Habitat Groupé du Canal

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2013
  • Année de livraison : 2013
  • Adresse : 16 bis chemin mange pommes 31520 RAMONVILLE ST AGNE, France
  • Zone climatique : [Dwb] Continental Humide. Hiver rigoureux et sec, été chaud.

  • Surface nette : 916 m2
  • Coût de construction : 1 144 000 €
  • Coût/m² : 1248.91 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    41.7 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2005 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore
​Cette construction s’est faite en lieu et place d’un ancien verger, au sein d’une zone urbanisée, et a proximité immédiate d’un habitat groupé des années 80 en construction bois.
Le projet est fondé sur le développement d’un habitat durable, sain, économe en énergie, sur la solidarité entre voisins, la mixité sociale et inter-générationnelle.
Les 8 logements, de 70 à 110 m² habitables, accolés, sont constitués de 4 duplex mitoyens à un étage, et de 2x2 simplex superposés. Ils sont disposés en sorte de "L ouvert" sur une parcelle orientée nord-est/sud-ouest. Les simplex sont orientés nord/sud, les duplex sont alignés sur la parcelle mais disposent tous d’une baie vitrée orientée plein sud grâce à des avancées en pointe. Tous les logements sont traversants.
Le système constructif mixe le bois et le béton pour favoriser des matériaux locaux et biosourcés, tout en apportant inertie pour le confort d’été et confort acoustique.
Cette opération, lauréate en 2012 de l’Appel à projets « Bâtiments économes de qualité environnementale en Midi-Pyrénées » et primée dans le cadre du prix régional de la Construction Bois, a fait l’objet d’une analyse multicritères (fiche BâtiBuzz n°5).

Plus de détails sur ce projet

 http://www.cercad.fr/Habitat-Groupe-du-Canal-quand-l-habitat-participatif-rime-avec-durabilite-Ramonville-31
 http://www.cercad.fr/IMG/pdf/cercad-batibuzz_n5-hgc-vf-hq2.pdf
 http://www.prixnational-boisconstruction.org/panorama-des-realisations-en-bois/item/7041-habitat-groupe-du-canal
 Démarche qualité : BBC 2005 Promotelec

Fiabilité des données

Certifié tierce partie

Intervenants

    Maître d'ouvrage

    Habitat Groupé du Canal

    Guillaume Niel


    Assistance à Maîtrise d'ouvrage

    Toits de Choix


    Architecte

    Agence MC Couthenx

    Marie-Christine Couthenx

    MOE d’exécution


    Bureau d'études structures

    Terrell


    Bureau d'étude thermique

    Eco2Watt


    Bureau d'études acoustique

    GAMBA Acoustique Architecturale et Urbaine


    Certificateur

    Promotelec

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Ce bâtiment s'inscrit dans une démarche HQE et a obtenu le label "basse consommation". L'orientation bioclimatique, la compacité et la citoyenneté ont été recherchées. Des revêtements perméables ont été posés pour les cheminements et la place de la voiture a été minimisée. Les arbres abattus sur le terrain ont été réutilisés comme élément constructif, de décor et de bois de chauffage. Les eaux de pluie des toitures sont récupérées. Les murs de briques de terre crue mis en oeuvre derrière les poêles à granulats et bûches permettent de conserver la chaleur. De plus, de la laine de bois et du Douglas ont été posés et tous les murs de refends sont enduits sur les deux faces, de terre de 4 cm d'épaisseur provenant du terrain. Les cloisons ont été réalisées en bois et cannisse, puis enduites de terre.
Les simplex disposent d'un chauffe-eau solaire collectif et certains de toilettes sèches.

Outre les préoccupations environnementales, le projet porte aussi des valeurs sociales. Pour favoriser la mixité intergénérationnelle, les logements sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. La salle commune s'ouvre sur le quartier au travers d’activités associatives et culturelles.
La mutualisation de certains espaces (buanderie, studio...) et les chantiers participatifs ont été organisés (arbres, espaces collectifs, terres...), ce qui a permis de faire également des économies.

Ce projet est un des lauréats de l'Appel à Projet "Bâtiments Economes" 2012 lancé par L'ADEME$et la Région Midi- Pyrénées. Un suivi énergétique des logements sera réalisé par l'ADEME. La SCIA fait partie de l'association « Alter Habitat midi toulousain ».

Description architecturale

Le choix s'est orienté vers une construction mixte :
- maçonnerie béton pour les murs nord et séparatifs de logements : pérennité pour la façade nord et acoustique avec moins d'épaisseur pour les séparatifs entre logements.

- murs à ossature bois pour toutes les autres façades : murs isolants de 20cm avec l'isolant en doublage et faible épaisseur et matériaux bio-sourcés.

- tous les murs de refends (séparatifs de logements) parpaings remplis de béton sont enduit de la terre des fondations sur une épaisseur de 4cm , ce qui représente 500m2 d’enduit en terre réalisés par un professionnel et par les futurs habitants au travers de chantiers participatifs.

Ces enduits sont en complément des murs en parpaing afin de renforcer l’inertie des logements et de contribuer au confort d’été.
- le terrain est très arboré : tous les grands arbres ont été gardés : le bois est le plus adéquat face à cet environnement.

Conception bioclimatique - récupération des Eaux pluviales - Bâtiment lauréat de l'appel à projet du conseil régional Midi Pyrénées "bâtiments économes de qualité environnemental" performance atteinte BBC-20%.

Et si c'était à refaire?

« Je referais sans hésiter ! Mais en intégrant quelques modifications à savoir : en étendant la mission de l’acousticien à la phase chantier, surtout pour la mise en œuvre des planchers intermédiaires entre logements, réalisés en filière sèche, en optimisant la manœuvrabilité des châssis coulissants aluminium de grande dimension, en trouvant une solution pour le bruit généré par la VMC intégrée au chauffe-eau thermodynamique
et en trouvant une solution pour intégrer de la production électrique dès la construction.»

Opinion des occupants

« Pour participer pleinement à la conception de mon lieu de vie, en étant particulièrement vigilant sur la conception bioclimatique, la qualité des matériaux mis en œuvre et de l’air intérieur, la performance énergétique et la limitation de l’impact environnemental (énergie grise et consommations à l’usage). Mais également pour m’inscrire dans une démarche durable de densification d’un quartier existant et ainsi limiter l’étalement urbain, pour entrer dans une dynamique de groupe avec mes voisins et favoriser le lien
social, mutualiser les efforts, les espaces, les usages, les idées, les compétences, pour « faire plus avec moins », pour faire de la mixité une richesse (générationnelle, culturelle, sociale,...), pour trouver une alternative à la maison de retraite, pour avoir recours à 100% aux énergies renouvelables (chauffage bois + électricité fournie par Enercoop), pour réutiliser au maximum les matériaux du lieu (charpente bois et enduits en terre)... »

Consommation énergétique

  • 41,70 kWhep/m2.an
  • 121,00 kWhep/m2.an
  • RT 2005

    Chauffage : 16,7 kWh EP/m2/an
    ECS : 17,5 kWh EP/m2/an
    Eclairage : 5,1 kWh EP/m2/an
    Ventilation et Aux : 2,5 kWh EP/m2/an

    Totale pour les 5 usages RT : 44.7

    Chauffage : 24,4 kWh EP/m2/an
    ECS : 11 kWh EP/m2/an
    Eclairage : 6,9 kWh EP/m2/an
    Ventilation et Aux : 2,5 kWh EP/m2/an
    USE (autres usages, bureautique...) : 35 kWh EP/m2/an

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,30 W.m-2.K-1
  • Charpente et couverture
    Toiture : tuiles canal, écran de sous-toiture réflecteur, charpente traditionnelle en lamellé collé, isolation de 300
    mm en laine de bois (Uparoi = 0,155 W/m².K), faux-plafond rampant en plaques de plâtre.

    Murs extérieurs
    Murs à ossature bois de 145 mm constitués de :
    - doublage intérieur avec plaque de plâtre de 15 mm
    - complément d’isolant en laine de bois de 40 mm
    - pare-vapeur
    - panneau OSB supplémentaire pour contreventement
    - ossature bois de 145 mm avec isolant laine de bois (140 mm)
    - panneau OSB 12 mm
    - pare-pluie
    - bardage vertical ajouré Douglas non traité
    - Uparoi = 0,217 W/m².K

    Côté salle commune  : mur parpaing de 20 cm enduit, doublage intérieur avec 100 mm de laine de bois, plaque de
    plâtre (murs maçonnés pour l’acoustique).
    Uparoi = 0,340 W/m².K

    Murs de refend
    Mur béton en blocs à bancher 20 cm + 3 cm d’enduit terre en finition.

    Plancher bas
    Plancher porté en béton armé d’épaisseur moyenne 20 cm, isolant sous dalle 10 cm, complément isolant sur dalle de 3 cm.
    Présence d’un film anti-termites. (Uplancher = 0,196 W/m².K).

    Parois vitrées
    Type : menuiseries aluminium double-vitrage à rupture de pont thermique (Uw = 1,7 W/m².K).

    Finitions
    Revêtements de sol : parquet bois châtaigner, carrelage et Marmoleum (lino naturel).
    Murs et cloisons : peinture écologique et enduits terre (avec en partie la terre excavée sur place).

    I4

  • 0,47

Systèmes

    • Chaudière/poële bois
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Pompe à chaleur
    • Solaire thermique
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • VMC hygroréglable (hygro B)
    • Solaire thermique

    Chauffage
    Systèmes individuels de chauffage bois : poêle à granulés dans 6 logements, poêle/insert bûches dans 2 logements.

    Eau Chaude Sanitaire
    Pour les simplex : chauffe-eau solaire collectif avec ballon d’une capacité de 500 litres et ballons individuels électriques d’appoint d’une capacité de 150 litres.
    Pour les duplex : chauffe-eau thermodynamique avec VMC intégrée (l’eau du ballon est préchauffée par l’air extrait par la ventilation).

    Ventilation
    Ventilation simple flux de type Hygro B, avec entrées d’air acoustiques placées dans les murs.

    Rafraîchissement
    Aucun système actif de rafraîchissement.

Analyse du Cycle de Vie :

    Volume de matériaux bio et géosourcés : environ 360 m3
    Bois, laine de bois, terre crue

Solution

    Auto-construction des espaces mutualisés

    Usagers de l'Habitat Groupé du Canal

    Guillaume Niel

    Management / Implication des parties prenantes

    Les espaces mutualisés sont auto-construits (murs en bois et briques de terre crue) au travers de chantiers collectifs et participatifs.

    L’approche globale a été privilégiée pour cette opération qui révèle une multitude de bonnes pratiques dans chacun des thèmes et sous-thèmes de la grille d’analyse de la durabilité. Le mode de gestion en auto-promotion, et la forte implication des futurs habitants en phase conception mais aussi tout au long du chantier, expliquent en grande partie la réussite du projet.

Coûts de construction & exploitation

  • 115 000
  • 1 916 000
  • 130 000

Environnement urbain

Ramonville est une ville de la proche banlieue toulousaine, située à l’est de Toulouse, et desservie notamment par le métro. Il y avait 11660 habitants en 2007.
Le chemin de mange-pommes est dans un quartier résidentiel de Ramonville, proche du canal du midi et de port sud.
Au bord du canal, à quelques mètres se situe un espace vert, propriété communale, 25 ha de prairies, avec une salle appelée la ferme des 50, une ferme pédagogique et 70 parcelles de jardins partagés. La maison de l’économie solidaire est également située dans cet espace protégé.
Chemin de mange-pommes existe depuis 25 ans environ un collectif de 15 maisons individuelles crées dans le même type de réflexion autour de l’habitat : le hameau de mange-pommes.

Surface du terrain

1 920,00 m2

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • concertation - participation
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction


Auteur de la page

  • Jonathan Kuhry

    Chargé de mission Rénovation

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus