Hameau Saint François - construction de 39 logements sociaux collectifs

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2009
  • Année de livraison : 2019
  • Adresse : 63 vieille route de Grasse 83300 DRAGUIGNAN, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 1 982 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 3 471 409 €
  • Coût/m² : 1751.47 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    51 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Niché dans la verdure, propice à la paix,
Il nous accueille par des sourires amicaux,
Sous l'œil bienveillant de frère les oiseaux,
Nous invitant à croire en la vie que l'on désirait.


Ce projet consiste en la construction de 39 logements collectifs dans la ville de Draguignan. Parmi ces unités d'habitation qui sont réparties en 4 bâtiments, 22 relèvent du statut de "pension de famille" (T1 et T2), à destination de personnes aux faibles ressources et en situation d'exclusion, et 17 sont des logements sociaux (de T2 à T5).

Les bâtiments ont été conçus selon les principes de la construction écologique : isolation et système énergétiques performants, matériaux sains et durables, etc. Le jardin est de type méditerranéen (jardin sec) afin de réduire les besoins d'entretien et d'arrosage. 

 

Un projet pilote de solidarité et de lutte contre l'isolement


Ces constructions forment le Hameau Saint-François, un éco-hameau qui se positionne comme un lieu d'habitation et d'activité solidaire. Il a vu le jour grâce au don de la propriété Erymanthe au diocèse du Var par sa propriétaire, qui souhaitait dédier sa résidence secondaire à une initiative solidaire à destination de personnes fragilisées.

C'est un projet pilote lancé par l'Union Diaconale du Var, en partenariat avec un réseau associatif constitué d'Habitat et Humanisme, de Fratelli-UDV et du Secours Catholique. La Ville de Draguignan, la Communauté d'Agglomération Dracénoise, le Département du Var, la Région PACA, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) apportent également leur soutien social et financier. Des particuliers et entreprises ont également appuyé le projet par le biais de dons financiers et matériels. L'engagement de tous ces acteurs, associatifs, publics et privés, a été crucial dans le montage et le résultat. Au-delà de ces structures, ce sont des individus qui ont dédié de leur temps pour mener à bien le projet. Habitat Humanisme par exemple est une foncière solidaire, qui repose sur l'engagement de nombreux bénévoles. 

Il s'inscrit dans la problématique de carence en logements - et notamment de locatif social - de l'Aire Dracénoise qui a enregistré une croissance importante de sa population. Cette carence concerne plus particulièrement les publics prioritaires : sans-abris, mal logés, logés en structure de logement d'urgence ou en logement insalubre. Cependant, l'initiative ne vise pas simplement à répondre à ce besoin matériel. Elle porte une volonté de concevoir un lieu solidaire, qui met l'humain au coeur de l'espace ; comme l'illustrent ces deux piliers :

  • Intégrer la question du logement des personnes défavorisées au sein d’un projet plus vaste, en encourageant un vivre ensemble soucieux de produire un lien social de qualité et considérant la personne dans son intégralité, sociale, citoyenne, économique, et culturelle ;
  • Construire des bâtiments respectueux de l'environnement, par les choix d'implantation, de matériaux, de types de constructions et de systèmes énergétiques.

Le projet s'est articulé en 3 phases : 

  1. Création d'un coeur de hameau, avec un lieu partagé et un logement pour les hôtes du site qui remplissent une mission de coordination ;
  2. Construction d'un ensemble immobilier de 39 logements ;
  3. Développement d'activités sociales, culturelles et économiques au sein du hameau : cueillettes, vacances en camping, animations, productions agricoles, formations, etc. 

 

Promouvoir le vivre ensemble et les écogestes par le logement et l'aménagement


Plusieurs parties communes sont présentes sur le site, des lieux de vie communautaires et de convivialité : une cuisine et une laverie collective, une salle commune avec jeux et bibliothèque, un espace associatif et un jardin partagé. Les habitants s'alternent pour gérer l'entretien de ces espaces. De plus, le hameau est de taille humaine, ce qui permet de tisser des liens plus personnels.

De nombreuses activités, notamment sur le sujet des pratiques écoresponsables, sont proposées. Elles offrent aux résidents d'autres occasions d'échanger tout en se formant aux enjeux de la transition écologique. Par exemple, le jardin partagé et les jardinières en palettes de réemploi ont été créés lors de deux ateliers. Le surplus de la production des potagers est vendue, les profits pouvant ainsi être réinvestis dans d'autres initiatives portées par les habitants. Moments de célébration, apéros et évènements portes ouvertes rythment également la vie du hameau. Le site accueille d'ailleurs fréquemment des bénévoles, scouts et publics défavorisés de passage. 

Des "conseils des habitants" permettent d'échanger et d'établir des règles de vivre-ensemble, par exemple sur l'utilisation des espaces extérieurs, les évènements, la participation aux services, etc. Ainsi, une gouvernance partagée a été instaurée, ce qui permet de responsabiliser chacun au bon entretien du site et de réinsérer les personnes en situation d'exclusion dans une vie communautaire.

L'accompagnement des publics est réalisé par des bénévoles, des associations d'insertion, des éducateurs salaries, et par les habitants entre eux qui recréent ainsi des solidarités initiées par l’ équipe d'animation. La participation des trois associations dans le projet a été un élément décisif du succès de ces initiatives. Celles-ci jouissent d'une expertise et d'expériences de terrain sur l'inclusion de personnes fragilisées et la création de lieux solidaires. Par conséquent, les habitations et les activités sont mieux adaptées aux besoins des populations que dans le cadre de projets menés uniquement par des acteurs institutionnels.

 

Des constructions thermiquement confortables et efficaces


Au-delà de l'aspect solidaire du lieu, les porteurs de projets ont souhaité promouvoir la sobriété énergétique par le biais de bâtiments peu énergivores et conçus selon les principes du bioclimatisme. Des systèmes économes ont été choisis, telles que des chaudières à gaz individuelles performantes pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire. Une attention particulière a été portée à l'isolation des bâtiments et par conséquent les gains bioclimatiques sont compris entre 28 et 38% pour les quatre blocs. Enfin, des robinets thermostatiques et des éclairages LED à détecteur de présence pour les parties communes comme la cuisine permettent de contrôler la consommation de ces espaces fréquentés par un grand nombre d'usagers. Un accompagnement individuel et collectif autour de l'usage du logement permet de sensibiliser les occupants et de garantir de bonnes performances réelles. Grâce à ces initiatives, les habitants bénéficient de charges locatives relativement faibles.

Afin de profiter de l'ensoleillement important dans la région, les bâtiments bénéficient d'ouvertures généreuses. Des protections solaires en bois les protègent et limitent ainsi les déperditions, tout en assurant un bon confort d'été pour les habitants. 

 

L'utilisation de matériaux durables 


Tout comme les volets, la charpente, la toiture de la terrasse et les coursives sont en bois certifié PEFC (provenant de forêts européennes gérées durablement). On retrouve le matériau également dans les meubles produits en France des unités d'habitation relevant du statut de "pension de famille".

En ce qui concerne la façade, les murs sont en briques isolantes en terre cuite et de la ouate de cellulose a été utilisée pour isoler les combles. Le choix de la construction terre cuite a permis de maîtriser le coût du projet et de faciliter les travaux, sa faible inertie nécessitant peu d'ajouts d'isolant. C'est un matériau naturel, sain et respirant, adapté au climat relativement sec et chaud de Draguignan. La ouate de cellulose a également été sélectionnée pour ses atouts économiques et écologiques. Elle s'allie bien aux charpentes en bois et apporte une forte plus-value sur le confort d'été. 

Enfin, des pierres du site ont été réutilisées pour former des murets. 

Grâce à ces matériaux durables, les constructions se fondent dans leur environnement naturel et ont un impact réduit sur les écosystèmes locaux. Les choix ont également été guidés par un souci de préservation de la beauté du site, qui était à l'origine peu construit. 

Et si c'était à refaire ?

Quelques difficultés ont été rencontrées sur le chantier, notamment aux niveaux des contraintes du site, et ceux malgré la lourde planification entreprise : - Changement de fondations en cours de chantier (pieux à radier/cavités) - L'effondrement d'une restanque a rendu le chantier inaccessible

Plus de détails sur ce projet

 https://www.eco-hameausolidaire.fr/
 https://www.lepelerin.com/solidarites/environnement/l-eco-hameau-saint-francois-un-lieu-de-solidarite-5981

Crédits photo

Photos extérieur et chantier : Atelier des Architectes Pirollet Associés
Photos intérieur : Hameau Saint-François
Vidéo : Union Diaconale du Var

Maître d'ouvrage

    SCA Foncière d'Habitat et Humanisme

    Mme Caroline CAUQUIL (c.cauquil[a]habitat-humanisme.org)

Maître d'œuvre

    Atelier des Architectes Pirollet Associés

    Mr Sylvain PIROLLET (atelier.pirollet[a]orange.fr) / Mr Ken RENAULT

Intervenants

    Autre intervenant

    Association Habitat et Humanisme Var

    Mme Claire BERTHON (c.berthon[a]habitat-humanisme.org)


    Autre intervenant

    Association Fratelli Hameau Saint François

    Mr Christian PETIT (ch-p[a]orange.fr)


    Assistance à Maîtrise d'ouvrage

    Var Aménagement Développement

    Mr Jean-Michel VINCENT (jm.vincent[a]vad83.eu)


    Assistance à Maîtrise d'ouvrage

    AB Sud Ingénierie

    Mme Audrey Barthelemy (absud[a]neuf.fr)


    Bureau d'études autre

    S.T. Ingénierie

    Mr Christophe VILLON (structure[a]st-ingenierie.com) / Mr Cédric DANNAU (cdannau[a]st-ingenierie.com) / Mr Mickael STAMPARDO (contact[a]st-ingenierie.com)

    BET technique


    Bureau d'études autre

    VENATHEC

    Mr Mickael FAVRE FELIX (m.favrefelix[a]venathec.com) / Mr Tanguy LEGAY (t.legay[a]venathec.com)

    BET acoustique


    Autre intervenant

    SAS Adrien Amantini

    Mr Adrien Amantini (contact[a]adrienamantini.fr)

    OPC (Ordonnancement, pilotage et coordination)


    Autre intervenant

    BECS

    Mr Bernard PETIT (bernand.petit[a]becs.fr)

    Coordonateur SPS


    Autre intervenant

    Qualiconsult

    Mr Yan BENINTENDI (yan.benintendi[a]qualiconsult.fr)

    Contrôle technique


    Entreprise

    Horizon Bâtiment

    Gros oeuvre - façades


    Entreprise

    Sud Charpentes

    Charpente - couverture - zinguerie


    Entreprise

    Var Etanche

    Etanchéité


    Entreprise

    Meyer

    Menuiseries extérieures et intérieures


    Entreprise

    Var Cloisons

    Cloisons - doublage - faux plafond


    Entreprise

    SARL Chaudronnerie Brignolaise

    Serrurerie - charpente metallique


    Entreprise

    Soteca

    Revêtement de sol et murs


    Entreprise

    Sendra Chantiers

    Peinture


    Entreprise

    IMP

    Plomberie - chauffage - ventilation


    Entreprise

    Montelec SAS

    Electricité - courants forts - faibles


    Entreprise

    CFA Division de NSA

    Ascenceur

Consommation énergétique

  • 51,00 kWhep/m2.an
  • RT 2012

    Consommation d'énergie primaire par bâtiment (en KwhEp/m²/an) :

    • Bâtiment A : 42,9 -> Cep : 20,7%
    • Bâtiment B : 68,7 -> Cep : 5,9%
    • Bâtiment C : 41,8 -> Cep : 9,1%
    • Bâtiment D : 52,4 -> Cep : 10,7%

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,19 W.m-2.K-1
  • Gain bioclimatique (Bbio) par bâtiment :
    - Bâtiment A : 27,86%
    - Bâtiment B : 29,52%
    - Bâtiment C : 35%
    - Bâtiment D : 38,3%

    Conductivité thermique :
    - Murs extérieurs : U = 0,22
    - Toiture : U = 0,13
    - Plancher bas : U = 0,23

Systèmes

    • Chaudière gaz individuelle
    • Chaudière gaz individuelle
    • Aucun système de climatisation
    • VMC hygroréglable (hygro B)
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Démarche biodiversité

    Le site est constitué d'une parcelle basse (une ancienne carrière), d'une falaise de 15 mètres de haut et d'un terrain en restanques comprenant initialement une bastide du XIXème siècle avec une culture d'oliviers en partie haute, le tout pour une surface de 1.6 hectares.

    Le hameau est situé à proximité du centre ville (10 minutes de marche) mais dans un cadre naturel. La propriété jouie d'une situation privilégiée par sa surface, sa topographie, ses ressources propres (eau, culture, etc), sa végétation et son vis à cis avec le centre historique de Draguignan et de la tour de l'horloge.

    Sa localisation en flanc de colline a nécessité le renforcement de la falaise et d'importants travaux de terrassement et de fondations. Afin de favoriser les mobilités douces, un ascenseur accompagné d'une passerelle a été aménagé sur la falaise afin de relier le hameau au centre-ville. Le site est ainsi réservé aux piétons. 

Solution

    Charpente en bois certifié PEFC

    SUD CHARPENTES

    contact[a]sudcharpentes.fr / 04 66 25 56 30

    La charpente des constructions est constituée de bois certifié PEFC. Ce label garantit qu'un produit en bois ou à base de bois est issu de forêts gérées durablement, c'est-à-dire en prenant en compte ses dimensions environnementales, sociétales et économiques. Il atteste que le propriétaire et l'exploitant forestier ont suivi ces pratiques durables et que toutes les entreprises qui ont participé à la transformation et à la commercialisation du bois ont appliqué les règles de traçabilité du label.

    Depuis 20 ans, l'entreprise SUD CHARPENTES a inscrit son activité dans une démarche de développement durable par le biais de la valorisation de bois de forêts françaises (douglas, chataigner, chêne).

Coûts de construction & exploitation

  • 3 471 409
  • 1 525 000
  • Le projet a été soutenu financièrement à hauteur d'environ 1 million d'euros par l'Etat, la Ville de Draguignan, la Communauté d'Agglomération Dracénoise, le Département du Var, la Région PACA, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS).

    525 000 € de mécénat privé ont complété ces subventions :
    - 400 000 € de legs privé
    - 100 000 € par la Fondation Baudoin
    - 25 000 € par Lapeyre

    De plus, un partenariat avec Whirlpool a été instauré, qui a financé et fourni du mobilier pour les logements.

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    Des pierres du site ont été réutilisées pour construire les murets du jardin.

     

Economie sociale et solidaire

    Les peintures du bâtiment ont été confiées à l'entreprise SENDRA. Elles ont été entièrement réalisées par des personnes en insertion professionnelle. 

Raisons de la candidature au(x) concours

Les points forts du projet sont :

  • Un projet solidaire et écologique ;
  • Des systèmes énergétiques performants ;
  • Des matériaux sains et durables ;
  • Un bon confort d'été ; 
  • La promotion du vivre-ensemble et de la mixité sociale ; 
  • L'inclusion d'une entreprise de l'ESS ;
  • Des logements aux charges faibles ;
  • Un projet collaboratif entre entreprises privées, associations et acteurs publics.
Green Solutions Awards 2022-2023 / France

 bâtiment
 énergie
 gaz
 sobriété
 logement
 mobilité
 mixité sociale
 logements sociaux
 Green Solutions Awards
 Green Solutions Awards 2022 2023

Auteur de la page

  • Ludovic GUTIERREZ

    Responsable Grands comptes

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2022-2023 / France