10 maisons en béton de chanvre

Extension + rénovation

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2014
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : 9 rue de la Folie 78350 LES LOGES EN JOSAS, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 1 203 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 2 550 000 €
  • Coût/m² : 2119.7 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    48.3 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2005 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

​Le projet consiste en la réalisation de 10 logements individuels groupés destinés à la vente, dont 2 sociaux. La réhabilitation et l'extension d'un ensemble bâti pour accueillir 10 logements au coeur d'un village de caractère, pose la question de la transformation d'un ouvrage rural ancien et de son adaptation aux usages contemporains. Mêlant à la fois des ouvrages de réhabilitation et de construction neuve, ce projet a été guidé par une ambition écologique et des contraintes techniques fortes. La méthode que nous avons développée ici se veut à la fois respectueuse des Loges-en-Josas et du paysage de la vallée de la Bièvre, et ambitieuse dans son approche environnementale.

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Construction énergétiquement performante. Maîtrise du poids environnemental de l'opération. Qualité du niveau de confort intérieur

Description architecturale

Le projet consiste en la réalisation de 10 logements individuels groupés destinés à la vente, dont 2 sociaux. La réhabilitation et l’extension d’un ensemble bâti pour accueillir 10 logements au cœur d’un village de caractère, pose la question de la transformation d’un ouvrage rural ancien et de son adaptation aux usages contemporains. Mêlant à la fois des ouvrages de réhabilitation et de construction neuve, ce projet a été guidé par une ambition écologique et des contraintes techniques fortes. La méthode que nous avons développée ici se veut à la fois respectueuse des Loges-en-Josas et du paysage de la vallée de la Bièvre, et ambitieuse dans son approche environnementale. LE SITE ET L’INSERTION L’ensemble bâti de la ferme dite « Bordat », concernée par l’opération, est un bel ensemble du village des Loges-en-Josas, qui domine la vallée de la Bièvre. Le projet s’implante sur une parcelle occupée aujourd’hui par plusieur corps de bâtiment. L’ensemble s’ouvre sur de belles vues dégagées vers la vallée de la bièvre au nord, et vers le bourg à l’ouest. La qualité de l’esprit de « ferme » du lieu existant doit perdurer dans l’ensemble de logements construits. LE PROJET Les logements sont accessible depuis la cour commune centrale. Les jardins privés sont situés de l’autre côté de l’espace central, avec toutefois un jardin commun dans le prolongement des jardins situés au nord. Ce jardin commun permet de faire disparaître la séquence des jardins privatifs derrière une grande haie bocagère en limite. Les 20 places de stationnement sont réparties et intégrées adroitement dans les espaces extérieurs ou dans des espaces couverts. Les rez-de-chaussée des maisons organisés autours des pièces humides laissent des transparences visuelles depuis la cour vers la jardin.

Intervenants

    Maître d'ouvrage

    SCI Vallée de la Bièvre

    7 Avenue Descartes - 92350 Le Plessis Robinson


    Architecte

    Dumont Legrand Architecte

    1 rue du Lieuvin - 75015 Paris

    Maître d'Oeuvre


    Bureau d'études autre

    LM Ingénieur

    Laurent Mouly - 13, rue Chapon - 75003 Paris - Tél : 01 40 29 96 92

    BET Structure, Thermique et Enveloppe


    Bureau d'études autre

    ATELUX

    13,Rue du Clos d'en Haut - 78700 Coflans-Saint-Honorine

    Bureau d'étude fluide


    Entreprise

    JR BAT

    20 rue Pierre Mendès France - 77200 Torcy

    Entreprise générale

Mode contractuel

Contractant général

Consommation énergétique

  • 48,30 kWhep/m2.an
  • 130,00 kWhep/m2.an
  • RT 2005

    Chauffage : 21.8 ECS : 17.8 Éclairage : 6.2 Auxiliaire : 2.6

  • 48,30 kWhep/m2.an

Consommation réelle (énergie finale)

    43,00 kWhef/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,36 W.m-2.K-1
  • Ossature bois, remplissage béton de chanvre
    Enduit extérieur en chaux aérienne,
    finition intérieur en panneaux de Fermacell

  • 0,84
  • I4

  • 0,85

Systèmes

    • Chaudière gaz individuelle
    • Chaudière/poële bois
    • Chaudière gaz individuelle
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • VMC hygroréglable (hygro B)
    • Chaudière-poele bois

    Enveloppe performante, bioclimatisme.

Démarche biodiversité

  • 5 343,00 m2
  • 22,50 %
  • 1 480,00
  • FIGURES ARCHITECTURALES Les constructions réalisées, d’emprises et de gabarits proches de ceux des bâtiments existants, s’implantent au plus proche de l’implantation existante. Le corps de bâtiment nord est ainsi implanté à l’alignement sur la limite séparative nord menant à la rue de la Folie de la parcelle 107. Le bâtiment ouest prend place sur l’emprise du bâtiment existant. Cette implantation conserve l’espace central commun, qui devient alors à la fois un lieu de desserte et un espace partagé par les habitants. VUE LOINTAINE La volonté est de créer un front bâti harmonieux, visible depuis le bas du village, s’accordant ainsi avec la maison bourgeoise voisine comme avec le pré en premier plan. La figure marquante de la Grange reste présente, par la remise en état de ses pignons entre lesquels vient s’insérer la nouvelle construction. Le maintien d’une zone non construite articulant en fond de parcelle les deux corps de bâtiment, permet de maintenir les vues vers le bourg et la vallée depuis la cour centrale. Afin d’éviter tout effet de maisons individuelles accollées, les logements s’insèrent dans ces gabarits linéaires et continus. VUE DU VILLAGE Afin de préserver au mieux la perception du lieu depuis le bourg, le garage s’appuie sur le mur de pierre existant en limite de propriété, lui même remis en état. Dans le même but, le gabarit du garage restitue au mieux le gabarit du bâtiment existant tout en tenant compte des contraintes liées à sa nouvelle affectation. Les stationnements sont ainsi couverts par une toiture à double pente prenant appui sur le mur d’enceinte existant. Au niveau de l’entrée sur le terrain, la toiture, plus haute, est traitée dans l’esprit d’un pigeonnier, rappelant le gabarit du bâtiment existant.

Solution

    Béton de Chanvre Tradical

    Tradical

    [email protected]

    Contrairement à ce que laisse supposer son appellation, le béton de chanvre n’a rien à voir avec le béton traditionnel. Non structurel, c’est un matériau de remplissage isolant et écologique. Sa pose sur ossature porteuse (généralement en bois) l’apparente aux principes constructifs historiques des milieux urbains denses : les constructions à pan de bois et à pan de fer. Conjuguant les qualités du chanvre et de la chaux, il est projeté horizontalement sur un fond de coffrage provisoire ou définitif. Il assure ainsi une isolation répartie de la construction, réduisant significativement les ponts thermiques. La nature hygroscopique du chanvre dote les parois d’une respiration saine et naturelle, évitant l’effet «boîte étanche». Son caractère inerte améliore le confort d’été et d’hiver. Enfin, le béton de chanvre n’est pas limitatif et permet de réaliser tous types de façade (bardages bois, zinc, enduits...).L'utilisation du béton de chanvre permet une sobriété énergétique, une sobriété constructive et une sobriété environnementale. Sur ce bâtiment, le Béton de Chanvre Tradical est utilisé pour 2 applications. En mur à isolation répartie, il constitue les parois des murs de façades extérieures rue et côté cour. Il est appliqué mécaniquement en remplissage entre banches. Il est aussi utilisé en toiture à isolation répartie.

    La sensibilité du maître d'ouvrage et de l'équipe de maîtrise d’œuvre aux matériaux biosourcés les a naturellement amené a choisir le béton de chanvre. Les compétences de l'entreprise générale dans ce domaine ont été un vrai bénéfice pour le projet.

Coûts de construction & exploitation

  • 210 000
  • 2 000 000

Emissions de GES

  • 7,20 KgCO2/m2/an
  • RT 2005

  • 48,00 KgCO2 /m2
  • 100,00 année(s)
  • 765,00 KgCO2 /m2

Analyse du Cycle de Vie :

    Structure et charpente bois Isolation complète de l'enveloppe en béton de chanvre Isolation des planchers intérieurs en laine de bois

Raisons de la candidature au(x) concours

L’objectif initial était de respecter les exigences du label BBC Effinergie, lié à la réglementation thermique RT2005, qui fixe un seuil de consommation énergétique annuelle de 65 kWep/m².an pour les cinq postes réglementaires. Finalement la temporalité du projet nous a conduit à anticiper les réglementations à venir avec un objectif largement atteint concernant le respect de la réglementation thermique RT2012, apparue en cours de projet.

Le recours à des matériaux bio-sourcés tels le béton de chanvre et le bois nous permet d’atteindre un bilan carbone quasiment nul pour la construction, et d’atteindre ainsi un facteur 4 de réduction des émissions de CO2 en considérant l’ensemble des émissions liées à l’utilisation et la construction du projet.

Batiment candidat dans la catégorie

Bas Carbone

Bas Carbone

Coup de Cœur des Internautes

Coup de Cœur des Internautes

Green Solutions Awards 2017 - Bâtiments


Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Solutions Awards 2017 - Bâtiments