Eco-Rénovation siège de KTR France

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 1970
  • Année de livraison : 2018
  • Adresse : 69570 DARDILLY, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 854 m2
  • Coût de construction : 1 500 000 €
  • Coût/m² : 1756.44 €/m2

Proposé par :

  • Consommation d’énergie primaire :
    67 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT existant )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Ktr France est un groupe industriel allemand spécialisé dans la transmission mécanique. Le groupe KTR est tourné vers l'innovation. Il conçoit et fabrique des produits de haute technologie. KTR est très attaché au bien être de ses collaborateurs.

En 2017 KTR acquiert un bâtiment des années 70 dans l'ouest lyonnais pour y transférer son siège France. Diagonale Concept propose à KTR France de réaliser une éco-rénovation exemplaire en phase avec les valeurs et l'image du groupe. 

Début 2017, Marc Campesi, dirigeant de Diagonale Concept propose à Pierre Martin Directeur France de KTR de retenir 7 objectifs prioritaires : 

- Une première rénovation tertiaire à énergie positive et plus : Faire d'un bâtiment inconfortable des années 70, un bâtiment qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme et qui tende vers l'autonomie énergétique. Il n'est pas toujours facile d'isoler et d'étancher un bâtiment en rénovation. Partant du principe qu'il y a une limite à réduire les consommations sans réduire le confort (exemple réduire les ouvertures), l'idée du projet était de bénéficier d'un maximum d'énergie gratuite renouvelable pour compenser les déperditions. 

 Le bâtiment est équipé d'un procédé qui permet de stocker l'énergie thermique solaire dans la roche à 150 m de profondeur via une batterie de 4 sondes. Il est producteur d'énergie électrique grâce à une centrale photovoltaïque dont une partie est en autoconsommation. Les panneaux PV en autoconsommation assurent en priorité le fonctionnement du process thermique (alimentation des pompes), alimentent une batterie de stockage (plus de coupure de courant et d'onduleur) et les prises de chargement des véhicules électriques. Quelques chiffres : Production 42 MWh/ Consommation 26 MWh (valeurs estimées usages réglementaires par le BET fluides en année N+2). L'ensemble est équipé d'un monitoring. Les premiers chiffres consolident les estimations. Tout usage, le bâtiment reste positif.

 

- Une démarche bas carbone : Le recours des matériaux biosourcés ou issus du recyclage (et/ou recyclable) a guidé les choix des produits mis en œuvre ainsi que l'analyse de cycle de vie (ACV). Du chanvre français et du liège pour les isolants, des produits issus du recyclage au sol, des menuiseries extérieurs en bois, un bardage à base de Kraft compressé ou en bois reconstitué. Et bien entendu un bâtiment à énergie positive avec autoconsommation. Des entreprises locales pour limités les déplacements.

Un bâtiment intelligent et connecté au service du confort des usagers et de la qualité d’usage. Avec mon smartphone, j’accède à toutes les fonctionnalités de fermeture des volets, des portails extérieurs, aux systèmes de sécurité... Les performances du bâtiment sont affichées en direct (énergie positive, autonomie, co2). Le bâtiment est équipé d'une GTB qui remonte les informations de près de 80 capteurs.

- Qualité de vie au travail et qualité sanitaire : Faire en sorte que ce bâtiment soit agréable à habiter et qu'il contribue au bienêtre et la santé des usagers. Les aménagements ont fait l'objet d'une concertation préalable avec les usagers avec l'intervention d'une ergonome. Chaque poste de travail est équipé d'un bureau électrique pour alterner entre la position debout et assise (circulation sanguine). Le bâtiment est largement vitré (+20% par rapport au référentiel des bâtiments RT2012), il est lumineux. Les vues intérieures ont été soignées, et les espaces de travail végétalisés dont quelques panneaux acoustiques. L'éclairage artificiel en partie auto-gradable selon la lumière du jour. La qualité sanitaire du bâti a été étudiée avec soin jusqu'aux poignées de porte des sanitaires qui sont bactéricides. Un consultant qualité de l'air et qualité sanitaire a accompagné les entreprises pendant les travaux pour les choix de matériaux sans COV et les systèmes de traitement de l'air. Un monitoring qualité de l'air intérieur a été mis en place pendant 2 mois après réception. Le CO2 et l'hygrométrie dans les locaux font l'objet d'un suivi quotidien avec un affichage par pièce. En été, le bâtiment n'est pas climatisé mais équipé d'un plancher rafraîchissant raccordé aux sondes géothermiques. Avec l'accompagnement d'une animatrice, les jardins potagers contribuent au bien vivre ensemble tout comme la cueillette des premiers fruits et légumes du jardin et des arbres fruitiers plantés au printemps 2018...

- Donner une dimension pédagogique au bâtiment : Des formations sur chantier ont été organisées pour les entreprises : qualité de l'air intérieur, gestion des déchets et analyse de cycle de vie. Le bâtiment reçoit régulièrement des écoles pour partager des retours d’expérience. C'est un lieu vivant impliqué dans les enjeux de société.

- Valoriser la biodiversité et préserver le cycle de l'eau : Un travail important a été entrepris sur le paysage pour le bien des collaborateurs de l'entreprise et des riverains. Le choix d'espèces locales a été privilégié dont des arbres et des arbustes fruitiers. Des installations ont été créées pour abriter les oiseaux, les petits rongeurs et les abeilles solitaires (hôtel à insectes). Des ruches permettront la production d'un miel réservé au personnel de l'entreprise et aux clients. Il n'a pas d'arrosage automatique pour réduire la consommation d’eau. Les enrobés bitumeux ont été retirés du parking voiture pour permette aux eaux pluviales de s'infiltrer directement dans le sol. Les enrobés ont été remplacés par des graviers issus du recyclage. 

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Marc Campesi

Maître d'ouvrage

    KTR France

    Pierre Martin ~ 06 80 68 73 14 ~ p.martin@ktr.com ~ 5 chemin de la Brocardiere, Dardilly (69)

Maître d'œuvre

    Diagonale Concept

    Marc Campesi ~ tel 06 33 04 18 04 ~ m.campesi@eospace.fr ~ 12, rue Cavenne 69007, Lyon

Intervenants

    Architecte

    Ressources green Building (Ingénieur bâtiment et architecte d'intérieur) Marc Campesi & Sophie Sturlese

    Marc Campesi tel 06 33 04 18 04 m.campesi@eospace.fr

    Programmation, étude technique et architecturale, design d'espace


    Bureau d'étude thermique

    Amstein et Walthert

    Corentin Maucoronel Tel. 06 20 91 22 79, corentin.maucoronel@amstein-walthert.fr

    Etude fluide, thermique et qualité de l'air


    Entreprise

    Terre et Lac

    Thierry Franck +33 6 13 32 69 79

    Etude et installation centrale photovoltaique


    Fabricant

    dualsun

    Jean Marie Drap +33 6 66 84 70 47 jm.drap@dualsun.fr

    fourniture panneaux hybrides


    Fabricant

    Biofib

    Olivier Merle 0619300417 o.merle@biofib.com

    fourniture isolation chanvre


    Fabricant

    Mapei

    CORALIE DUCHER T. 06 75 94 51 09 email c.ducher@mapei.fr

    fourniture résine de sol / groupe qualité de l'air


    Fabricant

    Sonepar

    Melkonian Gilbert 06 82 64 20 46 gilbert.melkonian@sonepar.fr

    fourniture et conseils éclairage/ domotique/ numérique

Mode contractuel

Contractant général

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

L'objectif était de créer un bâtiment à l'image de notre entreprise et de ses valeurs : un bâtiment innovant avec d'excellentes conditions de travail pour nos salariés. KTR est une entreprise autonome qui ne dépend pas de groupes financiers, le nouveau bâtiment devrait aussi tendre vers une forme d'autonomie en particulier sur plan énergétique. 

Le groupe a déjà construit en Allemagne et en Europe des bâtiments très performants en particulier du point de vue énergétique. L'idée était de rénover le bâtiment de Dardilly avec un niveau de performance énergétique élevé et un cadre de travail confortable et ergonomique pour nos collaborateurs et nos clients. Marc Campesi de Diagonale Concept nous a proposé d'aller en accord plus loin et d'intégrer une dimension éco-responsable plus globale au projet tout en impliquant les salariés de l'entreprise. Le résultat final est très satisfaisant, la rénovation a été réalisée en moins de 11 mois avec une dynamique très positive sur le chantier. Le bâtiment est devenu une référence dans le groupe KTR. Le soin mis dans les détails et les finitions a été particulièrement apprécié lors de l'inauguration du bâtiment en présence des dirigeants du groupe et de l'ensemble des directions mondiales.

Description architecturale

La volonté d'intégrer le bâtiment de manière très douce dans le paysage s'est imposée naturellement dès la conception. S'agissant d'une rénovation le travail sur l'enveloppe et les aménagements paysagers nous a permis de fondre le bâtiment dans son environnement en associant minéral et végétal dans les éléments constructifs. La conception bioclimatique a guidé le travail sur l'enveloppe en particulier les apports gratuits via de larges baies vitrées au Sud et à l'Ouest. La présence d'auvent au sud (terrasse) et à l'ouest (panneaux photovoltaïques) est complétée par des brises soleils qui rythment la façade et préservent les occupants des surchauffes estivales. Le retrait des bitumes du parking, le renfort végétal sur les extérieurs et les toitures vont contribuer au confort thermique en été. Le confort toute saison est renforcé par la qualité des isolants biosourcés et les bardages qui contribuent au déphasage thermique et à l'hygro-régulation. En termes d'organisation spatiale, le travail de concertation initiale mené avec les usagers a permis de répondre aux attentes collectives et individuelles. 

Et si c'était à refaire?

La contrainte de passage des réseaux doit être bien évaluer en rénovation. Les tracés théoriques ne sont pas toujours simples à mettre en œuvre. Le volet bâtiment connecté est complexe avec une multitude de protocoles de communication, des systèmes fermés et des entreprises qui ont dû mal à communiquer avec le monde du numérique et de la GTB ou domotique. Si c'était à refaire, il faudrait renforcer le travail de concertation en amont entre les intégrateurs de la GTB, les entreprises, les industriels et les usagers.

Opinion des occupants

Après la phase de rodage et d'adaptation au changement de site et d'organisation des postes de travail, le niveau de satisfaction est très bon. Un travail de concertation 2 mois après intégration a permis de révéler des actions correctives à mener dont le pilotage individuel souhaité des pavés Led. Quelques luminaires Led sont à remplacer car jugés trop éblouissants malgré un UGr <19.
Les capteurs d'hygrométrie et les occupants ont rapporté une hygrométrie élevée le matin. Cette hygrométrie est due à un démarrage matinal tardif de la centrale double flux de traitement de l'air pour réduire les consommations électriques et probablement aux eaux résiduelles de chantier. Cet apport d'humidité des matériaux de construction (chapes etc..) sera évacué d'ici quelques mois.
Pour le reste pas de retour depuis l'activation de la domotique et la prise en main des systèmes.

Consommation énergétique

  • 67,00 kWhep/m2.an
  • 221,00 kWhep/m2.an
  • RT existant

  • 38,00 kWhef/m2.an
  • Chauffage et rafraichissement 8.3 KWHEF/m2
    ECS 3.5 KWHEF/m2
    VENTILATION 3.9 KWHEF/m2
    ECLAIRAGE 7.2 KWHEF/m2
    AUXILIAIRES HYDRAULIQUE (sondes et plancher) 3.5 KWHEF/m2 (non compris bureautique 12 KWEF/m2 dans la consommation d'énergie primaire) Non prise en compte dans le CEP (non déduit) et la consommation d'énergie finale
    production Photovoltaïque : - 48 KWHEF/m2
    Autoconsommation PV : - 10 KWHEF/m2
    Soit à déduire = 58 KWHEF/m2

    Mode de calcul : Simulation thermique dynamique IDA 6 ICE de EQUAA (Suede) méthode CEN 13791 / IDA-ICE a été validé sur l’IEA Task 12 BESTEST enveloppe, l’IEA Task 22 RADTEST et la méthodeCEN 13791. Le bâtiment tout usage produit plus d'énergie qu'il n'en consomme. L'autoconsommation couvre l'essentiel des besoins en journée et en inter saison (sans chauffage, ni rafraichissement) et fenêtres ouvertes (toutes les fenêtres ouvrent).

  • 363,00 kWhep/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

    Mur 0,17w/m2.k
    Plancher bas 0.33
    Toiture 0.11
    Menuiserie 1.40 (bois alu)

    I4

  • 1,31

Consommation réelle (énergie finale)

    4,00

    2 019

Systèmes

    • Pompe à chaleur géothermique
    • Plancher chauffant basse température
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Pompe à chaleur géothermique
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire photovoltaïque
    • Solaire thermique
    • PAC géothermique sur sondes
    • Pompe à chaleur
  • 160,00 %
  • Stockage d'énergie thermique dans 4 sondes géothermiques. L'énergie thermique est produite par des panneaux hybrides de Dualsun (PV+ solaire) en toiture. L'énergie est "stockée" dans la roche à -150m de profondeur (système suisse 2sol). L'énergie stockée couvre les besoins d'une saison. La puissance de la Pac est faible. Le plancher chauffant réversible de multibéton avec sa pose à chaud permet d'éviter les poses en escargot de serrer les tubes prêt des parois froides (meilleur gradient de température dans les pièces et moins d'action manuelle sur les thermostats). La régulation se fait par pièce. La ventilation est assurée par une double flux avec un débit pour réduire les effets d'inconfort de la convection.

    Panneaux photovoltaïques : - 88 modules haut rendement sunpower monocristalin (210 m2) haut rendement maxeon gen2 (garantie 25 ans)
    - Rendement > 2,5% par rapport aux modules conventionnels multicristallins. Rendement à 25 ans 87%. Recycle fin de vie : adhésion PV cycle, usine à Rousset (13)
    - Panneaux hybrides Dualsun : 25 modules de 280 Wc, premier panneau solaire hybride certifié au monde (1220 W) qui fournit à la fois de l'électricité et de l'eau chaude. Fabriqué en France et breveté à l'international. L'eau chaude est introduite dans les sondes géothermiques pour constituer le réservoir à calorie dans la roche. Adhésion à PV CYCLE, les panneaux DualSun peuvent être recyclés à hauteur de 80% après une durée de vie moyenne de 30 ans.
    - Autoconsommation (Brise soleil) : 25 modules Solarworld PV monocristallin bi verre 280 Wc , transparence pour usage en brise soleil

Bâtiment intelligent

    Le bâtiment est connecté et équipé d'une superviseur Newron. L'ensemble du bâtiment est monitoré : productions et consommation d'énergie, CO2 et hygrométrie
    Confort : Commandes par smart phone ou PC : des portails du site et des commandes de fermeture ainsi que les systèmes de sécurité vidéo surveillance et alarme. Fonction pédagogique et contrôle : suivi des consommations (affichage des performances du bâtiment pour les visiteurs sur un moniteur). Fonctions collaboratives et qualité d'usage : les moniteurs HD pour les projections sont équipés de système de connexion sans fil à partir de pc portable ou smart phone.

Emissions de GES

  • 1,00 KgCO2/m2/an
  • 11,00 KgCO2 /m2
  • 50,00 an(s)
  • Non prise en compte le gain en C02 des panneaux photovoltaïques 968 kgco2eq/an soit -1,12 KGco2eq/m2an (hors impact C02 de la fabrication des panneaux PV), le bâtiment est neutre voir légèrement négatif en émission de co2 tous usages confondus.

Analyse du Cycle de Vie :

    - isolation mur et plafond chanvre & lin de biofib

    - Isolation sous bassement ext en liège

    - Menuiserie bois / alu

    - bardage de neolife en bois composite (90 % de bois)

    - terrasse pin et bordure parking bois 

Gestion de l'eau

    L'eau de pluie est stockée en partie en toiture par la végétalisation des terrasses. Le cycle de l'eau a été respecté avec le retrait des bitumes (hors zone atelier) pour une pénétration direct de l'eau en milieu naturel. Pas d'arosage automatique des plantations. Choix d'espèces nécessitant un faible arosage

Qualité de l'air intérieur

    Un consultant qualitéde l'air et qualité sanitaire a accompagné lesentreprises pendant les travaux pour les choix de matériaux sans COV et lessystèmes de traitement de l'air. Un monitoring qualité de l'air intérieur a été mis en place pendant 2 mois après réception. Le CO2 et l'hygrométrie dans les locaux font l'objet d'un suivi quotidien avec un affichage par pièce.

Santé & Confort

    Les aménagements ont fait l'objet d'une concertation préalable avec les usagers avec l'intervention d'une ergonome. Chaque poste de travail est équipé d'un bureau électrique pour alterner entre la position debout et assise (circulation sanguine). Le bâtiment est largement vitré (+20%par rapport au référentiel des bâtiments RT2012), il est lumineux. Les vues intérieures ont été soignées, et les espaces de travail végétalisés dont quelques panneaux acoustiques. En été,l e bâtiment n'est pas climatisé mais il est équipé d'un plancher rafraîchissant raccordé aux sondes géothermiques. Avec l'accompagnement d'une animatrice, les jardins potagers contribuent au bien vivre ensemble tout comme la cueillette des premiers fruits et légumes du jardin et des arbres fruitiers plantés au printemps 2018...

    Le CO2 et l'hygrométrie dans les locaux font l'objet d'un suivi quotidien avec un affichage par pièce.

    La présence de chanvre dans les cloisons et doublage renforce la qualité acoustique déjà très satisfaisante avec des dalles de plafond avec un coeff alpha de 1.

    Les sols souples absorbent le bruit des pas. Les équipements bruyants sont dans un local isolé (exemple photocopieur). Des panneaux végétalisés sont dotés d'absorbants acoustiques. Les menuiseries extérieures sont phoniques. 

Solution

    panneaux hybrides

    dualsun

    Jean Marie Drap +33 6 66 84 70 47 jm.drap@dualsun.fr

    Génie climatique, électricité / Chauffage, eau chaude

    panneaux hybrides PV et eau chaude

    L'eau refroidit les panneaux et augmente le rendement du V


    Modules SUNPOWER (France)

    Terre et lac

    Christophe Paris / Terre et lac / c.paris@terreetlac.com / tel 06 89 86 07 59

    Second œuvre / Equipements électriques (courants forts/faibles)

    Une production supérieure d’environ 2,5% par rapport aux autres modules multicristallins. 96 Cellules monocristallines Maxeon Gén. II Garantie produit 25 ans,Courbe de puissance : 95% sur les 5 premières années, −0,4% par an jusqu'à l'année 25 ans (87 % à 25 ans) Adhésion PV CYCLE à jour (recyclage des modules inclus à l’installation – Usine à Rousset (13))

Coûts de construction & exploitation

  • 170 000,00
  • 150 000
  • 1 500 000
  • 24 000

Environnement urbain

Zone industrielle et tertiaire de l'Ouest Lyonnais. Présence d'espaces verts. Services et commerces + > 1 km

Surface du terrain

3 450,00 m2

Surface au sol construite

980,00 %

Parking

26 dont vélo 7

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • concertation - participation
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion du bâtiment, maintenance
  • produits et matériaux de construction

Bâtiment résilient 

Le bâtiment est adapté à la canicule avec une consommation d'énergie effacée en pleine journée et des émissions de C02 quasiment nulles (voir onglets énergie et carbone). En juin 2019, en pleine canicule l'écart de température entre l'extérieur était de 17°C (40° ext et 23°c intérieur) avec la seule énergie de quelques PV en auto-consommation : voir graphique dans l'annexe énergie. 

Les parkings sont perméables à 60% et les toitures végétalisées pour éviter les effets de ruissellement des eaux et saturation des réseaux publics lors d'épisodes de fortes pluies. 

Le bâtiment est adapté aux enjeux sanitaires en relation avec la qualité de l'air et au risque de propagation des virus. Pas de climatisation mais des planchers réversibles et une possibilité de ventilation passive. Pas de moquettes, des poignées bactéricides dans les sanitaires et des surfaces lessivables ou sans joints (salle de réunion). 

Les potagers avec un animateur en permaculture contribuent à développer l'autonomie des collaborateurs de l'entreprises et le lien social avec un minimum de moyens.

Le concept global est reproductible et le process énergétique mutualisable entre plusieurs bâtiments. Stocker l'énergie solaire (panneaux PV hybrides) et la chaleur fatale * en été dans des sondes géothermiques (X4) relève du bon sens.

*Chaleur fatale : en été, on refroidit les locaux de manière passive en absorbant les calories à l'intérieur du bâtiment via un plancher réversible et en les stockant pour l'hiver dans la roche via des sondes géothermiques." 

Le surcoût de rénovation globale avec des aménagements de grande qualité est de 10 à 15% supérieur au prix moyen de marché mais avec des consommations énergétiques effacées et un confort hygro-thermique constaté et mesuré en toute saison par les usagers.

Ce projet est innovant par son approche systémique : il intègre une forte dimension sociale avec une qualité de vie au travail remarquable (qualité de l'air, potager pédagogique, intervention d'une ergonome), c'est un projet économiquement viable qui contribue à l'image de l'entreprise, un bâtiment résilient adapté aux enjeux du XXI siècle et qui a contribué à renforcer la biodiversité locale. Il est décarbonné, à énergie positive (constat par mesure) et intelligent. C'est une rénovation... Sachant que le patrimoine existant est peu adapté à demain. Le bâtiment neuf ne représente que 1% du renouvellement immobilier par an.


Bâtiment à énergie positive avec stockage saisonnier

  • Première rénovation tertiaire à énergie positive tous usages, stockage d'énergie thermique solaire et électrique 
  • Autoconsommation d'énergie photovoltaïque : je consomme sur site l'électricité produite, je charge ma voiture électrique...
  • Production 34 MWh en 2019 dont 6 MWh (autoconsommation) / Consommation tous usages 36,6 MWh (facture fournisseur énergie) tous usages dont charge véhicule électrique) 

Bas carbone 

  • En termes de consommations tous usages (réglementaires + bureautique) le bâtiment absorbe plus de CO2 qu'il n'en émet grâce à la production de PV. On parle uniquement de l'exploitation, le cycle de vie des PV et leur impact C0 2 en fabrication n'est pas compris.
  • Le recours à des matériaux bio-sourcés ou issus du recyclage (et/ou recyclable) : exemple isolation chanvre et liège.
  • Sensibilisation à l'ACV des entreprises et compagnons sur chantier pour limiter les impacts carbone (fabrication et transport) avec un concours organisé pour les industriels sur site.
  • Bâtiment à énergie positive uniquement avec des énergies renouvelables (solaires, photovoltaïque, panneaux hybrides solaire PV, sondes géothermiques).
  • Entreprises locales

​Santé et confort :

  • Étude d'ergonomie : bureaux électrique, qualité d'usage, confort des assises, conception concertée avant et après installation
  • Mobilité interne des poste de travail par la création d'espaces polyvalents salle de réunion et de pause). 
  • Démarche qualité de l'air avec formation des entreprises et monitoring des locaux (COV, COVT, CO2, hygrométrie) 
  • Espaces de travail très vitrés, végétalisés avec des vues extérieures choisies
  • Espace de pause soignée et confortables (possibilité de s'allonger) - salle de sport
  • Jardins potagers avec formation dans espace extérieur avec une approche de biodiversité positive

Catégories du concours

Prix tertiaire & industriel

Prix tertiaire & industriel

Trophées Bâtiments Résilients 2020

 Lauréat Green Solutions Awards
 Grand Prix Rénovation Durable
 Prix du Public - Green Solutions Awards
 Green Solutions Awards Winner
 Sustainable Renovation Grand Prize

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Résilients 2020