La Grande Halle de Colombelles

  • Type de bâtiment : Autre bâtiment
  • Année de construction : 1917
  • Année de livraison : 2019
  • Adresse : Rue des Ateliers 14460 COLOMBELLES, France
  • Zone climatique : [Cwb] Tempéré - Hiver sec, été frais et humide.

  • Surface nette : 3 650 m2
  • Coût de construction : 5 800 000 €
  • Coût/m² : 1589.04 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    41 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT existant )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Tiers-lieu de l'économie circulaire

Derniers vestiges de la gigantesque Société Métallurgique de Normandie (SMN) dont les haut-fourneaux se sont implantés en 1917 sur le plateau de Colombelle au nord-est de l’agglomération de Caen, l’atelier électrique et le vertigineux réfrigérant sont les derniers symboles physiques de cette histoire brûlante dont la dernière coulée a lieu en 1993. Afin de reconvertir le site, la SEM Normandie Aménagement a initié une démarche collaborative, et imaginé le futur de cette grande halle en béton en un lieu de travail et de culture innovant qui accueille plus particulièrement des acteurs de l’économie collaborative et circulaire.

L’enveloppe porteuse de mémoire est réparée mais globalement conservée. A l’intérieur de la petite nef se trouvent trois niveaux en bois avec un café-restaurant et des ateliers au rez-de-chaussée, des espaces de travail collaboratifs et des lieux de répétition aux étages. De larges balcons en bois étendent ces espaces de travail en encorbellement sur la grande nef laissée presque en l’état. Elle est le lieu de rencontre et de rassemblement de la Grande Halle, accueillant tout type d’événements culturels ou professionnels. 

La Grande Halle fut l’occasion d’appliquer une démarche ambitieuse de réemploi de matériaux de construction dans le cadre d’un bâtiment ERP. Avec un processus engageant l’ensemble des parties prenantes, de la maîtrise d’ouvrage jusqu’aux entreprises, de nombreux éléments de la Grande Halle sont ainsi issus de chantiers de déconstruction de la région : radiateurs, sanitaires, bois, faïence, fenêtres et portes coupe-feu….

Préfigurant une méthode de construction mise en place pour la Grande Halle, le collectif ETC a réalisé au pied de celle-ci la Cité de Chantier à partir de matériaux issus du réemploi. Elle a accueilli les utilisateurs en préfigurant le fonctionnement du lieu.

Plus de détails sur ce projet

 http://encoreheureux.org/projets/grande-halle/

Fiabilité des données

Expert

Crédits photo

Cyrus Cornut

Maître d'ouvrage

    NORMANDIE AMENAGEMENT

    a.galloux[a]normandie-amenagement.fr

Maître d'œuvre

    Encore Heureux

    lucie[a]encoreheureux.org

Intervenants

    Exploitant

    Le WIP

    ophelie[a]le-wip.com

    Maîtrise d'usage et usager de la Grande Halle


    Autres

    Aubry et Guiguet

    Programmiste


    Architecte

    Construire


    Autres

    Motta Paysagistes

    Paysagiste et valorisation des terres polluées


    Bureau d'études autre

    Cap Exe

    OPC


    Bureau d'études autre

    Albert et Compagnie

    Bureau d'études Environnement


    Bureau d'études structures

    Ligne BE


    Bureau d'études autre

    T&E Ingénierie

    Bureau d'études fluides


    Autres

    ECRH

    Economiste


    Bureau d'études autre

    Ateve Ingénierie

    VRD

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Normandie Aménagement porte au cœur l’approche durable dans les différentes opérations qu’elle porte.

Au travers des deux premiers écoquartiers labellisés développés sur la CU Caen la mer (en y intégrant notamment une pépinière in situ afin de végétaliser sur place les quartiers), la valorisation et la requalification de friches industrialo-portaires afin de renouveler la ville sur elle-même, ainsi qu’au travers de ses opérations de promotion immobilière en allant toujours plus loin dans la conception de bâtiments performants, durables et inclusifs (E+C- et RE 2020).
Au travers cette opération vertueuse et emblématique de la Grande Halle, Normandie Aménagement amène à interroger nos techniques de construction et de réhabilitation. Rendre possible une expérimentation, à cette échelle, du réemploi de matériaux en y consacrant un lot marché dédié, démontre la capacité collective et partenariale à élargir le champs des possibles.

S’interroger sur l’avenir des bâtiments au moment de leur conception (déconstruction,  réversibilité…) sont des approches projet qui essaiment pour l’avenir de nos territoires et de ceux qui y vivent et y vivront.

Description architecturale

L’enveloppe originelle, porteuse de mémoire, constituée de deux nefs en béton, est conservée et réparée. A l’intérieur de la petite nef ont été construits deux niveaux en bois qui s’y glissent, avec un café-restaurant et des ateliers au rez-de-chaussée, des espaces de travail collaboratifs et des lieux de répétition aux étages. De larges balcons en bois étendent ces espaces de travail en encorbellement sur la grande nef laissée presque en l’état. Elle est le lieu de rencontres et de rassemblements accueillant tous types d’événements culturels ou professionnels.
L’investissement a été concentré sur les usages et le confort de travail, laissant la poursuite de l’appropriation des façades aux graffeurs locaux.

Et si c'était à refaire?

Les échanges menés avec les artisans ayant participé à la réalisation du chantier (corps d'état séparés) ont fait ressortir un grand intérêt de leur part pour les pratiques de réemploi. La majorité d'entre eux a affirmé que s'il en avaient l'occasion, ils répondraient à nouveau à un marché pour la mise en œuvre de matériaux de réemploi.

Consommation énergétique

  • 41,00 kWhep/m2.an
  • 97,00 kWhep/m2.an
  • RT existant

  • 41,00 kWhef/m2.an
  • 163,00 kWhep/m2.an

Systèmes

    • Chaudière/poële bois
    • Aucun système d'eau chaude sanitaire
    • Aucun système de climatisation
    • Ventilation naturelle
    • Chaudière-poele bois

    Le chauffage du bâtiment se fait grâce à des chaudières à granulés bois, dotées d’un réservoir de 85 m3. Ce type de chauffage est particulièrement intéressant d’un point de vue environnemental, et répond aux impératifs écologiques du projet.

Analyse du Cycle de Vie :

    Le périmètre de l'ACV prend en compte le transport du gisement du site d'extraction au site de mise en œuvre ainsi que l'énergie, les produits et l'eau consommées pour la transformation et le reconditionnement des matériaux. Référentiel : FDES/base INIES.

Coûts de construction & exploitation

  • 320 000
  • 5 800 000

Environnement urbain

La Société Métallurgique de Normandie disparaît brutalement du paysage caennais en 1993 : 160 hectares, des milliers de mètres carrés de bâtiments, plus de six mille ouvriers et leurs familles sont balayés par la crise de l’acier et les délocalisations. Désireux de surmonter ce traumatisme, les collectivités se lancent dans un vaste projet de ZAC, porté par Normandie Aménagement. Sur ce plateau désolé, une gigantesque tour de refroidissement et une double halle sont les derniers vestiges de l’épopée industrielle. Deux stigmates majestueux de béton ont résisté à la démolition et semblaient attendre l’audace qui allait les réinvestir. Celle-ci émerge à la suite de nombreuses réunions publiques : ce qui était auparavant l’ancien atelier électrique va accueillir un projet innovant de tiers-lieu orienté vers l’économie circulaire. Par la présence active, c’est une reconquête progressive du territoire en friche qui est en jeu, à l’image des deux visages de la Grande Halle : une petite nef aménagée pour des activités multiples (restaurant, espaces de travail et ateliers de fabrication), accolée à une grande nef aux murs bruts, libre et appropriable.

Surface du terrain

36 000,00 m2

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • gestion des déchets
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Charpente
    • Menuiseries intérieures
    • Menuiseries Extérieures
    • Revêtements de sol
    • Isolation
    • CVC
    • Plomberie
    • autres..

    Les matériaux qui ont été réemployés sont les suivants : 

    - 190 m2 de faïence et carrelages

    - 430 m2 d'isolant type laines minérales.

    - 49 chauffages (25 fonte, 24 acier)

    - 5 urinoirs

    - 11 WC

    - 12 éviers

    - 10 portes dont une coupe feu. Min : 10 portes simples en chêne massif datant de 1930. Ouvrants de réemploi. Réalisation de batis sur mesure. 

    - 1 menuiserie extérieure. Mex : 1 mex 120*120 aluminium noires, oscillot-battantes, double vitrage

    - 21 pannes en bois (éléments de charpente du balcon de la grande nef) soit 63 mL

    Les matériaux qui ont été réemployés sont les suivants : 

    - 190 m2 de faïence et carrelages

    - 430 m2 d'isolant type laines minérales.

    - 49 chauffages (25 tonte, 24 acier)

    - 5 urinoirs

    - 11 WC

    - 12 éviers

    - 10 portes dont une coupe feu.

    - 1 menuiserie extérieure.

    - 21 pannes en bois (éléments de charpente du balcon de la grande nef).

    Les matériaux ont majoritairement étés utilisés pour un usage identique à leur usage initial.

    La menuiserie extérieure est issue d'une opération de démolition de bureaux à proximité de la grande halle.

    Les portes sont issues d'une opération de réhabilitation énergétique de logements sociaux dans la région de Caen.

    La majorité des matériaux sont issus du démontage sélectif dans le cadre d'opérations de démontage sélectif ou de démolition dans la région. Le sourcing et la caractérisation de ces matériaux ainsi que le suivi du démontage sélectif et de la logistique ont été assurés par l'association Le Wip, titulaire du Lot 01.

Eco-conception

    Les matériaux qui ont été réemployés sont les suivants : 

    - faïence et carrelages

    - isolant type laines minérales

    - chauffages

    - sanitaires

    - menuiseries intérieures et extérieures

    - structure charpente bois balcon

    - structure bois CLT.

    La Grande Halle, dans sa construction même, est ancrée dans un principe de réversibilité et d'adaptabilité. 

    En effet, elle est constituée de deux anciennes halles réhabilitées. La plus petite est programmée pour des usages définis tels qu'un café, des espaces de co-working, des ateliers et espaces de répétitions, vestiaires etc. La deuxième, en revanche, a été pensée dans un vision long-terme d'adaptation, et la réhabilitation de cette deuxième halle a consisté en un aménagement minimum, centré sur la consustruction de mezzanines en encorbellement permettant le passage entre les deux halles. Cette halle plus grande se distingue donc par la place laissée à l'appropriation et à son adaptabilité en fonction des usages : tantôt propice à la multiplication de pratiques, tantôt lieu de fête et de festival, ou encore scène de concert, espace de réunion élargi, elle permet donc une véritable résersibilité de son usage dans le temps. Dès lors, cette conception adaptable en devient un atout écologique majeur, évitant la reconstruction, la démolition et l'utilisation de matériaux.

    Les éléments de structure neufs sont intégralement en bois, notament de type CLT.

Bilan environnemental

    Sur ce projet, le réemploi de matériaux a permis d'éviter :

    L'émission de 11,4 tonnes eqCO2

    L'utilisation de 1779m3 d'eau

    La production de 28 tonnes de déchets 

    Le calcul de ces impacts a été fait sur la base de données environnementales issues de la base INIES. 

     

    Pour plus de détails : une étude d'Analyse du Cycle de vie a été réalisée par Frédéric Adam du bureau d'études G-on (cf document pdf; onglet environnement)

Réplicabilité et Innovation

    Les outils développés pour le projet par l'équipe de MOE comme le lot 01 ou les CCTP à variante sont largement reproductible et adaptables à tout type d'opérations.

    Le stockage, assuré par le WIP a été organisé directement sur le site du chantier dans des containers. Le WIP y a géré le stock de matériaux près à fourniur pour les entreperises qui en ont assuré la pose.

    L'association le WIP en charge du lot 01 dit "Lot réemploi" était en charge de :

    - La mise en place d'un atelier de transformation, outillage, moyen de transport et gardiennage, 

    -  La recherche et récupération des opportunités de réemploi, 

    -  Achat de matériaux sur justificatif,

    -  Démarches pour approbation d'un matériau,

    - Fourniture des matériaux aux entreprises sur chantier, dans des conditions similaires à celles d'un matériau neuf.

    Non. Au lancement des travaux, les bâtiment était une coque de béton entièrement vide. Cette structure a été conservée.

    Les matériaux sourcés hors du site ont été stockés sur le chantier dans un atelier spécifiquement prévu à cet effet (container).

Bilan économique

  • 146 000
  • 2 %

Le projet de la Grande Halle est particulièrement intéressant et novateur du point de vue de l'économie circulaire; il s'agit en effet du premier bâtiment à mettre en place un lo t01 entièrement dédié au réemploi, afin d’accompagner tout au long du chantier les entreprises susceptibles d’être concernées par le réemploi de matériaux. Ce fut également le lieu de la constitution d'un CCTP à variante, dit "à trous", qui est venu faciliter et standardiser la mise en place du réemploi à grande échelle. Ces innovations en deviennent alors très réplicables, car elles ressortent d'une méthodologie de la construction très adaptable. Par ailleurs, il s'agit d'un projet qui fut le lieu de la mise en place d'une quantité très importante de matériaux de réemploi.

Catégories du concours

Bâtiments Tertiaires / prix de la rénovation

Bâtiments Tertiaires / prix de la rénovation

Trophées Bâtiments Circulaires

 réemploi
 économie circulaire
 Trophées Bâtiments Circulaires
 rénovation

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires