Les Docks Apollonia

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2015
  • Année de livraison : 2016
  • Adresse : Rue de la Baignade 91130 RIS-ORANGIS, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 11 480 m2
  • Coût de construction : 13 556 000 €
  • Coût/m² : 1180.84 €/m2

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    63 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2005 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

​ Le quartier des Docks de Ris se situe sur la commune de Ris-Orangis dans l’Essonne, à environ 20 km au sud de Paris. Ris-Orangis compte 27 535 habitants et appartient à la Communauté d’agglomération d’Évry Centre Essonne (CAECE) qui regroupe six communes et 116 676 habitants (INSEE 2011). Située à la limite de territoires naturels et urbains, Ris-Orangis est à dominante urbaine mais dispose de grands espaces verts. Ris-Orangis est au coeur d’un des sites prioritaires à dynamiser dans la stratégie de développement régional. Le projet est notamment soumis aux objectifs suivants du SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile-de-France) :

  • Augmentation et diversification de l’offre de logement, en particulier pour favoriser les parcours résidentiels (la ZAC se situe dans un secteur de densification préférentiel du SDRIF) ;
  • Mise en oeuvre dans les projets d’aménagement, d’une stratégie globale, intégrant les dimensions d’habitat, déplacement, économie, insertion paysagère et les objectifs environnementaux ;
  • Rapprocher les habitants du fleuve.
Les Docks Apollonia 

« Les Docks de Ris sont un ensemble de friches industrielles. Composé de bâtiments emblématiques des années 1880, ainsi que d’un plan d’eau au coeur d’un boisement, il s’agit d’un espace exceptionnel le long des rives de la Seine. Sur cette parcelle, la ville de Ris-Orangis a choisi d’imaginer un urbanisme durable et novateur. L’approche proposée met en valeur la structure existante de la halle. Long de 120 mètres, cet espace public extérieur semi-couvert est un cheminement piéton ponctué de places. Le passé industriel du site, les rails, les fosses d’entretien et la structure métallique ont été conservés. Le plaisir d’habiter passe en premier lieu par l’accès au logement. Au sud-est, il se fait par des escaliers accessibles depuis l’espace public de la halle qui débouchent sur des paliers éclairés naturellement à travers un lattis de bois.Le projet offre des combinaisons d’habitats différents du logement classique. Il revisite les archétypes de la maison individuelle. La halle possède de nombreuses surfaces de toiture en pente. Bien exposées, elles peuvent accueillir 2 000 m² de panneaux photovoltaïques intégrés au bâti. L’efficacité énergétique des bâtiments repose sur une conception raisonnée de l’enveloppe et des systèmes associés. »

Les Docks Apollonia, projet lauréat du concours bas carbone EDF en 2009

Lancé en 2008, le premier concours Architecture Bas Carbone organisé par Bleu Ciel d’EDF préfigure la marche à suivre et esquisse des réponses techniques appelées à se diffuser. Reconduit depuis cinq ans, il marque les étapes d’une évolution du bâtiment vers « moins de CO2 » en offrant un cadre stimulant à la réflexion collective des acteurs, en commençant par ceux de l’habitat dont le parc est prépondérant en volume. Il interpelle les équipes de maîtrise d’oeuvre engagées sur le terrain et favorise l’innovation en accompagnant des projets dont les performances sont analysées et optimisées lors d’une phase d’études complémentaire, avant leur réalisation. Le concours promeut ainsi des architectures bioclimatiques et passives en phase avec l’introduction de solutions techniques innovantes. Devenu une référence en termes de qualité architecturale et d’innovation technique, le concours valorise le rôle central de l’architecte dans l’évolution de la conception des bâtiments neufs ou des futures rénovations. Du bâtiment jusqu’au projet urbain, il est aujourd’hui reconnu comme un moteur d’innovation pour la performance et la qualité d’usage.--> Le projet des Docks Apollonia a été lauréat du concours d'architecture bas EDF en 2009.

Plus de détails sur ce projet

 https://www.edf.fr/collectivites/transition-energetique/solutions-pour-la-transition-energetique/habitat-renovation-et-nouveaux-quartiers/innovations

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Maître d'ouvrage

    Communauté d'agglomération Evry Centre Essonne

Maître d'œuvre

    Leclercq & associés

    a.sfintesco@francoisleclercq.fr

Intervenants

    Bureau d'étude thermique

    Cardonnel Ingénierie

    contact@cardonnel.fr


    Promoteur

    Nexity Apollonia

    ACOSSIC@nexity.fr


    Entreprise

    Menuiseries Elva

    02 51 42 98 18 / menuiserie-elva@wanadoo.fr

    Entreprise générale


    Entreprise

    SPSM SIndex

    01 64 57 13 75 / spsmsindex@aol.com

    Pose platelage bois sur escaliers et passerelles


    Bureau d'études structures

    IBAT

    0247739473 / ibat-2000@wanadoo.fr


    Autres


    Autres

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Dans l'écoquartier du Val de Ris, sur l'ancien Service des Alcools, les Docks Apollonia, projet de 146 logements, s'inspirent du passé industriel du lieu et valorisent le volume des anciennes halles créant une centralité à l'échelle du quartier.
Deux ensembles de bâtiments linéaires aux formes iconiques cadrent un vaste espace public végétalisé dont la lumière est filtrée par des ombrières.

Les matériaux sont utilisés pour leurs qualités physiques, thermique et symbolique. En sous-bassement, la brique rappelle le passé industriel du site. La structure en béton et monomur procure l'inertie nécessaire. Tandis que les façades en bois entrent en résonance avec la végétation de l'écoquartier.
Seul l'usage perturbe la rigueur du bâti et met en valeur les accès, les typologies et les espaces extérieurs des logements, offrant ainsi un confort et une convivialité propres au logement individuel.

Conception bioclimatique
Les bâtiments de l’opération présentent une compacité et une densité importante. Cette conception de volumes simples, limitant par nature les déperditions permet de viser des performances énergétiques élevées. Aussi le label BBC est, bien entendu, atteint avec un niveau de Cep ≤ 65 kWhEP/m².an. Dans les logements, les surfaces vitrées sont généreuses permettant de profiter d’une lumière naturelle abondante, limitant au strict minimum le recours à l’éclairage artificiel. L’orientation de ces ensembles vitrés permet de profiter d’apports solaires gratuits. Par ailleurs, des protections architecturales (balcons, casquettes) viennent protéger efficacement le logement de surchauffes éventuelles estivales. Les baies vitrées sont également équipées de persiennes permettant de se protéger efficacement du rayonnement solaire.

Description architecturale

L’AFTRP a fait appel à Loïc Chesne pour mettre en place une méthode d’analyse environnementale à l’échelle du quartier. Il s’est appuyé initialement sur les analyses Haute qualité environnementale (HQE)des bâtiments, pour produire ensuite un Cahier de prescriptions environnementales. (Les analyses environnementales étaient peu répandues en 2003, l’Approche environnementale de l’urbanisme (AEU) n’existait pas en Ile-de-France.). A l’issue de la phase pré-opérationnelle, les objectifs initiaux ont été affinés. L’AFTRP a privilégié parmi les cibles HQE Bâtiment, trois objectifs prioritaires pour le projet d’ensemble : l’insertion dans l’existant, la maîtrise de l’énergie et la gestion de l’eau."
L’ensemble des acteurs du projet ont été conviés en novembre 2009 à signer la Charte de l’Éco-quartier, dans le but de formaliser l’engagement de chacun dans une démarche de qualité de développement urbain.

Opinion des occupants

En termes d’implication des habitants, des journées portes ouvertes avec cahier de doléances, ateliers thématiques, communication poussée ont permis aux acteurs du projet d’aller à la rencontre des riverains et futurs habitants, de les informer au mieux pour faciliter leur adhésion au projet et recueillir leur positions sur certains points du programme. Les ateliers se poursuivent tout au long du projet pour s’élargir à partir de fin 2011 à l’aménagement de l’ensemble du Bas de Ris.

Consommation énergétique

  • 63,00 kWhep/m2.an
  • 166,00 kWhep/m2.an
  • RT 2005

    Consommation totale électrique : 49596.72 kWh
    Chauffage élec : 7677.95 kWhECS
    élec : 29079.69 kWh
    éclairage : 5885.2 kWh
    Aux : 3066 kWh

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,52 W.m-2.K-1
  • Le projet est réalisé en planchers et murs de refends béton sur lesquels s'accrochent des façades à ossature et parement douglas autoclavé marron. Les panneaux de façade, préfabriqués en usine (ossature, isolation, pare-vapeur et clin), de largeur 170 ou 250 cm, font la hauteur du bâtiment. Ils sont fixés sur la dalle du premier niveau et devant les nez de dalle des niveaux supérieurs par équerres et chevilles. L’utilisation de ce système permet de conjuguer efficacité thermique du bois et inertie thermique du béton. La forte inertie apportée par les refends et les planchers permet de gérer les surchauffes estivales en écrêtant les températures maximales atteintes. Un isolant forte densité (>70kgs) est ajouté à la jonction dalle/ossature. Les façades sont constituées d'un bardage aspect claire voie 43x129mm fixé sur des tasseaux 27x38mm, suivis d'un pare-pluie continu, d'un panneau de contreventement OSB3 9mm, d'une structure ossature bois composée de montants en épicéa de 36x200mm avec isolation 2x100mm en laine minérale GR35, d'un pare-vapeur continu, d'une isolation complémentaire 45mm et de deux panneaux BA13 fixés sur stil 48mm. Les menuiseries sont équipées de double vitrage peu émissif à lame d’argon et présentent un coefficient Uw ≤ 1,50 W/m².K.

Systèmes

    • Pompe à chaleur
    • Plancher chauffant électrique
    • Réseau urbain
    • Pompe à chaleur
    • Plancher refroidissant
    • Simple flux
    • Solaire photovoltaïque

Emissions de GES

  • 1,82 KgCO2/m2/an

Analyse du Cycle de Vie :

    L'utilisation massive dan la construction du matériau bois (façade, structure des façades, charpentes, menuiseries, …) vient réduire de manière importante l’impact carbone de l’opération (CO2). En effet, le bilan carbone du bois de construction est quasiment nul. Le CO2 émis pendant la culture, le transport et la rransformation du bois est compensé par la quantité de CO2 absorbé lors de la croissance de l’arbre.L’utilisation importante du bois est donc un moyen simple de stocker du CO2, principal responsable de l’accroissement de l’effet de serre. De plus, les bois utilisés proviendront prioritairement de forêts européennes gérées. Travailler avec le bois a permis de créer un projet en harmonie avec son environnement naturel, en tirant profit des qualités inhérentes à ce matériau.Un système bois/béton a été mis en place: les façades à ossature et parement bois, ainsi qu'une charpente bois supportant la toiture, prennent appui sur des planchers et des murs de refends en béton.Chaque dispositif a sa fonction. Les façades, préfabriquées en atelier, enveloppent le bâtiment, évitant ainsi les ponts thermiques. La structure béton offre une bonne inertie au bâtiment. Des dalles actives reliées au réseau géothermique mis en place à l'échelle de la ZAC, permettent de chauffer et rafraichir les logements.Par ailleurs, la production de chaleur pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire par PAC électrique contribue également à un bilan carbone extrêmement bas.

Gestion de l'eau

    La gestion alternative des eaux de pluie est au fondement de la composition et du traitement des espaces publics de l’écoquartier, à travers la mise en place d’un réseau de jardins en creux qui recueille, stocke, puis infiltre ou évacue par surverse (selon l’importance de l’événement pluvieux) les eaux de ruissellement propres depuis les îlots privés et les espaces publics.

Solution

    Façade bois mur manteau

    Gipen

    01 44 16 93 09

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    - 2 BA13 sur stil 48mm avec isolation complémentaire45 mm Pare vapeur continu - Structure ossature bois composée de montants en épicéa de 36x200 avec isolation 2x100mm en laine minérale GR35 - Panneau de contreventement OSB3 9mm +pare pluie continu+ tasseaux 27x38 et bardage aspect claire voie 43x129 en douglas autoclave. Bavette acier de recoupement entre chaque niveau d’étage - Les panneaux sont entièrement préfabriqués en usine (ossature, isolation pare vapeur et pose du clin). Ils sont fabriqués sur toute la hauteur et viennent se positionner en appui sur la dalle du premier niveau et devant les nez de dalle des autres niveaux (mise en place d’un isolant de forte densité (>70kgs à la jonction dalle ossature)- Les panneaux de largeur 1.70 et 2.50 sont assemblés au sol et à la jonction des dalles par équerreset chevilles

Environnement urbain

Localisé au nord de la commune de Ris-Orangis, le projet se situe en entrée de ville par la RD 31 et est bordé :
- au sud-ouest par des quartiers pavillonnaires, au-delà de la rue de Fromont qui permet de rejoindre le centre ville de Ris-Orangis
- au nord, par la Seine et la gare de RER D Ris-Orangis dont la voie ferrée traverse le quartier ;
- à l’ouest par un quartier d’habitat social Essonne Habitat ;
- à l’est par la Plaine de jeux

Le secteur boisé du lac, situé dans le périmètre de la ZAC et jusqu’à 2010 fermé au public, a été rétrocédé à l’agglomération pour faire l’objet d’aménagements légers permettant sa réappropriation par les habitants.
Espace naturel sensible, une intervention légère a été autorisée sous condition de ne pas remettre en cause l’éco-système. L’objectif du projet d’aménagement est de conserver, voire d’augmenter sa richesse faunistique et floristique, tout en l’ouvrant aux habitants et promeneurs.

Parking

L’armature urbaine et paysagère est conçue pour inciter à l’utilisation des modes doux. L’aménagement des voiries réduit l’emprise de la voiture, avec une structuration voies principales / voies de desserte primaire (zone de rencontre) / voies de desserte secondaires (réservées aux circulations douces). L’aménagement des traverses et des coulisses jardins introduit ainsi un maillage dense de voies destinées aux cyclistes et piétons, renforcé par le projet départemental de la Coulée verte qui favorise les circulations douces sur le site, notamment rue de Fromont.

Une réflexion a été menée pour une organisation et une densité du quartier favorisant les courtes distances: accessibilité à la gare, création d’une crèche sur le site, consolidation du commerce sur le secteur gare. La mise en place d’un pédibus est envisagée vers le groupe scolaire proche.
Concernant les transports en commun, la ZAC bénéficie de la grande proximité de la gare RER (ligne D) et du passage sur ses franges et à la gare de quatre lignes de bus intercommunautaires. Des modifications de parcours de certaines lignes de bus sont prévues pour optimiser la desserte du quartier, ainsi qu’une revalorisation du parvis de la gare : création d’un pôle multimodal, travail sur les accès et l’orientation des usagers.

Catégories du concours

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Coup de Cœur des Internautes

Coup de Cœur des Internautes

Prix des Etudiants

Prix des Etudiants

Green Solutions Awards 2018 - Bâtiments


Auteur de la page

  • Juliette M'Fouilou

    Chargée de communication web

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2018 - Bâtiments