L'Atelier des Transitions

Renovation

  • Type de bâtiment : Autre bâtiment
  • Année de construction :
  • Année de livraison : 2022
  • Adresse : 78 Rue Jeanne d'Arc 76000 ROUEN, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 478 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 320 000 €
  • Coût/m² : 669.46 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : )

Deux ans après la publication de la loi pour l’orientation des mobilités (qui vise à déployer des solutions de transports du quotidien à la fois plus faciles, moins coûteuses et plus propres), la métropole Rouen Normandie missionne Atelier Infini pour la réhabilitation d’une banque et d'une boutique en vélo-station au RDC et en bureaux pour la transition écologique aux étages.

Les objectifs du projet ont été relevés : un aménagement intérieur écoresponsable qualitatif et chaleureux valorisant l’artisanat local ainsi que les artistes normands. Pour accomplir cette mission en minimisant l'impact environnemental, l’Atelier Infini, jeune agence d'architecture rouennaise (lauréate du concours Créactifs édition 2018) et engagée, a intégrée au maximum le réemploi dans l’ensemble du processus de réhabilitation.

Après un inventaire complet des ressources du bâtiment, la métropole a réutilisé pour cet aménagement : les radiateurs, le sol, les rambardes, des suspensions ainsi que les WC. Pour le mobilier, une partie provient d’autres bâtiments : une ancienne borne d’accueil, des sièges de bureaux, des casiers, un frigo, des canapés, des chaises. Et la dernière partie a été fournie par Burod’oc, acteur normand, qui vend du mobilier d’occasion.

Résultat de l’opération : 3,2 tonnes de déchets évitées et plus de 25 085€ économisés.

Mais ce n’est pas l'unique aspect écoresponsable du bâtiment : l’ensemble des peintures utilisées est sans COV, les plafonniers énergivores ont été remplacés par des plafonniers en led fabriqués en bois issu de forêts éco-gérées (fabrication française à partir bois issus de forêt éco-gérée par Kraken Lighting). La suspension centrale, élément majeur du projet, est aussi issue de forêts éco-gérées et fabriquée par un artisan rouennais, Arturass.

Pour cette suspension, l’Atelier Infini souhaitait montrer l’envol des entreprises de la transition symbolisée par des hirondelles en papier s’élevant vers la lumière zénithale du bâtiment.


Enfin, plusieurs fresques d’artistes sont présentes dans ce projet afin de valoriser le lieu sous les thèmes du vélo et de la transition énergétique.

 

Crédits photo

MATPIXStudio pour les photos
Arturass pour une photo également
Tanguy Brohart pour les perspectives
Merci de bien les mentionner si vous partagez ces images

Maître d'ouvrage

    Entreprises liées aux appels d'offre de la métropole

    ludivine.perroux[a]metropole-rouen-normandie.fr

Maître d'œuvre

    Atelier Infini

    lea.credidio[a]atelierinfini.fr

Intervenants

    Fabricant

    Kraken Lighting

    contact[a]kraken-lighting.fr

    Dalles led éco responsable


    Entreprise

    Arturass

    arturas[a]arturass.com

    Luminaire sur mesure à partir de bois issu de forêts écogérées et câble fil de lin


    Entreprise

    Studio VG.tal 3Design

    contact[a]vgtal3design.fr

    Installation de végétaux stabilisés


    Entreprise

    Catcharts

    fanny.sessou[a]catcharts.com

    Mise en lien d'un artiste pour une fresque murale

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Chantier (incluant déchets)
  • gestion des déchets
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • mobilité
  • produits et matériaux de construction

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Serrurerie-Metallerie
    • Revêtements de sol
    • Plomberie
    • autres..

    Revêtement de sol (parquet contrecollé, pose clipsable) : 22 m² + 3 radiateurs + 2 suspensions + 2 gardes de corps = Réemploi in situ.

    Lot mobilier : Réemploi provenant du mobilier de stockage de la métropole : 

    Borne d'accueil 
    Chaises en bois (x4)
    Table basse en palette
    Fauteuils (x2)
    Canapé
    Meuble rgt bois
    Support vélo (x4)
    Armoire à rideau (x2)
    Bureau d'angle 
    Casiers (x2)
    Banc
    Chaises bois et tissu (x2)
    Siège bureau (x6)
    Casiers  
    Rgt boîte aux lettres
    Chaises blanches (x4)
    Table cuisine
    Frigo 
    Grande table en palette
    Poubelles trie plastique (x2)
    Borne d'accueil 
    Chaises en bois (x4)
    Table basse en palette
    Fauteuils (x2)
    Canapé
    Meuble rgt bois
    Support vélo (x4)
    Armoire à rideau (x2)
    Bureau d'angle 
    Casiers (x2)
    Banc
    Chaises bois et tissu (x2)
    Siège bureau (x6)
    Casiers  
    Rgt boîte aux lettres
    Chaises blanches (x4)
    Table cuisine
    Frigo 
    Grande table en palette
    Poubelles trie plastique (x2)

    Lot mobilier Burodoc : Mobilier d'occasion collecté par un acteur local : 

    Siège bureau (x14)
    Armoire métallique
    Siège réunion (x15)

    Lot bois : Réutilisation de palette pour 6 podiums : Réemploi de 6 palettes. 

    Revêtement de sol :

    • Réutilisation de revêment sol in-situ (déplacé à un autre endroit du projet).
    • Quantité :  22m².
    • Pour ce projet nous avons dû connecter une ancienne petite boutique (22m²) au local. La petite boutique avait un revêtement de sol différent. Afin d'uniformiser l'ensemble, j'ai proposé à la MOA de réemployer le sol d'un espace de stockage identique à celui de l'accueil (ce lieu de stockage faisait 25m²).
    • Bonus : La MOA a hésité aussi à remplacer l'ensemble des revêtements de sol car il y avait des marques d'usures. J'ai proposé d'installer des stickers de signalisation au niveau des marques afin de les camoufler et d'éviter de changer tout le sol (gain écomique majeur, gain écologique et gain de temps sur le chantier).

    Suspensions :

    • 2 suspensions ont été déplacées et repositionnées à un autre endroit.
    • Toujours dans cette ancienne boutique, il y avait deux suspensions design que j'ai réutiliser pour mettre au dessus de la borne d'accueil.

    Les radiateurs :

    • Réutilisation de deux radiateurs.
    • Suite au réagencement intérieur, des radiateurs ont été déplacés puis réemployés sur place.

    Garde de corps métalliques : 

    • Deux gardes de corps métalliques ont été réutilisés lors du nouvel agencement. Ils ont été déplacés du RDC au premier étage.

    Réemploi bois de palette :

    • Du bois de palette a été réutilisé pour fabriqué les 6 podiums pour les vélos.

    Mobilier :

    • Presque l'ensemble du mobilier est issu de réemploi.
    • Une partie du mobilier provient d’autres bâtiments de la MOA : une ancienne borne d’accueil, des sièges de bureaux, des casiers, un frigo, des canapés, des chaises. Et la dernière partie est fournie par Burod’oc, acteur normand, qui vend du mobilier d’occasion. Le mobilier technique pour réparer les vélos ne provient pas de mobilier d'occasion. 

     

Eco-conception

    1. Le diagnostic ressource permet de réemployer au maximum des élèments sur place et engendre un maximum de gain économique, écologique et de temps. Le réemploi du sol a été logique : penser à des espaces de stockage où le revêtement de sol n'est pas important (essentiel ou visible) pour le placer dans un endroit visible et essentiel. 
    2. Réemploi des radiateurs : Un contrôle a été fait par un plombier afin de vérifier l'état des radiateurs. Les radiateurs ont été désemboués et contrôlés avant leur dépose.
    3. Bien anticiper la liste du mobilier pour avoir le temps de les collecter.

    Les matériaux, mobiliers neufs : 

    Les plafonniers énergivores ont été remplacés par des plafonniers en led fabriqués en bois issu de forêts éco-gérées (fabrication française à partir bois issus de forêts éco-gérées par Kraken Lighting). L'Atelier a aussi choisi ces plafonniers car ils sont facilement démontables et repositionnables. 

    La suspension principale est une création artistique aussi. Le bois provient de forêts gérées durablement. Chaque suspension peut aussi être séparée et réexploitée individuellement. 

    Une cabine acoustique de la marque Work With Island a été placée dans l'espace. Nous avons choisi cette marque française car les cabines sont faites à partir matériaux recyclés en France. Elle est aussi démontable et remontable à l'infini.

    Pour le mobilier : 4 chaises neuves à partir de plastiques recyclés ont été achetées. Il s'agit des chaises Maximum. 

    Le bâtiment est effectivement pensé pour évoluer. L'ensemble des élèments est démontable et repositionnable (plafonnier, suspensions, cabine acoustique, même les végétaux stabilisés ont été positionnés pour pouvoir les séparer et créer des petites composition florales). 

    Aujourd'hui pensé pour recevoir des associations, il peut demain devenir un espace de coworking, tertiaire. 

    Très peu de matériaux neufs ont été mis en oeuvre pour ce chantier.

    L'éclairage a été entièrement changé par des spots leds au RDC, il s'agissait avant d'un système d'éclairage énergivore. 

    L'ensemble du bâtiment a été repeint : Peinture sans COV.

Bilan environnemental

    Il manque le calcul des radiateurs. Certains mobiliers ne sont pas présents comme les casiers, le canapé et les deux fauteuils. Les fauteuils de bureaux ont été remplacés par les chaises dans le tableau de calcul.

     

    En interne nous avions fait un bilan économique et écologique : 3,2 tonnes de déchets sauvegardés et 25K€ économisés grâce au réemploi des matériaux et du mobilier par rapport à du neuf.

Réplicabilité et Innovation

    La maîtrise d'ouvrage est motrice dans ce type de projet. Elle nous a sollicité pour cette spécificité : réemployer un maximum de matériaux et de mobiliers pour cet aménagement.

    Notre client a tout mis en oeuvre pour maximiser le réemploi :

    - Mise en place d'un espace de stockage à quelques kilomètres du site du projet

    - Mise en place de personnel de la métropole pour la fabrication de certains meubles à partir de matériaux récupérés (les podiums pour les vélos, les cadres d'affichage) et aussi pour la restauration de plusieurs meubles : la borne d'accueil a été poncée puis vernis, réparée à certains endroits. Une étagère bleue a été poncée également puis protégée. D'anciens fauteuils de bureaux ont été réparés puis nettoyés ainsi que des casiers. 

    - La métropole a aussi joué le jeu lors du choix du mobilier et n'était pas figée sur une typologie spécifique de mobilier. Nous avons par exemple plusieurs types de sièges de bureaux d'occasion, ils sont tout noirs mais les modèles sont différents. 

    - Notre client a aussi réalisé les petites pancartes d'impact à notre demande pour valoriser la démarche.

    De plus, le diagnostic ressources a permis de sauvergarder plusieurs élèments : Luminaires, radiateurs, sol. Ce diagnostic ressources est joint avec un plan d'emplacement des élèments.

    Les entreprises de la métropole ont joué le jeu de la dépose soignée. Le projet et la démarche environnementale ont été expliqué par la MOA. Chaque élément à réemployer (grâce au diagnostic ressources) a été déposé soigneusement, protégé et stocké dans des pièces de stockage sur le chantier. Nous avions la chance sur le chantier d'avoir des espaces de stockage. 

    Stockage effectué par la MOA dans des locaux à l'extérieur et sur site. Nous avions la chance d'avoir des petits espaces de stockage in situ.

Bilan économique

  • 3 645
  • 25 035

Economie sociale et solidaire

    La métropole a souhaité l'intervention de deux artistes pour des fresques murales autour des sujets de la mobilité, du vélo et de la végétalisation de la ville. 

Raisons de la candidature au(x) concours

Première mission d'architecture d'intérieur exemplaire pour la métropole en intégrant du réemploi de matériaux de construction : 

  • Réutilisation du sol au RDC d'un espace de stockage (ancien coffre fort de la banque) pour relier une boutique et l'ancienne banque et avoir la continuité du même sol. Auparavant tout aurait été jeté. 
  • Réutilisation des sanitaires (seulement les lunettes ont été changées), idem, il s'agit d'un effort pour la MOA de ne pas tout jeter. 
  • Réutilisation des radiateurs, ils ont été replacés, nettoyés.
  • Lors de la dépose de l'ancienne boutique, des suspensions ont été conservées puis réutilisées pour la borne d'acceuil.
  • Effort aussi de la MOA de réutilisation de leurs propres mobiliers : réemploi d'une borne d'accueil, réemploi de mobilier d'ancien bâtiment : frigo, chaises, table basse, tables, sièges de bureaux etc.
  • Puis la MOA a accepté d'acheter du mobilier d'occasion et non du mobilier neuf ! 
  • Enfin, au delà du réemploi, il s'agit d'un projet collaboratif, avec l'intégration d'artistes et d'artisans dans le projet. 
  • Batiment candidat dans la catégorie

    Bâtiments tertiaires / prix de la rénovation

    Bâtiments tertiaires / prix de la rénovation

    Trophées Bâtiments Circulaires 2022

     économie circulaire
     réemploi
     Trophées Bâtiments Circulaires 2022
     matériaux et solutions
     bâtiment
     rénovation
     déchet
     mobilité

    Auteur de la page

  • Léa Credidio

    Architecte gérante

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires 2022