Copropriété du 60 rue Albert

  • Type de projet : Renovation
  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 1889
  • Année de livraison : 2018
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche
  • Surface nette : 1 462 m2
  • Coût de construction : 434 575 €
  • Nombre d'unités fonctionnelles : 48 Logement(s)
  • Coût/m² : 297 €/m2
  • Coût/Logement(s) : 9 054 €/Logement(s)


Modéré par : Alice Dupuy

Etudes de cas similaires

Copropriété Lauriau/Gaillard - Montreuil

La copropriété est située dans le centre-ville de Montreuil au cœur d’un projet de renouvellement urbain. C'est un immeuble construit en 1973, dont le dernier ravalement datait de 1987. Il comprend 53 logements ainsi qu'un atelier (...)

Aménagement d'un ancien atelier en 6 logements

​Construit dans les années 1920 du siècle dernier sur l’emprise d’une ferme agricole, le bâtiment est d’abord une salle de spectacle voulue par l’évêché de Châlons-sur-Marne. Avec sa structure métallique et son remplissage brique, (...)

Logements La Terrasse

Opération de 6 logements sociaux Minergie Plus. Murs à ossature bois, structure bois de Chartreuse (filière locale), isolation en fibres de bois, bardage mélèze.ECS solaire thermique. VMC double flux (...)


  • Publié le 21 février 19
    par Eric Burgstahler|France
    Vue 954 fois


  • Concours

    Trophées CoachCopro

    Prix du public


    La rénovation thermique effectuée était ambitieuse (car complète : sol - murs - toit - fenêtres, VMC, éclairages, et chauffage "témoin/modèle" de la loge de la gardienne), d'autant que près d'un tiers des copropriétaires ont des ressources modestes ou très modestes (selon les critères Anah). Elle a pourtant été adoptée à l'unanimité.

    En-dehors d'améliorer les caractéristiques thermiques du bâtiment et donc de réduire les consommations de chauffage en période froide, les travaux ont amélioré le confort d'été, et ont fait disparaître les problèmes d'humidité qui existaient (condensation), tout en améliorant l'esthétique du bâtiment.

    Au terme de la 1ère phase de travaux la copropriété a divisé par plus de 2 ses consommations en énergie, passant de 491 kWhep/m2.an soit l’étiquette « G » à 226 kWhep/m2.an soit l’étiquette « D ».

    Label/certification


    Localisation

    , 75013 Paris France

    Données techniques