges précis dont les fabricants sont audités régulièrement par le Bureau Véritas et pour lesquels aucun traitement chimique n'est appliqué, uniquement traitement Haute Température objet de la norme NIMP15 à la fabrication.  

    Le système constructif SYLCAT a été mis en oeuvre sur près d'une centaine de bâtiments pour des destinations finales variées :

    • abris d'urgence,
    • aménagement intérieur,
    • ouvrages éphémères,
    • locaux techniques,
    • bureaux,
    • entrepots, 
    • dortoirs
    • écolodges,
    • ...

     

Bilan économique

  • 20 000
  • 16 %
  • 60 000

Economie sociale et solidaire

    Lors de ce chantier que Sofrinnov a réalisé en 19 jours, 7 personnes étaient présentes sur le chantier chaque semaine.
    Sofrinnov a fait appel à des demandeurs d'emploi (de plusieurs nationalité) dont le contrat le plus court a été de 4 jours et le plus long de 19 jours.
    Par ailleurs les pièces Sylcat ont été fabriquées par des prisonniers en fin de peine et en phase de reconversioon en menuiserie ainsi que par des ateliers adaptés ou des Etablissements et Services d'Aide par le Travail.

La rapidité d'exécution a été un des points forts de cette construction dont la mise en service devait être inférieure à un mois.Ces 8 chalet ont été réalisé en 19 jours de travail avec une équipe légère de 8 personnes en moyenne et sans outillages spécifiques ou moyens lourds (pas de grue, ni d’échafaudage). La volonté de s'inscrire dans un schéma de recyclage était également un point fort attendu du client et la revalorisation des palettes pour construire l'ossature était discriminante.La mise en œuvre de circuits courts et de faire travailler les entreprises locales était aussi un point fort, disposant d'une scierie à moins d'un kilomètre nous avons pu confier l'approvisionnement des bois de bardage en Mélèze à ces derniers et approvisionner les autres matériaux dans la Région Occitanie.
S'agissant d'un chantier sec, le chantier n'a pas perturbé la vie du centre de vacances dans l'environnement et a généré très peu de déchets, ces derniers ayant été revalorisés au sein de la filière bois locale (granulés bois de chauffage pour certains produits et nichoirs à oiseaux pour les chutes de mélèze). L'équipe a été formée à la technique constructive au cours de la première semaine, s'agissant pour le formateur de s'assurer de la bonne compréhension de la technique constructive SYLCAT à base de palettes.

Catégories du concours

Bâtiments résidentiels / prix de la construction neuve

Bâtiments résidentiels / prix de la construction neuve

Trophées Bâtiments Circulaires

 économie circulaire
 réemploi
 recyclage
 bas carbone
 Trophées Bâtiments Circulaires

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires