IME YÉPI KAZ

  • Type de bâtiment : Maison de retraite, EHPAD, centre d'hébergement
  • Année de construction : 2015
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : Remire Montjoly 97354 GUYANE FRANçAISE, France
  • Zone climatique : [Af] Tropical humide. Pas de saison sèche.

  • Surface nette : 4 950 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 12 700 000 €
  • Coût/m² : 2565.66 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    120 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RTAA DOM 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

​Le projet d'IME Yépi Kaz avait pour but de palier le manque crucial de ce type d'équipements dans la zone Antilles-Guyane et de permettre aux enfants de rester en Guyane auprès de leur famille.

L'association souhaitait un bâtiment très fonctionnel, mais également ancré territorialement.La conception du projet s'est faite selon une démarche bioclimatique et d'efficacité énergétique basé sur la démarche Qualité Environnementale Amazonienne (QEA).En accord avec les utilisateurs, les espaces climatisés ont été limités au maximum et les éléments du climat guyanais ont été mis à profit pour créer des ambiances variées proposer à stimuler sensoriellement les enfants.L'architecture du projet qui recoure de façon importante aux matériau locaux à faible énergie grise exprime par sa volumétrie riche et dynamique ainsi qu'au travers de ses ambiances le rôle de l'établissement : l'éveil et la stimulation.

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Pour être en cohérence avec le projet d'établissement dont le but était de maintenir les enfants en Guyane, le maître d'ouvrage souhaitait un bâtiment qui s'inscrive pleinement dans une démarche de Qualité Environnementale Amazonienne, qui est une adaptation raisonnée de la démarche HQE à la Guyane.

Description architecturale

Le projet est divisé en deux parties distinctes : le bâtiment principal qui accueille les locaux d’activité, les unités d’hébergement et l’administration en façade du site, et les unités de vie à rez-de-chaussée, en partie arrière du terrain. L’implantation sur le site répond à la volonté de traiter la majorité des locaux en fonctionnement bioclimatique avec une stratégie de ventilation naturelle et une stratégie de protection solaire. Le bâtiment principal développe donc sa façade face à l’Est pour capter le vent tout en ayant des protections solaires adaptées. Celle-ci exprime par son dynamisme, ses couleurs, et ses développés de formes la vocation de l’établissement qui vise à favoriser l’épanouissement des enfants accueillis par des stimulations sensorielles diverses. Les façades de l’administration à l’étage sont orientés Nord et Sud pour minimiser les apports solaires. Le bâtiment principal se développe en longueur en front de parcelle et accueille en rez-de-chaussée le hall, les locaux d’activité (salles de kinésithérapie, d’ergothérapie, etc.), les services médico-sociaux et les locaux du personnel. Le hall d’entrée, au centre distribue tous ces espaces et donne accès aux unités de vie situées à l’arrière du site, dans un jardin sensoriel. L’étage accueille l’administration en partie centrale, et les unités d’hébergement de part et d’autre, organisée en quinconce de manière à disposer pour chaque chambre de deux fenêtres sur des façades différentes dont une au vent, afin d’assurer une bonne ventilation naturelle croisée, même porte fermée pour des raisons de réglementation incendie (type J 4ème catégorie avec locaux à sommeil). L’ensemble du site est paysagé et apaisé sur le plan acoustique. Les unités de vie s’inscrivent dans des écrins végétaux que relient une promenade sensorielle alternant les revêtements de sol, les espèces végétales, tonnelles, etc… Dans le climat équatorial Guyanais au régime d’alizés faible, la démarche bioclimatique débute par la protection solaire optimale de l’ensemble des locaux, se poursuit par une conception de l’enveloppe favorisant la ventilation traversante pour l’évacuation des charges internes et s’achève par le recours à des équipements performants pour assurer le confort. Les vents dominants sont Est-Nord Est, vitesse moyenne comprise entre 1,5 et 3 m/s. Les pièces ou parties du bâtiment principal ventilées naturellement sont orientées selon l’axe des vents dominants, les unités de vie à l’arrière disposent de quatre façades ventilées avec une porosité moyenne d’environ 30%. La disposition des chambres en quinconce permet de disposer de deux fenêtres constituées de jalousies mobiles sur deux façades distinctes. Les locaux d’activités en rez-de-chaussée sont ventilés par de larges ensembles de jalousies vitrées en façade et sur les circulations pour une porosité minimum de 60%. Les circulations sont ventilées naturellement par des complexes de jalousies fixes en bois. Tous les locaux climatisés ou en ventilation naturelle sont équipés de brasseurs d’air plafonniers performants (marque Hunter) pour palier au manque de vent certains jours et créer du confort par évapotranspiration . Le bâtiment a été conçu de manière à stimuler par son architecture et ses ambiances les enfants accueillis. Ainsi, son architecture déploie des volumes dynamiques et variés jamais répétitifs. La lumière naturelle, captée de diverses manières se diffuse à l’intérieur des espaces en une alternance de zones plus ou moins éclairées, agrémentées de jeux de couleurs selon les unités. Un travail tout particulier a été mené sur la diversité des plafonds, en volume matière et couleur, afin d’éviter toute monotonie pour des enfants passant une grande partie de la journée allongés. La mixité des matériaux participe à la diversité des ambiances, visuellement comme sensoriellement. Les changements de revêtements (bois, sol souple, béton balayé, strié, etc.) au niveau des circulations participent de cette diversité en offrant des sensations variées lors des déplacements en fauteuil roulant. La grande porosité des façades permet une circulation de l’air dans l’ensemble des espaces de l’IME ; l’organisation interne des pièces et la présence de grandes jalousies intérieures respectent les préconisations de l’étude de ventilation réalisée par METEODYN. Les unités de vie traitées comme des pavillons indépendants permettent de limiter les nuisances acoustiques entre locaux. Le traitement paysagé de l’ensemble du site vient conforter toutes ces dispositions architecturales en apportant fraicheur, odeurs et même sons en fonction des essences choisies. Le bâtiment étant en majeure partie traité en ventilation naturelle et entouré d’espaces plantés, la qualité de l’air intérieure est garantie. Les locaux climatisés disposent d’air neuf traité. Tous les locaux sont accessibles évidemment, sans artifice, quel que soit le handicap : ergonomie de l’espace, contrastes lumineux, guides directionnels, organes de manœuvre spécifiques (poignée « ULNA »), etc… Le bâtiment fonctionne de façon quasi permanente en autonomie en lumière naturelle, contribuant ainsi à un meilleur confort général et en ayant un effet bénéfique sur la santé des occupants.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.acapa-architecture.com/projets_hosp_ime.html
 http://www.apajhguyane.org/etablissements-services/polyhandicap/ime
 http://www.apajh.org/index.php/lapajh-en-regions/1333-christiane-taubira-visite-lime-apajh-yepi-kaz-en-guyane-

Intervenants

    Maître d'ouvrage

    APAJH GUYANE

    Gildas LeGuern : [email protected] / 05 94 25 05 05


    Assistance à Maîtrise d'ouvrage

    CED GUYANE

    Manolé Pied : [email protected] / 05 94 28 57 57



    Bureau d'étude thermique

    Robert Celaire Consultants

    Robert Celaire : [email protected] / 04 42 92 84 19


    Bureau d'étude thermique

    ALTER

    Laurent Pipet : [email protected] / 06 94 27 04 99

Mode contractuel

Lots séparés

Consommation énergétique

  • 120,00 kWhep/m2.an
  • 250,00 kWhep/m2.an
  • RTAA DOM 2012

    climatisation = 37% / appoint eau chaude sanitaire solaire = 7% / ventilation = 2% / éclairage intérieur = 17% / éclairage extérieur = 3% / brasseurs d'air = 3% / préparation repas = 16% / informatique = 6% / divers = 9%

Consommation réelle (énergie finale)

    46,00 kWhef/m2.an

    90,00 kWhef/m2.an

    2,25 kWhef/m2.an

    2 015

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,60 W.m-2.K-1
  • Critère Ubat non représentatif car le bâtiment en conçu majoritairement en ventilation naturelle en milieu tropical humique.
    Un critère plus significatif est le facteur solaire, qui ici pour la toiture est de 1%.

Systèmes

    • Aucun système de chauffage
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Solaire thermique
    • Roof-top
    • Système VRV
    • Ventilation naturelle
    • Solaire thermique
  • 13,00 %
  •  63 MWh/an

    Brasseurs d'air performants généralisés dans tous les locaux.

Emissions de GES

  • 67,50 KgCO2/m2/an

Analyse du Cycle de Vie :

    bois local certifié PEFC, brique de terre crue stabilisée

Solution

    BRIQUES DE TERRE CRUE

    B2TG

    [email protected]

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    briques de terre crue stabilisée produites localement, matériau à très faible énergie grise.

    Ce produit, posé pour la première fois dans un ERP en Guyane, a été très bien accepté, d'un part par son coté esthétique et d'autre part par sa production locale.L'association était très attaché à ce que le projet soit en adéquation avec le but du bâtiment, à savoir permettre aux enfants de demeurer en Guyane, proches de leur famille.


    Bois de Guyane

    CBCI

    [email protected]

    Gros œuvre / Charpente, couverture, étanchéité

    Réalisation de l'ensemble des charpentes, des planchers collaborants bois-béton et d'une partie des façades en bois de Guyane. Le bois de Guyane est certifié PEFC et plusieurs essences sont naturellement durable, notamment l'Angélique utilisé sur ce projet.

    Le bois de Guyane est un matériau de grande qualité, produit localement. Son usage important a été très apprécié pour les mêmes raisons que la brique de terre crue.

Coûts de construction & exploitation

  • 2 200,00
  • 132 220,00
  • 967 845
  • 13 500 000
  • 96 000

Facture énergétique

  • 31 000,00

Environnement urbain

Le bâtiment est situé en cœur de ville, à proximité d'équipements tels que mairie, collège et lycée. Une ligne de transports en commun passe devant l'accès au site. Un parc paysager est prévu dans les aménagements de la ville en façade du terrain.

Surface du terrain

10 000,00 m2

Surface au sol construite

33,00 %

Espaces verts communs

6 783,00

Parking

77 places de stationnement en surfaces, 20 emplacements pour deux roues.
Une partie du parking est protégé par les avancées en surplomb du bâtiment, le reste est planté à raison d'un arbre pour deux places.

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Chantier (incluant déchets)
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • mobilité
  • produits et matériaux de construction


Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus