Réhabilitation du Presbytère de Chédigny

  • Type de projet : Renovation
  • Type de bâtiment : Autre bâtiment
  • Année de construction : 1600
  • Année de livraison : 2017
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche
  • Surface nette : 280 m2
  • Coût de construction : 390 731 €
  • Nombre d'unités fonctionnelles : 7 aucune
  • Coût/m² : 1 395 €/m2
  • Coût/aucune : 55 819 €/aucune


Modéré par : Hassan ABOUZID

Etudes de cas similaires

Ferme ouverte de Saint-Denis - IDF

Cette ferme se trouve sur le site de la dernière ferme maraichère de la Plaine des Vertus qui nourrissait Paris. Ses bâtiments délabrés fait de bric et de broc sont peu à peu transformés en une ferme pédagogique toujours productrice (...)

Maison du département du Lot

​La maison du département de Saint-Céré est une opération d’envergure initiée en 2004 par le Conseil Général du Lot pour regrouper sur un même lieu différents services de l’Etat auparavant hébergés dans des locaux vieillissants et (...)

Maison de Santé de Vern sur Seiche

Un bâtiment labellisé PassivHausLa maison de santé de Vern sur Seiche (35770) fait partie des projets lauréats ADEME "Bâtiment performant et matériaux biosourcés" en Ille et Vilaine (35). Elle a été conçue en privilégiant l'usage de (...)


  • Publié le 06 juin 19
    par Florence TALPE|France
    Vue 1001 fois
  • Proposé par :




  • Concours

    Green Solutions Awards 2019 - Bâtiments France

    Energie & Climats Tempérés
    Prix du public
    Prix des Etudiants


    Le projet concerne la réhabilitation du presbytère et de son jardin. Le jardin est ouvert au public, et le bâtiment présente un espace accueil-salon de thé au rez-de-chaussée, un espace de formation, et des chambres d’hôtes aux étages (1er étage et combles aménagées). Le recours aux matériaux biosourcés a été privilégié afin de contribuer à préserver les qualités intrinsèques de ce bâtiment du XVIIe siècle en pierre de tuffeau. Les murs périphériques du rez de chaussée sont isolés par un mélange d’argile et de paille de colza et l’isolation des l’étage et les combles a été réalisée avec de la laine de bois et de la laine de chanvre.Ainsi la mise en œuvre du mélange argile/paille au rez-de-chaussée est réalisé dans le cadre d’un projet de recherche en cours localement sur le développe-ment d’un isolant à base de granulats végétaux. (Test des conditions de mises en œuvre, des mélanges utilisés ainsi que les temps de séchage). La principale limite à l'emploi de ce mélange a été le temps de séchage très long qui a retardé le chantier de plusieurs mois. Une sur-ventilation du bâti-ment a été déployée pour se prémunir contre les risques d’enfermement de la vapeur d’eau dans les parois suite à leur mise en œuvre. Autre constat, que nous avons pu faire, c'est que les panneaux de laine de bois avaient tendance à se tasser dans le temps, nous avons alors dû tasser le matériaux à la pose afin de limiter le phénomène.Les menuiseries sont fabriquées par une entreprise de la commune qui emploi des bois issus d'une filière locale. Les laines de bois ont été privilégiées, aussi bien pour leurs qualités thermiques, qu’écologiques et leur recyclabilité.


    Localisation

    5 Place de la Mairie , 37310 Chédigny France

    Données techniques