ITE en bottes de paille - Convention (15e)

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 1930
  • Année de livraison : 2021
  • Adresse : 132 rue de la convention 75015 PARIS, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 1 000 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 220 000 €
  • Coût/m² : 220 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    15 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Economiser la ressource

La majeure partie du chantier s’inscrit dans un cadre conventionnel et réglementé (R+3 à R+7). Des épines en contreplaqué de 35cm de large fixées sur la maçonnerie existante servent à y reporter les charges (paille+enduit). Il s’agit d’une variante des règles professionnelles de la construction paille avec ossature bois, où la paille est encastrée entre les épines. La zone bretelle (R+1 et R+2) est plus expérimentale car sans montant bois. Les bottes de paille sont directement fixées à la maçonnerie existante par des sangles. Le recours au tendeur-sertisseur est une première sur un chantier paille, même si la technique bretelle a déjà été utilisée sur de nombreuses maisons individuelles. L’objectif de cette mise en oeuvre est d’économiser de la ressource bois, là où la paille est abondante. Et de démontrer que l'on peut former les futur.e.s professionnel.le.s sur un chantier-école avec une maîtrise d'ouvrage publique. Une réappropriation de l'acte de construire est en jeu pour les concepteurs, les artisans et les usagers pour faire ensemble les villes résilientes de demain.

Comparatif énergie grise

L’avantage le plus spectaculaire du système des bretelles réside dans la faible énergie grise incorporée. Comparons quelques systèmes à résistance thermique équivalente (7,2 W.m-1.K-1) :

Système conventionnel, polystyrène expansé, enduit synthétique monocouche :

137,7 kWh/m²

Système épines, paille et contreplaqué, enduit chaux-sable 3 cm :

48,7 kWh/m²

Système bretelles, paille et feuillards polyester, enduit chaux-sable 3 cm :

27,8 kWh/m²

Système bretelles optimisé, enduits de corps en terre et quincaillerie plus légère

13,8 kWh/m²

 

L’enduit de corps en chaux-sable constitue une part importante de l’énergie primaire incorporée rue de la Convention. Mélange plus homogène que l’enduit terre fibré, il est plus facile à projeter, dans le cas de grandes surfaces qui invitent à une certaine mécanisation. Dans le cas d’un enduit de corps en terre crue et d’une simple finition en chaux-sable, le bilan énergétique serait encore meilleur : dix fois moins que son équivalent polystyrène !

 

Disponibilité

Prises avec un recul géographique, les techniques bois-terre-paille s’inscrivent dans un métabolisme territorial vertueux. La paille, aussi bien que le bois, stocke le carbone, autour de 14 kg de CO2 par mètre carré. Le renouvellement de la paille est annuel et sa disponibilité immense, puisque 10 % de la paille produite et non utilisée par les usages agricoles suffirait à isoler les bâtiments neufs construits chaque année. Sur ce principe, isoler les bâtiments existants est aussi possible : ponctionner la paille excédentaire sur une durée de moins de quinze ans permettrait d’isoler la totalité du parc bâti.
 

La technique

Les produits d’isolations conventionnels, qu’ils soient en panneaux (polystyrène, fibre de bois), ou en rouleaux (laine minérale) sont fixés sans ossature à l'aide d'ancrages ponctuels : plots de colle ou rosaces plastiques. Au sein du Collect'IF Paille et des agences d'architecture Landfabrik et Trait Vivant, nous avons voulu poursuivre les recherches et les expérimentations sur l'I.T.E. en imaginant un système plus économe que les pratiques courantes. Tout est parti d'une simple question : peut-on suspendre les bottes de paille à un mur existant sans recourir à une ossature ? Après discussions, croquis et échanges téléphoniques, le système des bretelles commence à naître. Les bottes sont posées -à chant, maintenues deux à deux par des paires de bretelles (en fait des feuillards dédiés à l'industrie d'emballage). Quatre ancrages par mètre carré garantissent une répartition continue des charges sur le mur existant et réduisent les contraintes dans chaque feuillard à moins de 10 % de sa résistance annoncée.
 

Le chantier-école

L'isolation par l'extérieur d’un immeuble de 8 niveaux au 132 rue de la Convention (Paris 15e) pour le bailleur social Paris Habitat fut l’occasion d’un premier chantier pour tester la pose par bretelles à l'échelle d'un bâtiment – en chantier participatif et sur le premier et le deuxième étage. Les niveaux supérieurs ont été isolés par des bottes de paille posées entre des épines en panneaux de contreplaqué par les entreprises Apijbat et Depuis 1920. Le mur support, composé de moellons non revêtus, offre une résistance mécanique globale suffisante pour porter la nouvelle enveloppe mais, prises individuellement, les pierres demeurent friables. Nous avons choisi pour l’ancrage des chevilles en nylon, peu agressives pour les pierres cassantes, et des anneaux d’échafaudages. Cette solution apparaît surdimensionnée : ces anneaux résistent à 1,6 T tandis que le poids de l’enveloppe rapporté à chaque ancrage ne dépasse pas les 30 kg.

Il est courant d’utiliser des feuillards ou des sangles dans la construction en paille pour maintenir la compression nécessaire dans les bottes, lorsqu’elles sont structurelles. On utilise alors des sertisseurs manuels et leur consommable associé, feuillards textiles ou sangles tissées en polyester. Pour ce chantier, nous avons fait le choix d’investir dans une machine industrielle pour serrer les feuillards. Ce choix nous a apporté deux avantages : la machine est réglable et permet de garantir un niveau de compression constant sur toutes les bottes en chantier participatif ; le serrage des feuillards et leur soudure deviennent des opérations très rapides.

Opinion des occupants

Très content pendant le chantier : pas de nuisances, pas de bruit (pas d'engins)

Plus de détails sur ce projet

 https://www.apave.com/fr-FR/Actualites/News/Paris-Habitat-missionne-Apave-isolation-thermique-bottes-de-paille

Crédits photo

Edouard Vermes

Maître d'ouvrage

    PARIS HABITAT

    Benoit Quertier

Maître d'œuvre

    TRAIT VIVANT

    Volker Ehrlich

Intervenants

    Architecte

    LANDFABRIK

    Benoit Rougelot

    co-président du RFCP


    Bureau d'étude thermique

    Qui Plus Est


    Entreprise

    APIJ BAT

    Rémy Beauvisage


    Entreprise

    Depuis 1920

    Nathan Levinson


    Entreprise

    Ravalement de Paris


    Autres

    APAVE

    Laurent Dandres

    Bureau de Contrôle

Mode contractuel

Lots séparés

Consommation énergétique

  • 15,00 kWhep/m2.an
  • 50,00 kWhep/m2.an
  • RT 2012

  • 75,00 kWhep/m2.an

Systèmes

    • Réseau de chauffage urbain
    • Autre système d'eau chaude sanitaire
    • Aucun système de climatisation
    • Ventilation naturelle
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Résilience

    • Îlot de chaleur urbaine

    Isoler thermiquement une façade avec des matériaux à faible impact carbone, permet d'éviter d'aggraver les émissions de CO2 lors de la construction, d'éviter l'utilisation d'energie fossiles pour chauffer en hiver, éviter les échauffements des logements en été, particulièrement si les personnes agêes doivent se confiner pour cause de canicule. L'inertie existante du mur en moellon permettra de garder la fraîcheur à l'intérieur du logement (isolation du pignon sud).

Solution

    Isolation Thermique par l'Extérieur en bottes de Paille / technique épines et bretelles

    agriculteur + artisan

    collect'IF paille

    Gros œuvre / Système passif

Environnement urbain

Le site se trouve en milieu urbain dense, dans le 15e arrondissement de Paris.

Néanmoins en coeur d'îlot, un grand jardin planté de vieux arbres est présent et apporte une fraîcheur et un calme plein de biodiversité (essentiellement des oiseaux).

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion des déchets
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • fin de vie du bâtiment
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Eco-conception

    Bottes de Paille provenant de moins de 50km dont une partie en Bio.

    La paille en fin de vie peut partir en compost.

    Paille de moins de 50km

    Enduit Terre extraite des chantiers du Grand Paris

Bilan environnemental

    zéro déchets

    -14kg eqCO2/m² de bottes de paille

Economie sociale et solidaire

    Apij Bat est une entreprise d'insertion professionnelle.

    Le collect'IF paille a mener un chantier école de formation de jeunes professionnel.les (architectes, artisan.e.s, ingénieur.e.s) pour les faire monter en compétence.

Raisons de la candidature au(x) concours

Le rechauffement climatique est planètaire. Aujourd'hui, en Inde et Pakistan, hier en Australie et Canada, demain les canicules s'enchaîneront sur le territoire européen avec la même vigueur. Les métropoles très imperméabilisées comme Paris, souffriront des îlots de chaleur urbaine. Diminuer par une isolation thermique sans aggraver le bilan carbone en utilisant des matériaux biosourcés est une manière de baisser la température des façades. Utiliser des enduits à la chaux de couleur claire va dans le même sens (et permet par ailleurs la protection au feu de l'isolant, particulièrement pertinent en période caniculaire)

On peut donc agir à la fois sur les causes du changement climatique (l'impact carbone de la construction et utilisation d'energie fossiles pour chauffer les passoires thermiques) et ses conséquences (canicules).

Batiment candidat dans la catégorie

Prix Résidentiel

Prix Résidentiel

Trophées Bâtiments Résilients 2022

 bâtiment
 rénovation
 matériaux et solutions
 biosourcés
 paille
 logement
 habitat participatif
 Trophées Bâtiments Résilients 2022

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Résilients 2022